AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres,...
Bref, se marrer tout simplement, c'est par là que ça se passe.
November Stands
De l'esthétisme à la nourriture, venez découvrir ce que les artisans de brooklyn
ont à vous proposer, c'est par ici que ça se passe (sous inscriptions uniquement).

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 rencontre incroyable (emrys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Les vrais héros, c'est nous

date d'arrivée : 07/09/2018
déclarations envoyées : 562
pseudo (prénom) : Pommmme
faceclaim : Julian Morris (@shiya)
multinick : L'idéal Dorian et le dangereux Pacôme

MessageSujet: rencontre incroyable (emrys)   Mar 18 Sep - 2:09



C’était une soirée de musique du monde, dans un petit resto un peu crade d’un coin reculé de Williamsburg. Tenu par des africains - dont Augustin ne connaissait pas du tout le pays d’origine, malgré le drapeau accroché au mur, oups l’ignorance - et où le musicien sans succès venait souvent, pour la saveur de la nourriture et les petits prix. Les propriétaires étaient assez sympathiques, faisait rouler leur petit commerce sans embêter personne, se plaisant à partager leur culture plus largement, de temps en temps. Comme ce soir. Une soirée annoncée il y a au moins un mois de cela. Partout dans le secteur, à l’aide de petites affiches de papier agrafée à multiples poteaux électriques. Collé dans les entrées de café bien réputés. La publicité petit budget avait pourtant fonctionné ; le petit local était bondé. Mais ce qui était bien dans un endroit intime comme celui-là, c’est que même rempli de gens, on avait amplement le temps de toute la soirée pour papoter un peu avec tout le monde - parce que la foule n’était en réalité composé que d’une quarantaine de personne, tout au plus.
Tam-tam et … D’autres instruments desquels Augustin ne connaissait pas forcément le nom - mais qu’il irait assurément demander une fois le jam terminé - faisait danser quelques personnes à l’avant. Une autre partie de la foule préférait rester près des tables, qui avaient pour l’occasion été alignées le long des murs et couvertes de petite bouchées. Et puis il y avait ceux comme Augustin, qui était un brin plus loin, à papoter, écouter les notes en dodelinant doucement de la tête. Un mince sourire aux lèvres. Gus aimait toujours se tenir pas trop loin de la porte dans ce genre de petit événement particulier, histoire de voir les gens arriver, les inciter à rester. Amorcer un petit bout de conversation parce que la musique n’était pas trop forte, là, au fond.
Et puis, c’était plus près pour sortir fumer.
Ce qu’il fit d’ailleurs, aux alentours de 21h30. S’alluma - toujours un peu honteusement - une clope. Passa une main dans ses cheveux, prit une bonne inspiration, un sourire aux lèvres. Il faisait si chaud dans le restaurant que la brise un peu plus fraiche du début de l’automne était bonne à sentir sur sa peau. Une petite bénédiction. Il fit des sourires à deux trois passants - qui ne les lui rendirent pas - puis …
« Emrys ? » Augustin étira un large sourire. « Tu me reconnais ? Augustin, ADN ? » Il s’était pointé, les sourcils relevés, enthousiaste de cette rencontre imprévue. Emrys était l’un de ces nombreux musiciens qu’il avait découvert sur la toile. Artiste non-officiel, partageant ses interprétations et ses créations pour le pur plaisir, un peu comme lui. N’ayant pas tout son temps à consacrer à la musique, mais étant malgré tout toujours prêts à se lancer dans vingt-et-un mille projets. C’est du moins ce qu’il avait senti, quand ils s’étaient parlés. Emrys avait un doigté pleins d’émotions. Et Augustin était ridiculement heureux de le croiser ce soir, comme ça, par hasard. Et il était le genre à exprimer ses joies. « Merde, tu parles d’une coïncidence ! Ça fait tellement plaisir de te croiser là ! » Gus et ses grandes réactions. « T’allais quelque part ? T’as deux minutes pour discuter ? » Et de nouveau, il découvrait toutes ses dents en un sourire amical, la tête légèrement incliné, les sourcils relevés. « Pour une poignée de main officielle, au moins ! » Et il la lui tendit, sa main libre, toujours tout - trop - sourire. Poignée de main officielle étaient les termes qu’il avait utilisé, mais avec Augustin, ça débordait toujours plus d’amabilité et de chaleur que de quoi que ce soit d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sometimes quiet is violent

date d'arrivée : 15/06/2018
déclarations envoyées : 793
pseudo (prénom) : ß l α c κ f ι s h
faceclaim : Tom Ellis ♥ (Avatar ©Flawmingo, Signa ©Anesidora)
multinick : Nope

MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   Lun 24 Sep - 0:26

Rencontre incroyable

◄ ►
Un bar c'était bien, avec de la musique et des copains, c'était mieux. Voire des inconnus, ouverts à la rencontre avec lesquels faire connaissance autour d'un verre, Emrys n'était pas timide. C'était inné chez lui, cette capacité à aller vers les autres sans ressentir la moindre gêne ni appréhension à l'idée d'un éventuel rejet, après tout, la communication faisait partie intégrante de son métier, un langage qu'il parlait couramment depuis de longues années déjà. Même si dans un contexte plus détendu et auprès de ses proches, il ne choisissait pas ses mots avec l'objectif précis de vendre son produit ou de négocier un contrat. En fait, il ne devrait probablement pas être là ce soir, à se promener dans les rues du fameux quartier branché de Brooklyn en cherchant un lieu où passer une soirée tranquille, un peu comme un enfant qui repousserait ses devoirs jusqu'à la veille du jour où il faudrait les rendre. Parce que c'était exactement ce qu'il était en train de faire, et même s'il se sentait un peu ridicule et qu'il savait qu'il en paierait peut-être les conséquences un jour ou l'autre, c'était plus fort que lui. Son boulot lui bouffait déjà bien assez de son temps libre pour ne pas s'autoriser une pause bien méritée, surtout quand il n'avait pas de retard dans son travail. Le jeune homme jetait des regards réguliers sur ses environs à mesure qu'il avançait dans les rues, bondées de monde même en pleine semaine, de Williamsburg. Le quartier dégageait quelque chose de particulier à toute heure de la journée, mais le soir, le ciel se drapait de son manteau noir et les rues de tout un assortiment de sons, de couleurs et d'odeurs différentes, qui rajoutaient encore plus de charme à l'endroit. On s'y sentait chez-soi, car ici les oppressions n'avaient pas lieu d'être et laissaient place à l'ouverture d'esprit, la tolérance et la découverte. Il s'y côtoyait des cultures et identités diverses à la portée de n'importe qui, alors qu'elles trouvaient parfois leur source sur l'autre face du globe. En tout cas, Emrys ne savait toujours pas où s'arrêter. Il cherchait un lieu convivial mais pas trop bruyant non plus, et si possible l'occasion de voir quelque chose de nouveau. Et si Augustin ne l'avait pas interpellé, il aurait probablement continué son chemin sans le voir. "Oui ?" C'était rare qu'on l'appelle par son prénom dans la rue, mais le jeune homme se retournait le sourire aux lèvres, comme à son habitude. Il reconnut tout de suite le grand sourire et le visage de son interlocuteur, et prononça son prénom en même temps que lui. "Oui, bien sûr que je te reconnais ! Ça va ?" Apparemment, aucun d'entre eux ne s'étaient attendus à se croiser ce soir-là, mais Emrys n'en était pas moins enthousiaste. Les réseaux sociaux faisaient parfois de petits miracles, et dans leur cas, internet leur avait permis de découvrir le travail de l'un et de l'autre —Emrys lors de ses lives piano tard le soir, et Augustin grâce à ses nombreuses compositions postées un peu partout sur la toile. Ils avaient des façons de composer relativement différentes, mais une passion commune pour la musique et le piano, et une même sociabilité. Il n'en fallait pas plus pour se lier d'amitié, même à travers un écran. "Non, enfin je cherchais un endroit où me poser justement. Je crois que j'ai trouvé !" Fit-il avec un rire amusé tout en serrant la main tendue d'Augustin. Il venaient à peine de se rencontrer "officiellement" mais Emrys l'aimait déjà encore plus, avec ses réactions et ses grands sourires. "On va s'installer ou tu veux prendre un peu l'air ? Et qu'est-ce qu'il se passe là-dedans d'ailleurs ?" Les sonorités particulières qui émanaient du bar avaient suffit à titiller sa curiosité. Mais surtout, il avait hâte de pouvoir enfin discuter en face à face avec Augustin.

_________________
▬ just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Les vrais héros, c'est nous

date d'arrivée : 07/09/2018
déclarations envoyées : 562
pseudo (prénom) : Pommmme
faceclaim : Julian Morris (@shiya)
multinick : L'idéal Dorian et le dangereux Pacôme

MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   Dim 30 Sep - 3:38



« Encore mieux maintenant ! » Il avait le sourire large. Oui, Augustin allait toujours mieux quand il croisait une personne avec qui partager sa passion pour la musique, avec qui échanger. Et c’était malgré le fait qu’il ait besoin de beaucoup de temps seul hein. Mais son boulot étant relativement solitaire, son appartement étant relativement vide et la majorité de ses nuits libres étant relativement calme, toute son énergie était disponible et partageable tout le reste du temps.
Emrys lui serra la main, tout en répondant à sa question. Il cherchait un endroit où se poser. Tant mieux. « Génial d’entendre ça alors ! » Ce petit restaurant était franchement génial, comme amateur de musique, ça lui plairait sûrement. Il s’y intéressa d’ailleurs sans attendre. Wow, génial de découvrir que ce Emrys était aussi sympathique en personne que via le net. « Non, je termine ma cigarette et on retourne à l’intérieur ! » Augustin pointa le petite restaurant derrière lui. « C’est un restaurant africain, il font une petite jam session, c’est vraiment vraiment chouette. » Il prit une petite taffe de sa cigarette, qui tirait à sa fin. « Il y a pas mal d’instruments que je connais pas, c’est de belles découvertes ! » Puis il releva un peu le sourcils, en interrogation. « Mais t’habite dans le coin du coup ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sometimes quiet is violent

date d'arrivée : 15/06/2018
déclarations envoyées : 793
pseudo (prénom) : ß l α c κ f ι s h
faceclaim : Tom Ellis ♥ (Avatar ©Flawmingo, Signa ©Anesidora)
multinick : Nope

MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   Lun 1 Oct - 14:20

"Ouais, je fais ce genre d'effet apparemment." Il avait lancé ça sur le ton de la blague, mais ce n'était pas totalement faux. Emrys ne forçait rien, il n'était et ne voulait surtout pas être ce genre de lourd qui se vantait de remonter le moral des troupes à grands renforts de blagues toutes un peu plus dénuées de potentiel comique à chaque fois. Le fait d'être très rarement de mauvaise humeur était un plus, surtout dans son domaine, il valait mieux ne pas perdre les pédales au moindre petit imprévu, et puis, sa grande empathie lui permettait de ne pas réagir comme un idiot qui n'observait rien et se fichait des autres au final, et de mieux choisir ses mots selon la personne qui se trouvait face à lui. En fait, il échangeait avec énormément de monde tous les jours, mais dans le cas d'Augustin, il avait vraiment hâte de le rencontrer en personne. Discuter sur les réseaux, c'était bien pour une première approche, mais c'était moins enrichissant et agréable qu'en vrai. "D'accord." Il faisait particulièrement bon ce soir-là de toute façon, mais tout cet ensemble de sons, de voix et l'ambiance générale qui se dégageait du petit établissement le rendait curieux d'en savoir plus. "Ahh, j'ai hâte d'écouter ça !" Le jeune homme se décala un peu vers la gauche pour éviter un petit nuage de fumée qui s'évapora rapidement dans l'air. Dans une ville comme Brooklyn, on sentait son odeur partout, tous les jours, mais Emrys ne s'y fera probablement jamais. "Oui, j'habite un peu plus loin." Il souligna sa réponse d'un geste vague vers la direction depuis laquelle il était arrivé. "Je regrette pas d'être venu ici, y a pleins de choses à découvrir dans le quartier !"

_________________
▬ just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Les vrais héros, c'est nous

date d'arrivée : 07/09/2018
déclarations envoyées : 562
pseudo (prénom) : Pommmme
faceclaim : Julian Morris (@shiya)
multinick : L'idéal Dorian et le dangereux Pacôme

MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   Mer 10 Oct - 23:08



« C’est comme un pouvoir magique donc. » Il releva un sourcil faussement accusateur, mais un mince sourire amusé aux lèvres. « T’en abuses pas j’espère ? » Et il laissa échapper un rire. Ce qu’il était bête. Surtout quand il était question de musique, de bonne compagnie, de nourriture, de belle soirée. Il se laissait si facilement aller à la joie.
Emrys semblait prêt à faire un petit bout de la soirée avec lui. Tant mieux ! Si cette cigarette pouvait juste finir de se consumer maintenant … C’est qu’il n’en était pas fier, de sa petite addiction. Et qu’elle lui faisait perdre du temps. Et de l’argent. D’où le fait d’ailleurs de ne pas vouloir foutre cette clope dans le cendrier avant qu’elle ne soit vraiment terminé. Ça coûtait plein de souuus allez, pas de gaspillage.
« Ahh, j'ai hâte d'écouter ça ! » Augustin hocha un peu la tête en aspirant l’une de ses dernières bouffée, avant de répondre, l’air plein de fumée. Heureusement qu’il se tenait à une certaine distance d’Emrys, si ça se trouve, ça l’emmerdait. « Ouais, c’est vraiment pas des sons qu’on entend d’habitude ! Mais après ça dépend. T’as l’habitude d’écouter quoi comme genre de musique ? » Et il laissa échapper un léger rire, complétant. « À part les petits bidouillages de personnes comme moi. » Boon, depuis le temps, ce n’était plus des bidouillages, chaque single sonnait comme un morceau plutôt complet. Mais sans la continuité d’un album, on obtenait plus difficilement une quelconque reconnaissance.
« Oui, j'habite un peu plus loin. » De nouveau, Gus hocha la tête. Encore plus à la seconde affirmation du brun. « Vraiment ! C’est le secteur des artistes par ici ! » Pas étonnant qu’il ait choisi Williamsburg quand vint le temps de se trouver un logement. Et si il avait changé d’appartement quelques fois depuis, il n’avait songé, même pas un seul instant, à regarder ailleurs - où les loyers auraient probablement été trop chers de toute façon, chut. « Okeeey, terminé ! » Il flanqua son mégot dans le cendrier accroché près de l’entrée d’un faux air victorieux. « Allez, on rentre prendre un verre ! »
Sur les tables de nourriture trainait un grand pichet d’un espèce de jus - Augustin ne savait pas exactement de quoi il s’agissait en fait, mais ça goûtait un peu le gingembre - dont il se servi un verre, tout en interrogeant Emrys, la musique en bruit de fond. « Alors tu bosses sur un truc en ce moment ou pas ? » Il releva la tête vers le brun, les sourcils soulevés, le sourire large. « J’avais trop aimé ton dernier partage ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sometimes quiet is violent

date d'arrivée : 15/06/2018
déclarations envoyées : 793
pseudo (prénom) : ß l α c κ f ι s h
faceclaim : Tom Ellis ♥ (Avatar ©Flawmingo, Signa ©Anesidora)
multinick : Nope

MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   Lun 22 Oct - 17:54

La discussion était à peine entamée qu'ils commençaient déjà à sympathiser comme s'ils étaient des potes de longue date, comme ils l'avaient fait sur les réseaux, mais en beaucoup mieux. C'était une des principales raisons pour laquelle Emrys aimait tant la musique, mis à part l'effet apaisant qui annihilait efficacement tous ses problèmes et autres ressentis négatifs qui le tiraient vers le bas le temps d'une soirée, la musique rapprochait les gens. Combien d'amis éphémères s'était-il fait en l'espace de quelques heures, dans la file d'attente avant l'ouverture des portes, puis dans la fosse en attendant le début, jusqu'à la fin du concert, ce moment de pur bonheur un peu mélancolique aussi, où tout le monde exprime sa joie malgré la fatigue, recouverts de confettis ? Et puis, la musique représentait aussi un véritable tremplin pour certains, il y avait d'innombrables talents disséminés partout sur la toile. Des talents comme Augustin, par exemple, quant à Emrys, il n'estimait pas en faire partie. Oui, il jouait du piano, et il composait parfois, mais il réalisait énormément de covers et sa voix n'avait rien de bien exceptionnel. De toute façon, il n'aurait probablement pas le courage de jouer devant un grand public. "Ça m'arrive d'en abuser sur les gens que je trouve séduisants ~" Bien sûr, il n'était pas tout à fait sérieux, et il ne voulait pas faire fuir Augustin alors qu'ils venaient à peine de se rencontre pour de bon. Le jeune homme avait l'air plein de ressources, Emrys avait hâte d'en savoir un peu plus sur lui. "Mmh, vraiment de tout…" Fit-il un peu vaguement. "En fait si je devais tous les citer, j'en aurais pour la nuit entière ! Donc on peut dire que je m'intéresse à tout ce qui mérite de l'être." Le commentaire d'Augustin lui arracha un sourire amusé. "Ils sont très bien tes 'bidouillages'." Qu'il répond en mimant bien les guillemets. Apparemment, ils étaient tous deux tout aussi humbles l'un que l'autre par rapport à leur travail, pas étonnant qu'ils s'entendent si bien. Augustin déposa son bout de cigarette dans le cendrier prévu pour, bien en évidence dans l'allée –au moins, il ne le jetait pas au sol, comme le faisait beaucoup trop de monde. "Je te suis." Ils entrèrent dans le bar, tapissé de couleurs chaudes et blindé de monde –bon pas tant que ça, mais pour un petit restaurant, c'était bien rempli. L'ambiance y était animée, mais chaleureuse. Emrys suivit Augustin jusqu'à une table poussée contre le mur où s'alignaient des assiettes de plats divers et des boissons dans des pichets de verre, il se servit à son tour un gobelet de jus de fruit, puis sourit à son interlocuteur. Sa curiosité l'amusait. "Merci ! J'ai des débuts de compositions… il faudrait juste que je trouve le temps de les finir. Et toi ?"

_________________
▬ just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Les vrais héros, c'est nous

date d'arrivée : 07/09/2018
déclarations envoyées : 562
pseudo (prénom) : Pommmme
faceclaim : Julian Morris (@shiya)
multinick : L'idéal Dorian et le dangereux Pacôme

MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   Dim 28 Oct - 0:25


La réponse d’Emry eut le don de l’amuser. Il laissa échapper un léger rire avant de plisser un peu les yeux, en un regard faussement accusateur, que gâchait seulement le sourire sur ses lèvres. « C’est presque de la triche ça. » Mais il rigola de plus belle. On avait dit le même genre de chose à propos de son sourire à lui récemment. « T’aurais définitivement le charisme qu’il faut pour faire de la scène en tout cas ! » Même si Augustin savait déjà que tout comme lui, Emrys n’en était pas fan. Ou peut-être n’était-ce qu’une question d’habitude et de craintes dans son cas à lui.
« Donc on peut dire que je m'intéresse à tout ce qui mérite de l’être. » « La bonne réponse ! Je suis pareil. » Il avait accès à tellement de choses en plus avec internet. De nouveaux artistes apparaissaient tous les jours sur la toile. En plus des nouvelles chansons de ses chouchous déjà reconnus. En plus de tout ce qui avait été fait par le passé. Ce dans quoi Augustin se plaisait d’ailleurs à se replonger, récemment. « Mais en ce moment je dirais que je re-visite pas mal mes classiques des années 60 ! » Un vrai plaisir. C’était souvent comme ça avec Augustin, il passait d’une phase à une autre. Et c’est également ce qui expliquait le côté éclectique de ses propres compositions. Influencée par ses goûts du moment, à tout coup.
Emrys le repris, encadrant de guillemet l’expression utilisée pour qualifier sa musique. Ce qui arracha un large sourire reconnaissant à Augustin. « T’es trop gentil ! » C’est rare qu’il recevait des compliments en personne en réalité, la majorité de ses interactions musicales se faisant via internet. « Mais en fait, ça décrit vraiment bien la musique électronique … On raboute ensemble pleins de sons et … Ça fait une genre de mélodie ! » Nouveau rire de sa part. Mais c’était une description assez juste malgré tout. C’était ce qui était éclatant également; accessible à tous pleins de gens et tellement, tellement variée.
Suite à quoi ils s’étaient tous les deux dirigés vers l’intérieur. Augustin ne tarda pas à interroger son compagnon pour la soirée sur ses projets en cours, curieux. « Aaah, c’est vrai que c’est prenant parfois le boulot ! » Il fronça soudainement légèrement les sourcils, réalisant qu’un détail important lui échappait. « Tu bosses où en fait ? C’est con, mais j’ai jamais cherché ce détail sur le net ! » Et pourtant ce devait être quelque part. LinkedIn ou que savait-il. Il faut croire que le musicien s’intéressait d’abord et avant tout au personnalité et au passion des gens qu’à tous les détails de base de leur vie. Il recherchait plutôt l’inusité et l’extraordinaire.
« Je vais ressortir une track dans la lignée de celles que j’avais fais avec les bruits de la ville, je sais pas si ça te dit un truc ? » Des sons enregistrés à différents moments de la journée - il avait fait de gros efforts pour ceux aux alentours de midi - dans différents endroit de New-York. Qui offrait donc une belle variété d’ambiance. Un concept qui lui plaisait bien. « Je devrais aussi commencer une musique pour un nouveau jeu vidéo, un mec indépendant avec qui j’ai déjà bossé il y a environ deux ans. J’attend le premier démo du jeu ! » Ça promettait d’être un petit truc pourrave, mais somme toute sympathique, comme la dernière fois. « Il m’a parlé d’enquêtes dans un château, j’suis bien curieux de voir. » Il prit une gorgée de son verre, content de pouvoir partager tout ça, toujours heureux de parler de ses projets musicaux. Et eu soudain une idée. « Tu viendra le tester avec moi si ça te dit ! C’est toujours mieux de rouler quelques parties avant de se lancer, bien capter l’ambiance. » Ça pouvait être sympa. Le studio du concepteur était grand en plus, vu que la création de jeux vidéos n’était pas sa seule source de revenu, plus un passe-temps. Oui, Augustin avait un réseau social de geek particulièrement étendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sometimes quiet is violent

date d'arrivée : 15/06/2018
déclarations envoyées : 793
pseudo (prénom) : ß l α c κ f ι s h
faceclaim : Tom Ellis ♥ (Avatar ©Flawmingo, Signa ©Anesidora)
multinick : Nope

MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   Mar 13 Nov - 15:08

Ils entrèrent dans le petit restaurant en discutant joyeusement, et Emrys fut soulagé de constater à quel point ils se ressemblaient sur de nombreux points. Ils semblaient partager la même humilité, honnêtes quant à leur talent et leur travail, ils n'étaient clairement pas du genre à se jeter des fleurs gratuitement. Une qualité qui manquait à beaucoup d'artistes d'aujourd'hui, ceux qui s'étaient persuadés qu'on ne pouvait plus se passer d'eux ni de leur musique, ou certains qui pensaient avec le plus grand sérieux du monde que leur voix valait plusieurs milliards alors que, bon– Emrys ne critiquait jamais le travail de quelqu'un d'autre avec l'unique intention d'être méchant ou de faire du mal, mais il y avait quand même des limites à l’ego… En tout cas, son interlocuteur ne manquait pas de répartie et s'étendait sur presque tous les sujets qu'ils avaient abordés depuis le début de leur discussion. Il parlait franchement et n'avait pas peur de poser des questions, c'était amusant. La conversation était partie un peu dans tous les sens mais au moins, le jeune homme n'aurait pas le temps de s'ennuyer. "Oh, j'adore le vieux jazz des années 40 aussi !" Le top, c'était d'en écouter dans sa vieille française : le combo parfait, un bout de route pépère sur des morceaux indémodables. Sa voiture était certes un peu capricieuse, mais une fois lancée, elle devenait l'instrument de détente parfait. "C'est sûr…" Commenta Emrys avec un petit soupir. Son travail, et la charge de responsabilités qui allait avec ne lui laissait que peu de temps libre à consacrer à sa passion. Il compensait en faisant jouer ses playlist et albums préférés dans son bureau –tout le monde s'était habitué depuis, et ça l'aidait à se concentrer– ; il écoutait de la musique sur la route, en sortie, dans son appartement, pour s'endormir aussi. Malgré tout, il n'en jouait pas aussi souvent qu'il le voudrait : ses lives éphémères au piano étaient souvent nocturnes, parfois au beau milieu de la nuit, et ses compositions personnelles sortaient au compte-goutte. "Tu aurais peut-être trouvé après quelques recherches, mais pas sur les réseaux." Il ne voulait pas que son statut lève des barrières imaginaires entre lui et toutes les personnes qui se baladaient sur internet. En général, les gens ne cherchaient pas à savoir où et pour qui il travaillait, son nom n'apparaissait donc que sur le site de son groupe et quelques publications de ce dernier. "Je suis vice-président d'un groupe automobile du coin." Il n'avait pas grand-chose à craindre au fond, mais Emrys n'aimait pas spécialement parler ouvertement de son emploi, surtout à des gens qu'il venait de rencontrer. Il lui arrivait de faire en sorte d'éviter soigneusement la question, mais il n'avait pas envie de jouer là-dessus avec Augustin. Ce dernier lui fit part de ses prochains travaux : la cadence à laquelle il mettait en ligne ses dernières créations ne cessait jamais d'impressionner Emrys. "Je m'en souviens ! J'avais adoré le concept." Il avait toujours de nouvelles choses à découvrir, tous les jours, mais il ne manquait jamais les publications d'Augustin, certaines étaient si particulières qu'elles s'ancraient dans sa tête pendant un long moment, la preuve, il aurait pu fredonner par cœur l'air d'un morceau qui datait de plusieurs mois déjà. "C'est sympa ça, tu imagines quoi, quelque chose qui colle vraiment à l'ambiance ?" Vu le niveau de créativité d'Augustin, ça ne manquerait probablement pas d'originalité. "Oh oui, bonne idée !" Il ne touchait pas souvent aux jeux-vidéos, là encore par manque de temps, mais il connaissait ses classiques et il avait une console chez-lui. Il était particulièrement friand de jeux en monde ouvert, qui proposaient de longues heures de divertissement en dehors de leur histoire principale ; ou des jeux plus courts qui puisaient leur succès dans l'originalité de leur scénario. Mener une enquête au sein d'un château, c'était intéressant, Emrys avait hâte d'en savoir plus. Et puis, ce serait aussi l'occasion de faire plus ample connaissance avec Augustin.

_________________
▬ just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: rencontre incroyable (emrys)   

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontre incroyable (emrys)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» Emrys World | Un partenariat ?
» I'm not sorry -Emrys -
» Présentation de Merlin Emrys
» Yuzael Emrys [Validée]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Williamsburg-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: