AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Halloween Festival
Trois intrigues et un tas d'activités.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!
Fermeture de groupes
Les groupes Hopers gonna get hope et Desperate gonna get despair
sont temporairement fermés afin de remplir les trois autres groupes.

Partagez | 
 

 Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/09/2017
déclarations envoyées : 50
pseudo (prénom) : Lily
faceclaim : Emma Stone ♡
multinick : Nop

MessageSujet: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 16:20


Emily Albertine
ft. célébrité | crédit @tumblr.
Identification complète Emily Madeleine Karolina Albertine Âge 27 ans Date et lieu de naissance 19/11/1990 à Richmond en Virginie Job ou études Pédiatre Statut civil Mariée mais c'est compliqué Statut financier $$$. Orientation sexuelle Hétéro. Votre plus gros défaut Susceptible et lunatique, surtout depuis qu'elle a perdu son bébé Votre plus grande qualité Son courage et sa compassion Groupe Lovers gonna love Avatar choisi Emma Stone


1) Depuis sa naissance, Emily souffre d'une malformation du cœur : la cardiopathie congénitale. 2) Cette maladie est héréditaire, son père a perdu la vie à cause de celle-ci... 3) C'est une femme déterminée, battante et dotée d'un immense courage. 4) Elle est persuadée que son bébé est mort à cause d'elle et de la maladie qu'elle lui a transmise... 5) Depuis cette tragédie, elle est rongée par la culpabilité et a sombré dans une profonde dépression. 6) A cause de cela, son couple qu'elle forme avec Oswald bat de l'aile ainsi que son mariage. 7) Elle ressent au plus profond d'elle même de la colère et de l'agressivité qui l'a conduit parfois à des réactions disproportionnées. 8) Elle est perdue et s'isole de plus en plus du reste du monde. 9) Elle trouve souvent refuge dans son travail, les enfants lui permettant d'oublier pendant un moment sa douleur et son chagrin. 10) Elle aimerait aller mieux mais sa peine est encore trop présente.

Si tu devais parler de l'amour, quelle définition en donnerais-tu? L'amour, c'est tout dans la vie. Quand on aime quelqu'un, se battre vaut le coup, peu importe les probabilités. L'amour, c'est le battement éternel du cœur et le cœur du monde qui bat autour de nous. Il nous fait sentir encore plus vivant que nous le sommes déjà. L'amour, c'est un sentiment pur et noble. C'est veiller les uns sur les autres, c'est protéger, partager, se donner sans compter. Ce sont deux âmes qui n'en font plus qu'une. C'est s'offrir des petites attentions. L'amour donne du sens à la vie. Quand on aime, on est plus fort ! On est plus grand ! On va plus loin...

Penses-tu que les sites de rencontres peuvent aider à trouver le véritable amour? Oui et non ! Je crois surtout que le grand amour peut se trouver totalement par hasard. Ça a été mon cas lorsque j'ai rencontré celui qui est maintenant devenu mon mari et mon âme sœur. Je crois que les sites de rencontres sont surtout une aide supplémentaire pour ceux et celles qui ont été déçus en amour mais il faut être motivé quand on s'engage sur cette voie car, la plupart du temps, l’honnêteté n'est pas vraiment de mise et c'est la désillusion.


Every story has an end but, in life, every end is a new beginning…

Il y a une histoire derrière chaque personne car, être en vie, c’est avoir, pour chacun d’entre nous, la sienne à raconter. Etre de ce monde, c’est précisément être le héros, le centre de l’histoire de toute une vie et j’aime l’idée que chacun d’entre nous contribue à un monde fait pour les autres. Vivre pourrait alors vouloir dire collectionner des situations avec des êtres et des choses qui donnent un sens à votre existence. Pour ce qui est de la mienne, je vais vous la raconter et vous dévoiler comment était ma vie avant que celle-ci ne bascule dans un épais brouillard déchiré par des éclairs de lucidité, comme si le cours de mes mots reflétait une réalité que je savais irrémédiablement perdue…

Mes yeux vert émeraude dont j’ai hérités de ma mère se posèrent pour la toute première fois un dix-neuf novembre 1990 à l’hôpital de Richmond, commune de l’Etat de Virginie. Mes parents s’appellent Andrew et Frida Bailey et ils étaient médecin et professeur des écoles. Ils étaient les meilleurs parents qu’un enfant puisse avoir. Je suis également la cadette d’une fratrie de trois frères et sœurs. J’ai des origines suédoises du côté de ma mère, ce qui explique ma peau opaline et mon blond polaire. Dans mon enfance, ma famille était très protectrice envers moi car on me considérait tout le temps comme la plus fragile. En effet, la vie ne m’a pas rendu la tâche facile puisque je suis née avec une malformation du cœur : la cardiopathie congénitale.

Souffrant d’une grande détresse respiratoire entrainant un essoufflement chronique et un épuisement après les biberons, mes parents ont donc pris une lourde décision, celle de l’opération chirurgicale à l’âge de mes deux ans afin que je puisse retrouver une physiologie cardiaque normale. Par chance, l’intervention réussit mais je dus rester quelques mois dans une unité de soins intensifs pour que je me rétablisse. Mes parents regardaient, impuissants, leur bébé perfusée et ventilée. Au bout de trois mois, je pus enfin sortir de cet hôpital dans lequel je ne faisais que des allers et retours depuis ma naissance. Malgré la réussite de l’opération, j’ai dû faire de la rééducation pour corriger la défaillance cardiaque et les infections. Mais ce que je ne savais pas, c’est que cette maladie était héréditaire…  

Au fil des années et, ce, malgré la maladie, j’eus une enfance et une adolescence plutôt normales, excepté que je devais éviter les efforts trop intenses et privilégier au contraire une activité physique d’intensité modéré. La rééducation m’avait beaucoup aidée aussi, mon cœur n’était pas celui d’un cœur en pleine santé mais il allait mieux et je pouvais enfin profiter de la vie. Seulement voilà, la tristesse n'épargne aucune famille, aucun bonheur. A l’âge de quinze ans, un drame vint frapper ma famille. Mon père tomba gravement malade, son cœur étant très affaibli, il s’éteignit… C’est alors que maman me raconta l’origine de sa véritable disparition, il était atteint de la même maladie que moi… Voulant me préserver de tout cela et ne pas m’inquiéter, mes parents ont donc préféré me cacher la vérité et ce terrible mal dont souffrait papa... Sur son lit d'hôpital, ses derniers étant pour moi : " Je te quitterai bientôt ma chérie, pardonne-moi ! Je t'aime... "

Le temps s’écoula et le chagrin devint un souvenir. Après le lycée, je fis des études de médecine dans l’espoir de devenir un jour pédiatre. J’adorais les enfants et si je pouvais aider certains à aller et à se sentir mieux dans la maladie comme d’autres l’ont fait avec moi étant bébé, je ne pouvais qu’être heureuse. De plus, ce serait aussi un bel hommage pour papa que d’avoir un autre docteur dans la famille. J’ai donc quitté ma Virginie natale pour m’installer à New-York, là où une nouvelle vie m’attendait. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, à mes vingt-deux ans, alors que les feuilles avaient commencé à tomber des arbres caducs et où la température s’était habituellement refroidie, je fis la rencontre de ma vie.

A l’automne des saisons, des couleurs chatoyantes se dessinent, pléthore de feuilles mortes et s’ornant de feuillages pourpres ou mordorés. En effet, ce qu’il y a parfois de beau avec cette saison, c’est lorsque le matin se lève après une semaine de pluie, de vent et brouillard mais que tout l’espace semble doucement se gorger de soleil comme ce fut le cas ce jour-là. C’était le week-end et j’allais enfin pouvoir profiter de l’air frais pour souffler un peu avec une amie. Cette dernière voulait d’ailleurs m’amener chez un disquaire sur Brooklyn car son disque avait un défaut. Entrant dans la boutique, j’en profitais pour faire le tour pendant que mon amie attendait le gérant. Et c’est à ce moment-là qu’il apparut. Je ne pouvais décrire cette étrange sensation mais mon esprit se détachait complètement de mon corps, mon cœur s’emballait comme si je connaissais déjà cette personne, comme si nous nous étions déjà rencontrés auparavant…

Au fil de la vie, le chemin s’ouvre sur des visages nouveaux, des visages qui sont destinés à croiser notre chemin tôt ou tard et, ce, quel que soit les circonstances. Trouver son chemin est, par ailleurs, une affaire personnelle, une affaire de rencontres et se trouver à un certain endroit, à une certaine date, à une certaine heure peut bouleverser la trajectoire d’un individu. En effet, rien dans ce monde n’arrive par hasard et, puis, un jour, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute. Quelques fois, il  y a des sympathies si réelles qui se rencontrent pour la première fois que l’on semble se retrouver comme si le temps n’avait pas d’emprise, qu’il s’était arrêté et c’est justement ce qu’il était en train de se passer avec ce mystérieux inconnu qui n’en était maintenant plus un : Oswald Albertine.

Tous les week-ends, je passais à son disquaire dans le but qu’il me remarque. Il en a fallu du temps mais il m’a finalement invité à prendre un café et lui et moi, ça sonnait comme une évidence. Je l’ai aimé dès le premier regard. Jamais l’expression « nager dans le bonheur » n’aura pris autant de sens à mes yeux. En sa présence, je ressentais un profond sentiment d’insouciance et de béatitude qui me procurait un véritable bien-être. Oswald devenait désormais l’objet vers lequel toutes mes pensées convergeaient. Le seul soulagement à mon obsession, je ne le trouvais que lorsque j’étais dans ses bras. Là, le temps semblait littéralement se suspendre ou, à l’inverse, passer très vite. Je me suis sentie rapidement très proche de lui et notre histoire avançait doucement mais surement, jusqu’à ce jour où il me fit sa demande en mariage, trois ans après notre rencontre.

Par une belle matinée d’été, je m’étais réveillée dès les premières lueurs du jour. J’avais trouvé très agréable d’être réveillée par les rayons du soleil dominants. L’air était à la fois frais mais doux et une brise légère commençait alors à s’élever dans le ciel. Le sourire aux lèvres et en me frottant légèrement les yeux, Oswald s’approcha et me fit sa demande. Je répondis « oui » immédiatement. J’étais tout simplement la plus heureuse du monde. Tout était parfait. Tout en continuant mes études, nous déménageâmes alors ensemble après notre mariage. Une nouvelle page s’ouvrait pour nous. Alors que je fus diplômée l’an dernier, j’appris une merveilleuse nouvelle : celle d’attendre notre premier enfant, toi, notre petite Lily...

Ton papa et moi étions si comblés. Nous avions préparé ta venue, ta chambre, nous étions plus qu’impatients que tu pointes le bout de ton nez mais, en même temps, je voulais encore te garder dans mon ventre, près de moi, pour te protéger. Je t’ai porté pendant ces neuf mois et c’était le plus beau cadeau que la vie puisse m’offrir. Et tu es finalement venue au monde. Je t’ai tenu que quelques secondes dans mes bras avant que l’on t’arrache à moi et que tu sois placée en couveuse car ton cœur était très malade. SI tu savais comment je suis désolée… J’étais consciente des risques que je prenais en te voulant mais j’ai agi égoïstement, je ne pensais qu’à mon propre bonheur et ça va me hanter toute ma vie. Il n’y a pas une journée où je ne pense pas à toi, où je suis rongée par la culpabilité, détruite… J’étais censée te protéger, comme toute mère est censée le faire mais j’ai échoué. Pardonne-moi ma chérie… Mais sache que je t’aimerai toujours…

Agenouillée devant la tombe de son bébé, Emily ne pouvait retenir ses larmes. Elle y déposa une peluche, la fleurit et s’en alla, le cœur brisé, les feuilles mortes craquant alors sous ses pas et les branches des arbres vibrant doucement. À l’automne de la vie, cette triste saison va si bien aux souvenirs, quand le ciel conserve encore au crépuscule la teinte rousse qui dore l'herbe fanée et que nous devons être plus forts que nos souffrances dans l’espoir de regarder s'éteindre un jour tout ce qui naguère brûler encore en vous…

Pseudo/Prénom Lily7990 Pays France dans la région d'Elle & Vire Votre avis sur le forum So sweet Où l'avez vous trouvé? Facebook. Tu es?() un inventé - (X) un scénario - () un prélien.


Dernière édition par Emily Albertine le Jeu 28 Sep - 13:03, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 16/09/2017
déclarations envoyées : 185
pseudo (prénom) : KLM.
faceclaim : thomas doherty by me, myself and i.
multinick : sean p.

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 16:37

Bienvenue parmi nous, excellent choix de scénario, courage pour ta fiche et la compétition.

_________________
+ moonlight +
Deeper than oceans, the sweetest devotion, it's all I need. You pull me close and there's no way that I can describe, what your love make me feel like. by KLM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 14/09/2017
déclarations envoyées : 109
pseudo (prénom) : goldblast, lou.
faceclaim : perrie edwards @faust.
multinick : meaghan, la wedding planner et sahara, la tempête.

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 16:48

bienvenue sur quiet little lovers
si tu as des questions, n'hésite absolument pas

bon courage pour la compétition

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/09/2017
déclarations envoyées : 50
pseudo (prénom) : Lily
faceclaim : Emma Stone ♡
multinick : Nop

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 16:58

Merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 22/09/2017
déclarations envoyées : 31
pseudo (prénom) : .plùm
faceclaim : andrew garfield (av : schizophrenic)
multinick : none

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 17:05

Welcoooome
Je m'attendais pas à ça Merci de tenter mon scénario, j'ai hâte de lire ce que tu vas en faire
Bon courage pour ta fiche en tout cas, et encore une fois n'hésite pas si besoin

_________________
Never let you fall
When the rain is blowing in your face and the whole world is on your case, I could offer you a warm embrace To make you feel my love. When the evening shadows and the stars appear And there is no one there to dry your tears, I hold you for a million years To make you feel my love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/09/2017
déclarations envoyées : 50
pseudo (prénom) : Lily
faceclaim : Emma Stone ♡
multinick : Nop

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 17:42

Mercii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 04/07/2017
déclarations envoyées : 168
pseudo (prénom) : spf/léa.
faceclaim : emily vancamp. (hershelves)
multinick : pas encore schyzo.

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 20:41

Bienvenue parmi nous I love you

_________________
You know that the past is never dead
⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/09/2017
déclarations envoyées : 137
pseudo (prénom) : spf.
faceclaim : madelaine petsch @swan
multinick : aucun

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Dim 24 Sep - 22:14

Invasion d'Albertine
Bienvenue I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 06/09/2017
déclarations envoyées : 305
pseudo (prénom) : Catblack
faceclaim : Nina Dobrev
multinick : Aucun pour le moment.

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Lun 25 Sep - 9:54

Bienvenue !!! Très bon choix de scénario !

Bon courage pour ta fiche et surtout n'hésite pas !

_________________
Kiss me or kill me
Aimer, ce n'est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C'est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu'il y a quelqu'un au bout qui dit d'une voix douce et calme : avance, continue d'avancer, n'aie pas peur, tu vas y arriver. •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/09/2017
déclarations envoyées : 50
pseudo (prénom) : Lily
faceclaim : Emma Stone ♡
multinick : Nop

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Lun 25 Sep - 16:59

Mercii les filles J'adore vos avatars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Mer 27 Sep - 17:47

Bienvenue :).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/09/2017
déclarations envoyées : 50
pseudo (prénom) : Lily
faceclaim : Emma Stone ♡
multinick : Nop

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Mer 27 Sep - 23:17

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 05/01/2017
déclarations envoyées : 846
pseudo (prénom) : witm, elena.
faceclaim : lily collins, alles.
multinick : pas encore.

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Jeu 28 Sep - 18:38

tout d'abord bienvenue parmi nous ensuite, étant donné que vous étiez deux à tenter le scénario, nous devons laisser @Oswald Albertine décider de la fiche qui correspond le mieux au personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 22/09/2017
déclarations envoyées : 31
pseudo (prénom) : .plùm
faceclaim : andrew garfield (av : schizophrenic)
multinick : none

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Jeu 28 Sep - 18:44

Sooo
Comme je te l'ai dit par mp, et sur la fiche de Nautica, je préfère ta fiche, le personnage correspond à ce que j'imaginais, on a la vision de ton personnage, et tu as ajouté ta touche perso à l'histoire (j'aime l'idée de la maladie héréditaire). Elle est en plus très bien écrite, je trouve, et j'aurai sans doute plaisir à rp avec toi Voilàààà

_________________
Never let you fall
When the rain is blowing in your face and the whole world is on your case, I could offer you a warm embrace To make you feel my love. When the evening shadows and the stars appear And there is no one there to dry your tears, I hold you for a million years To make you feel my love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/09/2017
déclarations envoyées : 50
pseudo (prénom) : Lily
faceclaim : Emma Stone ♡
multinick : Nop

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Jeu 28 Sep - 21:29

Merci Talia I love you

Et encore merci Oswald Comme je t'ai dit par MP, j'espère être à la hauteur du personnage, je ferai tout pour en tout cas

Merci pour les compliments et hâte également de RP avec toi et sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 16/09/2017
déclarations envoyées : 176
faceclaim : milo ventimiglia - shiya
multinick : lisbeth la douce et savannah la sauvage

MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   Jeu 28 Sep - 21:29

puisque tout est ok, je te valide donc avec plaisir
bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdre quelqu'un, ça n'a rien d'anodin, ça te rappelle en permanence que la vie ne tient qu'à un fil. Emily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La peur de perdre quelqu'un... ~ Marissa
» ♫ Douce jument , tu réveilles mes sentiments ♫
» Je croyais que le pire, c'était de perdre quelqu'un, mais le pire, c'est quand on se rend compte que l'on s'est soi-même perdu ❄︎ Amara
» Qui a perdu l'honneur n'a plus rien à perdre || Léandre de Vallombreuse
» Un café n'engage à rien, n'est-ce pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE WITH THE DEVIL :: Spread The Love :: All Good-
Sauter vers: