AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres,...
Bref, se marrer tout simplement, c'est par là que ça se passe.
November Stands
De l'esthétisme à la nourriture, venez découvrir ce que les artisans de brooklyn
ont à vous proposer, c'est par ici que ça se passe (sous inscriptions uniquement).

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 weebly problems. (horia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
‹ the beautiful ruby

date d'arrivée : 05/09/2018
déclarations envoyées : 443
pseudo (prénom) : mathilda.
faceclaim : jenna coleman. (timeless ©)
multinick : adèle wellington.

MessageSujet: weebly problems. (horia)   Sam 3 Nov - 18:35

weebly problems.
Alison Peterson & @Horia williams.

Petit à petit, Alison se faisait à l’idée de sa grossesse. Elle avait dépassé le terme légal d’avortement depuis plusieurs semaines, et c’était maintenant officiel : elle allait devenir mère. Peu de personnes étaient au courant, et la jeune escorte avaient encore du mal à en parler. Jane l’était, bien-sûr, ainsi que cette femme qu’elle avait croisé à un rendez-vous au début de sa grossesse mais c’était différent. Elle avait conscience que sa vie allait changer, mais n’arrivait pas à s’y faire. Son ventre s’arrondissait jour après jour, et si elle arrivait à le dissimuler sous les longs pulls qu’elle pouvait user, dans les vêtements moulants face à ses clients, ce n’était pas si facile. Elle allait devoir demander congé si elle voulait protéger son futur enfant, elle le savait mais n’était pas prête à une chose pareille. Il lui restait encore cinq long mois à tenir, et si elle voulait tenir le coup au niveau financier, il fallait qu’elle supporte son métier encore un bon bout de temps. Jane avait bien réussi à le faire, quasiment jusqu’à l’accouchement. Pourquoi pas elle ? Quoi qu’il en était, sa grossesse rythmait désormais sa vie et elle allait devoir s’y faire. Aujourd’hui, une échographie était prévue avec son gynécologue qui souhaitait vérifier que tout allait bien après des légères contractions utérines ces derniers jours. Elle s’était rendue à l’examen terrifiée à l’idée que quelque chose soit en train d’arriver au bébé. Heureusement, son médecin avait été rassurant à l’instant même où il avait posé les yeux sur l’écran. Le monitoring laissait entendre un coeur qui battait très bien, et rien n’était grave. Cela était apparemment habituel à ce stade de la grossesse et Ali ne devait pas s’en inquiéter. Elle remerciait son médecin, récupérait ses clichés et repartait en direction de son quartier afin de se poser calmement.

Voilà déjà plusieurs heures qu’Alison était rentrée de son rendez-vous, et elle se sentait terriblement seule. Jane ne répondait pas aux appels, elle n’avait pas de client prévu ce soir, et sa soeur tout comme ses colocataires n’étaient pas là aujourd’hui. Elle ignorait où ils se trouvaient, au moment où elle avait besoin d’eux. Parler de sa grossesse, voilà ce dont elle avait besoin. Chaque échographie la bouleversait, et elle avait besoin d’en parler à quelqu’un. Soudain, une idée lui effleura l’esprit. Elle savait à qui elle pouvait en parler, cela lui semblait même évident désormais. Horia, une de ses voisines, qui avaient accouché d’un beau petit garçon il y a quelques mois semblait être la meilleure personne à qui Ali pouvait se confier. Après tout, les deux jeunes femmes avaient déjà eu l’occasion de discuter à plusieurs reprises, et Ali s’était même occupé d’Aileen pendant les hospitalisations. Sans attendre un moment de plus, Alison pianotait rapidement un sms afin de demander si elle pouvait passer. Elle savait qu’elle était la bienvenue, mais attendait une réponse positive avant de quitter son domicile. Après qu’elle ait reçu le fameux sms positif, l’escorte s’était préparée afin de rejoindre son ami. Elle était passée à la boulangerie afin d’acheter des petits muffins, et était désormais devant la porte. Elle espérait ne pas déranger, une vie de famille, ça prend du temps. Alison n’attendit pas plus longtemps et toqua doucement à la porte au cas où le bébé dormirait. Elle allait devoir s’habituer à cela, très bientôt. Quand Horia apparut sur le pas de la porte, Ali lui offrit un doux sourire. « Horia, merci beaucoup. Je ne te dérange pas, j’espère ? » Elle souriait, bien qu’un peu gênée, d’avoir l'impression de s’imposer.

_________________

juste toi et moi
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
I'm gonna dance on broken glass

date d'arrivée : 10/09/2018
déclarations envoyées : 100
pseudo (prénom) : Javajunkie
faceclaim : La toute mignonne Gina Rodriguez ღ (© Javajunkie)
multinick : La jolie Daniella et l'ambitieuse Olivia.

MessageSujet: Re: weebly problems. (horia)   Sam 3 Nov - 21:31


❝ Weebly problems. ❞
Wake up to sun 'cause morning does come. If all you can rely on is the feel of your feet on the wood floor and all you can depend on is a movement, gives you some direction, then begin again. You're no calendar, you're no concrete plan. Begin again, don't waste your time waiting for someone to tell you when.
Je commence enfin à prendre mes marques dans cette nouvelle vie qu'est la mienne. La grossesse me manque déjà, surtout que j'adorais pouvoir sentir mon bébé bouger dans mon ventre mais l'avoir dans mes bras ? C'est encore plus magique. Forcément, j'ai du me réhabituer aux nuits avec peu de sommeil, à l'allaitement, aux couches sales et j'en passe. Cependant, avec ça vient aussi l'amour puissant et indestructible m'unissant à mon fils comme ça a été le cas pour ma fille. D'ailleurs, Aileen prend déjà très à coeur son rôle de grande soeur. Elle est toujours là pour veiller sur son petit frère malgré son jeune âge. Elle sait qu'on l'aime toujours autant, que je les aimes de manière égale même si Julian demande beaucoup d'attention. C'est vrai que pour mon chéri et moi, c'était une vraie surprise de découvrir cette grande nouvelle à l'approche de Noël l'année dernière, mais je n'ai pas regretté un seul instant. Aucune de mes deux grossesses n'étaient prévues. Pour Aileen, j'étais mère célibataire et j'avais des responsabilités pleins les épaules. Je n'avais qu'un seul revenu mais des économies de côté. Être mère célibataire n'a pas toujours été facile mais lorsque je voyais ma fille sourire, ça n'avait pas de prix. Pour être sincère, j'ai toujours été très fière et heureuse de mes deux enfants, je ne regrette absolument pas mes choix de vie. J'ai perdu un enfant il y a de cela quinze ans, la douleur est toujours là et la peur de perdre mes enfants alors que j'étais enceinte me terrifiait. J'aurais pas supporté de perdre Aileen, ni Julian. Ils étaient tous les deux très attendus, même si clairement pas prévus à l'origine. J'ai tendance à me dire que tout arrive pour une raison, ni plus ni moins. À l'heure actuelle, je m'estime très chanceuse : j'ai un fiancé merveilleux, deux beaux enfants en pleine santé. Autant dire que je n'échangerais ça pour rien au monde. Mes enfants sont ma plus grande fierté, rien ni personne ne pourra changer ça, fort heureusement à vrai dire.

J'étais seule à la maison avec mes deux enfants. Julian dort paisiblement dans son petit lit, il a été nourri et a une couche propre. Aileen faisait une courte sieste vu qu'elle a pas arrêté de courir toute la matinée dans le jardin et mon fiancé travaille. Me voilà donc seule, ne sachant absolument pas quoi faire. Mon corps me dit que je devrais dormir, mais le côté maternel en moi n'ose pas me reposer en étant seule avec mes enfants. J'ai trop peur qu'il leur arrive quelque chose, je suis peut-être un peu paranoïaque sur les bords mais c'est la vérité... Malgré le fait qu'on entend ce qu'il se passe dans la chambre des enfants avec les babyphones, je préfère lutter et rester éveillée jusqu'à ce soir. Lorsque je reçois un message d'Alison, un sourire naît sur mes lèvres. De la visite, ça fait toujours du bien au moral après tout. Puis, discuter avec une amie est une bonne chose ! Je n'ai donc pas tardé à lui répondre positivement, attendant sagement qu'elle arrive. Elle toque doucement à la porte sans réveiller Julian, je vais donc lui ouvrir la porte avec le sourire. Salut Alison ! Mais bien-sûr que non, tu ne me déranges pas. Entre ! Je me décale d'ailleurs pour la laisser entrer, l'invitant dans la maison. Une fois qu'elle est bien au chaud, je ferme la porte derrière elle avant de lui poser une simple question. Comment tu vas ?
(c) Miss Pie


_________________

    Together, we make a family.
"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ~ Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
weebly problems. (horia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» This is how you develop a country by research and development.
» Can't Blame White People.
» 99 problems. (VARLAM)
» Problèmes de statuts / Status conditions
» Problèmes de la dévastation et de la réjuvénation de notre environnement.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Brooklyn Heights-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: