AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Halloween Festival
Trois intrigues et un tas d'activités.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!
Fermeture de groupes
Les groupes Hopers gonna get hope et Desperate gonna get despair
sont temporairement fermés afin de remplir les trois autres groupes.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 — lost myself again and I feel unsafe (sara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/09/2017
déclarations envoyées : 137
pseudo (prénom) : spf.
faceclaim : madelaine petsch @swan
multinick : aucun

MessageSujet: — lost myself again and I feel unsafe (sara)   Dim 1 Oct - 16:27

La première nuit d’octobre et déjà, la température descendait à vue d’œil une fois le soleil assoupi derrière l’horizon. Ils avaient eu de chaudes journées de septembre, mais ce temps-là était terminé, la garde-robe de Nova avait été complètement vidée de ses jupes, shorts et chandails courts, pour laisser place aux vestes de laine, jeans et pulls. La belle rousse allait profiter de sa saison préférée, celle où la mode était à son meilleur, celle où le vent caressait sa peau sans pour autant l’attaquer de son cruel froid, celle où elle n’avait pas encore besoin de traîner son manteau partout où elle allait. Toutefois, ce soir, elle-même devait avouer qu’il était grand temps d’accélérer le pas pour regagner sa résidence. En même temps, il était passé minuit depuis une ou deux heures déjà, elle avait perdu le compte et avait trop froid pour même daigner fouiller pour son portable dans son sac. Il était normal que ce soit aussi frais, elle aurait dû le prévoir, elle aurait dû opter pour un bar qui était un peu plus près de chez elle et qui lui aurait permis de revenir chez elle en moins de dix minutes. Toutefois, Nova n’avait pas pour habitude de réfléchir à ce genre de problématiques, il suffisait de demander à Byron son opinion là-dessus pour apprendre que la jeune femme pouvait se montrer légèrement insouciante, par moments. Trop fréquemment. La dernière fois, Nova avait cependant promis à Byron de ne plus le déranger en plein milieu de la nuit pour ses maladresses, pour son mauvais jugement. Elle ne dépendrait pas de lui toute sa vie, quand même, surtout pas quand ils étaient encore au stade d’étrangers l’un pour l’autre, en quelque sorte. Cette nuit, donc, Nova avait décidé d’assumer son erreur, et de marcher dans le froid des petites heures du matin. Quand elle se décida enfin à accélérer le pas, donc, elle remarqua également que les pas qu’elle entendait derrière elle depuis un moment accélérèrent également. Elle ne s’était pas posée de questions jusqu’à maintenant, après tout, c’était une avenue passante et tout le monde avait bien le droit de marcher, même aussi tard. Elle le faisait elle-même. Mais tout le monde ne suivait pas exactement le même rythme qu’elle à la lettre. Elle jeta un regard bien furtif derrière elle, remarquant qu’il s’agissait d’un homme plutôt bien bâti qui la suivait dans une ligne directe, comme si un fil imaginaire les unissait et l’obligeait à garder cette distance exacte avec elle. Sauf que ce n’était pas le cas, et il aurait pu s’écarter de cette trajectoire depuis bien longtemps. Son cœur commençait à battre un peu plus vite, à Nova, et c’est pour apaiser ses inquiétudes qu’elle bifurqua vers une rue bien moins passante, presque louche. L’homme tourna aussi, sans doute bien ravi au fond, car il avait maintenant réussi à l’isoler, sa belle proie. Nova se retourna alors d’un coup et, prenant un courage qu’elle n’avait pas vraiment, lança : « Qu’est-ce que vous voulez ? » À voix très haute. Faire peur à une personne pareille était toujours une bonne tentative. Si elle haussait le ton de sa voix, des gens pourraient entendre, et l’homme craindrait sans doute de se faire coincer. Sauf qu’au lieu de ça, l’homme commença à insulter Nova d’un ton tout aussi fort et violent, lui disant qu’elle ne devrait pas être aussi surprise qu’on lui veuille quelque chose alors qu’elle portait un aussi beau décolleté plongeant sous cette température. Plus il s’approchait d’elle, plus Nova reculait. « Laissez-moi tranquille ou j’appelle la police ! » Lança-t-elle. Mais, soyons bien honnêtes, le temps qu’elle retrouve son téléphone dans son sac, il aurait eu le temps d’avoir tout le contrôle sur elle. Si ce n’était pas déjà le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: — lost myself again and I feel unsafe (sara)   Mar 3 Oct - 21:40


Lost myself again and in feel  unsafe
Nova & Sara
Elle avait coucher Simon tôt aujourd’hui, parce que le petit commençait a être malade, en même temps ce n’était pas étonnant quand on vit dans une voiture alors qu’il commence a faire frais, on a plus de chance de tomber malade.  Elle avait donc maintenant les astuces pour qu’il soit moins malade.  Elle commençait a prendre le plie, et puis l’enfant était heureux, de ce qu’il disait du moins. Enfin pauvre petit il vivait dans ce pick up depuis toujours, il n’avait jamais eu de maison a lui, jamais eu de chambre a lui, jamais eu de vrai lit, de coin où s’isoler et se sentir en sécurité.  Sara s’en voulait tellement d’offrir cet environnement a son fils.  Pour un enfant normal ce n’était déjà pas très sain, mais pour un enfant atteint d’autisme c’était encore pire. Elle se faisait un sang d’encre pour lui, elle était pire que toute les mamans réuni, elle s’inquiétait pour un rien, une vrai maman poule. Elle était tranquillement dans la cabine de sa voiture en train de lire même si elle tendait l’oreille au cas où elle entendait son fils toussé ou éternué à l’arrière du pick up.   Elle n’arrivait pas à se concentrer sur son livre, elle était trop inquiète. Elle le rangea donc dans la boite a gant, sa place habituelle et remonta sa couverture sur elle. Comme chaque fois qu’elle se couchait après son fils – donc quasiment tout le temps- elle dormait sur le siège passager de la voiture.  Elle dormait donc très mal, mais bon, elle avait l’habitude a force et puis tant que Simon dormait bien lui, elle son sommeil était secondaire.  Elle était tout juste en train de s’endormir, oui parce que comme elle dormait mal elle avait du mal a s’endormir, quand elle entendit une femme hurler contre un homme et l’homme hurler a son tour des insultes a celle-ci.  Elle grinça des dents, elle avait horreur de ce genre de situation où les hommes s’en prennent sans raison apparente aux femmes. Elle était un féministe après tout.  Elle attrapa son desserre écroue  et sortie.  Elle était habillée bien sur. Elle se planta entre l’homme et la femme et posa un regard noir sur l’homme «  Tu n’as pas entendu ? Elle veut que tu la lâche. Donc soit moins bête que tu n’en a l’air et dégage. » Il l’insulta aussi. Elle grinça des dents et leva un peu l’arme qu’elle avait en main. « Okai alors tu vois y’a mon fils qui dort là. Si tu le réveil j’te fais bouffer tes dents de devant. Alors je le répète pour la dernière fois. De.ga.ge ! »  Elle fut assez fière d’elle quand l’homme s’en alla en râlant. Elle baissa son arme de fortune et se tourna vers la jeune victime de l’homme.  «  Vous allez bien ? Il ne vous a pas touché ? » Dit elle d’un ton plein d’empathie et de compassion pour cette jeune femme qui devait avoir eu vraiment peur.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/09/2017
déclarations envoyées : 137
pseudo (prénom) : spf.
faceclaim : madelaine petsch @swan
multinick : aucun

MessageSujet: Re: — lost myself again and I feel unsafe (sara)   Mer 4 Oct - 2:43

Comme de fait, alors que Nova tentait de mettre ses menaces à exécution en cherchant son téléphone portable, elle entendait les pas de l’homme s’approcher d’elle, elle voyait son ombre projetée en raison des faibles lampadaires s’avancer dans sa direction. Son cœur battait la chamade, la peur la gagnait. Elle n’avait pas peur de mourir, Nova, non, mais elle avait peur de souffrir. S’il lui avait seulement pointé un fusil vers la tête, elle n’aurait pas cillé, elle aurait attendu que ça se termine, que son âme passe à autre chose. Sauf que cet homme ne semblait pas avoir la mort en tête, comme punition. Punition pour avoir fait quoi, d’ailleurs ? D’avoir osé exister ? D’être une femme ? De marcher dans les rues tard la nuit ? Elle n’avait rien fait, Nova, rien qui méritait que cet homme la dévisage de cette manière, la dévore du regard comme si elle n’était qu’un buffet à volonté qu’il dévorerait jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien d’elle. Et alors qu’il ouvrait la bouche sans doute pour lui lancer une énième insulte, c’est une troisième voix qui s’éleva dans la noirceur de la nuit, une voix que Nova ne reconnaissait pas, mais une voix qui se fit tout de suite rassurante. Elle tourna la tête vers la tierce personne, une jolie blonde au regard sévère, dirigé vers cet homme. La demoiselle, sa sauveuse, se planta entre Nova et son assaillant – ou ce qu’il n’aurait pas tardé à devenir, et reprit les paroles de la rouquine, qui exprimait son désir qu’il la lâche. Elle lui ordonna ensuite de partir, mais l’homme ne fit que prendre un malin plaisir à l’insulter aussi. À ses yeux, ça ne devait être que deux pour le prix d’une. Sauf que la jeune blondinette ne tarda pas à lever devant elle ce qui semblait être une clé à molette et menacer l’agresseur de ses paroles et de son arme improvisée. Nova s’écarta légèrement, pour mieux voir l’homme détaler, retournant sur ses pas vers l’entrée de la ruelle qu’ils avaient empruntée. Nova poussa un soupir de soulagement, relâchant toutes les tensions, toutes ses craintes. Elle sentait ses genoux flancher, d’ailleurs elle les plia doucement, penchant légèrement les épaules vers le sol alors qu’elle posait ses mains sur sa poitrine, du côté de son cœur qui allait exploser. Elle baissa la tête alors que la jeune femme se tournait vers elle pour lui demander si elle allait bien, s’il l’avait touché. Elle secoua la tête. « Il n’en a pas eu le temps, grâce à toi. » Au diable les bonnes manières, elles avaient sans doute à peu près le même âge mais, surtout, la blonde venait de la sauver. Pour elle, elle n’était pas une étrangère, elle était une envoyée de Dieu. « Merci, je te remercie tellement. J’ai eu tellement peur. » Sa respiration, encore légèrement haletante, reprenait son cours normal de plus en plus. Elle se redressa complètement, s’approchant de la jeune femme. « C’est pratiquement un miracle que tu aies été là, au bon endroit, au bon moment. Cette ruelle avait tout pour être la scène d’un horrible massacre, j’arrive pas à croire qu’il y avait quelqu’un d’autre. » Et, sur ces paroles, celles de la demoiselle lui revinrent en tête, au moment où elle menaçait à son tour l’homme un peu plus tôt. Elle avait parlé de son enfant qui dormait, qui risquait d’être réveillé. « Qu’est-ce que tu fais ici avec ton fils ? » Demanda-t-elle. Peut-être un logement non loin d’ici dont la fenêtre était ouverte, ce qui expliquait qu’elle ait entendu la dispute ? C'était la seule explication plausible que Nova pouvait trouver. Jamais elle ne se serait imaginée qu'en fait, un petit ange dormait actuellement sur la banquette arrière d'une voiture, garée dans une ruelle louche de Brooklyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: — lost myself again and I feel unsafe (sara)   Ven 6 Oct - 9:28


Lost myself again and in feel  unsafe
Nova & Sara
Elle avait voler au secour de cette jeune femme, d’abord parce que son fils dormait et que les cris risquait de le reveiller e tlui faire peur, et ensuite parce que c’était tout ce qu’il y a de plus normal, a ses yeux du moins, de voler au secours de quelqu’un dans la détresse. L’homme avait certainement l’intention d’abuser de cette jeune femme sans défense  alors Sara allait l’aider. Rien de plus normal. Elle ne se savait pas si impressionnante et ça la flatta un peu de voir qu’elle avait réussi à le faire dégager sans avoir a bluffer.  Mais ce n’était pas ce qu’elle ressentait qui était important pour l’heure, c’était plutôt ce que la belle rousse qui avait faillit se faire agresser, ressentait elle. La blonde se tourna donc vers elle pour savoir si elle allait bien.   Elle fut d’abord un peu surprise que la rousse la tutoie d’emblé sans même que Sara ne se soit présenter, mais bon, la blonde passa au dessus de cela et puis au moins maintenant c’était plus simple de communiquer.  Elle souri un peu sous les remerciements nombreux de la jeune femme. « Ce n’est pas grand-chose. J’ai fais quelque chose de très naturel tout le monde devrait aider les gens dans le besoin.» Dit-elle de sa voix qui était maintenant devenue douce et rassurante. Surement plus que quand elle s’était adresser a l’autre pauvre type. Evidement elle s’était attendu a la question de la rousse, c’est vrai qu’il était très peu probable qu’on trouve un enfant endormie sur la banquette arrière d’une voiture dans une petite ruelle comme  celle-ci. Et pourtant c’était l’histoire de la vie de Simon. Elle montra la voiture d’un signe de la tête.  « On campe en quelques sorte. » Mentit-elle en souriant. Elle avait toujours eu une certaine aisance à mentir au sujet de sa situation.  Elle posa doucement une main autour des épaules de la jeune femme et l’entraina avec elle pour s’asseoir sur l’arrière du pick-up ouvert. Elle alla ensuite chercher discrètement sa  couverture, en prenant soin de ne pas réveiller son fils, et posa son arme au passage. Puis elle revint vers  la jeune femme et posa la couverture sur ses épaules   «Tien pour te réchauffé un peu. » Dit-elle en souriant. Elle s’installa ensuite a coté d’elle «  Je m’appelle Sara » Qu’elle lui dit simplement en levant ses yeux bleus vers le ciel pour le regarder un peu. On ne voyait pas beaucoup d’étoiles, en faite on n’en voyait aucune. Après tout c’était New York, une grande métropole, beaucoup trop éclairé même la nuit pour qu’on puisse ne serait-ce qu’apercevoir une étoile. C’était d’ailleurs vraiment dommage, car c’était agréable et beau a voir un ciel étoilé.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/09/2017
déclarations envoyées : 137
pseudo (prénom) : spf.
faceclaim : madelaine petsch @swan
multinick : aucun

MessageSujet: Re: — lost myself again and I feel unsafe (sara)   Dim 8 Oct - 2:11

Ce n’était pas grand-chose aux yeux de la blonde, mais pour Nova c’était très significatif. À New York, les gens pouvaient se montrer bien individualistes, centrés sur eux-mêmes, égoïstes. Leur vie avant celle des autres. Nova n’était aucunement une exception à cette règle, d’ailleurs, et elle se sentit honteuse de se dire que si les rôles avaient été inversés, elle n’était pas certaine qu’elle aurait accouru comme l’avait fait sa sauveuse. Elle aurait probablement rebroussé chemin, elle aurait sauvé sa peau et aurait tenté de ne plus jamais repenser à cette personne laissée à elle-même dans cette ruelle. Surtout, elle aurait pris bien soin de ne pas ouvrir les journaux le lendemain matin, de peur d’y lire une mauvaise nouvelle qui la hanterait toute sa vie. Nova n’était pas une aussi bonne personne que la jeune femme devant elle, c’était une évidence, et quand elle releva les yeux vers elle, la rouquine tenta de masquer son désarroi par un sourire qui dissiperait tous les doutes sur sa personne. « Tout le monde devrait, oui, mais tout le monde ne le fait pas. Alors merci encore. » Nova hocha doucement la tête, son mince sourire ne quittant pas ses lèvres. La jeune femme avait une voix douce et rassurante, presque mélodieuse, comme une maman qui berce son enfant. Elle ne fut donc pas du tout surprise de se rappeler qu’elle en était une, une maman, et que son fils ne dormait pas très loin d’ici. C’était d’abord lui qu’elle protégeait des horreurs des nuits new-yorkaises. Elle lui pointa un pick-up garé un peu plus loin, sans doute de là dont elle était sortie sans prévenir. Quel drôle d’endroit pour camper. « C’est certain que les motels et les hôtels de New York ne sont pas donnés … » À Brooklyn, c’était pourtant déjà plus abordable que les logements de Manhattan, mais si elle était mère monoparentale comme elle semblait l’être, peut-être était-elle dans le besoin au point de ne pas pouvoir se payer des vacances comme on se les imagine. « Vous êtes de passage ? Vous visitez le coin ? » L’interrogea Nova. La moindre des choses, c’était de s’intéresser un minimum à celle qui avait mis sa propre vie en danger pour la sienne. Ce n’était pas tout le monde qui aurait fait cela pour Nova, alors elle était profondément touchée par le geste. La demoiselle posa finalement une main sur l’épaule de la rouquine et l’entraîna avec elle vers l’arrière de son pick-up, où elle l’invita à s’asseoir. Elle revint quelques secondes plus tard avec une couverture qu’elle posa sur ses épaules. « Oh ! Merci. » Nova sourit et tira un peu plus la couverture vers elle. Elle était frigorifiée, autant par le froid de la nuit que par la peur qui se faisait encore sentir en elle. « Je suis Nova. » Répondit-elle après que Sara se soit elle-même présentée. Puis, la détaillant du regard alors qu’elle regardait vers le ciel éclairé par les millions de lumières de la ville, la rouquine ouvrit la couverture du côté où Sara était. « On partage ? Tu dois avoir froid aussi. » Et ce n’était pas juste qu’elle sacrifie autant pour Nova, elle avait déjà assez fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: — lost myself again and I feel unsafe (sara)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— lost myself again and I feel unsafe (sara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I've lost myself again and I feel unsafe (feat Clay)
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Brooklyn Heights-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: