AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres,...
Bref, se marrer tout simplement, c'est par là que ça se passe.
November Stands
De l'esthétisme à la nourriture, venez découvrir ce que les artisans de brooklyn
ont à vous proposer, c'est par ici que ça se passe (sous inscriptions uniquement).

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 The Sun and the Moon [Yale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 23/10/2018
déclarations envoyées : 71
pseudo (prénom) : Mathilde
faceclaim : Alina Kovalenko
multinick : nop

MessageSujet: The Sun and the Moon [Yale]   Jeu 25 Oct - 12:38

L'avenir appartient à ceux qui se lève tôt, quand on les laisse dormir ft Yale


The Sun and the Moon


Quand je rentre des cours vers 18h30 il n'y a personne dans l'appartement. Je ne crois pas souvent monnouveau colocataire, il vit la nuit, et moi le jour je suis en cours donc je ne le vois pas. Autrement dit je ne sais pas grand chose de lui à part son nom : Yale, il doit être un peu plus vieux que moi mais je n'ai pas de claire idée sur son âge. En même temps ce n'est pas le genre de chose qu'on dit la première fois qu'on se fait la bise. Vu que je suis dans ma première période d'exament je suis contente qu'il n'y ait personne quand je rentre chez moi, ça veut dire que je peux mettre la musique, profiter du grand espace du salon pour m'entraîner. Je suis loin d'être associable mais Yale ne semble pas le genre de personne a écouter le genre de musique sur lesquelles je m'entraîne et je n'ai pas envie de le déranger avec mes répétitions.
Après une petite heure d'entraînement, je m'étire, je me douche, je mange, je m'étire à nouveau, et sereine je vais me coucher tôt. Demain mon examen est en début d'après midi mai je veux réussir à me lever pour aller à l'école et répéter avec les filles.

Un bruit de verre qui s'écrase au sol me réveille en sursaut. Je regarde l'heure. 3h45. Pendant quelques instants je ne sais plus où je suis, ni dans quel monde j'habite. La lumière de la lune filtrant par la fenêtre me rassure, mais j'entends des voix s'élever de l'autre côté de la porte. Je fronce les sourcils. Je me rallonge, essaye de me rendormir. Quand de la musique commence à s'élever je m'assois à nouveau. Qu'est ce qui se passe ? Pendant quelques secondes mon coeur bat fort, j'imagine le pire : des gens sont rentrés chez moi par effraction. Et puis ça me frappe comme un éclair. J'ai un coloc maintenant. Si il était parfois là on aurait pu discuter sur le fait de ne pas rammener des gens à la maison à presque 4h du matin. Je me recouche espérant qu'ils finiront bien par arrêter.

4h30. Le boum boum boum résonne dans mon mur. Je soupire, je me lève. J'enfile un gros pull sur mon tee shirt et un legging. Je fais coulisser ma porte. Il y a 5 hommes dans ma maison. Allons bon. "Yale?" Ma voix est couverte par la musique personne ne semble m'entendre. Je rabats tous mes cheveux roux en arrière. "Yale?" Finalement je le vois. A moitié endormie bien que incapable de me rendormir je m'approche de lui. "Tu peux m'expliquer là? J'essaye de dormir j'ai un examen demain." Les autres semblent enfin me remarquer, et j'entends des commentaires pas très catholiques. Bizarrement la fatigue commence à refluer au profit de la colère.

©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 23/10/2018
déclarations envoyées : 10
pseudo (prénom) : Kim
faceclaim : Will Higginson
multinick : Uc

MessageSujet: Re: The Sun and the Moon [Yale]   Sam 27 Oct - 14:12

Ordinairement, il rentre plus tard. Il est plutôt du genre à voir le soleil se lever, plutôt qu’à rentrer chez lui à l’heure des poules. Cette soirée pourtant, elle se termine relativement tôt. Il avait été prévenu de l’heure de fin, tout comme le reste des clients présents. Aujourd’hui, il ne mixait pas, mais il était quand même derrière le bar à servir et taper la discussion avec les personnes présentes et accoudées. Il n’en oublie pas son travail pour autant et tout au long de la soirée, et une partie de la nuit, il se la joue barman et serveur, quand sa collègue est un peu trop débordée. C’est un monde qu’il aime particulièrement et dans lequel il se sent vivre. Pas besoin d’être bourré, de se la mettre à l’envers ou de se défoncer pour avoir l’impression d’être vivant. Lui il a la tchatche facile, et la musique qui ne cesse de raisonner tout le long de la nuit. Un genre de musique qui le tient en forme et qui le motive à travailler.

A la fin de la soirée, il voit ses potes s’approcher du bar et sourit en les voyant. Ils font toujours un peu la même chose lorsqu’ils savent qu’il est de corvée boissons, ou qu’il se la joue dj. Que ce soit dans cette discothèque ou ailleurs, ils sont son meilleur public. Il y a moins de monde qu’au début, une partie de la clientèle a probablement déjà rejoint le monde des rêves, d’autres se préparent à y aller et puis il y a toujours les fêtards, ou ceux qui restent jusqu’à la fermeture, jusqu’à ce qu’on doive les mettre à la porte. Yale discute avec ses amis eux-mêmes accoudés au bar alors que lui s’active à faire la vaisselle et répondre aux commandes qu’on lui demande. Il range un peu tout, il aide la serveuse à essuyer les tables et à ramasser les verres qui trainent sans pour autant lâcher la conversation. Ils parlent musique, soirée ou nouvelles tendances. Tout ce qui lui plait au point de leur proposer de repasser par la case « appartement » pour leur faire écouter son nouveau set.

Sur le chemin, ils continuent à discuter, à rigoler et à profiter de la ville la nuit. Yale en oublie totalement de ne pas vivre seul dans cet appartement, et invite ses potes à s’installer et à faire comme chez eux. Il n’est même pas dit qu’ils sont au courant qu’il a une colocataire et à vrai dire, il est très probable que Yale ait complètement omis le fait de les avoir mis au courant. Sans mettre la musique à fond, il ne se gêne quand même pas pour la mettre pour que ça puisse aider à ressentir l’ambiance une fois la musique en route. Un casque sur une des deux oreilles, il est dans son élément et il oublie tout le reste. L’allemand ne voit même pas arriver sa colocataire, et lorsqu’elle lui parle, il se penche de sorte à entendre ce qu’elle souhaite lui dire, puis baisse le son « Ca va, t’es pas future avocate non plus. T’as qu’à lancer trois fois ta jambe en l’air, tourner deux fois sur toi-même et basta. » il minimise peut-être mais il s’en tape au fond. « t’es un peu casse délire comme fille en fait. Tu vois, une fille cool serait venue s’ambiancer et pas se la jouer emmerdeuse de première catégorie parce qu’elle doit enfiler un tutu le lendemain » Lui, la danse classique ou moderne ou encore jazz, il trouve ça particulièrement ringard, mais il conçoit que ce sont ses goûts à lui et qu’elle, elle a le droit d’aimer. Il la regarde puis reprend « ça va, je vais un peu baisser. » juste un peu. Ses potes pouffe de rire et lui reprend « on aurait dû prendre des nanas cools. » et pas une mini miss parfaite. « Je plains ton mec, en vrai. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Sun and the Moon [Yale]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Orks: Bad Moon
» armée bad moon

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Brooklyn Heights-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: