AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Christmas
Deux intrigues et le génial flood de Noël.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!

Partagez | 
 

 i can't explain it, i love the pain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 1:16


Byron Caldwell
ft. matt daddario | crédit @tumblr.
Identification complète Byron Joseph Caldwell, y'a pas d'explications, pas de jolis dessins pour ces pauvres prénoms. ils aimaient, faut pas chercher plus loin, tu sais pas trop si tu aimes ou pas. t'es née avec, tu fais comme ça. Âge vingt-cinq ans. Date et lieu de naissance avec quelques minutes d'avance sur une compagne de vie, t'es né un vingt-neuf Juin, à New-York, là où tes parents ont toujours décidé de rester. c'était peu avant Talia, de quelques peu l'ainé de ce binôme qui avec le temps est devenu "vous contre le reste du monde". Job ou études petit tu voulais bosser dans le FBI t'as réussit tes concours, t'as réussis chaque passages et pourtant le seul coup de fil qui te fera décrocher le job, tu l'laisses courir depuis des mois et presque des années. personne le sait sauf Talia qui te comprend pas. t'es garde du corps, le genre d'escorte qui peut avoir une arme s'il le faut, le genre de gars qui bouge pas d'un cil et reste dans l'ombre. pas le meilleur job, mais pour le moment c'est ton échappatoire pour repousser ce coup de fil. encore et encore.  Statut civil éternel célibataire, tu ne sais pas trop si tu cherches la difficulté, ou si c'est la simplicité qui te fuie.  Statut financier $$$, tu pourrais vivre seul c'est vrai, tu gagnes bien ta vie mais c'est surtout parce que tu vies en colocation avec ta sœur que tu peux avoir autant d'argent. diviser un loyer, et bien gagner ça rapporte.  Orientation sexuelle t'as été long à te le dire, long à te le découvrir, inconscient verrouillé, tu ne voulais pas te l'avouer. tu vouais un sacre aux courbes féminines par éducation, mais il a bien fallut un revenir à la vraie raison... t'as pas de mal à gérer la vérité, plus aujourd'hui, mais ça n'aide pas à t'assumer. c'est pas d'être gay qui te bloque c'est juste que t'as jamais vraiment su comment ressentir, tu couches avec les gens, sans geste d'attention, sans geste d'affection. ces hommes qui passent dans ton lit et qui reparte sans même retenir ton attention. Votre plus gros défaut tu sais pas t'exprimer. manque d'un père qui a que trop vite déraillé, manque d'un père qui a jamais su t'accepter. manque de beaucoup de chose qui t'ont façonné. tu sais pas exprimer ce que tu ressens. on te dit hautain, on te dit lointain, on te pense comme un gars trop fort qui ne ressent rien. c'est faux, et sans doute que seule Talia le sait... qu'au fond t'as ce manque de confiance impossible à exprimer. Votre plus grande qualité que trop souvent là. pour ramasser les morceaux, pour consoler quand c'est trop, pour sortir quand y'a plus personne. la loyauté c'est un truc que t'as jamais vraiment décidé, et ça n'est pas envers tout le monde. t'es pas du genre à accumuler les vrais amis, même si on te voit toujours entouré de beaucoup de monde, t'es pas le gars qui se lie vraiment avec les autres. c'est rare mais quand c'est fait, t'as ce genre de code imposé, de ne jamais les laisser tomber.  Groupe haters gonna hate Avatar choisi Matthew Daddario


1 et dans le noir parfois, seul le soir t'essaye sans trouver le sommeil de dessiner ses traits dans ta mémoire. et quand le temps a passé, que les années ont décidé de coulé, ça commence à devenir flou. et ça, c'est ça qui parfois te rend fou. bientôt dix ans. une éternité qui ne cesse de te hanter. le deuil est passé mais il y a toujours ce trouble au fond de toi, sans doute cette douceur qui a finit par s'éteindre. si Talia garde de votre enfance des souvenirs paisible, pour toi il n'y a rien avant la boisson, avant l'aigreur et la distance. mais dans ce noir dessin, d'un père trop stricte et trop buveur il y a toujours sa voix, sa douceur, sa splendeur. une mère qui a été pour toi un ancrage impossible à nier. un père trop droit, il fallait bien ces deux femmes pour compenser. mais des deux seule Talia t'es resté. à seize ans, tu aurais voulu lui dire bien plus, qu'elle te donne plus pour t'en sortir, pour vraiment bien exister. et parfois dans le noir, tu te demandes si dans le fond elle savait, si vraiment elle te connaissait. si ton père t'a toujours renié depuis maintenant tes seize ans, tu aimes croire qu'elle t'aurait toujours autant aimé. mais on embellit les mots et on vit avec les vivants, et le vivant ici a finit par tout détruire de tes souvenirs. 2 tu ne te souviens pas d'un père sobre, tu ne te souviens pas de votre famille quand tout allait bien. des brides d'images et encore. alors pour toi ça a toujours été ça, les insultes, et bien vite quand il a su ta sexualité, le dégout. il ne t'en a pas fallut plus pour t'exiler, loin de ça. partir pour exister, t'es resté pour elle, pour cette jumelle qui te restait. seule famille qui t'acceptait. et quand elle a prit la route de l'université, tu as pris la route de Quantico, étudier, travailler, t'acharner pour une place que tu visais. 3 Quantico c'est la période où t'as été le plus loin de ta sœur. de ton père. la meilleure période mais jamais tu l'avoueras. t'aurais aimé mettre encore plus que cette distance entre ce géniteur et ta vie. mais il y a toujours eut Talia. tu ne l'avoueras pas, tu ne voudrais jamais dire qu'elle t'enchaine à cette ville. tu l'as choisi elle, tu ne veux pas qu'elle se questionne. elle s'est attaché à la ville autant que vos parents quand tout allait bien. elle perdure ce que ta mère aimait ici, et tu restes pour elle. pour elles. c'est d'ailleurs pour ça que t'es revenu après ses études. il a suffit d'un appel, de ces mots baignés de douleur et de rancœur. tu pensais la laissé à son bonheur, et il a tout détruit alors t'as laissé le reste derrière toi. diplômé, une place qui t'attendait à L.A, tu as laissé ça de côté pour revenir avec elle. Brooklyn, assez loin du paternel c'est la seule chose que tu as exigé. 4 loin de l'air surexcité, ici c'est bien plus calme et discipliné. des attentes qui durent des heures devant des salles de réunions, t'as plus l'air d'un arbre que dans agent du FBI. tu l'as voulu, t'assumes. t'es de ceux qui n'ont aucun problème à mettre leur cerveau sur pause pendant des heures, alors t'es là, le regard fixé devant toi, les bras croisé dans le dos et t'attends. pas le plus glorieux des moments, mais quand ses réunions durent des heures dans un environnement extérieur à son bureau t'es comme ça. et ensuite tu le suis comme son ombre, à le laisser serrer des mains, faire sa vie de designer glorifié. tant qu'il lui arrive rien. c'est loin d'la grandeur du FBI, Talia elle t'le dit souvent. elle te le rappelle parfois quand tu dis rien, mais qu'elle comprend... tu dis que tu préfères ça, que l'adrénaline et le rythme te retiennent pour vraiment le passer ce stupide coup de fil. foutaises, mensonges. mais tu la laisseras pas ta sœur adorée, et l'adrénaline ne vaut pas de risquer de la laisser seule au monde avec le paternel, à cause d'une balle perdue. jamais. 5 le chien. une très grande histoire, ce chien. le chien de Talia, pas le tien, hors de question. ce petit truc vivant qui aboie et qui demande de l'attention tu n'en veux aucune responsabilité. c'était le deal quand elle l'a ramené... mais Talia elle travaille tard le soir parfois, alors tu te retrouves à devoir le sortir, de mauvaise grâce, grinçant des dents contre ta jumelle qui -tu le sais- reviendra encore à la charge pour un deuxième. hors de question. 6 le problème avec ton boulot c'est que souvent tu dois dire adieu aux soirées entre potes, et bonjour aux nuits blanches pour suivre Monsieur quand il sort. et puis c'est pas comme si t'avais un client des plus adorables, ton boss arrive à peine parfois à trouver des remplaçant pour tes jours de congés face à ce client trop déphasé. alors si on te prend ton téléphone, les messages pré enregistré de ton clavier sont des plus pathétiques, des heures de retards, des messages vocaux jamais écouté qui se plaignent de tes retards, de tes absences. dans l'fond en plus c'est même pas que tu le supportes pas ce gars que tu colles aussi bien que son ombre, c'est juste que son esprit n'est pas le tien, que son monde et le sien sont bien trop loin. 7 quand tu bosses pas, tu sors, ou tu t'entraines. vies bien organisée, vie bien menée. tu serais parfois du genre à trainer chez toi en solitaire, mais y'a trop de tentations en ville pour que t'y résistes constamment. et la plus grosse n'est autre que ton meilleur ami. coups de fil nocturne, arrivée improvisée; votre binôme remonte à longtemps. bien trop longtemps. enfants de la nuit, enfants de sorties... tu te souviens même pas l'avoir un jour vu rester chez lui, alors il t'a entrainé dans ce vice, dans ce genre de soirée qui aujourd'hui font votre quotidien. sociable et joueur, la seule chose qui vous sépare c'est votre tableau de chasse. pas de risque de viser la même personne à ramener le soir, et votre entente n'a de limite que votre imagination. quand ta sœur ignore où te trouver c'est vers lui qu'elle doit se tourner. malgré tes nombreuses fréquentation il semble que seul William puisse avoir toujours un œil sur toi. et vice versa. 8le dimanche, quand pour certain c'est gueule de bois, câlin au lit et savourer le temps libre, toi t'es plutôt branché café, douche et sport intensif à la salle de sport. sans doute pour ça que t'es pas compatible avec une vie de couple... 9 ton père, t'en parle jamais, ton père il existe plus vraiment pour toi. ça correspond pas à ta personnalité, ça correspond pas à tes principes et ta foutu loyauté... mais il t'en a trop fait baver, il t'a toujours détesté et il ne l'a jamais caché. si Talia aimait jouer la provocation avec sa soit distante homosexualité, toi au début tu as fait comme si tu t'en fichais comme si toi aussi tu en jouais... mais dans le fond, jour après jour ses regards t'ont tué, ses mots t'ont blessé. l'alcool a juste effacé le peu qui restait de bon souvenir de ce père pour qui tu n'étais qu'humiliation juste pour ta sexualité. alors voilà, tu ne veux rien à voir avec lui. 10 t'aimes pas la bière, ça été un long sujet de moquerie à Quantico par tes camarades qui ne jurent que par ça, mais toi tu préfères un bon whisky qui brûle bien la gorge. alors évidement ça se boit pas autant et aussi facilement qu'une bière, mais t'es comme ça. 11 on dirait pas, mais t'as tendance à un peu trop accumuler les conquêtes. pas du genre dont tu souviens pas du nom, que t'attrapes en fin de soirée et que tu reverras pas, non... juste des gars rencontré par hasard, des discussions échangés autour d'un verre avec tes potes, et quelques nuits qui n'engageront à rien. tu finis toujours pas filer. 12 t'as une arme chez toi. pas enregistré pour le FBI, mais juste à ton nom parce que de toute manière ton permis est valide, que t'as passé des mois entiers à t'entrainer avec les meilleures professeurs de tirs... parce que t'es trop habitué à en porter une... et que même si tu l'as pas sur toi, t'es plus serein avec ça chez toi.

Si tu devais parler de l'amour, quelle définition en donnerais-tu? l'amour, tu craches pas dessus, c'est pas un truc que tu vas critiquer ou même détester. seulement l'amour tu le vois de loin et tu n'as pas envie de t'en approcher, le grand A, les sentiments, les mots murmurer dans un lit tôt le matin, les coups de fils, l'attachement. t'y crois pas, t'y arrives pas. t'aimerais, parfois tu te dis que t'aurais peut-être pu y croire si t'étais né quelques siècles avant. mais t'es pas du bon siècle, et t'es pas du bon caractère. alors tu y crois pas pour toi, ça prends la tête, ça prend les tripes, puis quand ça s'arrête les gens reste là, brisé, cassé, blessé. tu veux pas que ça t'arrives, tu préfères avoir la tête vide, la tête concentré sur autres choses. trouillards de la proximité humaine, c'est drôle à dire quand on te voit si à l'aise avec les relations humaines en soirées.

Penses-tu que les sites de rencontres peuvent aider à trouver le véritable amour? si tu cherchais vraiment, sans doute que oui. sans doute que ça serait plus simple... t'en sais rien. mais à l'heure de Tinder et autres conneries, les gens ne savent plus attendre, ils veulent se rencontrer juste après deux conneries, ils veulent du sexe ou juste se voir. plus de discussions enflammées, de longues attentes et de confessions avant de se rencontrer. tu te dis que ça peut fonctionner, mais pour d'autres... pour ceux qui plongent dedans se trop s'interroger. pas toi quoi.

Pseudo/Prénom Hunt.things Pays FR. Votre avis sur le forum il m'a l'air vraiment super sympa, et bien réactif !!! Où l'avez vous trouvé? Bazzart voyons. Tu es?() un inventé - (X) un scénario de Talia Caldwell- () un prélien.


Dernière édition par Byron Caldwell le Dim 17 Sep - 11:52, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 1267
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ shiya
multinick : cameron & june

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 6:15

bienvenue à toi

n'hésite pas si tu as besoin de quelque chose

_________________
take me back to the start
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2017
déclarations envoyées : 1371
pseudo (prénom) : pollo + Alexandra
faceclaim : Alexander Ludwig
multinick : Trevor Seyton

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 9:58

Bienvenue parmi nous boy !

_________________
“Ne pas confondre espoir et illusion,
car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 06/09/2017
déclarations envoyées : 692
pseudo (prénom) : Catblack
faceclaim : Nina Dobrev @ Catblack
multinick : Dante Braxton

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 10:01

Bienvenue !!!

Garde moi un lien bien au chaud !!

N'hésite surtout pas si tu as des questions !!

_________________
Kiss me or kill me
Aimer, ce n'est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C'est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu'il y a quelqu'un au bout qui dit d'une voix douce et calme : avance, continue d'avancer, n'aie pas peur, tu vas y arriver. •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 10:46

merci beaucoup à vous trois,
pour le moment c'est l'hésitation sur le pseudo et après je me lancerais dans la rédaction de ma fiche !

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 10:59

Ouh qu'il est sexy cet homme là ! Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2017
déclarations envoyées : 1371
pseudo (prénom) : pollo + Alexandra
faceclaim : Alexander Ludwig
multinick : Trevor Seyton

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 11:05

J'aime beaucoup Bellamy perso !

_________________
“Ne pas confondre espoir et illusion,
car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 11:26

Merci Sara !!
Ashton, cool c'est déjà un bon point ahah. je l'aime bien aussi mais je sais pas si ça colle bien à sa tête en faite

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2017
déclarations envoyées : 1371
pseudo (prénom) : pollo + Alexandra
faceclaim : Alexander Ludwig
multinick : Trevor Seyton

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 11:50

C'est vrai que j'vois Pattinson quand j'pense à Bellamy

Luke, ça lui irait bien

_________________
“Ne pas confondre espoir et illusion,
car si l'espoir fait vivre, les désillusions peuvent faire le désespoir.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 18:31

Je pense qu'il nous faudra un lien
Bienvenue sur qll & excellent choix de scénario bon courage pour la rédac
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 20:11

Ashton, ahah moi vois-tu je pense à Bellamy de The 100, donc dans les deux cas ça ne fonctionne pas Luke j'accroche pas, mais c'est gentil déjà d'avoir pris un temps pour y songer, merci !!

Jay, avec plaisir pour le lien !! et merci

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 02/01/2017
déclarations envoyées : 1767
pseudo (prénom) : goldblast, lou
faceclaim : lucy hale@nine
multinick : sahara daniels, la blonde

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Mer 13 Sep - 21:29

bienvenue sur quiet little lovers
si tu as des questions, n'hésite absolument pas

_________________

cause i got issues but you got 'em too. so give 'em all to me and i'll give mine to you. bask in the glory of all our problems. cause we got the kind of love it takes to solve 'em. yeah, i got issues. and one of them is how bad i need you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quietlittlelovers.forumactif.com
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Jeu 14 Sep - 18:55

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Jeu 14 Sep - 23:05

merci beaucoup vous deux

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 05/01/2017
déclarations envoyées : 1083
pseudo (prénom) : witm, elena.
faceclaim : lily collins, abisror.
multinick : andrew lewis.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Ven 15 Sep - 16:43

je suis déjà fan de ce que je peux lire, oui je suis curieuse j'ai commencé à lire avant que tu ne termine tout ça me donne encore plus envie de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Ven 15 Sep - 20:00

aaah yes !!! je comptais en plus t'envoyer un mp pour savoir si déjà le début t'allais car j'ai pris la liberté de le faire revenir "pour Talia" et je savais pas si ça te conviendrait...
je termine ce soir je pense !

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 16/09/2017
déclarations envoyées : 234
pseudo (prénom) : MissMady / Mady
faceclaim : milo ventimiglia - shiya
multinick : lisbeth la douce et austin le sociable

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Dim 17 Sep - 12:03

pour moi, la fiche est géniale, je tague donc @Talia Caldwell pour qu'elle donne son accord

_________________
take me back to the start
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Dim 17 Sep - 12:11

merci , je vais maintenant l'attendre tranquillement

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 05/01/2017
déclarations envoyées : 1083
pseudo (prénom) : witm, elena.
faceclaim : lily collins, abisror.
multinick : andrew lewis.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Dim 17 Sep - 13:34

je n'avais pas envie que tu attendes mon retour du boulot pour donner mon accord donc je suis làààà et toi tu es validé c'est parfait encore une fois je n'ai rien à redire. J'aime deja Byron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   Dim 17 Sep - 14:06

aaaaah merci
on va être le sublime duo Caldwell

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i can't explain it, i love the pain.   

Revenir en haut Aller en bas
 
i can't explain it, i love the pain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE WITH THE DEVIL :: Spread The Love :: All Good-
Sauter vers: