AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Halloween Festival
Trois intrigues et un tas d'activités.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!
Fermeture de groupes
Les groupes Hopers gonna get hope et Desperate gonna get despair
sont temporairement fermés afin de remplir les trois autres groupes.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 stop getting on my nerves (ashton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2017
déclarations envoyées : 24
pseudo (prénom) : greenideas
faceclaim : Victoria Justice. (greenideas.)
multinick : nope

MessageSujet: stop getting on my nerves (ashton)   Jeu 12 Oct - 22:30

Au début, quand Nika se réveille ce matin, elle sait qu'elle est de mauvaise humeur mais ne se souvient pas immédiatement de la raison pour laquelle elle est dans cet état. Et puis, alors que son esprit s'éclaircit et qu'elle reprend un peu plus conscience, elle se rappelle. Et elle est encore plus en colère qu'avant. La nuit dernière a été longue. Très longue. Et ça, elle le doit à son cher voisin d'à côté - ainsi qu'à ce génie d'architecte qui a mis la chambre du côté de l'appartement voisin... Cher voisin qui est rentré tard hier - encore - et qui ne semblait pas se rendre compte de l'heure puisque vue sa façon d'agir, il aurait très bien pu être le milieu de l'après-midi. Cher voisin qui n'est pas rentrée seul hier soir et, bordel, aucune fille de cette ville n'est capable de se contrôler ? Nika avait presque l'impression qu'ils étaient dans sa chambre. Et malheureusement, se mettre l'oreiller sur la tête ne l'a pas vraiment aidé à masqué les gémissements des deux stars pornos d'à côté - parce que franchement avec des bruits pareils, ça peut pas être naturel, ils en rajoutent forcément.

Du coup, ce matin, Nika est déterminée et veut se venger. première chose, elle mets ses talons aiguilles - peu importe qu'elle soit toujours en pyjama - et se mets à défiler un peu partout, faisant bien attention de longer le mur qu'elle partage avec Ashton. Une fois satisfaite des clac-clac-clac qui la suivent partout, elle enclenche la phase deux. Pour cela, elle sort de son appartement, sonne une fois à la porte avant de la tambouriner aussi fort qu'elle le peut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2017
déclarations envoyées : 636
pseudo (prénom) : pollo + Alexandra
faceclaim : Alexander Ludwig (shiya)
multinick : alone in my head

MessageSujet: Re: stop getting on my nerves (ashton)   Jeu 12 Oct - 23:03

 

stop getting on my nerves

Clac, clac, clac, clac... j'ouvris doucement les yeux et grognai en me retournant dans mon lit, enfouissant ma tête sous un coussin – en vain. J'entendais toujours ce satané bruit, et il me fallut dix bonnes minutes pour réaliser qu'il s'agissait de ma chère voisine qui s'apprêtait pour un marathon en talons hauts, de l'autre côté de la cloison. Quand mon regard tomba sur le réveil, je me redressai dans le lit et me mis à genoux, pour me pencher vers le mur qui séparait nos deux appartements. Je cognai contre celui-ci à plusieurs reprises, furieux qu'elle me réveille aussi tôt. Et pour cause... je n'avais pas beaucoup dormi, la nuit précédente. La soirée en boîte avait été mouvementée, si je puis dire... et j'avais ramené une nana à la maison. Une certaine Pauline, avec de bonnes grosses fesses sur lesquelles j'avais apprécié faire claquer une ou deux fessées, ce qui la faisait crier – pour mon plus grand plaisir. Oh, pas celui que vous croyez... à chaque fois qu'elle criait, j'imaginais Nika s'arracher des touffes de cheveux, voilà tout. Cette fille avait un don pour m'insupporter, pour une raison que je ne voulais pas m'avouer. Je me recouchai lorsque le bruit de ses pas cessa, soulagé de ne plus l'entendre. A peine avais-je refermé les yeux qu'on sonna à ma porte. Je remis ma tête sous le coussin et y étouffai un juron. Elle n'allait donc jamais me foutre la paix, cette gonzesse ?! Lorsqu'elle commença à tambouriner ma pauvre porte, je sortis du lit avec ma tête des grands jours, et allai ouvrir. Je lui jetai un regard noir, dans lequel passa un voile de surprise et de tristesse quand je vis son pyjama. En soie, rose... comme celui que portait Meaghan lors de notre première rencontre. Aucune Pauline, Joyce ou Elizabeth ne parviendrait à me la faire oublier. J'avais beau en rencontrer un tas d'autres, aucune ne lui arrivait à la cheville – et ce constat était d'autant plus triste qu'elle était bel et bien partie, sans me laisser le moindre espoir que notre relation puisse être sauvée. Heureusement, je me repris rapidement et mon regard redevint celui du voisin excédé : « putain mais t'es pas bien, Nika ! Qu'est-c'qui te prend de frapper ma porte comme ça, bordel ?... et pourquoi tu portes tes talons alors que t'es en pyjama ? » Je soufflai par le nez, en laissant glisser mon regard jusqu'à ses pieds – obligé de reconnaître que ce qu'il y avait entre eux et son visage était particulièrement excitant. Je sentis d'ailleurs un début d'érection se réveiller, et me demandai comment j'étais habillé. Rapidement, je me rappelai que je ne l'étais pas, puisque je sortais du lit : je portais pour tout vêtement un simple boxer gris.
(c) proserpina

_________________
what am I supposed to do now ?
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2017
déclarations envoyées : 24
pseudo (prénom) : greenideas
faceclaim : Victoria Justice. (greenideas.)
multinick : nope

MessageSujet: Re: stop getting on my nerves (ashton)   Jeu 12 Oct - 23:40

Quand Ashton ouvre enfin la porte, Nika a un petit sourire triomphant sur les lèvres, qui grandit à la vue de ses yeux noirs braqués sur elle. Oh quelle douce vengeance, elle se dit, j'espère que tu souffres, mon cher. J'ai entendu dire que le karma était un salaud. Elle pose ses mains sur ses hanches et penche la tête légèrement à gauche avant de lui répondre quand il lui demande - pas très gentiment d'ailleurs - pourquoi elle frappe à sa porte ainsi. "J'étais pas sûre que tu m'entendes," elle répond, le ton le plus innocent possible, voulant l'énervé encore un tout petit peu plus. Elle veut sa vengeance. Elle mérite sa vengeance. Elle va lui faire payer de l'avoir tenue éveillé alors qu'elle a une importante réunion au boulot aujourd'hui. "Je me suis réveillée avec une énorme envie de pancakes mais j'ai plus de lait. Tu pourrais m'en passer, s'il te plait ?" Elle va même jusqu'à battre des cils, ayant un mal fou à retenir son rictus. Quand Ashton commente sur ses chaussures, Nika regarde bêtement ses pieds, regarde ses magnifiques louboutins, ses chaussures préférées aux talons biens aiguisés, et fronce les sourcils, comme si la question d'Ashton était stupide. "J'allais tout de même pas sortir pieds nus. On est en hiver. C'est comme ça qu'on tombe malade tu sais." A ce moment là, elle se laisse le regarder, laisse ses yeux traînés sur le corps d'Ashton et lève un sourcils. "Tu devrais peut être t'habiller d'ailleurs. Tu risquerais d'attraper froid." Elle dit cela en gardant ses yeux sur le torses d'Ashton. C'est pas parce qu'elle le déteste qu'elle ne peut pas admirer la marchandise. Elle a droit à la bande son à peu prêt une fois par semaine. Autant aussi profiter du visuel de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2017
déclarations envoyées : 636
pseudo (prénom) : pollo + Alexandra
faceclaim : Alexander Ludwig (shiya)
multinick : alone in my head

MessageSujet: Re: stop getting on my nerves (ashton)   Ven 13 Oct - 16:34

 

stop getting on my nerves

Son petit sourire satisfait me donne envie de lui arracher les lèvres… ou de les écraser sous les miennes, mais ça doit être à cause de son ensemble en soie composé d’un mini-short et d’un débardeur trop léger, ça. Je me réjouis déjà de la voir repartir, d’une parce qu’elle me gave, et de deux pour pouvoir détailler le côté « pile », qui me semble un milliard de fois plus intéressant que le côté face.  « Et mon cul c’est du poulet ? » je demande, fâché – une façon de dire que je sais qu’elle me prend pour un con. Ça tombe bien, c’est réciproque. Elle me demande du lait, et je fronce les sourcils. Je sais qu’elle ment, et qu’elle avait envie de m’emmerder – comme d’habitude. Je déteste cette fille. Je crois que ça serait plus facile pour moi de l’apprécier un minimum si elle était moche comme un pou, mais le fait qu’elle soit canon me ramène sans arrêt à Meagh’ et ça alimente les sentiments négatifs à l’égard de Nika. Je n’arrive pas à avoir pitié d’elle, et de ses petites minauderies. « J’ai du lait, ouais… je te le passe, si tu as prévu de t’étouffer avec ». La différence entre elle et moi, c’est qu’elle essaye encore de la jouer subtile alors que je sais qu’elle me fait la guerre, tout autant que je la lui fais – ouvertement, de mon côté. Je lui fais une remarque sur ses chaussures, et sa réponse me fait rire, jaune. « T’es gonflée, Nika. Et ne te gêne surtout pas pour me mater, fais-toi plaisir ». Je la fusille du regard, et fais volte-face pour me diriger vers la cuisine. « Amène-toi » je crie, en ouvrant le frigo. J’attrape la brique de lait, et l’envie de l’ouvrir pour y déverser des épices bien piquantes me prend soudain… mais je n’ai pas le temps de la réaliser, malheureusement. Je referme le frigidaire et tend la brique à ma charmante voisine. « Tu me nourris, chérie ? » Je lui lance un regard amusé, « j’ai fait beaucoup de… sport… cette nuit, je crève la dalle maintenant ». Je sais que ça va la faire enrager, que je le lui rappelle. D’ailleurs, je suis sûr que c’est exactement pour ça qu’elle m’a écourté ma nuit, cette garce.
(c) proserpina

_________________
what am I supposed to do now ?
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


Dernière édition par Ashton Roberts le Mer 18 Oct - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2017
déclarations envoyées : 24
pseudo (prénom) : greenideas
faceclaim : Victoria Justice. (greenideas.)
multinick : nope

MessageSujet: Re: stop getting on my nerves (ashton)   Mar 17 Oct - 15:53

Nika hausse les épaules quand Ashton ne semble pas croire à son explication. Peu importe si ses mensonges sont convaincants ou non. Le principal est qu'Ashton soit hors de lui. Tout le reste... Ce n'est que des détails. En fait, Nika est presque sûre que plus il est évident qu'elle ne dit pas la vérité, plus elle le fait tourner en bourrique, plus elle prend du plaisir à l'énervé. Quand Ashton en vient au lait, Nika tape ses deux mains en semble, en signe de contentement. "Oh c'est super. Par contre, désolé de te décevoir mais je doute que je puisse m'étouffer avec du lait. Faudrait vraiment être débile pour faire ça, tu crois pas ? ça t'es déjà arrivé ?" C'est facile et petit mais en général, ça marche toujours. Les hommes détestent qu'on s'attaque à leur quotient intellectuel, surtout quand l'attaque provient d'une femme. Et puis il est très tôt et Nika a mal dormit. Elle a pas le temps d'être inventive ou créative. Elle doit frapper fort et vite. Il est hors de question qu'elle donne à Ashton la satisfaction de gagner et la nuit dernière, et ce matin. "Gonflée ? C'est la stricte vérité ! Et qui c'est le plus gonflé des deux, hein ? T'as été le premier à regarder, Ash." Et pour appuyer son argument, elle fait un signe de la main en partant du haut de son corps vers le bas, comme pour se présenter.

Nika est surprise mais plutôt contente d'elle quand Ashton l'invite à l'intérieur. Sans le savoir, il vient de lui donner encore plus de munitions pour frapper. "C'est pas très rangé ici. Et tu daigne recevoir des filles ici ? Pas étonnants qu'aucunes d'elles ne veulent revenir une seconde fois." Elle accepte avec un sourire forcée la brique de lait. "Merci pour ça. Oh Et je suis sûre que je pourrais faire des crêpes pour toi et... C'était quoi le nom de celle-là ? Pamela ? Paula ? Patricia ? Y en a tellement qu défile que les prénoms se confondent un peu dans mon esprit. D'ailleurs, elle est courant qu'elle est pas la seule ? Enfin, je suis sûre que je pourrais cuisiner pour vous mes le trucs c'est que, j'en ai aucune envie." Quand Ashton ose se plaindre de ses activités de la veille, cependant, Nika bouillonne. Elle se mord la lèvre inférieur pour s’empêcher de lui jeter la brique de lait à la figure. "Tu m'en diras tant... C'est dingue hein, tout cet excercice. Mais tu sais, je me disais, peut être que tu devrais penser à entrainer ta mémoire aussi un peu, au lieu de passer tout se temps à te muscler les pecs parce que tu sembles constamment oublier qu'il y a des gens qui vivent autour de toi et que la nuit, les gens, en général, ça dort. ou du moins ça essaye, parce que leur voisin sont d'irrespectueux connards qui pense qu'à eux même." Bon, au moins, elle aura essayé de garder son sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2017
déclarations envoyées : 636
pseudo (prénom) : pollo + Alexandra
faceclaim : Alexander Ludwig (shiya)
multinick : alone in my head

MessageSujet: Re: stop getting on my nerves (ashton)   Mer 18 Oct - 22:28

 

stop getting on my nerves

Je comprends très bien son sous-entendu, quand elle me demande si je me suis déjà étouffé avec du lait – en bon débile que je suis, d'après elle. Je la fusille une nouvelle fois du regard et ne prends même pas la peine de répondre – peut-être aussi parce que je ne sais pas quoi lui dire de cinglant pour lui clouer le bec, un point pour elle. Je suis trop claqué pour faire fonctionner mes méninges, de toute façon... pauvre type, juste bon à lui donner raison à cette peste. Elle me fait remarquer que j'ai été le premier à regarder, je hausse un sourcil et le coin de ma lèvre s'étire : « je regardais simplement si tu avais le potentiel pour participer ». Je la raille un peu, sans rien ajouter l'air de dire que ce n'est pas le cas – mais si elle est un peu observatrice, Nika a sûrement déjà compris qu'elle l'a, et au-delà même de ce qui me plaît chez une femme. Il suffit de jeter un œil sous l'élastique de mon boxer, malheureusement pour moi. Je ne suis qu'un homme. Je fais volte-face et l'invite à me suivre jusqu'à la cuisine, pour lui filer cette fameuse brique de lait dont je suis persuadé qu'elle n'a même pas besoin. Nika me suit, et ses talons claquent sur le sol d'une manière particulièrement agaçante. Au fur et à mesure qu'elle pénètre mon antre, elle me fait des remarques déplacées sur les lieux et les victimes que j'y amène. « Tu les reconnais à quoi au juste, pour dire qu'elles ne reviennent pas ? Leurs cris ?... au moins, tu as la preuve que je suis un bon coup, puisqu'elles ne te laissent jamais dormir » je nargue, en ouvrant le frigo. Je lui tends le lait, elle me remercie et remet en doute ma morale concernant les femmes que je ramène à la maison, de plus en plus régulièrement ces derniers temps. « Pauline est déjà repartie, chérie. Elle n'est au courant de rien du tout, elle a juste accepté d'ouvrir les jambes pour la soirée ». Je suis vulgaire, et franchement quand il s'agit de Nika... je peux bien l'être, parce qu'elle me pousse dans mes retranchements les plus ignobles, elle me donne juste envie d'être désagréable avec elle – si j'exclus son physique parfait et les images qui me viennent en tête bien malgré moi quand je la regarde. J'en reviens à me dire que je ne l'entends jamais faire quoi que ce soit, chez elle, et que ce n'est pas normal. « Tu crois encore au Prince Charmant toi, non ? C'est important pour toi d'être la seule ? J'imagine que ça explique pourquoi tu es toujours célibataire ». Je sais que je suis abject, que j'appuie peut-être sur un sujet délicat et que je risque de lui faire de la peine. Pourtant... je ne peux pas m'en empêcher. J'insiste même encore, par rapport au sport que j'ai fait la nuit, contrairement à elle. Je la vois se mordre la lèvre, et je sais que j'ai visé dans le mille en croisant son regard. Elle en vient à m'insulter, je lui ris au nez et m'appuie sur le plan de travail qui me sert de bar. « Alors c'est ce que tu penses de moi, hm ? Je suis un irrespectueux connard ? Ça change de ton côté faux-cul habituel, tu révèles enfin ton vrai visage ». Je plonge mon regard dans le sien et plisse un peu les paupières, sans la quitter des yeux une seconde. Je me redresse, fais le tour du bar et m'approche doucement d'elle : « je parie que tu ne sais même pas faire des pancakes ou des crêpes, t'es sûrement le genre de fille à les acheter déjà cuisinés, prêts à réchauffer, non ? » Je ne suis plus qu'à quelques centimètres d'elle, à présent : « si tu as envie de me prouver que j'ai tort de le penser, les poêles sont dans le tiroir du bas ». Je lui souris, la défie du regard en priant pour qu'elle reste. Pourtant, elle me met hors de moi. Elle me fait littéralement sortir de mes gonds, mais... je sais que j'aime ça. J'aime ces échanges avec elle, autant que je les déteste. Je me sens attiré par elle, que je hais pourtant à un point rarement atteint. Elle me rend la vie impossible, d'elle-même mais aussi par sa présence qui me rappelle cruellement l'absence de Meaghan.
(c) proserpina

_________________
what am I supposed to do now ?
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2017
déclarations envoyées : 24
pseudo (prénom) : greenideas
faceclaim : Victoria Justice. (greenideas.)
multinick : nope

MessageSujet: Re: stop getting on my nerves (ashton)   Hier à 19:32

Quand Ashton prétend l'avoir regarder simplement pour savoir si elle avait du potentiel, elle le regarde comme pour dire, "tu plaisantes ?". "Oh s'il te plait. Tu m'as vu ? Je suis sûre qu'aucune de tes conquêtes ne pourrais m'arriver à la cheville." Nika est une ancienne sportive qui a su se maintenir au fil des années. Elle sait très bien que son corps a tout le potentiel qui faut, n'a jamais douté de ses propres charmes. Et à vrai dire, elle est curieuse, même si elle ne l'avouera jamais à haute voix. Les différentes fille qui passent par le lit d'Ashton ont toujours l'air de s'éclater - d'après ce que Nika peut entendre à travers le mur. Elle aimerai bien savoir si Ashton est si doué que ça, ou si tout ça, c'est que de la poudre aux yeux. "Soit t'es un bon coup, ce qui reste à confirmer parce que tu peux bien dire ce que tu veux, ça veut pas dire que c'est vrai, soit elles simulent parce qu'elles ne veulent pas blesser ton ego." Nika lève les yeux au ciel. Certaine personne on vraiment aucune classe, c'est un truc de dingue. "T'es vraiment obligé de parler des femmes comme ça ? T'es vraiment un cliché ambulant, en fait. Et non, je crois pas au "Prince Charmant"," elle répond, le ton ferme, en faisant des guillemets avec ses doigts. "T'as cru j'avais quel âge ? Douze ans ? Je suis célibataire par choix. Ma carrière est beaucoup plus importante que tout ça," elle lui dit en faisant un vague signe de la main, comme si ça voulait tout dire. Ce n'est pas entièrement la vérité mais ce n'est pas comme si elle allait racontait toute sa vie, ces plus beaux rêves et ses plus grands secrets à Ashton. "Bien sûr que c'est ce que je pense de toi. C'est ce que tu es. Depuis qu'on est voisin, je ne me souviens pas d'une seule fois où je me suis dit, 'tiens, c'est peut être quelqu'un de bien en fin de compte'." Elle est vraiment énervée à présent, vexée qu'on puisse la traiter de faux-cul et agacé par son voisin qui lui tape vraiment sur les nerfs h24. "Oh arrête. Tu sais absolument rien de moi. Tu parles sans savoir et c'est très irritant. Tu ne crois pas que je sache faire de pancakes ? Bah très bien, je vais te prouver." Et soudain, Nika se retrouve à cuisiner en petite tenue chez l'un des hommes qu'elle exècre le plus au monde. C'était pas du tout prévue. Elle se dirige vers le tiroir du bas, comme indiqué, tout en marmonnant des "J'arrive pas à le croire" et des "Ça ne se passera pas comme ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: stop getting on my nerves (ashton)   

Revenir en haut Aller en bas
 
stop getting on my nerves (ashton)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05_ i just can't stop loving you
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Brooklyn Heights-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: