AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Halloween Festival
Trois intrigues et un tas d'activités.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!

Partagez | 
 

 Long time no see || Moïra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/07/2017
déclarations envoyées : 115
faceclaim : Caity Lotz
multinick : //

MessageSujet: Long time no see || Moïra   Lun 28 Aoû - 21:37



Long time no see



Travailler avec des grosses compagnies était encore rare pour Eirlys : obtenir ce genre de contrat demandait une réputation que l’agence des sœurs MacKay commençaient seulement à avoir.
Fairy Fingers était une grosse entreprise dans le monde du textile, un mastodonte connu et reconnu, c’était tout du moins ce que disait Wikipédia quand Eirlys avait cherché l’endroit où l’envoyait Anaëlle. Apparemment la CEO était une jeune femme et si le nom lui disait quelque chose, la blonde n’arrivait pas à le remettre. Malheureusement elle n’avait pas le temps de faire une recherche plus poussée puisque sa très chère sœur l’avait averti du contrat alors qu’elle était en route pour rejoindre les bureaux.
Une fois en bas elle se présenta à l’accueil et on lui indiqua l’étage à rejoindre. Elle emprunta l’ascenseur, prenant le temps d’admirer le grand hall parcourut de nombreuses personnes avant.
En effet, l’entreprise était certainement grande.

Dans l’ascenseur elle s’appuya contre le fond, attendant patiemment d’atteindre l’un des derniers étages. Ca ne prit pas si longtemps que ça et lorsque la jeune femme ressortit elle ralentit, tournant sur elle-même pour observer l’antichambre du bureau où une assistante personnelle se tourna vers elle.
Soudainement Eirlys ne se sentait pas exactement à sa place. Elle n’était pas mal habillée, mais elle n’avait pas fait d’effort exceptionnel non plus. Elle portait un t-shirt blanc avec un blazer noir, court, et un pantalon de la même couleur. Ses chaussures étaient simples et lui permettaient de courir assez facilement au besoin. Un sac traversait son torse, contenant son matériel de détective privée. De quoi noter, un appareil photo avec un bon objectif, sa licence de PI, un nécessaire à crochetage… oubliez ce dernier point en fait.
Autant dire qu’elle n’était pas une figure de la haute couture.

Cela n’empêcha pas Eirlys de s’approcher du bureau de la secrétaire pour s’annoncer. Pendant qu’elle la faisait patienter la jeune femme regardait un peu partout autour d’elle, en quête d’indices pour découvrir qui était son employeuse précisément. Une activité qui fut écourtée lorsqu’on lui dit d’entrer dans le bureau.
D’un pas nonchalant elle franchit la porte du prestigieux bureau et… se stoppa net.

« Oh… putain de merde sa mère. Je savais que ce nom me disait un truc ! »
Elle espérait qu’Anaëlle avait une bonne planque parce qu’elle allait la tuer. Cette sale petite peste avec sa mémoire parfaite, elle devait savoir chez qui elle l’avait envoyé. C’était obligé.
Bordel.
Elle allait devoir trouver un endroit où planquer le cadavre. Ou espérer que sa victime soit devenue sourde avec l’âge et qu’elle puisse partir sans se faire remarquer.
Putain.
Moïra fucking Edvindottir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 28/08/2017
déclarations envoyées : 160
pseudo (prénom) : georgie
faceclaim : Katie McGrath @Lazare
multinick : Carlito | Eden

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Mar 29 Aoû - 9:47



     

Moïra
&
Eirlys
Long time no see
La nuit avait été si courte que tu n’avais pas eu le droit de fermer les yeux pour te perdre dans les bras de Morphée. Tu sais qu’il te fuit depuis des années et pourtant, tu cherches en vain à le séduire de nouveau. Tu n’en peux plus de contempler la lune en te souvenant de la tendre sensation de rêver, tu as besoin de dormir, mais le sommeil ne veut plus de toi. Tu as cherché longuement les raisons de tes insomnies, mais tout te paraît flou et incertain. Tu as fini par mettre le doigt sur une des principales sources : La peur. Mais la peur de quoi ? Ton réveil sonne,  mais tu n’as pas besoin de te lever pour l’éteindre. Et pour cause, ton téléphone trône dans le creux de ta main. Trois heures à peine, on ne t’a accordé que trois heures de répit avant de t’arracher à la chaleur de tes draps.

Dans un soupir, tu prépares ton éternel café en appelant ta secrétaire pour connaître les nouvelles de la journée. Tout est un automatisme, tu n’as même plus besoin d’y réfléchir, ton corps fonctionne sans que tu n’aies besoin de le contrôler. Les premières gorgées du brûlant breuvage te complaisent et tu te surprends à savourer ta tasse sous les cris mélodieux des voitures déjà énervées. Tu as déjà songé à déménager pour te réfugier dans une rue tranquille de Brooklyn, mais ton appartement de Manhattan est un héritage familial, le seul qu’il te reste avec la compagnie. Ton père a longuement foulé ce parquet parfaitement lustré, tu peux encore entendre sa voix ricocher contre les murs.

Tu enfiles ton long manteau et attrapes ton sac à main pour regagner ta voiture où ton chauffeur t’attend. Ton regard froid et distant contemple les rues bondées, tu survoles les visages et tu ne t’inquiètes pas de voir des gens dormir par terre. Tu ne te soucies plus de rien, le monde ne t’a souhaité que malheur pendant des années, tu as tous les droits de te venger. Le véhicule s’arrête devant le building qui t’appartient et tu sors de là sans accorder la moindre attention aux quelques journalistes campés dans les environs. Tu n’as plus de temps à leur accorder, qu’ils foutent le camp.

Dans l’ascenseur, personne ne te parle et tu savoures ce silence, heureuse de voir que ton pouvoir se fait aussi sans que tu n’aies à ouvrir la bouche. Tu es la première à sortir et tu sens le regard de tes employés alors que tu traverses les couloirs pour rejoindre ton bureau, les murs habillés de verres teintés. Tu salues ta secrétaire et fermes la porte derrière toi. Le miroir à ta droite te renvoie un reflet que tu sais faux, mais que tout le monde admire. Une crinière corbeau parfaitement coiffée rejetée sur ton épaule droite, un maquillage froid qui valorise tes traits qu’on juge nobles, un tailleur d’une élégance sans nom commandé dans l’une des plus grandes marques de ce monde.

Enfin tu sièges à ton bureau. Tu clôtures quelques dossiers avant d’entendre des échos de voix dans l’antichambre. L’horloge te fait comprendre que ton rendez-vous est à l’heure et tu te redresse. Une détective privée que ta secrétaire a recruté suite à ta demande. Les associés sont de véritables vautours que tu prends soin d’espionner de peur qu’ils ne te dévorent le foie. Tu as préféré rencontrer la personne avant de l’envoyer sur le terrain. La perfectionniste que tu es n’apprécie pas l’inconnu. Il faut tout contrôler.

Les insultes sont la première chose que tu entends et tu dresses un regard furieux en direction de l’inconnue. Tu détestes la vulgarité et de plus, cette voix ne t’est pas étrangère. Ton sang se fige dans tes veines quand tu reconnais les traits de cette personne qui a fait de ta vie un enfer. Son nom, tu n’as jamais su l’oublier. Eirlys. « Encore ne serait-ce qu’une insulte et je demande à mon garde du corps de vous foutre à la porte. Je ne tolère pas l’impolitesse surtout venant de… vous. » Tu dois contenir toute ta colère et ta rancœur. La fatigue constante ne t’aide pas. « Vous savoir détective privée ne me fait ni chaud ni froid, mais si je m’appuie sur nos anciens rapports, j’ai peur de connaître vos méthodes de travail Miss MacKay. »

Les années sont passées et tu as pris le temps d’améliorer ton accent que les gens ont moqué à l’époque. Tu es fière de tes origines, mais la perfection est bien plus agréable que tes valeurs islandaises. Ce n'est pas le cas de ton ancienne tortionnaire. Le goût pour la mode doit sans doute lui être inconnu si tu en juges par la pauvreté de sa tenue.

CODE BY MAY

_________________
Don't we deserve better than that?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/07/2017
déclarations envoyées : 115
faceclaim : Caity Lotz
multinick : //

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Mar 29 Aoû - 11:06



Long time no see



Evidemment Eirlys n’est pas la seule à reconnaître son interlocutrice : la CEO reconnaît aussi la détective, la fille qui adolescente avait participé à lui mener la vie dure. Oh, elle n’avait pas été la seule bien sûr, mais elle y avait contribué, et de ça elle n’était vraiment pas fière. C’était l’une des choses de la longue liste de ce qu’elle voudrait changer au passé si elle le pouvait.
Mais ce n’était pas le cas. Alors elle devait assumer ses actions et se conduire avec professionnalisme. Ca c’était une chose qu’elle savait faire. A peu près du moins.

Le commentaire sur ses méthodes fait aussi un sourcil à Eirlys et elle se contente de hausser les épaules.
Elle ne s’était jamais faite attrapée et avait toujours eu les résultats voulus. Elle était une excellente détective privée et tous les cas qu’on lui présentait étaient résolus. Elle était comme la Sherlock Holmes de Brooklyn. Bon, d’accord, ça c’était Anaëlle, elle était plutôt une Jessica Jones, rebelle, imprévisible et aux méthodes douteuses.
« Mes méthodes sont parfaitement légales, tu sais. Et puis tant que le résultat est là, ce n’est pas si important. »
Au moins l’avantage de cette situation était qu’elle pouvait se comporter avec plus de désinvolture que d’habitude. Elle n’allait pas se courber devant elle à cause de leur passif, et c’était ce qu’elle essayait de lui faire comprendre.

Reprenant ses aises pour ne pas trahir ses pensées elle se redressa, joua un peu des épaules et elle s’approcha du bureau. Elle tira la chaise destinée aux invités et s’installa dessus. Elle s’appuya de façon détendue contre le dossier et croisa les jambes en lâchant son sac à côté de sa chaise.
« J’ai cru comprendre que Fairy Fingers, » elle retint un bref rire, « avait besoin de mes services. »
Car après tout c’était pour ça qu’elle était là. Pour parler business, pour travailler pour la compagnie. Pas pour Moïra, essayait de se rassurer la jeune femme, mais l’entreprise. Et c’était un point important.
Elle croisa les mains sur son genoux et offrit un sourire insolent à celle qui fut un jour sa victime.
« Alors, de quoi il retourne pour que tu me fasses venir dans ton fancy bureau ? »
Elle attrapa le premier objet qui passait sous sa main et l’examina brièvement avant de le reposer. Ses yeux d’un bleu intense vinrent se poser sur Moïra.
Le passé était le passé, les choses avaient changées.
Définitivement changées.
Pour commencer elle avait bien remarquer le changement d’accent. Elle continuait à le cacher même avec l’âge et le temps. Et puis le bureau, la richesse, l’apparence strict… cette femme voulait être tout sauf ce qu’elle avait été dans le passé. Tout sauf une adolescente victime d’abrutis comme Eirlys avait pu l’être.
Et pour Eirlys ça voulait dire avant tout qu’elle avait peur.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 28/08/2017
déclarations envoyées : 160
pseudo (prénom) : georgie
faceclaim : Katie McGrath @Lazare
multinick : Carlito | Eden

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Mar 29 Aoû - 11:29



     

Moïra
&
Eirlys
Long time no see
Elle n’est rien, tu le sais et tu n’as pas besoin de te rassurer. Ton passé a été arraché de ton histoire et brûlé dans toute la haine que tu ressens. Il n’y a plus de place pour cette adolescente en mal d’amour et assoiffée de vengeance. Tu sais jouer désormais et tu es parmi les maîtres de toute partie, personne n’est assez audacieux pour t’égaler. Pas même cette pourriture qui ose se prélasser dans un de tes fauteuils. Tu la regardes s’installer sans faire le moindre commentaire, un simple signe de tête en direction de secrétaire lui fait comprendre que la porte doit être fermée. Une fois ceci fait, tu appuies tes coudes sur ton bureau et joins tes mains pour y poser ton menton.

Elle a gardé ce petit air qu’elle possédait déjà au lycée, elle n’a pas changé et tu t’en félicites. Elle se pense encore maîtresse de la situation et pense encore posséder les pleins pouvoirs. Tu sens ton sourire intérieur s’élargir et dévoiler tes crocs de vipère que tu prends si soin de dissimuler aux yeux des soi-disant prédateurs. « Le vouvoiement est de rigueur, ici vous n’êtes plus reine, je vois que la politesse vous fait encore défaut. » Aucune moquerie, rien, tu ne laisses rien paraître. Tu attrapes la poignée de ton tiroir pour en sortir un dossier assez épais. Tu le poses en face de toi sans le moindre regard en direction de cette peste qui doit sûrement finir ses fins de mois en faisant les trottoirs. « Le résultat n’est pas le seul élément que je recherche, si on vient à m’apprendre que vos méthodes sont douteuses, je ne vous paierai pas. Licence de détective privé ou non. »

Tu as toujours demandé et exigé un travail honnête auprès de tes employés. La bonne réputation d’une entreprise est ce qui fait sa force, la moindre critique peut détruire un pilier et entraîner la chute de toute la fourmilière. Du bout des doigts, tu pousses le dossier dans sa direction et ne fait aucune remarque sur son hésitation concernant le nom de l’entreprise. Ton père l’a choisi lorsqu’il était encore jeune et s’était inspiré des contes offerts par sa grand-mère. Tu te fous bien de sa moquerie, elle ne sait faire que ça. « Si vous pensez maîtriser encore la situation ou que j’éprouve une peur quelconque à votre égard, vous vous trompez. Vous n’êtes rien pour moi, enfin si, un simple ramassis de merde. » Un simple regard indifférent que tu lui accordes.

Tes doigts craquent alors que tu affiches un sourire aussi froid que cruel. « Un de mes associés possède un passé un peu trop flou à mon goût. Trouvez de quoi il en retourne et je vous paierai suffisamment pour que vous puissiez alimenter votre garde-robe. » Tu es la réussite comparée à elle. Tu as fait taire tous ceux qui te destinaient à une vie miséreuse. Tu as été et tu es la fierté de tes parents, même de ta mère qui t’a pourtant abandonné. Ton cœur a cédé à la haine et devenu pierre depuis. Rien ni personne ne peut te faire céder, tu les détruiras jusqu’au dernier, tout en commençant par la source. Tu n’aurais jamais dû te pointer dans ce bureau Eirlys MacKay, tu viens de signer ton arrêt de mort.


CODE BY MAY

_________________
Don't we deserve better than that?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/07/2017
déclarations envoyées : 115
faceclaim : Caity Lotz
multinick : //

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Jeu 31 Aoû - 9:46



Long time no see



Le ton qu’employait Moïra était autoritaire, trop au goût d’Eirlys. Elle n’avait jamais trop apprécié l’autorité, celle qui fermait les yeux face aux injustices, qui s’en foutait de ceux qu’elle était censée protéger.
Elle se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas l’envoyer bouler. Surtout que quelque chose disait à la jeune femme que ce n’était pas la meilleure idée du monde : pour commencer parce qu’elle allait lui proposer un contrat certainement juteux et ensuite parce que ce serait jouer avec le feu, et que si elle faisait ça ce n’était pas que son business qu’elle mettait en péril mais aussi celui de sa sœur.
Et oui, Anaëlle pouvait très bien se débrouiller toute seule, elle pourrait entrer dans les systèmes du gouvernement américain les yeux fermés par exemple, mais ça ne voulait pas dire que ce serait une bonne idée de le faire.
En tout cas elle hocha la tête lorsqu’elle l’avertit qu’elle voulait des résultats mais pas de méthode qui sorte des clous. Elle savait le faire, ça aussi, plus ou moins.
« Alright. »

Sur ces mots elle pensait que la réprimande serait finie, mais non, elle se poursuivit et la suite n’était absolument pas au goût de la jeune femme.
Un ramassis de merde ?
Okay, elle voulait bien laisser passer les remarques sur la politesse, sur le fait qu’elle n’avait pas peur d’elle, ou whatever mais là elle venait de l’insulter. Bêtement et simplement.

Eirlys écoute toutefois jusqu’au bout avant de se lever, de se faire grande, droite et fière. Ses yeux sont froids lorsqu’ils se plantent dans ceux de Moïra, il n’y a plus rien de la candeur ou de la culpabilité qu’elle avait pu ressentir en se rendant compte de qui était la propriétaire de ce bureau.
Sa main se posa sur le bureau devant elle.
« Vous pouvez compter sur moi pour tout trouver de lui. En revanche… si vous pensez me traiter comme un, je cite, ramassis de merde, alors il faudra faire avec mes méthodes. Je vais pas changer pour quelqu’un qui me parle de politesse pour m’insulter deux secondes plus tard. »
C’était honnêtement le plus poli et mesuré qu’Eirlys pouvait faire dans la situation actuelle, tout le reste était soit très insultant soit quelque peu violent.
« Après tout, pour quelqu’un qui s’en fout du passé, vous arrivez vite à l’insulte. »
Et elle tendit la main, demandeuse.
« Le dossier. S’il vous plaît. »
Et elle savait, elle savait qu’elle ne devrait pas faire ça, qu’elle devrait se méfier de cette femme qui tenait entre ses mains les cordes d’un empire financier, qui pourrait payer des gens pour ruiner sa vie.
Mais Eirlys n’était pas quelqu’un qui se laissait aller à ses peurs. Elle était impulsive et imprévisible.
Eirlys n’avait aucun instinct de survie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 28/08/2017
déclarations envoyées : 160
pseudo (prénom) : georgie
faceclaim : Katie McGrath @Lazare
multinick : Carlito | Eden

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Ven 1 Sep - 9:24



     

Moïra
&
Eirlys
Long time no see
Tu n’en as rien à faire de ses réprimandes, au contraire, cela te fait rire aux éclats. Elle ose donc te donner des leçons sur la politesse après tout ce qu’elle a fait ? Il n’y a que les coupables pour se comporter comme de parfaits innocents. Tu dois te l’avouer, tu n’as jamais pardonné à tes tortionnaires et dès que le pouvoir a été placé dans tes mains, tu as agi comme le plus terrible des bourreaux. D’abord, leurs noms ont été retrouvés ainsi que leurs lieux de résidence et leurs travails. Dans une délicatesse et un secret bien gardé, lentement, tu leur as tout pris et ils résident maintenant dans une incertitude sans nom. Tu jubiles et tu ne regrettes rien. Eirlys a toujours réussi à échapper à tes radars et la voilà qui se jette dans ta gueule sans que tu n’aies à lever le petit doigt. Un sourire carnassier fait écho à tes traits de marbre. « Vous souvenez vous de James McAdams ? » Ta tête se penche sur le côté. « Il a mystérieusement été renvoyé du cabinet d’avocats où il travaillait. » Tu te penches légèrement en avant, trop peu pour qu’elle puisse comprendre que tu la mets dans la confidence. « Il serait dommage d’apprendre qu’une détective privée possédait un double rôle hm ? Trafiquante ? Qui l’aurait cru ? »

Tu reviens te prélasser contre le dossier de ton bureau et lui tends donc le dossier qu’elle réclame. Elle doit sûrement encore penser gagner et être maîtresse de la situation, tu la laisses croire encore quelques instants que sa vie reste indemne. Après tout, tu n’agis jamais dans la précipitation, la patience est ton alliée dans ce genre de petit boulot crasseux que tu aimes effectuer.  Alors que ses doigts se referment sur la chemise que tu lui as donné, tu sens tes serres se refermer autour d’elle. Elle est prise au piège. « Je vous donne une semaine, pour une professionnelle comme vous, cela doit être un jeu d’enfant. Nous parlerons salaire quand tout ceci sera clôturé et que j’aurais pris connaissance des méthodes employées. Aucune négociation possible. »

Tu lui offres un sourire poli, professionnel alors que tu sais qu’elle doit se contenir pour ne pas te lâcher toute une flopée d’injures. Peut-être se rend-t-elle enfin compte de son erreur, mais il est déjà trop tard pour cette petite tête blonde. A l’heure qu’il est, ta secrétaire doit avoir terminé ses recherches et avoir créé un fichier avec le joli nom de ta nouvelle victime. « Avons-nous un accord Miss MacKay ? »


CODE BY MAY

_________________
Don't we deserve better than that?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/07/2017
déclarations envoyées : 115
faceclaim : Caity Lotz
multinick : //

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Ven 1 Sep - 10:35



Long time no see



James McAdams ? Oui, elle se souvenait de lui. Le quaterback du lycée, populaire même si c’était un vrai con – dans le sens connard, pas dans le sens idiot. Eirlys ne l’aimait pas et leurs groupes respectifs en venaient régulièrement aux mains à cause de ça. Elle lui avait sans doute mis autant de branlée qu’elle lui en avait mis.
Ceci dit elle haussa un sourcil : elle ne voyait pas trop ce qu’il venait faire au milieu de tout ça. Mais elle allait sans doute bientôt le découvrir puisque Moïra poursuivait son petit discours.
Bon, il s’était fait virer. Et alors ?

.. Oh. Okay.

Elle était responsable de ça. Génial. Et elle la menaçait en plus. De mieux en mieux. La température de la pièce sembla tomber de quelques degrés alors qu’Eirlys se redressait lentement, un frisson de malaise parcourant son dos.
Elle n’aimait pas ce petit jeu.
Ou plutôt elle n’aimait pas perdre à ce petit jeu.
Bien sûr elle avait des ressources elle-même, des économies, des contacts grâce à ses clients, et surtout elle avait Anaëlle. Anaëlle qui pouvait entrer dans n’importe quel système, découvrir n’importe quelle information. Ce serait sa protection la plus précieuse pour l’occasion.
Elle savait couvrir leurs traces.

Bon, un job était toujours un job. Elle attrapa donc le dossier qu’on lui tendait en commençant à le feuilleter.
Toutefois lorsque Moïra étala les conditions du contrat, et le fait qu’elle ne serait payé qu’une fois celui-ci terminé Eirlys haussa un sourcil en levant les yeux sur la femme.
« Le délais d’une semaine ne sera pas un soucis, toutefois dans la profession il est d’usage de faire un paiement en deux parties. Le tiers à la signature du contrat, » elle sortit une tablette de son sac bandoulière, bidouillant un peu pour sortir le bon contrat et le poser sur la table, « Le reste une fois le contrat achevé. »
Sur l’écran se trouvait les termes du contrat et en bas un espace où apposer sa signature d’un simple mouvement de doigt. Rien de plus simple.
« Ne vous inquiétez pas, j’ai aussi la possibilité de vous faire un NDA si vous le désirez. »
Non-disclosure agreement, ou le contrat qui permettait de conserver le secret sur le travail qu’Eirlys devait effectuer.
« Une fois tout ça signé, nous aurons un arrangement. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 28/08/2017
déclarations envoyées : 160
pseudo (prénom) : georgie
faceclaim : Katie McGrath @Lazare
multinick : Carlito | Eden

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Jeu 14 Sep - 18:10



     

Moïra
&
Eirlys
Long time no see
Tu la regardes sans rien dire, tu sais qu’elle a compris que le jeu tourne à ton avantage. Elle doit se tenir à carreau et ne pas se glisser entre les lignes au risque de tout perdre en un claquement de doigts. Un sourire est toujours présent sur ton visage alors que tu plonges ton regard froid dans le sien que tu juges trop familier. Tu te rappelles de ce midi où ton plateau a terminé sur tes chaussures et de son rire qui a fait écho dans la cantine. Tu as passé ta journée à pleurer dans les toilettes, à te taire quand quelqu’un venait à y entrer de peur de subir des représailles.

Tu écoutes ce qu’elle t’explique et tu attrapes la tablette d’une main. Tu lis les quelques conditions avec considération, pesant les pours et les contres avant de fixer cet espace blanc qui attend impatiemment ta signature. « Bien. Nous allons faire ça. » Tes doigts s’enroulent autour de la poignée de ton tiroir que tu tires lentement pour en sortir un stylet.  Tu imposes ta marque sans le moindre regret et pousse la tablette au bord de ton bureau, ajoutant quelques mots sur une feuille. Tu ne dois pas oublier d’informer ta secrétaire de payer cette pauvre détective.

« Je n’ai pas besoin de NDA, tout le monde connait mes petites habitudes et si vous êtes aussi douée que vous le prétendez, alors personne ne sera au courant de rien. » Tu te recules sur les roues de ta chaise et te lèves pour faire le tour de ton bureau. « Eh bien mademoiselle MacKay, nous avons un accord. » Tu tends ta main dans sa direction, elle va devoir signer le pacte avec le diable. Une semaine, tu as une semaine pour créer un plan et le mettre à exécution. Tu es impatiente comme une petite enfant qui va accéder à son petit caprice.


CODE BY MAY

_________________
Don't we deserve better than that?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 20/07/2017
déclarations envoyées : 115
faceclaim : Caity Lotz
multinick : //

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Jeu 14 Sep - 19:36



Long time no see



Si elle ne signait pas, Eirlys rentrerait chez elle et ferait certainement comme si rien ne s’était passé, comme si elle n’avait pas rencontré une fille qu’elle avait martyrisé au lycée, avec qui elle avait été une personne horrible.
Ce serait certainement plus facile comme ça. Ne pas penser à l’effet qu’on avait eu sur la vie des autres, à la façon dont parfois ils se regardaient dans le miroir. La violence des mots, la violence des actes… Elle n’avait pas d’excuse pour ce qu’elle avait fait, elle avait juste des explications. Mais elle doutait sincèrement que Moïra voudrait les entendre.
Ça ne ferait certainement que l’enfoncer un peu plus quelque part.

Au final elle n’avait plus besoin de penser à sa retraite immédiate, car Moïra accepta de signer. Elle sortit un stylet pour ça – son doigt aurait suffi, mais Eirlys n’allait pas le faire remarquer, c’était encore une fois certainement quelque chose que Moïra n’avait pas envie d’entendre.
Eirlys récupéra la tablette et enregistra le fichier avant de le ranger dans sa sacoche de nouveau.

Voilà, désormais elle allait travailler pour Moïra Edvindottir. Pour un retournement de situation, c’en était un, c’était certain.
Eirlys hocha la tête lorsqu’elle refusa de signer une clause de confidentialité. C’était un choix comme un autre, et surtout c’était un choix qui arrangeait Eirlys puisque ça voulait dire qu’elle pouvait exposer tout ce qu’il se passerait dans cette relation de travail si elle le désirait.
Bon, ça ruinerait certainement son travail, mais dans le cas où Moïra cherchait à l’entuber, c’était toujours mieux que rien.
« Très bien. »
Et Eirlys la suit du regard, admire de nouveau sa silhouette – comment était-elle passé à côté de ça adolescente ? – et reste hésitantes quelques secondes lorsqu’elle lui tend la main.
Puis elle la prend.
Il n’y avait plus de retour en arrière possible et elles le savaient toutes les deux alors que leurs regards se croisaient. L’un froid, distant, calculateur, et l’autre plus hésitant, un subtile mélange de regret, de gêne, de crainte et d’insolence, car il s’agissait tout de même d’Eirlys et chez elle l’insolence était certainement son trait dominant.
« J’espère que notre collaboration portera ses fruits. »
Elle retira ensuite sa main et recula d’un pas, attrapant son sac pour le jeter sur son épaule avec la tablette et le dossier.
« Je vais vous laisser. »

Et la voilà qui se dirige vers la sortie. Elle posa sa main sur la poignée de la porte et jette un dernier regard derrière elle. Elle regarde de nouveau la porte, pose son front contre en se maudissant intérieurement et elle se retourne malgré elle.
« I’m sorry. For what I’ve done to you, ‘cause, I was an insecure idiot and a jerk. I know you won’t forgive me, I don’t ask you to, but… I just wanted you to know. »
C’était dit.
Et elle était une idiote pour penser que ça ferait quoi que ce soit, mais au moins… les choses étaient mises à plat de son côté.
Et aussi peut-être que ça lui éviterait de subir le même sort que James McAdams.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 28/08/2017
déclarations envoyées : 160
pseudo (prénom) : georgie
faceclaim : Katie McGrath @Lazare
multinick : Carlito | Eden

MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   Lun 18 Sep - 9:12



     

Moïra
&
Eirlys
Long time no see

Vos mains se serrent et tu réprimes un frisson de dégoût à la sentir si proche de toi. Tu aimes imaginer lui cracher au visage et la gifler pour expulser toute cette haine qu'elle génère, tu souhaites récupérer cette paix intérieure que tu possèdes si difficilement. Hélas, tant qu'elle reste dans les parages, tu ne peux ignorer tes souvenirs et tes souffrances. "Je l'espère aussi." Tu retires sèchement ta main de la sienne et recule de quelques pas, prête à rejoindre ton bureau pour mettre le plus de distance possible entre toi et elle. C'est le Diable.

Tu rejoins finalement ton bureau alors qu'elle posa sa main sur la poignée de la porte. Tu sens son souffle se calmer suite à cette distance, pourtant ton coeur s'agite quand elle se tourne vers toi. NE peut-elle pas foutre le camp? Tu perds ton calme et tu sens la rage bouillir dans tes veines. Tu n'as pas peur de te battre et te défouler ta rage sur son si joli visage. Ton cerveau fait barrage contre les mots qu'elle prononce, tu ne veux pas les entendre. Les ignorer te soulage. "Get out of my office. Now."

La porte se ferme derrière elle et tu t'assois dans ton fauteuil. Tes mains tremblent et ton souffle est irrégulier. Tes doigts tremblants se saisissent du tiroir pour attraper les pilules que tu caches là. Tu en prends deux et tu tentes de te reposer. Les effets sont rapides et tu sens tes pensées s'effacer. Le monde te paraît lointain et tu souris à ce sommeil artificiel.

CODE BY MAY

_________________
Don't we deserve better than that?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Long time no see || Moïra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Long time no see || Moïra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brazava ♦ Long time no see...
» long time no see. ➢ CRASHWOOD. {pv. crash}
» It's Been A Long Time [with Faith] (RP MIS EN PAUSE)
» MEGHAN ♔ Forever is an awfully long time
» Long time ago (Aloysia&Sebastian)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: TAKE ME BACK :: Out Of Brooklyn-
Sauter vers: