AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres,...
Bref, se marrer tout simplement, c'est par là que ça se passe.
November Stands
De l'esthétisme à la nourriture, venez découvrir ce que les artisans de brooklyn
ont à vous proposer, c'est par ici que ça se passe (sous inscriptions uniquement).

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 When can I see you again ? (Massimo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 23/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Lola
faceclaim : Daniel Radcliffe
multinick : .

MessageSujet: When can I see you again ? (Massimo)   Jeu 1 Nov - 18:16

Malgré mon jeune âge, je devais admettre que j'étais un homme d'habitude. J'aimais, le matin, écouter la radio en allant au travail en voiture, toujours la même station, qui donnait les dernières nouvelles et la météo. Une fois ma journée finie, je retournais dans mon auto et j'écoutais de la musique. Je me garais devant ce petit salon de thé simple mais classe, à Williamsburg, j'entrais à l'intérieur et je commandais un café gourmand. J'aimais ces habitudes, elle me rassurait, me faisait me dire qu'il y avait un sens dans tout ce chaos. Peu importe ce qu'il pouvait se passer dans ma journée, j'aurai écouté ma radio le matin, j'aurai entendu la météo pour les prochains jours, bu un café, et je serai aller me coucher avec la certitude que le lendemain serait moins effrayant.

Pourtant, si je devais être honnête, j'admettrais que ce n'était pas pour la qualité du café ou la décoration du salon que j'aimais aller là bas. Non, c'était plutôt pour les jolis yeux du serveur, qui m'offrait toujours un sourire magnifique à chaque fois que je passais la porte. Peut-être s'était-il rendu compte que je venais tous les jours, et que je lui souriais d'une manière un peu particulière, car nous nous étions mis à échanger quelques mots. Chaque fois un peu plus. Chaque fois un peu mieux. Il était jeune, sans doute un peu plus que moi, mais de peu. Il était beau. Je n'avais jamais osé lui demander son numéro ou me montrer trop entreprenant. Avec les garçons, je manquais souvent de courage pour faire le premier pas, même lorsque l'envie me dévorait. J'avais toujours peur d'un refus, d'une claque dans la figure, d'un regard moqueur. Pour l'heure, lui rendre visite tous les jours, commander mon café, échanger quelques mots avec lui, cela me convenait.

Et ce jour-ci, je ne renonçais pas à ma coutume, malgré la pluie battante. Je me garais donc à ma place habituelle, et me précipitais à l'intérieur, me maudissant d'avoir oublié mon parapluie au bureau. J'entrais dans le salon, des gouttes dégoulinant de mes cheveux. Je repoussais les mèches humides du bout de mes doigts, et m'avançais vers le comptoir, où le serveur dont j'aimais le regard attendait. Je lui souriais, espérant ne pas avoir l'air trop idiot, un peu trempé comme je l'étais.

- Bonjour. Vous allez bien aujourd'hui ? Désolé je vais tâcher de ne pas mettre de l'eau partout, il pleut des trombes dehors !

J'enlevais mon manteau et le posait sur mon bras. Il faisait bon dans le salon, bien meilleur que dehors, cela ne faisait aucun doute. Réalisant qu'il attendait sans doute toujours ma commande, j'ajoutais :

- Euh pardon, comme d'habitude du coup. Un café gourmand.

Nouveau sourire, pour dissimuler ma maladresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Only a crack in this castle of glass

date d'arrivée : 31/10/2018
déclarations envoyées : 100
pseudo (prénom) : Odyssea.
faceclaim : Benjamin Mascolo.
multinick : .

MessageSujet: Re: When can I see you again ? (Massimo)   Jeu 1 Nov - 19:44

Depuis son arrivée en ville, Massimo, malgré qu'il n'est aucun diplôme avait tout de même réussi à trouver un petit boulot. Rien de très satisfaisant, mais c'était toujours mieux qu'autre chose. Et puis, il faut dire que sa patronne avait toujours été là pour lui, elle lui avait donné sa chance et l'italien lui en était reconnaissant. De plus, en travaillant dans un salon de thé, il en profitait pour observer et apprendre secrètement lorsque Niahm faisait les pâtisseries.

Tous les matins se ressemblaient plus ou moins, les clients venaient commander une boisson chaude puis repartaient vers leur lieu de travail respectif. Il y avait des visages dont l'italien retenait, et d'autres qu'il avait tendance à oublier. Mais s'il y en a un qu'il n'est pas prêt à oublier, c'est celui d'un jeune homme qui vient chaque matin lui commander un café gourmand.

L'italien a dû mal à avouer et assumer son attirance envers les hommes à cause de son père. Ce dernier qui l'avait épaulé dans toutes les épreuves de la vie, mais qui l'avait abandonné et mis dehors en apprenant que son fils était homosexuel. Était-ce si grave que ça ? Il en avait jugé autrement et Massimo en souffrait beaucoup.

Comme tous les matins, le jeune client vient prendre sa commande, immédiatement lorsque la cloche retentit, les yeux bleu de l'italien se posait sur le nouveau venu. Son sourire se dessina immédiatement sur le visage de ce dernier. Depuis quelques temps, ils avaient échangés quelques mots, un peu plus que les simples banalités. Et même s'il ne l'avait jamais avoué, Massimo attendait ce moment là tous les matins à partir du moment où il prenait son service.

Il fixa le jeune homme en le voyant, les yeux en bataille et mouillés à cause de la pluie extérieure.

[Colof=#669999]" - Bonjour, je vais bien et vous ?"[/color] fit-il avec un large sourire.

Massimo ne l'avouait pas mais ce jeune homme, bien qu'un peu plus  âgé que lui, lui plaisait. Son visage, son sourire, ses yeux pétillants. Ce jeune homme lui redonnait un peu d'espoir et lui permettait de passer une meilleure journée. Ne désirant pas faire d'erreur quant à sa commande, bien que ce soit tous les matins la même chose, il attendit que le client lui dise ce qu'il désirait. Une fois celle-ci prise, il se mit à la preparer tout en continuant de le regarder timidement. Une fois le café gourmand prêt, il le tendit au jeune homme.

" - Celui-ci est pour moi." dit-il en espérant que ça lui ferait plaisir. " - Je ne vous ai jamais demandé.. Vous travaillez dans quoi ?"

Heureusement pour lui, il n'y avait aucun client à cet instant précis, ce qui arrangeait le jeune italien qui pouvait passer un peu plus de temps avec le client.

" - Au fait, je m'appelle Massimo. avoua-t-il timidement.

Il fit signe qu'il revenait, puis il alla demander s'il pouvait prendre sa pause maintenant. En revenant, il lui fit un large sourire.

" - Si vous voulez, je peux prendre ma pause maintenant."

Peut-être qu'il préférait être seul après tout. Même si Massimo en serait un peu contrarié.  

_________________

Toi, le père qui m'a toujours aimé, dis-moi pourquoi ça a changé alors qu'au fond je suis le même. Toi, le père qui m'a toujours aidé dis-moi c'qui peut te déranger dans le fait que ce soit les hommes que j'aime. J'pensais qu'tu m'aimais pourtant tu m'abandonnes. Est-ce par honte ou par peur du regard des autres que tu renies le lien qui est le nôtre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 23/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Lola
faceclaim : Daniel Radcliffe
multinick : .

MessageSujet: Re: When can I see you again ? (Massimo)   Jeu 1 Nov - 22:08

Le sourire du joli serveur me toucha bien plus qu'il ne l'aurait fallu. Je tâchais de ne pas m'enthousiasmer, de me rappeler qu'il devait accorder le même genre de moue adorable à tous les clients, mais je ne pouvais m'empêcher d'imaginer que ces moments, ces quelques minutes que je passais à lui parler, de tout et de rien, en commandant mon café, était spécial, d'une manière ou d'une autre.

- Bonjour, je vais bien et vous ?

Mes mains se baladant sur le comptoir, cherchant à canaliser ma légère nervosité, je souriais de plus bel.

- Très bien, très bien.

Je n'osais ajouter le "Très bien depuis que je suis entré ici", qui me brûlait les lèvres dans un élan d'audace, mais qui me paru très vite inapproprié dès lors que ma pensée l'eu formulé entièrement. Peut-être aurais-je du m'armer de courage, depuis le temps, et lui faire comprendre plus clairement qu'il me plaisait bien. Son orientation sexuelle n'étant cependant pas marqué sur sa figure, et ne voulant pas risquer de le froisser, je m'abstenais. Comme toujours.

- Celui-ci est pour moi. Je ne vous ai jamais demandé.. Vous travaillez dans quoi ? Au fait, je m'appelle Massimo.

Surpris, autant par l'offre que par cette présentation et la question, j'attrapais mon café en haussant un sourcil, formant un O parfait avec mes lèvres.

- M... Merci ! C'est très gentil à vous. Leopold, ravi de connaître enfin votre nom Massimo. Je suis photographe pour The Times.

J'avais légèrement bafouillé, j'espérais qu'il ne m'en tiendrait pas rigueur. Était-ce lui qui faisait preuve de courage, tout à coup ? Ou me faisais-je des idées ? J'étais un client habitué, peut-être était-il normal de faire ce genre de cadeau ? Je tâchais de ne pas trop y penser, de me comporter normalement, en m’asseyant à la petite table ronde que j'occupais toujours.

- Si vous voulez, je peux prendre ma pause maintenant.

Je me tournais vers lui, espérant avoir l'air... Normal ? Sans hésiter, je tirais la chaise à côté de la mienne en lui offrant un sourire un peu trop vaste sans doute, l'invitant à me rejoindre.

- Vous me tenez compagnie ? demandais-je en portant ma tasse à mes lèvres.

Je bu une gorgée du café, revigorant comme toujours, et me tournais de nouveau vers le serveur, Massimo, désireux de lancer une conversation, puisque l'occasion m'était offerte.

- Vous travaillez ici depuis longtemps ?

Pas le plus original, je devais bien l'admettre, mais il fallait bien commencer quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Only a crack in this castle of glass

date d'arrivée : 31/10/2018
déclarations envoyées : 100
pseudo (prénom) : Odyssea.
faceclaim : Benjamin Mascolo.
multinick : .

MessageSujet: Re: When can I see you again ? (Massimo)   Jeu 1 Nov - 23:40

Massimo avait parfois beaucoup de mal à se sociabiliser, il avait comme tout le monde sa zone de confort et dès lors qu'il en sortait, il lui était difficile de rester confiant. Et avec les clients qu'il croisait au salon de thé, tout se passait pour le mieux. Enfin pas avec tous. Pas avec ce jeune homme qui le déstabilisait quelque peu. Aux propos de ce dernier lorsqu'il annonça aller très très bien, il ne pouvait que sourire davantage. C'est fou comme parfois un simple mot, un simple geste peut finalement avoir un effet sur l'autre personne.

Il est vrai que Massimo avait très souvent le sourire en public, même si son quotidien n'était pas simple avec sa maladie, mais il est aussi vrai qu'avec ce client en particulier, il était particulièrement maladroit et timide. Pourtant aujourd'hui, c'était comme si des ailes lui avaient poussé dans le dos. Il prenait des initiatives sans vraiment savoir d'où elles provenaient. Il espérait seulement ne pas aller trop vite et forcer dans un mur. Peut-être que les signes qu'il interprétait comme étant plus qu'une simple conversation client/serveur n'en était pas une. Peut-être qu'il se faisait des idées et qu'il se fourrait le doigt dans l'oeil avec ce jeune homme qui devait avoir la côte auprès de la gent féminine.

Aujourd'hui, Massimo avait besoin de s'assurer que tout cela n'était pas qu'un simple rêve, il avait besoin de s'assurer que les signes qu'il avait pu ou cru percevoir étaient réels. Et s'ils ne l'étaient pas ? L'italien finirait sans doute par se dire qu'il devait arrêter d'être aussi naïf, de croire que quelqu'un pouvait s'intéresser de près ou de loin à lui. Il n'était qu'une source de problème supplémentaire.

Histoire de créer une conversation, il essaya de se souvenir de ce qu'il avait pu lire. Aborder un sujet simple et qui ne risque pas de déraper. Pour commencer, le questionner sur son travail devrait être une bonne chose non ? Tant pis, de toute façon, sa bouche avait déjà formulé la question avant même que son cerveau n'est pu pleinement y réfléchir. Et sa réponse découragea quelque peu le jeune serveur. Photographe pour The Times. C'était presque ironique comme situation, Massimo galérait à enchaîner les petits boulots pour payer son loyer, les factures et ses frais médicaux, et cet homme qui l'attirait plus que de raison était photographe pour le célèbre journal. Il y avait un monde entre eux. Il tenta de cacher sa déception avec un simple sourire tout en venant prendre place auprès de Leopold, puisque c'est ainsi qu'il s'était présenté. Il n'avait pas non plus trop de temps, mais il en avait assez pour discuter quelques minutes avant que la foule de nouveaux clients ne revienne en force.

" - Non pas tellement, je travaille ici depuis deux mois donc je ne pense pas que l'on puisse appeler ça longtemps.." fit-il avec un petit rire.

Massimo était soudain beaucoup plus nerveux maintenant qu'il était aussi proche de ce Leopold. Il dégageait vraiment quelque chose qui paralysait le jeune italien. Pire. Massimo le fixait sans même s'en rendre compte, il était comme hypnotisé et il souriait bêtement en gardant ses yeux sur le visage de son interlocuteur. Ses visites du matin ne lui suffisait plus, il voulait le voir plus que dix minutes, mais il savait cela impossible..

_________________

Toi, le père qui m'a toujours aimé, dis-moi pourquoi ça a changé alors qu'au fond je suis le même. Toi, le père qui m'a toujours aidé dis-moi c'qui peut te déranger dans le fait que ce soit les hommes que j'aime. J'pensais qu'tu m'aimais pourtant tu m'abandonnes. Est-ce par honte ou par peur du regard des autres que tu renies le lien qui est le nôtre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://odyssea-gallery.e-monsite.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: When can I see you again ? (Massimo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
When can I see you again ? (Massimo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Massimo Ostolidi

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Williamsburg-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: