AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres,...
Bref, se marrer tout simplement, c'est par là que ça se passe.
November Stands
De l'esthétisme à la nourriture, venez découvrir ce que les artisans de brooklyn
ont à vous proposer, c'est par ici que ça se passe (sous inscriptions uniquement).

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 the pizza of forgiveness (lily)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: the pizza of forgiveness (lily)   Dim 23 Sep - 23:02



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

« Tu ne peux pas rester, Barb' » marmonnai-je, le visage à moitié enfui dans l'oreiller. « C'est Britanny » me rappela la voix de crécelle ramenée pour la nuit, une de plus dans l'océan de ma solitude. Les négociations ne furent pas très longues, et la porte d'entrée finit par claquer de manière excessivement violente. Un regard à ma montre me permit de constater qu'il était 3 heures du matin, avant que je ne sombre dans le sommeil lourd et peuplé de cauchemars d'un homme alcoolisé. Le lendemain matin se transforma en lendemain après-midi lorsque mes yeux à peine ouverts se posèrent sur mon smartphone, qui indiquait 13 heures au compteur. Un soupir, des poings fermés écrasant ces yeux qui refusent obstinément de s'ouvrir et une terrible envie de pisser plus tard, j'émergeais de mon lit avec difficulté. « Tu pues, Roberts. Tu pues le tabac froid, tu m'dégoûtes ». Le problème quand on vit seul, c'est qu'on finit immanquablement par se parler à soi-même. Traîné sous la douche par mon museau titillé par ma propre odeur... quel glorieux dimanche ! J'y restai de longues minutes, à simplement profiter de l'eau bouillante qui me tuait la couenne – de plus en plus rouge au fur et à mesure que les secondes s'égrenaient dans le plus grand des silences, seulement perturbé par le bruit des gouttes s'effondrant sur le sol carrelé de ma douche italienne. Après quoi j'enfilai un boxer, un short de pyjama sans honte aucune – je ne comptais de toute façon pas mettre le nez dehors aujourd'hui – et me glissai jusqu'à la cuisine en traînant les pieds autant que faire se peut. Je poussais soupirs sur soupirs, j'avais envie de compagnie. J'avais besoin de compagnie, mais autoriser Barbara à rester, c'était... contre mes principes. Je fis couler de l'eau chaude dans une tasse, jetai un sachet de thé à l'intérieur et soupirai de nouveau. « J'ai la flemme, putain ». Mon estomac gargouilla, comme pour me rappeler son existence, « je sais, moi aussi j'crève la dalle. Qu'est-c'qu'on va manger, hein ? » J'ouvris quelques placards, sans même regarder ce qui s'y trouvait. Quelques tapes sur mon ventre, un soupir de plus – certainement pas le dernier de la journée. Il ne fallait pas que je me croise dans le miroir, auquel cas j'allais encore entrer dans une phase de crise existentielle remettant toute ma vie en question. « Tout ça parce que tu t'sens seul. Pauv' type, bordel ». Et soudain. L'illumination. « Lily ». Lily, ma parfaite voisine. Tout le contraire de Giulia, l'italienne incendiaire. Ma précédente voisine passait son temps à me hurler dessus, elle était trop accro à son travail et le fait que je l'empêche de dormir la dérangeait au point qu'elle se sentait obligée de se venger... en refusant de coucher avec moi, accessoirement. Lily... Lily n'avait pas couché avec moi, et c'était bien son seul point commun avec Giulia. Elle était adorable, et ne semblait jamais m'en vouloir lorsque j'avais l'indélicatesse de ramener des copines à la maison. En short de pyjama, je toquai à sa porte. Un sourire étira mes lèvres lorsqu'elle m'ouvrit la porte. « Et si je t'offrais une pizza pour me faire pardonner le vacarme de cette nuit ? » J'avais déjà l'application en main, et même si ce n'était pas l'heure de manger... à New-York, qui s'en soucie ?  

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 392
pseudo (prénom) : Dompteuse de lutins - Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Lun 24 Sep - 20:52



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

J’étais du genre oiseau de nuit. C’est ce qui expliquait qu’en général, quand j’entendais Ashton passer en bonne compagnie dans le couloir, j’augmentais le volume de la télé ou de la musique dans mon casque pour ne pas avoir à supporter le bruit des ébats de mon cher voisin et de ses conquêtes. Parfois, quand j’étais sortie faire la fête et que je rentrais, je croisais le regard de certaines, déçue ou honteuse parfois, heureuse ou rayonnante.

Ça ne me dérangeait pas. En même temps, j’avais été Ashton pendant des années. Avant de rencontrer Dorian. Enfin peut-être pas non plus avec autant de conquêtes, il fallait vraiment me mériter, mais pour le reste, c’était tout moi. 1. Ne pas passer la nuit avec le mec. 2. Ne jamais le revoir ou le rappeler. 3. Ne jamais ramener le mec chez moi. Ashton lui, avait pris l’habitude de ramener les jolies demoiselles qu’il avait charmé dans la soirée.

Ça me faisait plus marrer qu’autre chose et cette nuit, j’avais augmenté le volume de Linkin Park dans mes oreilles pour étouffer le bruit de l’appartement d’à côté. J’étais sortie pour un jogging, rentrant avec mon café. J’avais trainé dans l’appartement, Dorian ayant eu une affaire urgente à régler, je n’allais le rejoindre que ce soir.
J’entendais frapper et ouvrais la porte. Mon regard avait parcouru la silhouette à moitié dévêtue d’Ashton de la tête au pied. « Je t’ai déjà dit que t’étais pas mon style de mec. » Et j’avais affiché un sourire en coin. Il avait parlé de pizza et même s’il était tard, j’avais sauté le déjeuner à cause de mon petit déjeuner tardif. « Oh mais si tu me prends par les sentiments aussi… » Et je ne manquais pas l’occasion de le taquiner. « Le vacarme… le vacarme… Tu te vantes un peu trop de tes compétences… je l’ai à peine entendue… » Et je l’interrogeais du regard. « Chez toi ou chez moi ? Chez moi. » je ne l’avais pas laissé répondre. « ça doit encore sentir le fauve chez toi. » Et bim, encore une vanne gratuite. Mais rassurez-vous, c’était de l’ordre du « qui aime bien châtie bien. ». Et je retournais à l'intérieur, laissant la porte ouverte pour qu'il entre.
 

artemis | www

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Mer 26 Sep - 15:12



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

A peine la porte ouverte, Lily me gratifia d'un regard scrutateur – des pieds à la tête, s'il vous plaît – et me lâcha que je n'étais pas son style de mec, ce qui me fit rire. « Tu changeras d'avis, tu n'as pas encore vu ma collection de strings, chérie ». Évidemment, je plaisantais. Je ne portais que des boxers, ce que je ne jugeai pas utile de lui préciser. Notre relation était plutôt simple, sans prise de tête et bon enfant. Si j'avais bien essayé de lui faire quelques avances en faisant sa connaissance, j'avais rapidement compris qu'elle était le style de fille avec qui je m'entendrais comme larrons en foire. Je n'avais donc pas continué, préférant lui réserver la place toute particulière qu'elle occupait aujourd'hui : celui de ma voisine préférée. Je suivis la brune chez elle en claquant la porte derrière moi, tout à fait à l'aise malgré mon absence de tee-shirt et mes pieds nus. « Tu ne l'as pas entendue parce que tu es sourde, Lily. Je vais te donner le numéro de mon orl » fis-je en lui désignant mon oreille droite, à laquelle je portais un appareil auditif. « Ceci dit, t'as sûrement raison quant au fait que ça doit puer ». Je laissai échapper un rire, tout en posant mon cul sur un siège dans la cuisine. Mon regard parcourut l'application de la pizzeria, et je me mordillai l'intérieur de la joue. « On prend une pâte cheesy ? » proposai-je, lui tendant ensuite l'appareil pour qu'elle choisisse sa préférée. Je mangeais pour ma part absolument de tout, je n'étais pas un mec difficile en ce qui concernait la bouffe. Tant qu'il y en avait, j'étais plutôt content. « C'est toi qui choisis ». Une fois la pizza commandée, je posai mon smartphone sur la table et n'y fis plus attention – je n'attendais de toute façon des nouvelles de personne en particulier. « Il faudra quand même que tu m'expliques au juste c'est quoi, ton type de mec. Ou que tu me présentes le tien, histoire que j'élucide enfin le mystère te concernant » notai-je. Sa simple présence suffisait à me mettre de meilleure humeur. En compagnie de la brune, je ne pensais plus au fait que j'étais seul et malheureux – note pour moi-même, songer à prendre un colocataire. Chose qui aurait été impossible, d'une part parce que je n'avais qu'une seule chambre et d'autre part, parce que j'aimais vivre seul en temps normal. Quand je n'étais pas déprimé, s'entend.

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 392
pseudo (prénom) : Dompteuse de lutins - Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Ven 28 Sep - 0:25



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

J’avais éclaté de rire, tentant du mieux que je pouvais de ne pas imaginer Ashton, en string. Y’avait de quoi vous tuer tout un mythe. « C’est ça… C’est sans doute pour ça que je n’ai pas encore craqué… » Et j’avais levé les yeux au ciel en affichant un grand sourire.
Il me traitait de sourde et j’affichais un nouveau sourire en coin. « C’est ça… Je vais te laisser croire que c’est parce que mon audition laissait à désirer… » Quel prétentieux celui-là. « Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi hein ? » Et je secouais la tête, faussement désespérée. Je prenais appui sur le plan de travail, alors qu’il m’interrogeait sur le choix de la pâte. « Bien évidemment, le fromage c’est la vie ! » Et après avoir récupéré son téléphone, je parcourais la liste des pizzas, j’aimais bien quand il me laissait choisir même si je n’hésitais jamais très longtemps. « Peppéronis… » avais-je conclu avec beaucoup de gourmandise dans la voix. « Heureusement que tu viens pas te faire pardonner avec une pizza à chaque fois, ça te couterait cher. » Et je lui rendais son téléphone avec un sourire malin.

« En réalité, j’ai pas de type de mec… » Et j’étouffais un rire en l’entendant parler de mystère. « Le mystère me concernant ? Quel mystère ? » Et je faisais exprès de prendre un petit air mystérieux, forçant le trait avec un jeu de regard qui en devenait ridicule et m’arrachait un rire. « On verra pour mon mec... Mais si je fini par te le présenter, t’éviteras de lui raconter que tu débarques chez moi à moitié nu pour bouffer des pizzas… » Dorian venait rarement ici de toute façon. Il préférait le confort de sa maison, retrouver son chat Paria – même s’il ne l’assumait pas franchement – et puis il y avait tous ses dossiers en cours et c’était plus grand.
 

artemis | www

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Dim 30 Sep - 11:56



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

Qu'est-ce qu'on allait faire de moi ? Même si je souris quand elle me posa la question, au fond de moi... je me le demandais, sincèrement. Qu'est-ce que j'allais devenir, entre un métier qui ne me plaisait qu'à moitié, plus de famille, pas de compagne pour en fonder une bien à moi, des conquêtes enchaînées comme lorsque j'avais 20 ans, les années qui passaient... il fallait que je chasse toutes ces pensées de mon esprit, parce que si je n'y parvenais pas, j'allais me mettre à paniquer. Je ne voulais pas infliger ça à Lily, préférant garder mes remises en question pour moi et mon simulacre de bonne humeur pour ma charmante voisine. Elle opta pour une pizza pepperoni, ce qui était un bon choix. Une pizza avec de la viande et du fromage, elle ne pouvait pas se tromper. Je ris à sa remarque, sans pouvoir m'empêcher de rétorquer en riant : « tu parles, ça te coûterait cher à toi ! Imagines si à chaque meuf que je ramène, j'te paye en pizza, tu serais vite obligée de racheter des fringues ». Joignant le geste à la parole, je gonflai mes joues et me balançai de droite à gauche, comme si j'avais un peu grossi. Bien qu'en réalité, je doutais qu'elle puisse réellement devenir grosse avec son métier et la morphologie que je lui devinais.

La belle brune rit quand je lui parlai du mystère qu'elle représentait – ce qui était plus une plaisanterie qu'autre chose, mais j'allais en profiter pour jouer le playboy au gros cou. « Oui, le mystère de cette femme au teint de porcelaine qui résiste à toutes mes avances, je ne crois pas que le fait de ne jamais m'avoir vu en string soit réellement la raison de ton refus, parce qu'on parle quand même de... de moi, tu vois ? » Je ris encore, elle aussi – l'ambiance était bonne, et elle pouvait bien le rester comme ça toute la fin de journée. Je ne voulais plus penser à ce qui n'allait pas, je préférais me concentrer sur les petits bonheurs simples d'un quotidien pas si compliqué à supporter quand je ne me retrouvais pas seul. Elle reprit, plus sérieusement, que si un jour elle me présentait à son compagnon, il faudrait que j'évite de lui dire que je me baladais chez elle à moitié à poil : « un peu de jalousie dans un couple, ça ne peut pas faire de mal ! Ceci dit, je peux passer un tee-shirt si tu as peur de succomber à force de me voir aussi appétissant ». Je levai les yeux au ciel, sourire narquois aux lèvres : « plus sérieusement, j'dirai rien. Pas mon genre de briser les ménages. Enfin, il aurait vite fait de voir que je ne suis pas une menace ». Et cette fois, j'étais sérieux – fait assez rare pour le souligner. « Okay, j'aime les filles drôles et c'est clair que tu l'es, mais tu es tellement parfaite en tant que voisine fantastique que j'serais bien bête de gâcher ça ». Je ne savais évidemment pas qu'elle prévoyait de déménager dans un futur plus ou moins proche, puisque Lily ne m'en avait pas encore parlé.

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 392
pseudo (prénom) : Dompteuse de lutins - Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Dim 30 Sep - 21:39



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

J’avais haussé un sourcil. « Mais non, je prend pas un gramme ! » Bon, c’était absolument faux. J’étais pas le genre de fille à bouffer tout et n’importe quoi sans prendre de kilos. Mais à danser parfois 10h par jour et à compenser les écarts par des plats équilibrés, j’arrivais à me maintenir. Alors oui, si jamais j’entamais un régime pizza, j’allais le sentir passer. Je l’observais faire le bibendum et ça m’arrachait un rire. « N’importe quoi ! »

Ça me faisait rire de l’écouter parler de mystère. Il en rajoutait une couche et je me mettais à rire à nouveau. « La vache, t’es en forme aujourd’hui… » Et je secouais la tête, morte de rire. « Tu viens de tuer la modestie… » Et je l’observais de la tête au pied. « Peut-être que chaque nuit, quand je t’entends ramener ses filles, mon cœur se meurt un peu plus chaque fois. » Et je surjouais l’air désespéré. « Parce que j’ai toujours rejeté tes avances parce que j’espérais une vraie belle histoire d’amour ! » Et j’éclatais de rire.

Je grimaçais en laissant échapper un souffle d’air. « Hiiiii, lui et moi on ne sait pas faire « un peu » de jalousie. On n’en est pas à se fliquer hein ? Mais disons que si quelqu’un tourne autour de l’autre, ça nous agace. Beaucoup. » Fallait voir la tête que j’avais faite en voyant la couverture de Dorian avec Solveig dans la presse. Heureusement tout avait été arrangé depuis mais ça m’avait suffisamment agacée pour que je ne veuille pas jouer avec la jalousie. « Et j’ai pas peur de succomber… Friendzone totale, aucun risque que je craque. » Et je souriais en coin.
« Han ! Fait attention, tu viens de dire un truc super gentil là ! » Mais après avoir ris de ma taquinerie, je reprenais mon sérieux. « D’ailleurs, Ash… » Bizarrement, je n’étais pas ravie de ce que j’allais lui dire. Enfin si, retourner vivre avec Dorian me faisait plaisir, mais si j’avais pu garder Ashton comme voisin, ça aurait été parfait. Ça l’aurait été beaucoup moins pour Dorian. « Je vais un peu casser l’ambiance mais, je vais bientôt déménager… Enfin je garde l’appartement, je vais le mettre en location, mais je vais aller vivre avec Dorian. Enfin mon mec quoi. » Et j’affichais une petite moue boudeuse. « Mais on pourra continuer à se voir, nan ? »
 

artemis | www

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Mer 3 Oct - 15:18



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

Je souris quand Lily me fit remarquer que j'étais en forme. J'aurais pu lui dire que c'était uniquement grâce à sa présence, mais je ne voulais pas attirer l'attention sur moi ou d'hypothétiques problèmes. C'était donc plutôt une bonne chose qu'elle me trouve motivé. A mon tour, je ris lorsque la belle brune me dit qu'elle se mourrait chaque soir en m'entendant ramener des filles – je n'étais pas assez bête pour la croire, puis c'était tellement surjoué que c'était évident qu'elle plaisantait. J'en vins à lui demander quand elle me présentait son mec, ce qui n'avait pas l'air de la déranger à condition que je ne lui révèle pas que je me pointais chez sa copine à moitié habillé. « Je vois ! » lâchai-je en riant, quand elle me dit qu'elle était agacée quand une fille s'approchait un peu trop de son homme. « La prochaine fois que ça arrive, tu m'appelles ? J'ai une piscine de boue, pour les combats féminins c'est le top ! » Nouveaux rires, mais je redevins sérieux le temps de lui dire que je n'étais pas une menace, trop heureux de l'avoir comme voisine que pour prendre le risque de gâcher notre relation que je considérais comme étant idéale. Je préférais être clairement dans la Friendzone, comme elle me l'avait dit quelques instants plus tôt, sans aucune ambiguïté mais aussi, sans disputes incessantes et petits coups bas. Quand je repensais à mes relations avec mes précédentes voisines, je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que j'avais tiré le gros lot avec Lily. A Vancouver, il y avait eu Meaghan qui m'avait totalement brisé le cœur en me quittant après deux belles années de relation amoureuse. Si j'étais revenu à New-York, ça avait été dans le but de la reconquérir. Ce qui avait fonctionné, quelques semaines... et bam, elle avait de nouveau quitté la ville en me laissant comme une merde. Puis, il y avait eu l'incendiaire Giulia. Non seulement, elle m'avait cassé les pieds un nombre incalculable de fois, mais en plus je lui en avais voulu de ne pas être Meaghan et, accessoirement, d'être aussi canon – parce qu'elle l'était, une bombe atomique. Non pas que ma voisine actuelle ne soit pas canon, disons plutôt que là où Giulia était sexuelle, Lily était d'une beauté plus discrète. Selon mes goûts, évidemment. Bref, vous comprendrez donc aisément ma réaction lorsque la danseuse m'annonça qu'elle allait bientôt déménager. « Quoi ?!!! » m'exclamai-je, réellement sous le choc, « arrêtes, tu déconnes ? » Visiblement, ce n'était pas le cas. Elle me dit qu'elle allait mettre l'appartement en location, et partir vivre avec Dorian, son compagnon. Je fis semblant de m'écrouler sur la table, bras ballants et visage écrasé contre celle-ci. « Tu me brises le cœur ». J'essayais de rester léger, mais en réalité... je prenais assez mal la nouvelle, car si je savais que je passais toujours d'excellents moments avec Lily, je n'avais pas la moindre idée de qui viendrait habiter sur le palier d'en face, une fois qu'elle ne serait plus là. Me redressant, je lui adressai moi aussi une moue boudeuse : « évidemment, qu'on continuera à se voir... enfin, sauf si tu loues ton appartement à une vieille grabataire ou à une connasse ». Je me forçai à rire, puis ajoutai sur un ton qui ne faisait pas illusion : « tu vas me manquer, Lily ». J'étais sincèrement triste d'apprendre son départ, plus ou moins proche. « C'est pour quand ? »  

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 392
pseudo (prénom) : Dompteuse de lutins - Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Mer 3 Oct - 22:53



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

J’éclatais de rire. « Je ne te ferai pas ce plaisir. Et puis je suis pas du genre à me battre… Quoique… » Si une nana me cherchait vraiment, peut-être que je pourrais être violente… « Enfin l’occasion ne s’est jamais présentée en tout cas et si je peux éviter d’en venir aux mains… » Et puis j’avais des armes parfois plus redoutables que mes poings : mes mots.
J’appréhendais d’annoncer à Ashton que je partais. Je savais qu’il accepterait sans m’en vouloir, mais je supposais que comme pour moi, ça lui manquerait surement nos petites soirées improvisées. C’est qu’on était devenus plus que des voisins quelque part. Des amis même. « Nan… Je suis sérieuse… » Il m’arrachait un rire en faisant l’idiot, écrasé sur la table, comme totalement désespéré. « N’importe quoi ! »

Mais je connaissais bien ce genre d’astuce, plaisanter pour faire comme si ça ne nous atteignait pas. J’affichais une petite moue désolée et triste en même temps. « Si ça avait été plus avantageux, je te jure que j’aurais proposé à Dorian de venir vivre avec moi… » Mais c’était clairement plus logique de vivre dans la grande maison du politicien. « Je te promet de choisir quelqu’un de cool pour l’appartement, mon instinct te trouvera une voisine idéale… Mais pas trop bien non plus, je veux rester la meilleure voisine que t’ai jamais eu ! » Et j’affichais un sourire amusé.
Je prenais un air plus grave à sa déclaration. « Tu vas me manquer aussi… » Et j’ouvrais les bras pour un calin. « Je pense faire ça petit à petit, mais je pense que la semaine prochaine je vais emmener tout ce qu’il me faut pour rester chez lui… On a assez perdu de temps Dorian et moi… » Et je ne voulais plus en perdre. « Je ne vais pas louer l’appartement tout de suite du coup… »

Je l’observais quelques secondes. « J’ai l’impression de te laisser tomber un peu… » Et avant qu’il puisse réagir, je précisais mes pensées. « Je commence à te connaître. » Sans parler de mes super pouvoir pour cerner les gens. « Et j’ai l’impression qu’au fond ça ne va pas trop… Tu sais que tu pourras continuer de venir m’embêter et je viendrai aussi… » Et j’affichais un nouveau petit sourire. « Et tu sais que tu peux m’en parler. On déconne et on rigole bien mais, je sais bien écouter aussi… » Je savais aussi un peu secouer les gens mais dire ça, ça n’invitait pas toujours à la confidence alors je préférais éviter de le mentionner.
 

artemis | www

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Ven 5 Oct - 0:30



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

« C'est bon, fais pas cette tête » lâchai-je à Lily, qui me gratifiait d'une petite moue peinée à l'idée de me quitter. Elle me jura par tous les dieux qu'elle serait restée ici avec son mec, si ça avait été plus avantageux... mais elle devait savoir comme moi que ça n'aurait de toute façon plus été pareil. Quel mec accepte que le voisin débarque à n'importe quelle heure du jour – rarement de la nuit, mais ça m'était déjà arrivé pour lui demander une capote, true story – chez lui, pour voir sa compagne ? Aucun. La danseuse me promit de choisir quelqu'un de cool, mais pas trop – histoire de rester ma voisine préférée. A mon tour, je lui adressai une moue boudeuse digne d'un gamin de cinq ans, penchant la tête en avant pour me gratter la nuque d'un air dépité. En relevant le nez, je la vis ouvrir les bras pour un câlin, ce qui me fit sourire. Je me relevai et la pris dans mes bras, en glissant à son oreille sur le ton de l'humour : « t'avais toujours rêvé de te coller à moi, avoue ? » Avant de la lâcher, je posai un baiser bruyant sur ses cheveux puis me détachai d'elle, tandis qu'elle m'expliquait qu'elle allait faire ça progressivement mais que Dorian et elle avaient assez perdu de temps. « Okay. Si t'as besoin d'aide pour le déménagement, n'hésites pas hein. J'peux te donner un coup de main ». Ce n'était pas parce que j'étais triste de la voir partir que j'allais subitement devenir un pauvre type, ingrat par-dessus le marché. Lily m'avait déjà rendu bon nombres de services par le passé, je lui devais bien ça.

Un court silence. La brune lâcha qu'elle avait l'impression de me laisser tomber. Je haussai les épaules : que pouvais-je répondre à une phrase pareille ? Elle ne me devait rien. La suite me fit grimacer et lever les yeux au ciel. « Bien sûr que je l'sais » répliquai-je. Mes paroles résonnèrent dans ma tête et je m'entendis répondre à mon père – des années plus tôt – exactement la même chose, sur le même ton... alors qu'il me demandait si je savais que j'étais le bienvenue à la maison, et que je pouvais rentrer à New-York quand je le souhaitais. Qu'il serait toujours là. Dans le même temps, la petite brune ajouta que je pouvais lui en parler, qu'elle pouvait rire... mais aussi écouter. Je me mordis l'intérieur de la joue en baissant les yeux. « Moi qui pensais bien donner le change » marmonnai-je, en soupirant bruyamment. « C'est juste que... tu sais, avec le décès de mon père et puis... Cayla, je me sens parfois un peu seul ». Pour ne pas dire souvent, je n'aimais pas admettre mes failles et mes faiblesses aux gens. Ainsi, je repris sur un ton plus guilleret qui sonnait un peu faux : « mais ça va ! C'est juste une mauvaise passe, t'inquiète pas ». * Ding dong * J'eus l'impression d'être sauvé par le gong, comme on dit : la pizza était arrivée. « Bouge pas, j'y vais ! » lançai-je en sautant de mon siège comme un diable surgit de sa boîte. La pizza récupérée et le livreur payé, je remontai les marches quatre à quatre jusqu'à notre étage. Je poussai la porte de chez Lily comme si j'étais chez moi, et posai la pizza sur la table du salon. « Bon alors, tu viens ? Y en aura plus pour toi, j'te préviens ». Joignant le geste à la parole, j'attrapai une part de pizza et mordis dedans avec gourmandise.   

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 392
pseudo (prénom) : Dompteuse de lutins - Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Ven 5 Oct - 23:09



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

Je me sentais quand même triste de partir même si j’étais plus qu’heureuse de retrouver Dorian. Néanmoins, prise dans l’émotion de l’annonce à Ashton, j’avais ouvert les bras pour un calin. Evidemment, le blondinet n’avait pas manqué l’occasion de faire une remarque. « Espèce d’andouille va ! » Et j’avais ris avant de le lâcher. « T’arrêteras jamais hein ? » Mais faut dire que ça me faisait rire ces fausses remarques, alors qu’il n’y avait jamais eu la moindre ambiguïté entre le beau blond et moi. « C’est gentil merci. Je n’hésiterai pas si j’ai besoin. » Et je le gratifiais d’un sourire reconnaissant.

J’avais quand même cherché à offrir à Ash la possibilité de parler. Je n’avais pas perdu mon instinct et je savais que ce n’était pas autant la forme qu’il le prétendait. Et quand il marmonnait, je me mettais à sourire amusé. « T’as oublié mes supers dons de voyance… » Et je haussais les sourcils avec un air malin. Je retrouvais rapidement mon sérieux et c’est sûr qu’Ashton avait des raisons de broyer du noir par moment. « Oui, je sais… » Je me mordais la lèvre inférieure, prête à faire une remarque, et après une hésitation, je me lançais. Je n’avais pas pour habitude de ménager mes proches si je trouvais ça nécessaire. « Tu ne veux surement pas l’entendre mais si ton père ne pourra jamais revenir, avec Cayla, tu peux encore faire quelque chose. » Je n’avais pas l’habitude de passer par quatre chemins et de me retenir de prononcer certains mots. Mais l’interphone avait raisonné et j’en voulais presque au livreur pour son timing.

Il filait ouvrir, descendait chercher la pizza et pendant que je revenais de la cuisine avec serviette et boisson, il piochait déjà dans la pizza sans m’attendre. Je me laissais tomber à côté de lui avec un regard noir. « Tu as osé commencer sans moi ? » Et je levais un sourcil, faussement menaçante. « Ça se payera cher… Je vais louer l’appartement à une vieille peau qui te fera la misère ! » Et j’attrapais à mon tour une part. « Faut qu’on se promette de se faire au moins une fois par mois une soirée pizza. » Et je vérifiais qu’il était d’accord avec cette idée.
 

artemis | www

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Lun 8 Oct - 23:28



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

C'était probablement vrai, j'avais oublié les supers dons de Lily parce qu'elle n'avait que rarement eu l'occasion de les utiliser sur moi. Ou contre moi, je ne savais pas ce qu'il convenait réellement de dire dans un cas comme celui-ci. Je fus bien obligé de lui confirmer que ça n'allait pas fort, à cause du décès de mon père et de la rupture avec Cayla. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis, mais j'avais du mal à tourner la page concernant la belle blonde. Si Meaghan m'avait permis de goûter à l'Amour avec un grand A, et que je l'avais longtemps considérée comme la femme de ma vie, Cayla m'avait ouvert les yeux quant au fait que l'amour pouvait se trouver ailleurs, dans d'autres bras que ceux de Meagh'. Avais-je simplement besoin d'une femme qui me prouverait à nouveau le contraire, vis-à-vis de Cayla ? Ou les choses étaient-elles réellement différentes, avec elle ? J'étais perdu, et malheureux comme les pierres. Lily me donna son avis sur le sujet, notant que si je ne pouvais pas faire revenir mon père, les choses étaient différentes avec Cayla. Le livreur sonna pile au bon moment, et je sautai sur l'occasion pour ne pas répondre à ma charmante voisine.

A peine revenu, j'ouvris le carton et attrapai une part de la pizza choisie par Lily – il fallait avouer que j'avais la dalle, pour ne pas changer. La brune se laissa tomber à côté de moi sur le canapé et me lança un regard prétendument sévère qui me fit sourire, la bouche pleine, comme un gamin pris en faute. « Oh non fais pas cha » la suppliai-je, rentrant dans son jeu sans toutefois prendre le temps d'avaler ce que j'avais pas dans la bouche. Ma voisine me lança alors qu'il fallait qu'on se promette de faire une soirée pizza au moins une fois par mois, suite à son déménagement. Pour toute réponse, je mordis à nouveau dans ma part de pizza et lui tendis le petit doigt de ma main libre. Une façon de sceller notre promesse, en quelques sortes. Je lui fis un clin d’œil, et continuai à mâcher ma pizza en silence, perdu dans mes pensées. A peine la bouchée mastiquée et avalée, j'en reprenais une nouvelle comme le gros morfale que j'étais. Une fois la part terminée, je m'enfonçai dans le fauteuil et posai l'arrière de ma tête contre celui-ci, levant les yeux vers le plafond. « Et si elle a quelqu'un d'autre ? » demandai-je à Lily, subitement. Bien entendu, je parlais de Cayla... ce dont ma voisine se douterait probablement.   

artemis | www
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 392
pseudo (prénom) : Dompteuse de lutins - Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Ven 12 Oct - 12:12



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

J’avais étouffé un rire, la bouche pleine, quand il m’avait suppliée. « On verra… » Mais il savait bien au fond que je choisirai quelqu’un de cool. Je n’avais pas envie d’avoir un ou une locataire insupportable, qui râlerait au moindre problème. De toute façon, ce ne serait pas pour tout de suite. Ashton avait encore un peu de répit.
Alors que j’accrochais son petit doigt avec le mien pour sceller la promesse de continuer nos soirée pizza, je piochais une autre pointe de pizza alors que je sentais qu’Ashton n’était plus vraiment là. Je n’avais rien dit, attendant sagement de voir s’il partagerait avec moi ses pensées et c’est avec un sourire en coin non dissimulé que j’entendais sa question alors qu’il se laissait tomber au fond du fauteuil.

« Et si elle n’a personne ? » Je lui lançais un regard qui en disait long. Oh, ce n’était pas une vraie réponse, j’en avais bien conscience, mais j’avais esquissé un petit sourire en coin. Je me redressais avant de me caler contre le dossier du canapé, observant mon blondinet de voisin devenu un véritable ami. « Les « Et si » vont te bouffer Ashton. C'est déjà le cas. » Je haussais les épaules avant de planter mon joli regard vert dans le sien. « Peut-être qu’elle a quelqu’un. Peut-être pas. Au moins tu sauras. Au moins tu auras essayé. Tu as besoin d’une vraie fin. Je te souhaite qu’elle soit heureuse et que ça soit avec elle mais si jamais ce n’est pas le cas, tu pourras enfin passer à autre chose. Là, j’ai l’impression que tu restes suspendu à des possibilités parce que pour toi, tout n'es pas complètement terminé. » Le voir comme ça, encore accroché au passé et être malheureux, ça me faisait mal au coeur. « ça demande du courage, mais on a parfois besoin d’aller chercher des réponses même si ça risque de faire mal sur le coup. » Peut-être que ça n’était pas bon de remuer le passé. Peut-être que comme Bram le disait de façon si brute, c’était comme « manger son vomi ». Moi j’avais envie d’espérer pour Ashton que comme pour Dorian et moi, c’était une question de circonstance, de timing ou d’évolution. « Tu ne peux pas continuer comme ça, avec cette fuite en avant en collectionnant les conquêtes. Tu combles un vide mais tu ne guéris pas. »
 

artemis | www

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Ven 12 Oct - 14:28



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

Je comprenais le principe du classique « pourquoi pas » à la question de savoir pourquoi. Mais le comprendre ne signifiait pas adhérer à la chose, ainsi quand Lily me retourna la question de cette façon, je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel en soupirant exagérément. « Lily, ça va faire près de six mois qu'on est séparés. Je ne peux pas croire qu'aucun mec ne se soit intéressé à elle, depuis le temps. J'veux dire... Cayla est bourrée de qualités, elles surpassent largement ses défauts. Tu ne vas pas me faire croire que je suis le seul connard à l'avoir remarqué ». Et outre le fait que j'aimais sa personnalité et son humour, il fallait aussi admettre que Cayla était une belle femme – à moins d'avoir de la merde dans les yeux, les hommes qui la côtoyaient devaient avoir essayé de lui mettre le grappin dessus, ce n'était pas possible autrement. Lily s'expliqua plus précisément, elle devait comprendre que sa réponse ne me convenait pas du tout. Aucune ne m'aurait convenu, de toute façon – j'étais d'une humeur absolument négative et pessimiste sur le sujet, ce qui n'était pas évident pour en discuter avec moi. Il n'y a rien de plus chiant qu'un ami qui repousse toutes vos tentatives de l'aider, mais qui se plaint quand même. Chose que je ne faisais pas, à priori... à moins que l'on m'y force, et si Lily me lançait sur le sujet, elle risquait de le regretter. La jeune femme me dit que j'avais besoin d'une vraie fin, pour passer à autre chose. Je me mordillai la lèvre inférieure, en y réfléchissant. « Je ne sais pas... je me dis que j'ai toujours été comme ça. J'ai jamais vraiment su tourner la page. Enfin, quand j'dis ça comme ça j'ai l'impression d'avoir aimé un milliard de femmes, alors qu'il n'y en a eu que deux. Mais déjà avec Meaghan... c'était ma voisine » précisai-je en souriant à Lily d'un air entendu. « Déjà avec elle, j'ai mis deux ans à m'en remettre. On s'est remis ensemble, deux fois. A chaque fois, elle m'a laissé et il a fallu que Cayla débarque dans ma vie pour que je comprenne que Meagh' n'était pas la femme de ma vie, et que je pouvais vivre sans elle. Je ne sais pas si c'est ce que j'attends avec Cayla – une autre femme, tu vois ? Ou si c'est vraiment... elle ». Je devenais vraiment loquace, pour le coup – peut-être ma charmante voisine était-elle réellement en train de regretter d'avoir réussi à me faire parler de mon ex. D'après la petite brune, je ne pouvais de toute façon pas continuer comme ça car les conquêtes qui passaient dans ma vie servaient simplement à combler un manque. Je baissai la tête et observai mes genoux, pour finalement me pencher et attraper une autre part de pizza. Je cherchais peut-être à gagner du temps, tout en mâchouillant d'un air appliqué. « Je sais que tu as raison, Lily. Je te promets d'y réfléchir » finis-je par dire, puis je fourrai une grosse part de pizza dans ma bouche. J'avalai ce que j'avais dans la bouche et lâchai ce que je considérais être une bonne conclusion à cette discussion : « bref, les femmes c'est vraiment pénible. Hein ma vieille ? » Je laissai ensuite échapper un rire tout en donnant un léger coup de coude à la brune. « On s'mate un film ? » proposai-je finalement, ce qui nous permettrait de terminer l'après-midi ensemble sans pour autant parler de moi et de Cayla. La vie reprendrait ensuite son cours normalement, pour nous tous.   

artemis | www

_________________
Moi la mer, elle m'a pris.
Personnage en ralentissement, j'ai la chance de pouvoir vivre une expérience hors du commun pour la demoiselle que je suis. J'intègre l'armée belge à partir du 15 octobre. La formation se déroulant dans une Caserne, je serai absente du lundi au vendredi ▬ [ASTRA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 392
pseudo (prénom) : Dompteuse de lutins - Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Dim 14 Oct - 19:19



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

Je le laissais exposer la situation, les mois passés, les qualités de son ex et je haussais les épaules. « Non, t’es sûrement pas le seul homme à l’avoir remarquée, mais je pourrais en dire autant de toi. T’es un type bien Ash, et l’insonorisation de nos appartements me permet de dire que les filles te remarquent. » j’esquissais un sourire en coin avant de reprendre. « Et pourtant t’as pas réussi à établir une nouvelle relation avec une autre fille. Un truc sérieux je parle. Si ça se trouve, les mecs la remarquent mais elle n’est dans aucune histoire sérieuse… » Je haussais les épaules. Je ne connaissais pas Cayla, difficile de parler de quelqu’un qu’on n’a jamais croisé et qui n’avait pas fait l’objet d’une analyse par le 6ème sens de Lily Stanford. « On ne peut pas savoir. » Pas avant qu’Ashton tente de renouer contact s’il le voulait.

Il me parlait de Meaghan, sa relation avant Cayla. J’écoutais silencieusement, piochant une nouvelle part de pizza mais totalement attentive à ce qu’il me racontait. Je faisais une moue sceptique et je levais les yeux vers Ashton. « Si c’est le cas, tu ne laisses pas la place à la nouvelle d’arriver si tu veux mon avis… » Et je lui lançais un regard désolé. « On pourrait passer l’après-midi à faire de la psychologie de comptoir mais si ça se trouve Cayla et toi ça a foiré parce que t’étais déjà pas remis de ta relation avec Meaghan. Ce n’est pas en te lançant dans de nouvelles histoires pour oublier la précédente que tu arriveras à construire quelque chose de solide. » Je haussais les épaules. « ça vaudrait le coup de revoir Cayla. Si vos chemins se séparent vraiment, alors tu auras une vraie fin. Un truc que tu finiras par digérer pour passer à autre chose. Et va savoir, y’aura peut-être un retour de flamme. Mais là, t’es retenu dans le passé et dans tes « Et si ». » Et je l’observais sans rien dire. Quand il disait que j’avais raison, je me mettais à sourire avec un air fier absolument exagéré. « J’ai toujours raison, tu l’as toujours pas compris depuis le temps ? » Et j’étouffais un rire avant de croquer à nouveau dans la pizza.

A sa remarque, il se prenait un bon gros coup de coussin. « C’est parce que vous agissez souvent comme des crétins ! » Et j’affichais un grand sourire. « Oui, parce que tu me fatigues à parler autant ! » Mais je lui avais lancé un regard qui disait tout le contraire. « Je plaisante, je suis contente de pouvoir t’écouter. » Et je me levais pour mettre en route la télé, attraper la télécommande et nous perdre ensuite sur netflix. Après quelques minutes de débat pour choisir le film, on terminait notre pizza devant une histoire qui nous ferait oublier un peu le quotidien. Ça me manquerait ce genre de moment. Je le savais déjà.   

artemis | www

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 19/09/2018
déclarations envoyées : 235
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Alexander Ludwig (moonic)
multinick : Abraham Wright

MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   Sam 20 Oct - 16:15



image_rpimagerp

pizza of forgiveness

En écoutant ma voisine, je me demandai vaguement si elle n’avait pas pris des cours de psychologie à un moment dans sa vie. Il était vrai que les femmes me remarquaient mais que ce n’était pas une raison pour que je les laisse rentrer dans ma vie. Peut-être Cayla était-elle dans la même situation ? L’espérer faisait-il de moi un monstre ? « Ouais… je ne pourrai le savoir qu’en la contactant, tu as raison ». Et je lui promis, par la même occasion, de réfléchir à cette éventualité. Je ris quand la brune me confirma qu’elle avait toujours raison, et que j’aurais dû le comprendre depuis le temps. Je ne pensais pas que mon histoire avec Cayla avait planté à cause de Meagh’, mais pour le reste… je ne pouvais pas donner tort à Lily.

Je me pris un coup de coussin, ce qui me fit marrer, lorsque je lui lâchai une petite pique. Sa répartie me fit rire, elle aussi. L’ambiance redevenait plus légère, je lui fis un clin d’œil quand elle me dit qu’elle était contente de pouvoir m’écouter – malgré ce qu’elle venait de dire quelques secondes plus tôt. Le temps de choisir un film sur Netflix, nous nous installâmes confortablement sur son canapé pour un peu moins de deux heures. A la fin de la séance, j’abandonnai la belle brune en la remerciant pour son hospitalité, et en lui promettant une nouvelle fois qu’on se ferait une soirée pizza au moins une fois par mois, quand elle serait partie. Un dernier câlin, et je regagnai mes quartiers en songeant que ma voisine allait définitivement me manquer.

* to be continued *
  

artemis | www

_________________
Moi la mer, elle m'a pris.
Personnage en ralentissement, j'ai la chance de pouvoir vivre une expérience hors du commun pour la demoiselle que je suis. J'intègre l'armée belge à partir du 15 octobre. La formation se déroulant dans une Caserne, je serai absente du lundi au vendredi ▬ [ASTRA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: the pizza of forgiveness (lily)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the pizza of forgiveness (lily)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pizza
» La pizza...
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Alvéole De Lily-Miel...
» Lily Black

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Williamsburg-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: