AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Halloween Festival
Trois intrigues et un tas d'activités.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 beautiful disaster (cameron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 04/07/2017
déclarations envoyées : 181
pseudo (prénom) : spf/léa.
faceclaim : emily vancamp. (hershelves)
multinick : pas encore schyzo.

MessageSujet: beautiful disaster (cameron)   Dim 24 Sep - 23:00

such a beautiful disaster
Cameron & Alyssa
J'avais fait une bien belle connerie, je crois que je me le répétais à tous les jours. En même temps c'était difficile de penser à autre chose que de ma vie amoureuse qui était devenue une catastrophe. Je n'habitais plus au même endroit et puis je perdais ce qu'il y avait de plus précieux dans ma vie, mais on était dans cette période où on se remettait en question, c'était à se demander ce qu'il nous arrivait. Je crois que à trente-quatre ans j'avais finalement ce désir de connaître la maternité et même si je me disais que ça arriverait surement un jour ou l'autre, ça m'affectait plus que ce que je voulais le montrer et Cameron lui était dans cette crise existentielle à croire qu'il avait une crise de la quarantaine. Je détestais perdre le contrôle et c'était ce qui arrivait actuellement, la seule chose de stable était mon travail, ça me changeait les idées, mais pas de la meilleure des façons, j'avais vécu une intervention qui c'était très mal passé et j'avais vécu une agression qui me bousillait pas mal ma santé, je ne dormais plus depuis mais je faisais avec. Ma vie était en bordel et c'était de ma faute. Un collègue me charmait depuis quelques temps, ce n'était pourtant pas la première fois, j'avais toujours été la femme amoureuse de son mari et fidèle, mais pas cette fois. J'avais été assez bête pour craquer et maintenant le divorce était proche.

Je sortais du poste de police, j'avais eu une longue journée mais le plus compliqué c'était surtout que je me demandais comment j'allais faire encore pour dormir. Je prenais trop de dose de café, j'étais fatiguée et j'arrivais pas à dormir et c'était sans compter cette blessure à l'arcade sourcilière qui me faisait mal, mais qui finirait par disparaître comme à chaque fois que je prenais un coup à cause du boulot. Je démarrais ma voiture, il y avait un bruit mais je n'y faisais pas attention jusqu'à ce que ma voiture me lâche quelques rues plus loin. Je soupirais, il était tard et j'appelais quelques amis, mais je n'avais pas de réponse. Mon seul réflexe était d'appeler Cameron, sans doute une très mauvaise idée mais je n'y connaissais rien en voiture et ça avait toujours été lui qui s'occupait de ces trucs là. Ma voiture n'était pas très loin de chez lui d'ailleurs. Cam' je sais pas si tu vas prendre mon message. Je suis à l'avenue Hudson et ma voiture est en panne, s'il te plaît si tu pouvais venir me donner un coup de main j'apprécierais. S'il te plaît Cameron, je sais qu'il est tard mais je suis vraiment dans la merde. J'avais raccroché en me disant que j'avais l'air bien pathétique à lui parler sur son répondeur, mais il faisait nuit et j'étais pas dans le meilleur état pour rester seule la nuit avec une voiture en panne après ce qui m'était arrivé et je commençais à angoisser ce qui n'était pas du tout dans mes habitudes.

- code by l.mactans -

_________________
You know that the past is never dead
⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 16/09/2017
déclarations envoyées : 206
faceclaim : milo ventimiglia - shiya
multinick : lisbeth la douce et savannah la sauvage

MessageSujet: Re: beautiful disaster (cameron)   Lun 25 Sep - 18:02

beautiful disaster
ft. Alyssa


La journée avait été longue. Entre les préparations de cours, les cours prestés et les trop nombreuses corrections qu’il avait laissé trainer sur un coin de son bureau, Cameron avait l’impression de faire une sorte de course contre la montre. Heureusement, il avait le luxe de pouvoir travailler de chez lui, ce qui était un avantage lorsque l’on ne savait pas être à jour dans ses documents, comme c’était le cas pour lui. Le professeur d’Histoire faisait de son mieux en début d’année, mais une fois les quatre premières semaines passées, il n’était plus que l’ombre de lui-même. Et surtout en ce moment, avec le divorce et toutes ces conneries, il ne savait plus où donner de la tête. Il s’efforçait d’être aussi attentif et passionné que possible, mais ce n’était pas toujours faisable.
Alyssa et lui étaient séparés depuis un petit moment déjà, mais plus le temps passait et plus l’idée de revenir vers elle le perturbait. Il en avait envie mais il savait qu’il aurait du mal à lui refaire confiance. Et puis il passait le temps pour le moment, il s’amusait dans les bras de jolies étudiantes, et ce même s’il n’éprouvait pas le moindre sentiment pour ces jeunes femmes. Non pas qu’il les considérait comme des objets pour subvenir à ses besoins d’homme, mais il savait que ces histoires ne mèneraient à rien.

Alors qu’il était toujours plongé dans ses corrections, assis sur son canapé, Cameron fut surpris par le bruit du téléphone. Il ne chercha même pas à savoir qui c’était et laissa sonner. De toute façon ce n’était pas une heure décente pour appeler quelqu’un. Mais quand le répondeur s’enclencha et qu’il entendit cette voix qu’il était capable de reconnaitre entre mille, sa tête se tourna et il écouta ce que sa femme lui voulait. En panne avec sa voiture, elle demandait désespérément de l’aide. Si Cameron eut d’abord le réflexe de refuser tout net, il se dit qu’il ne pouvait pas la laisser seule en pleine rue à cette heure si tardive.
Finalement, il enfila ses chaussures, prit ses clés et partit en direction de l’avenue Hudson, où l’attendait sa femme à côté de sa voiture. Cameron jeta un coup d’œil à sa voiture et soupira, ouvrant le capot comme il avait souvent eu l’habitude de le faire.

Il est vraiment temps que tu revendes cette voiture. Tu n’as que des ennuis avec.

Et c’est vrai que depuis qu’elle l’avait acheté, Cameron avait souvent dû jeter un œil sous le capot pour voir d’où pouvaient venir les problèmes. C’était une fois de plus, peut-être une fois de trop mais ça, il allait devoir en avoir le cœur net.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 04/07/2017
déclarations envoyées : 181
pseudo (prénom) : spf/léa.
faceclaim : emily vancamp. (hershelves)
multinick : pas encore schyzo.

MessageSujet: Re: beautiful disaster (cameron)   Mar 10 Oct - 0:34

such a beautiful disaster
Cameron & Alyssa
Tout était devenu étrange. Disons que je me retrouvais dans un appartement, seule et ça faisait une éternité que je ne m’étais pas retrouvé dans une telle situation. Je pense que le pire c’était que je n’arrivais plus à dormir avec ce qui s’était passé au boulot ces derniers jours.  Je pensais même adopter un animal de compagnie pour casser cette solitude et en même temps, j’étais quasi jamais chez moi que ça serait un peu inutile. Ça me faisait mal, mais j’imaginais bien que Cameron ne l’avait pas facile non plus. On se voyait tous les jours et pourtant depuis cette séparation, on ne se voyait plus et il me manquait pourtant je ne savais pas comment réagir à cette situation. Il voulait divorcer alors que moi j’allais plutôt me battre pour sauver mon mariage. J’avais fait une grosse connerie que je ne savais plus trop où j’en étais vraiment.

J’étais en voiture, j’avais l’intention de rentrer chez moi après une longue journée de travail, il était tard d’ailleurs, mais ça s’était avant que la voiture me lâche en pleine rue. J’avais fait quelques appels, bien qu’en général Cameron était le premier vers qui je me tournais, j’avais tenté de rejoindre d’autres proches, mais sans succès. Je paniquais en vue d’être arrêté en pleine nuit au beau milieu de la rue. Il n’avait pas mis trop de temps pour venir m’aider, ce qui me surprenait. Cameron était quelqu’un qui avait toujours été là pour moi, mais ce soir j’avais tout de même un doute. J’avais laissé un message tellement pathétique que j’étais certaine d’en avoir pour des heures. Je n’y  connaissais rien en mécanique, tant que la voiture pouvait rouler, moi j’étais heureuse. Je l’écoutais, je me fichais un peu que ce soit des reproches. Tu n’as pas tords, mais elle fonctionnait bien ce matin! Ce n’est pas que je n’avais pas les moyens de changer de voiture, loin de là, mais j’avais mon petit confort dans cette voiture.


- code by l.mactans -

_________________
You know that the past is never dead
⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 16/09/2017
déclarations envoyées : 206
faceclaim : milo ventimiglia - shiya
multinick : lisbeth la douce et savannah la sauvage

MessageSujet: Re: beautiful disaster (cameron)   Lun 16 Oct - 11:49

beautiful disaster
ft. Alyssa


Bien sûr qu’il ne s’attendait pas à devoir aider sa femme aussi vite après leur séparation. D’ailleurs, il avait bien cru qu’il ne viendrait pas l’aider du tout. Elle ne méritait pas qu’il perde son temps pour elle après tout, mais Cameron tenait à cette femme, à tout ce qu’elle représentait, à cet avenir qu’il croyait avoir avec elle. Il croyait qu’elle n’était pas vraiment la femme avide qu’il avait découvert à travers toute cette histoire. Alyssa valait mieux que ça, mais elle l’avait trahi, elle lui avait menti, et malgré tous ses efforts, il ne pouvait pas se résoudre à lui faire confiance à nouveau. C’était vraiment trop difficile.
Aujourd’hui elle avait besoin de son aide, elle avait besoin qu’il lui dise quoi faire, alors que la seule chose dont il avait vraiment envie, c’était de hurler, de lui demander pourquoi et comment elle avait pu foutre en l’air tellement d’années de bonheur. C’était injuste, pour lui, pour elle, ils méritaient d’être heureux. Arrivé sur les lieux de la panne, Cameron s’approcha de la voiture, cette voiture pourtant pas si vieille que ça mais qui lui en avait déjà fait voir de toutes les couleurs.
Elle n’était pas une mauvaise voiture en soi, mais elle avait le don de tomber en panne dans les pires moments, ou d’avoir une panne qui nécessitait de démonter complètement le moteur. Bref, elle le rendait dingue.

J’imagine bien, vu que t’es arrivée jusqu’ici.

Il ouvrit le capot et se rendit compte que quelque chose n’allait vraiment pas. Non seulement elle était très, beaucoup trop chaude, mais en plus une légère fumée blanche s’échappait du moteur. Cameron n’était pas mécanicien, il ne s’y connaissait pas vraiment en moteurs, et n’avait qu’une connaissance très théorique de certaines choses, mais il était capable de reconnaitre une situation normale et quelque chose de bizarre.
Il ôta sa chemise pour révéler son t-shirt noir dissimulé, et s’en servit comme d’un torchon pour ne pas se bruler en touchant un des éléments du moteur. Il ne lui fallut que quelques secondes pour se rendre compte qu’il n’allait sans doute rien pouvoir faire en restant ici, au milieu de la rue.

Je pense qu’une pièce du moteur a cassé cette fois-ci. Je ne sais pas trop laquelle, mais la fumée n’est pas bon signe.

Il grimaça un petit peu puis se reconcentra sur sa femme, qui observait d’un air inquiet.

Tu as entendu un bruit particulier ?

Cameron avait forcément envie de l’aider, et il ne pouvait pas s’en empêcher de toute façon. Une demoiselle sans défense, en danger, demoiselle qui était sa femme en plus, il n’en fallait pas plus pour lui…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 04/07/2017
déclarations envoyées : 181
pseudo (prénom) : spf/léa.
faceclaim : emily vancamp. (hershelves)
multinick : pas encore schyzo.

MessageSujet: Re: beautiful disaster (cameron)   Dim 12 Nov - 23:10

such a beautiful disaster
Cameron & Alyssa
En le regardant arriver, je me disais que je venais vraiment de faire une erreur en l’appelant, en le suppliant presque. J’étais pathétique et je pense que le manque de sommeil se faisait sentir puisque je manquais vraiment de jugement, demander de l’aide à la seule personne qui semblait être une évidence pour moi, ne l’était sans doute plus pour lui et pourtant c’était aussi le seul qui m’évitait et qui ne voulait plus me voir. Si je ne voyais plus beaucoup d’espoir entre nous, je ne voulais pas pour autant céder à signer des papiers d’un divorce que je ne voulais pas. Je ne savais plus quoi faire pour me faire pardonner, mais le fait que Cameron se tapait de jeunes étudiantes n’aidait pas forcément la situation. Pour le moment ce qui m’inquiétait c’était surtout la façon dont j’allais pouvoir rentrer chez moi, puisque sans voiture c’était compliqué.

Je n’avais pas eu de problème en allant au boulot, mais c’est en pleine nuit que cette voiture venait de l’a lâché. Je le regardais faire, mais cette fumée qui en ressortait ne me rassurait pas. Oui et bien j’espère que ça ne va pas t’exploser en pleine gueule. Enfin excuse-moi, tu viens m’aider et moi je… Je soupirais sans même terminer ce que j’avais à dire. Oui ferme-là Aly’, vraiment je n’arrangeais pas les choses, j’étais anxieuse et puis c’était un peu ma façon de lui dire que je tenais à lui, même si ça sortait un peu dans tous les sens. Je n’ai pas vraiment remarqué de bruit, si ce n’est juste avant que je tombe en panne. Dis-je bêtement, en même temps j’avais l’habitude de mettre le volume de ma musique plutôt élevée que je n’étais pas certaine que ça ferait une différence. Je m’approchais du capot où il se trouvait et je posais ma main sur son bras par habitude, mais aussi pour lui faire comprendre d'abandonner ses tentatives de réparer cette voiture. Laisse tomber, je ne veux pas te déranger plus que je le fais déjà. Je pense que le mieux c’est d’appeler au garage demain matin. Oui enfin, demain matin puisque tout était pas mal fermer à cette heure-ci. C’était pas tout, il fallait que je rentre chez moi maintenant, mais je ne voulais pas non plus abuser de sa gentillesse alors je laissais Cameron dans ses pensées plutôt que de vouloir lui demander s’il pouvait me raccompagner.



- code by l.mactans -

_________________
You know that the past is never dead
⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 16/09/2017
déclarations envoyées : 206
faceclaim : milo ventimiglia - shiya
multinick : lisbeth la douce et savannah la sauvage

MessageSujet: Re: beautiful disaster (cameron)   Jeu 16 Nov - 19:09

beautiful disaster
ft. Alyssa


Nombre de fois sur la route, il s’était demandé pourquoi il avait accepté de répondre à l’appel à l’aide de sa femme. Peut-être parce que les papiers du divorce étaient toujours sur son bureau, et qu’il ne pouvait se résoudre à signer. Parce que cette femme dont il était tombé amoureux devait encore être là quelque part, mais il ne savait pas encore trop où. Et maintenant il était là, les mains plongées dans un moteur qui était dangereusement en train de fumer, parlant comme un être presque civilisé avec cette femme qu’il aimait toujours. Alyssa était là, lui disant de faire attention que le moteur ne lui explose pas en plein visage. Il avait toujours aimé cette façon très imagée qu’elle avait de lui parler, sans doute grâce à son métier.

Oh ça ne risque pas de se produire. La fumée ça veut simplement dire qu’il y a eu surchauffe, et que donc ça va être impossible pour toi de reprendre ta voiture.

Il avait beau regarder dans tous les sens, il n’était malheureusement pas mécanicien et il était donc incapable de faire quoi que ce soit de plus que ce qu’il avait déjà été capable de faire. C’était déjà pas mal mais là, ça dépassait très largement ses compétences. Cameron leva les yeux au ciel, passa une main noire dans sa crinière de la même couleur et finit par lui demander si la voiture avait fait un bruit particulier. Bon visiblement, ce n’était pas le cas, et le professeur d’Histoire était à présent bien incapable de dire ce qui avait pu se passer. Il baissa les bras et se tourna vers Alyssa en lui disant :

Alors je crois que c’est foutu, pour ce soir en tous cas.

Tout était fermé vu l’heure déjà bien avancée, alors il ne voyait pas bien ce qu’elle allait pouvoir faire avant le lendemain matin. Elle ne voulait pas le déranger plus longtemps, mais il n’allait tout de même pas la laisser appeler un taxi ou rentrer à pied alors qu’il était sur place, avec sa propre voiture. Prenant sur lui en se rendant compte que la situation était vraiment étrange, Cameron lui répondit d’un ton bienveillant :

C’est le mieux oui. Et tu ne me déranges pas, je n’aurais pas voulu que tu restes toute seule dans la rue à cette heure.

Il referma le capot de la voiture et tendit les clés à sa femme avant d’ajouter :

Je te dépose chez toi ?

Et en disant ça, il se rendit compte qu’il n’avait pas la moindre idée de l’endroit où elle vivait à présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: beautiful disaster (cameron)   

Revenir en haut Aller en bas
 
beautiful disaster (cameron)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Haiti: After the earthequake, the disaster
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Downtown Brooklyn-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: