AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
pour s'amuser
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres, c'est par là.
the Scary Haunted House
parce qu'on aime tous se faire peur
une maison hantée, des groupes tirés au hasard, de la peur et des frissons, tout ça dans la maison hantée.

Partagez | 
 

 Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Marie / DerpJerk.
faceclaim : Rob Raco (c) me
multinick : //

MessageSujet: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 16:10


Jenoah D'Angelo
ft. Rob Raco | crédit @tumblr.
Identification complète Son nom de famille lui provient directement de son père, malgré son absence. Il est tout de même un facteur important à la création de ce bâtard, tout autant que sa mère qui a décidé de le prénommer Jenoah, sans jamais l’appeler ainsi de son vivant. S’il n’était pas essentiel dans une vie de connaître son identité, il aurait bien pu croire qu’il se prénommait « bâtard, vaurien, petite merde » et tout diminutif gorgé d’amour qu’il héritait de cette femme. Quant à ses amis, on l’a rebaptisé Noah, tout simplement. Lui retirant un pourcentage d’italien de son curriculum vitae.  Âge Il vient tout juste de dépasser le quart de siècle d’une année. 26 ans , c’est comme une vie supplémentaire dans un jeu vidéo, une chance supplémentaire à ses vingt-cinq ans pour rattraper une vie qui se faufile entre ses doigts. Il ne croit pas que sa vie peut s’améliorer davantage. Il stagne.  Date et lieu de naissance Noah est né un deux octobre mile neuf cents quatre-vingt-douze dans un hôpital du Bronx. Il a vécu la majeure partie de son enfance dans cette misère avant d’être transféré dans une nouvelle famille à Brooklyn, où la noirceur d’une jeunesse ne veut pas ternir. Job ou études Son métier est incertain aux yeux des autres. On le voit traîner régulièrement dans le pub du coin et interagir avec les clients : mais il ne sert personne. Il n’avouera jamais être co-propriétaire de ce lieu (une légation de son « oncle »). Il avouera encore moins faire partie de quelques magouilles de fond d’ruelles.  Statut civil Le cœur encore malade, les entrailles à l’envers, il n’oubliera jamais ce jeune homme qui a fait vibrer tout son corps. Seul dans le célibat, il comble les nuits d’un parfum nouveau.  Statut financier $$$. Orientation sexuelleAucune différence sentimentale, aucun attachement physique, il prend qui s’offre. La délicatesse d’une fleur, la fermeté d’une pierre. Le plus parfait des deux mondes résidait dans son dernier amour. Il aurait tout de même une tendance plus évidente vers la gente masculine. Votre plus gros défaut Un jour on lui coupera la langue. Un jour ses dents tomberont sous le franc parlé qu’il renvoie. Son manque flagrant de filtre d’interaction sociale blesse, enrage, détruit. L’honnêteté est une qualité, mais dans son cas, il s’agit d’un vilain défaut. Votre plus grande qualité Il pèse toujours le pour et le contre, cet italien. Très peu spontané, il est difficile de le faire plier ou le faire agir au contraire de ses principes. Il est bien trop intègre, ce garçon.   Groupe careless aren't gonna care. Avatar choisi Rob Raco.


■ Vous entendez un prénom italien, mais on vous répond avec un accent complètement américain. Il n’a jamais mis le pied en Italie. Né dans le Bronx, pas même son semblant de mère n’avait l’accent de là-bas. Il ne peut pas avoir cette fierté d’être d’ailleurs, car c’est les déchets des États qui se vident dans son sang. C’est l’aire perfide d’une ville en ruine qui s’est imprégnée dans ses poumons. Brooklyn, c’est qu’une nouvelle ville dans laquelle aucun avenir se dessine pour lui. ■ Son père se trouve à être pire qu’un père absent : il est un père inexistant. Selon sa mère, il serait parti quelques semaines avant que la grossesse ne soit mise à terme. Il ne serait jamais revenu. Impossible de le retrouver dans le Bronx, il était inutile de chercher ailleurs. Jenoah a donc grandit dans une maison matriarcale, sous les coups du revers de la main ou du linge à vaisselle, sous la pluie de mauvais mots et des surnoms qui prouvaient certaines choses. D’un, il ressemblait beaucoup trop à son enfoiré de père. De deux, il n’était peut-être pas si désiré que ça. ■ Sa mère était serveuse dans un café. Sans éducation, elle n’est jamais parvenue à viser plus haut. Ils vivaient tous les deux dans un deux et demi et même à ce niveau : la femme arrivait très peu à joindre les deux bouts. Nourrit aux restants de nourriture du café, Jenoah crevait plus souvent de faim qu’autre chose alors que sa mère comblait sa faim en s’injectant diverses drogues dans le bras. C’était généralement là, que l’argent disparaissait. Dans ses veines jusqu’aux palpitations de son cœur et la défectuosité de son cerveau. ■ Lorsque sa mère était mentalement incapable de s’occuper de son fils, il résidait chez l’un de ses amis (amant serait le bon terme). L’Italien passait ses jours devant la télévision, le visage lécher par leur immense canin, mis de côté par ses deux enfants. Ayant un retard important au niveau de son apprentissage, Noah ne pouvait s’exprimer comme les autres enfants et préférait donc s’isoler le plus qu’il le pouvait. Après avoir passé plus de trois jours d’affilés dans ce calvaire, l’amant en furie ramena le petit garçon chez sa mère. En ouvrant la porte, l’odeur du vomi leur fouetta le visage. Elle était là, étendue au sol, dans le salon, complètement morte. ■ Trop pauvre pour l’envoyer à l’école dans les temps, Jenoah hérita d’un retard d’éducation de deux ans. Au lieu de commencer vers l’âge de 6 ans, il intégra les cours à 8 ans, lorsqu’on le plaça en famille d’accueil. Incapable de lui trouver une maison dans le Bronx, on posa son dossier à l’externe. Une famille de Brooklyn reconnue pour s’occuper des jeunes enfants à problème recueilli l’Italien, même si son seul problème était de ne pas être né au bon endroit. La famille se composait d’une femme, de son frère (atteint d’un cancer généralisé) et d’une petite princesse. ■ En épargnant de préciser son âge dans ses cours, il se sauva des langues de vipères qui auraient pu l’intimider. Comme il n’était pas très grand, il se fondait parmi les autres garçons sans misère. Psychologiquement, il savait qu’il devait redoubler d’ardeur pour rattraper son retard, lorsqu’il apercevait les autres enfants de son âge. Ce qu’il fit, d’arrache-pied. Pendant une brève période de sa vie, on le cru plus intelligent que les autres. Mais c’était seulement ce petit éclat de volonté de finalement avoir une vie meilleure qui le faisait paraître ainsi. ■ En âge où les adolescents comprenaient les petites subtilités de la vie, Jenoah hérita de quelques coups au visage et dans son égo. On pointait le fait qu’il était le seul italien dans une famille chrétienne; qu’il n’avait pas les cheveux blonds comme les autres; qu’il était déficient parce qu’il était deux ans plus vieux que les autres élèves de sa classe; qu’il a été abandonné parce que sa famille ne voulait pas de lui, etc. Il n’a jamais été capable de se défendre car il n’avait pas la force d’une armée derrière lui. Jusqu’à ce qu’il s’arme de force et de caractère et qu’en fin d’année, il ne décide à tabasser l’un des étudiants. ■ Noah devient très près du cancéreux de la famille. Lui qui n’avait jamais eu la chance d’avoir une vraie figure paternelle, il s’accrochait corps et âme à cet homme, alors que lui, n’avait jamais eu d’enfant. Ils s’intéressaient tous les deux aux vieilles voitures et au vieux rock. Il était le seul à qui il racontait tout le mal être qu’il avait en lui. De toute manière, ses secrets disparaîtront avec sa mort. Mort qui mit fin à tant de douleurs et à tant de faiblesse. Ce qui étonna cette famille chrétienne, c’est que le nom de Jenoah apparu sur le testament. Alors qu’il ne comprenait rien à la gestion de commerce, on lui légua la moitié des droits et la fortune provenant du pub que l’homme avait fait construire avec un ami. ■ Noah commença à se faire des amis après être diplômé des études de bases. Personne à l’école n’avait le courage de le comprendre ou de se lier à lui. Pas après sa suspension parce qu’il a cassé le nez à un étudiant. Il commença à se faire des potes dans le pub, qui le présentait à d’autre pote et ainsi de suite. Il se bâtit un petit réseau très sain dans lequel son esprit calme collait à peine. En effet, il était plus du type à regarder de loin qu’aller trinquer avec les autres. Bien entendu, au fil des ans, son attitude changea un peu. ■ Tout ce qu’il connait de la prise en charge d’un pub, c’est son collègue qui le lui apprit. Bien entendu, l’homme avait un peu sur le cœur qu’un jeune adulte comme lui hérita des droits d’un établissement comme celui-là. Il savait néanmoins qu’il pouvait l’utiliser à bon vouloir. En plus de lui apprendre l’arrière de la gestion du pub, il le renseigna sur le trafic illégal qui grouillait dans le sous-sol. C’est au bout de deux ans de formation que Jenoah s’intégra comme il faut dans le milieu. ■ Niveau relation, il s’est peut-être déjà passé quelque chose entre lui et sa « sœur ». Elle n’était légalement pas de son sang, donc selon les abîmes, il pouvait se le permettre et sans regret en plus. Bien entendu, il n’avoua jamais cette relation illicite à sa mère qui crèvera sûrement d’une crise de cœur dans l’immédiat. Il s’est déjà enquiquiné d’une autre demoiselle de son âge à l’école. Laquelle il rencontra beaucoup trop souvent dans la salle de bain des filles. Il advient aussi coquetteries avec des garçons un peu plus grand que lui, un peu plus musclé. Des sportifs quoi. Mais il n’a jamais visiblement été en amour. Jusqu’à ce jour. ■ Méritant son propre point, Rafael devient tout son univers. L’orbite autour duquel Noah ne cessait de graviter. Rencontré au pub, son aura claquait sur l’ambiance festive. Il avait beau sourire, son coeur ne semblait pas adhérer à ce qui se passait autour. L’Italien lui offrit un verre et l’invita à parler. Il but lui aussi à sa santé. Rafael broyait sa misère et son angoisse alors que l’homme aux yeux bleus se satisfaisait de l’écouter en glissant une main réconfortante dans son dos. Et comme la chose la plus naturelle, il se retrouvèrent en dehors du pub pour s’enflammer, se dévorer, se consumer, plaqué sur la brique. Puis un simple échange de numéro et ils se revirent, encore et encore, sans jamais oublier un ardent échange de passion. Plus en plus, Noah laissait ses choses chez Raf’ et bientôt ils se proclamèrent en couple sans jamais le dire à personne. Mais la vérité d’une vie malfaisante se glissait progressivement dans leur quotidien et derrière quelques chicanes et quelques animosités, l’amour s’effritait. Jusqu’à ce que Raf ne revienne plus jamais à l’appartement, ni au pub, ni au supermarché. Sans connaissance commune, l’Italien ne savait pas où il pouvait se trouver, essayant de mettre difficilement une croix sur cette passion. ■ Il y a un an, Jenoah aménagea dans son propre appartement en remerciant du fond du cœur l’éducation et l’amour que lui offrit sa famille d’accueil. Résidant dans la même ville, ils se croisent encore et le jeune homme n’hésite jamais à leur passer un coup de fil. Il lui envoie parfois par la malle une enveloppe avec un peu d’argents pour que la mère l’utilise pour se gâter elle et sa fille. Il y a toujours cette noirceur qui lui colle à la peau qui ne semble pas coller à la belle ville de Brooklyn. Il se sent toujours comme un mouton noir qui ne trouve pas sa place nulle part où il pose la patte. Il espère un jour avoir tout ce que les autres ont que lui n’a pas.  ■ Petit plus: Il sait jouer de la guitare, du drum et du piano. Il a apprit tous ces instruments dans son école. Il passait tout son temps libre là-bas.

Si tu devais parler de l'amour, quelle définition en donnerais-tu? L’amour, c’est un sentiment qui rend malade. Qui te prend au ventre et qui comble tes moindres pensées. L’amour, ça contrôle une vie, ça change un caractère, ça blesse. C’est un concept différent pour chaque être humain, ça donne des palpitations, ça te donne chaud. C’est un trésor que plusieurs personnes veulent obtenir absolument mais qui devrait seulement arriver lorsqu’on est réellement prêt à l’accepter. L’amour, c’est vache, c’est doux, c’est tendre, c’est malsain.
Penses-tu que les sites de rencontres peuvent aider à trouver le véritable amour? Les sites de rencontres, c’est qu’un nouveau moyen pour rencontrer des gens. Les gens ont peur d’approcher un inconnu dans la rue pour lui dire qu’il est beau. Les gens ont peur d’approcher des inconnus en espérant faire la conversation. Les sites de rencontres, c’est comme un bar, moins la boisson et l’ambiance. C’est comme des petites annonces desquelles on arrache le numéro. Ça permet des rencontres, des développements, des fusions. Mais il faut vivre cette rencontre à l’extérieur d’un écran, sinon le vrai amour avec un grand A n’arrivera jamais.

Pseudo/Prénom Marie / Cranberry. Pays  Canada. Votre avis sur le forum J'aime déjà bien l'accueil. Le concept est bien et efficace. Où l'avez vous trouvé? Top-site Tu es?(x) un inventé - () un scénario - () un prélien.


Dernière édition par Jenoah D'Angelo le Ven 12 Oct - 0:12, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 21/06/2018
déclarations envoyées : 1469
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Kellan Lutz (cinderella)
multinick : Ashton Roberts

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 16:17

Sympa la mère
J'connaissais pas du tout c'monsieur btw, mais il est kiki ! Bienvenue parmi nous, amuse-toi bien sur qll

_________________
   
Moi la mer, elle m'a pris.
Personnage en ralentissement, j'ai la chance de pouvoir vivre une expérience hors du commun pour la demoiselle que je suis. J'intègre l'armée belge à partir du 15 octobre. La formation se déroulant dans une Caserne, je serai absente du lundi au vendredi ▬ [ASTRA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 09/05/2018
déclarations envoyées : 323
pseudo (prénom) : Cat
faceclaim : Justin Hartley ©simon
multinick : /

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 16:29

Welcome ! plop

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 26/07/2018
déclarations envoyées : 742
pseudo (prénom) : fleur de vie. ou blueprimrose parce-que ça sent bon le printemps et la douceur, un peu comme moi.
faceclaim : bella hadid (avatar : made by beylin - gifs profil : fleur de vie. - signa : sial - gifs signa : silly symphony, the goddess of spring by disney)
multinick : il n'y a rien à voir par ici, ma schizophrénie n'est pas encore trop sévère pour l'instant

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 16:39

bienvenue par ici !
je ne connaissais pas non plus ce monsieur donc c'est un plaisir de découvrir une nouvelle bouille !
bon courage pour le restant de ta fichette en tout cas.

_________________
work all night and a drink a rum, daylight come and me wan' go home (day-o, beetlejuice)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
the pretty little liar

date d'arrivée : 05/04/2018
déclarations envoyées : 323
pseudo (prénom) : erhys
faceclaim : ashley benson ©acid rain
multinick : .

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 17:01

bienvenue!

_________________

☽☽ Il y a deux minutes, quand je t’ai arraché un sourire, j’ai eu très envie de t’embrasser, mais je vais attendre en espérant avoir mes chances un jour, on ne sait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Honesty is so overrated

date d'arrivée : 20/07/2018
déclarations envoyées : 472
pseudo (prénom) : Pommmme
faceclaim : Sam Claflin (@ timeless.)
multinick : Chevalier Augustin

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 17:24

Moi je connais et ... JE KIFF CE CHOIX.
Et tout ce que je lis jusqu’ici d’ailleurs.
T’as une très chouette plume avec laquelle tu sembles nous concocter un très beau perso, on est choyé.

Bref; bienvenu par ici ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Marie / DerpJerk.
faceclaim : Rob Raco (c) me
multinick : //

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 19:43

@Abraham Wright Avoue, on veut tous d'une mère comme elle, c'est un incontournable ! Si tu n'as jamais envisagé de regarder Riverdale (au moins), je te le conseille.

@Dorian Hayes T'es trop adorable toi. Merci pour tes beaux mots

Merci à tout le monde pour cette accueil ! ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite bulle d'écume

date d'arrivée : 31/07/2018
déclarations envoyées : 667
pseudo (prénom) : Mag'/Dompteuse de lutins
faceclaim : Shailene Woodley
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Lily Stanford & Neela Sheppard

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 20:15

Bienvenue!

_________________

Je rêve d'abysses et de lame de fond. Je crève le lisse des lignes d'horizon...

J'ai bien encore l'âge pour tous les naufrages. Je m'embarque, toujours prête pour n'importe quel voyage. Je peux faire des vagues et tout remuer, ne pas nous laisser reposer en paix. Je rêve d'orages et de tourmente. Je crève de rage et d'amours lentes. Je veux échapper au calme plat. Laisse-moi juste m'abîmer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Marie / DerpJerk.
faceclaim : Rob Raco (c) me
multinick : //

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 21:57

Merci demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I learned to fake a smile as the time runs out.

date d'arrivée : 19/08/2018
déclarations envoyées : 355
pseudo (prénom) : Javajunkie
faceclaim : Kerry Washington ღ
multinick : L'adorable Horia

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 22:03

Bienvenue parmi nous
Je me disais bien que ton pseudo me disait quelque chose... je suis tombée sur ta gallerie par le passé.
Tu as une plume magnifique en tout cas, j’adore :D

_________________

   
   
I just want to be yours.
Someday, someone is going to look at you like you're the best thing in the world. I want you, all of you. Your flaws, your mistakes, your imperfections. I want you and only you. I fell in love with you not for how you look, just for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Marie / DerpJerk.
faceclaim : Rob Raco (c) me
multinick : //

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 22:09

Tu vas être déçue, je ne suis pas la fameuse .Cranberry de Bazzart J'aimerais avoir son talent n'empêche. J'ai utilisé beaucoup de pseudo dans ma vie sur le web, celui-là datait de mes débuts. On voit à quel point il n'est pas original...XD

Mais je te remercie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I learned to fake a smile as the time runs out.

date d'arrivée : 19/08/2018
déclarations envoyées : 355
pseudo (prénom) : Javajunkie
faceclaim : Kerry Washington ღ
multinick : L'adorable Horia

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 22:13

Pardonnes moi dans ce cas
Ça ne change pas le fait que tu as une plume magnifique. J'espère qu’on pourra se trouver un petit lien malgré tout
Oh mais c’est pas grave, ton histoire est très originale par contre et ça c’est trop cool

_________________

   
   
I just want to be yours.
Someday, someone is going to look at you like you're the best thing in the world. I want you, all of you. Your flaws, your mistakes, your imperfections. I want you and only you. I fell in love with you not for how you look, just for who you are.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Marie / DerpJerk.
faceclaim : Rob Raco (c) me
multinick : //

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Jeu 11 Oct - 23:15

Je ne t'en veux pas va
Merci pour tes beaux compliments, ça fait extrêmement plaisir ! T'es trou choue, ça m'tue. Et ça sera avec plaisir que je vais venir te quémander un lien [après, Jenoah aura sûrement des démêler avec la justice alooooors. ~ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
there's nothing i wouldn't do

date d'arrivée : 27/08/2017
déclarations envoyées : 1371
pseudo (prénom) : arwiie
faceclaim : Johanna Braddy by .cranberry et bat'phanie
multinick : Liam Kicket

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Ven 12 Oct - 9:45

Bienvenue par ici! J'aime beaucoup ta façon d'écrire et ton personnage est très prometteur I love you

_________________
since you've been gone
Since you've been gone been dancing on my own there's boys up in my zone but they can't turn me on 'cause baby you're the only one I'm coming for
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quietlittlelovers.forumactif.com/t726-i-never-knew-what-i
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 2822
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ tearsflight
multinick : cameron & kendall

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Ven 12 Oct - 12:32

et bien, sacré personnage!

bienvenue parmi nous, love !


Félicitations beau gosse, te voilà à présent validé ! le personnage est intéressant de par ses relations familiales, son marginalisme et tout, ça semble vraiment intéressant et j'ai hâte de le découvrir en rp I love you

Je t'ajoute aux différents bottins, ton seul devoir à présent sera de bien t'amuser sur qll ! Tu peux également créer ta fiche de liens pour te faire des amis, un compte instagram pour leur partager ta vie & même participer à la loterie du rp si tu veux faire des connaissances en profitant de sujets cocasses proposés par le Staff ! Pour finir, tu peux faire une demande de parrainage et participer aux défis des newbies pour que ton intégration au forum soit plus facile !.



_________________
falling leaves
The falling leaves drift by the window
The autumn leaves of red and gold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 11/10/2018
déclarations envoyées : 26
pseudo (prénom) : Marie / DerpJerk.
faceclaim : Rob Raco (c) me
multinick : //

MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   Ven 12 Oct - 13:15

C'est du rapide ici ! Merci beaucoup pour tes petits commentaires, c'est gentil. Et surtout merci pour la validation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jenoah - Sometimes, I like to hold a midget.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DG Volti et DG Remparts affiliés.... au Midget Espoir
» Élites Jonquière Midget AAA
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» Les playoffs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Spread The Love :: All Good-
Sauter vers: