AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
pour s'amuser
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres, c'est par là.
the Scary Haunted House
parce qu'on aime tous se faire peur
une maison hantée, des groupes tirés au hasard, de la peur et des frissons, tout ça dans la maison hantée.

Partagez | 
 

 We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2018
déclarations envoyées : 243
faceclaim : Max Minghella
multinick : Aucun

MessageSujet: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 21:01


Eden Kavinsky
ft. max minghella | crédit @tumblr.
Identification complète Eden Sachin Kavinski, surnommé "Edgy". Âge 33 ans. Date et lieu de naissance 28 juillet 1985, dans la banlieue de New York. Job ou études Repreneur de l'élevage animalier familial. Statut civil Marié sacrifié. Statut financier $$$. soulignez svp. Orientation sexuelle Hétérosexuelle. Votre plus gros défaut altruiste (a un sens aigu du sacrifice, quitte à en mourir). Votre plus grande qualité Tenace (ne lâche jamais rien, va toujours jusqu'au bout des choses, pour le meilleur et le pire parfois). Groupe careless aren't gonna care. Avatar choisi Max Minghella.

Taciturne - avec un sens de l'honneur et du sacrifice inébranlables - discret - loyal - a la poisse mais la cherche pas mal vu qu'il trouve toujours le moyen d'avoir des envies peu adéquates avec son mode de vie - rêvait de devenir armateur, tout seul sur l'océan en harmonie avec les poissons, mais c'est juste foiré - aime sa famille plus que tout, bien plus que lui même en tout cas - a des origines polonaises du côté de son père et indiennes du côté de sa mère, le mélange des deux est pour le moins éclectique - surnommé Edgy parce qu'il a toujours l'air de faire la gueule et d'être énervé, ce qui en soi n'est pas totalement faux... cette réalité est bien triste quand on a connu Eden comme un gamin joueur et rêveur mais ça, c'était avant.

Si tu devais parler de l'amour, quelle définition en donnerais-tu? L'amour, c'est surtout un concept aux yeux d'Eden. Lui ne le vit qu'à travers sa famille, toujours préoccupé par le bien être des autres, avant de s'occuper de son propre coeur. Bien sûr, ce sentiment, il a déjà cru le ressentir mais il a fermé son coeur à la moindre émotion depuis. Si aimer devait se résumer à quelques mots, Edgy le réduirait à ce don de soi complètement fou mais parfois bien nécessaire pour sauver autrui, sauver sa famille avant tout le reste.

Penses-tu que les sites de rencontres peuvent aider à trouver le véritable amour? Ce n'est pas une question qu'Eden s'est posé jusqu'ici. Il n'est pas tellement du genre à traîner sur la toile, encore moins pour chatter sur des sites de rencontres. Il pense que c'est possible pour certaines personnes de trouver l'amour dans ce genre de circonstances. Le concernant, ce n'est certainement pas quelque chose qui lui arriverait. Il est rêveur certes mais lorsqu'il est question de sentiments, il se révèle étonnamment terre à terre, en témoigne ces choix de vie et ce mariage qui ne satisfait que le portefeuilles familial.

This is a woman’s world, this is my world.

Le fond de ses pupilles trahissait son trouble au moment où l’ébène de son regard percutait celui de son frère. Il savait déjà que Ravi fuirait, il le connaissait suffisamment pour avoir en tête toutes les fois où son frère avait pris ses jambes à son cou quand l'affaire devenait sérieuse. Cette fois, on ne lui demandait pas de s'inscrire à un cours de yoga ou de prendre un chat, ce qui était déjà une perspective définitivement effrayante pour lui… Non, cette fois, son costume brillait de mille feux, sa cravate clairement trop serré pour qu’il puisse respirer convenablement vu qu'il la retira sans ménagement. Ses yeux quittèrent ceux d’Eden, la honte rongeant ce qu'il avait au creux de l'âme, lui le frère indigne qui se détourna et se mit à courir le plus loin possible. Le pire, c'était que Eden ne pouvait pas lui en vouloir, s’il avait eu le même caractère que Ravi, il aurait fait le même choix. S’en aller vers des perspectives plus alléchantes, loin de cette requête vicieuse qui mettrait son monde à l’envers, qui lui briserait le coeur également en sachant pertinemment ce que son frère allait choisir à son tour. Oui, son frère allait choisir Alena à sa place, sa fiancée depuis une année, une femme qu’il aimait probablement mais pas assez à l'heure actuelle pour envisager y être attaché pour l'éternité. Les yeux froids d’Eden quittèrent la course effrénée de Ravi et voilà que ses pieds volèrent d’eux mêmes vers le couloir étroit qui le séparait de l’autel. Des cris d’effroi, des visages surpris mais Eden ne laissa rien paraître. Pourtant, ses yeux passèrent un moment vers une partie de la foule, croisant ceux de la voisine de l’élevage familial. Blessée, révoltée, la moindre de ses expressions faciales laissait penser que le pardon ne viendrait jamais pour lui. Eden ne sembla pas s’en embarrasser alors que la musique retentissait. Il déglutit tant bien que mal en voyant les pas tout aussi hésitants de celle qui aurait dû être sa belle soeur. Elle était jolie inévitablement et pourtant, Eden n'arrivait pas à garder ses yeux sur elle, perturbé par le silence angoissant des gens alentour. ”Et Ravi? Elle connaissait déjà la réponse à sa question et Eden ne put que constater ses yeux qui se remplissaient de larmes impossibles à dissimuler. Sa main attrapa instinctivement la sienne, leur désespoir combiné au moment où l’église les lia dans cet éternel qui transformait leurs rêves en cauchemars.

Le jour se levait et pourtant, le jeune Eden était déjà dans la cabane au fond de l’élevage. Bien évidemment, il y avait été attendu par la voisine d’à côté, Malia, un sourire aux lèvres alors qu'elle déposait les dernières lettres qu’ils s’étaient envoyés dans la capsule qu’ils allaient enterrer quelques minutes plus tard. Ils allaient avoir dix huit ans sous peu et leur vie allait changer avec l'université qui leur tendait les bras. Eden, lui, rêvait d'ailleurs, de partir sur son bateau et visiter tous les océans de cette planète. Il avait toujours voulu être marin et le décor de son côté de la cabane le prouvait. Ils partageaient cet endroit néanmoins et personne ne pouvait prédire ce qui allait advenir d’eux, surtout pas les principaux intéressés. ”Tu nous vois où dans quinze ans? Eden prit le temps de réfléchir, sa cigarette clandestine entre les dents, un fin sourire naissant sur ses lippes. ”Heureux. Ensemble. Ou quelque part sur la mer, loin de tout. À ce moment là, le rire de Malia résonnant dans toute la cabane ne laissa pas le moins du monde présager que quinze ans plus tard, ils seraient aux antipodes l’un de l'autre.
En effet, Eden courut aux quatre coins de l’élevage, se frayant un chemin entre les moutons, les lapins qui vadrouillaient en quête de l'herbe sacrée sous leurs pattes. Trois de la douzaine de chatons de la dernière portée de l’élevage miaulèrent à ses pieds mais Eden n’y prêta pas attention, terminant sa course folle à l'intérieur de la vieille cabane au fond du jardin familial. À peine eut-il poussé la porte qu’il sentit la douleur de la gifle qui le transperça. Il mit un certain temps à recouvrer ses esprits pour relever la tête et reconnaître Malia, en habits dorés pour célébrer ce qui devait être le mariage de Ravi et Alena… ”T’es un menteur Kavinsky. On devait partir sur ton bateau la semaine prochaine, on devait être heureux ensemble, loin de tout et toi, tu...” Elle commença à faire les cent pas, Eden ne bougeant pas d’un cil de son côté, silencieux comme souvent avec lui vu qu'il avait cette agaçante tendance à tout garder au fond de lui. ”Tout ce que tu m’as dit, c'était du vent, notre baiser après vingt ans à se côtoyer, c'était quoi hein?” C'était son rêve le plus fou, celui qui s’était évanoui dès l'instant où son frère avait fait le choix de partir. C'était ce dont il avait toujours rêvé, pouvoir être avec Malia et ne jamais s'arrêter de croire en ses rêves. ”C'était rien. Juste un adieu. Froid, imperturbable, ne lâchant pas le regard de la jeune femme alors qu'elle attrapait la vieille capsule, jetait tout ce qui s’y trouvait au centre de la pièce avant de quitter les lieux, non sans y déposer un briquet symbolique sur le vieux banc qu'ils avaient tant de fois partagé au fil des années. La fatigue s'empara d’Eden à cet instant précis, tirant sur sa cravate alors qu’il dut mettre toute son énergie restante dans ce feu qu’il alluma délicatement. Oui, c'était un adieu, un de ceux qui faisaient mal, un de ceux qu’on devait vivre pour l’honneur des Kavinsky, pour conserver l’élevage paternel en l'état étant donné la faillite qui leur pendait au nez. La famille d’Alena avait les fonds nécessaires et la jeune femme n'avait pas d'autre choix de son côté que satisfaire la requête de ses parents. Aucun d’eux n'avait pu décider de son destin, tous disaient au revoir, leurs souvenirs mourant dans les quelques flammes restantes d’une jeunesse rêveuse enterrée.

De bon matin, il était déjà dur à l'ouvrage, outils en main pour réparer la barrière pour la vingtième fois du mois, les moutons ayant perforé son installation de fortune sans grande difficulté. Heureusement pour lui, cela faisait deux bonnes années que les voisins avaient quitté leur propriété, le panneau “à vendre” tombant presque sur le gravier où il avait si souvent vu Malia, leur fille, courir et danser. Ce temps était révolu et Eden avait finir par se remettre de tout ce qui s’était passé, son mariage improvisé, les adieux de son ancienne voisine, la vie dans cette communauté avec un élevage à gérer qui prenait de l'ampleur malgré les quelques soucis financiers occasionnels. Le tableau avait l'air idyllique mais on ne pouvait pas s’y tromper, le malheur régnait comme nulle part ailleurs. Eden posait le dernier clou au moment où un véhicule se gara devant le panneau publicitaire. Il suivit des yeux la silhouette qui descendait et ne bougea plus du tout pendant une bonne minute. Ce qui se passa dans son crâne à ce moment là, il n'aurait su le dire mais ce qui ne présageait rien de bon, Kavinsky était toujours le premier à l'effacer. Il resta planté là un certain temps à regarder la visite de cette nouvelle propriétaire à n’en pas douter. À l'instant où elle remonta dans sa voiture, Eden esquissa un sourire, le premier en plus de deux ans, il fut tellement fugace cela dit qu'on avait la sensation qu’il n'avait jamais existé. Pourtant, cette rencontre avait bien eu lieu et justement, elle devait entraîner des chamboulements que le jeune homme n’anticipait pas le moins du monde.

La porte claqua alors qu’Eden raccompagnait ses parents jusqu'au jardin pour qu'ils aillent terminer les soins des chiens qui faisaient un boucan d'enfer à l'autre bout de la propriété. Sa femme s’annonça en venant déposer un baiser sur sa joue, lui ne réagissant pas à une telle marque d'affection. ”T'as passé une bonne journée?” C'était la même interrogation tous les soirs à la même heure, la seule véritable marque d'intérêt qui berçait leur couple ces deux dernières années. ”Figure toi que j'ai appris une sacrée histoire sur Addi, notre voisine…” Eden releva vaguement les yeux des légumes qu’il venait tout juste de commencer à éplucher habilement. ”T'es pas obligée de me rappeler son prénom à chaque fois, tu sais? Je passe mon temps à nettoyer son jardin après tout à cause des animaux qui traînent… Mais vas y, dis toujours.” Avec Alena, le silence ne durait jamais plus de cinq secondes de toute manière et depuis l’emménagement de leur voisine, c'était encore pire. ”Elle m’a dit qu'elle a vécu une sale histoire, une agression terrible par un sale type, je te donnerais bien tous les détails mais c'est mon amie alors…” Le côté froid d’Eden avait déjà envie de rétorquer qu'elle ne s'était pas gênée jusque là pour tout raconter mais il avait compris avec le temps que pour faire marcher ce mariage bancal, il devait se taire, simplement. ”T'as raison, ce serait pas correct et c'est entre vous de toute façon, je ne suis que le mari de la voisine.” À peine cynique dans ses mots, à peine meurtri par cette situation qui durait depuis deux ans, Eden satisfaisant à la moindre requête de son père concernant l’élevage animalier qu'il avait mis sur pied de ses mains et son courage dans sa jeunesse, loin de sa Pologne natale. Voilà qu'il essayait de deviner les détails manquants de l'histoire concernant Addi, alors qu’il ne devait rien faire d'autre qu'oublier comme il le faisait si bien habituellement. Pourtant, son regard croisa la silhouette de cette mystérieuse voisine alors qu'il passait sous l'eau le reste de légumes, il y pensait malgré tout. A sa vie d’avant, à ses rêves déchus, à cette famille pour qui il avait tout donné, jusqu'à sa liberté, jusqu'à son coeur brisé…. Et à cette vie qui l’attendait, quelque part, ailleurs, qui le faisait rêver encore.

Family is a gift, or maybe the worse curse.

L’agitation était permanente à l'entrée de l’élevage familial. Eden venait toujours se faufiler sous les étalages pour dire bonjour à tous les animaux qui finiraient par partir vers d'autres horizons, des familles plus ou moins bonnes mais lui, l’enfant quasi sauvage, ne pensait pas à tout cela. L'avenir n'était pas un concept qui l’attirait, c'était Ravi qui se voulait maître en la matière avec ses grands airs et les nombreuses copines qu’il ramenait depuis sa récente entrée au lycée. Eden était bien loin de ses préoccupations, caché sous les tables à écouter les conseils prodigués par sa mère lorsqu'un chien était vendu. C'était toujours plus triste ce genre de jours, bien plus que lorsqu'il s'agissait du départ d’un animal de la ferme. Il était bien là, accroupi sous une table, ses yeux se fermant instinctivement, la voix de sa mère le berçant vers un autre univers. ”Si tu crois qu’on va pouvoir continuer comme ça encore une décennie, c'est perdu d'avance Josef… On va devoir hypothéquer la maison l’an prochain. Et les enfants, comment on va leur payer des études convenables?” Eden s'était réveillé en entendant le ton âpre de sa mère habituellement si douce, surtout quand elle s'adressait à son mari. Les circonstances étaient particulières, l’élevage animalier était le coeur même de Josef et si la famille Kavinsky était amené à vendre, il n’y survivrait pas. Tout le monde le savait, sa femme mieux que quiconque. ”On trouvera bien une solution, il y en a toujours une! Et puis, il suffit juste de faire tenir l'affaire jusqu'à ce que les garçons soient assez vieux pour la reprendre. Je veux qu'ils aient cette héritage, tu le sais bien…” Ou cette malédiction, mais cela, Eden ne pouvait pas encore le savoir. Il ne voyait pas Ravi se plaire au milieu d’une colonie d’animaux et lui ne vivait que pour cette mer qu’il rêvait tant de connaître. En attendant, Edgy, comme sa mère le surnommait à cause de ses crises de colère enfantines, assimilait l'information comme il le pouvait. Ils étaient ruinés et adolescent frêle qu'il était, il se promettait de toujours subvenir aux besoins de la famille et surtout, de sauver son père d'un désespoir profond si on lui retirait l’oeuvre de toute sa vie.

Eden et Ravi, l'histoire d’une fratrie que tout séparait. L'aîné vivait pour le présent, toujours à courir après les filles et fuir les responsabilités quand le cadet avait plutôt décidé de rester au plus proche de sa famille. Il n'était pas allé à l'université, il n'avait pas vu la mer. Non, Eden était toujours là, à ramasser les pots cassés de son frère puisqu'il avait cette tendance à consoler les filles qu’il laissait le lendemain de leur premier repas de famille. Jamais Edgy n'osait dire à son frère qu'il agissait comme un idiot. C'était son frère, une part majeure de sa vie et voilà que celui-ci lui tapait sur l'épaule au moment où Eden terminait de donner à manger aux animaux qui étaient couchés au milieu du champ appartenant à la famille depuis des décennies. ”Dépêche toi frangin, Alena est là pour le dîner, on va enfin annoncer aux parents la bonne nouvelle!” Il avait fini par la demander en mariage, sachant fort bien qu'il devait être amené à gérer la ferme maintenant que ses études étaient loin derrière lui et qu’il était assez vieux pour arrêter de papillonner à droite à gauche. ”Ça fait pas déjà deux mois que vous êtes fiancés? Tu serais pas un peu frileux par hasard?” Eden connaissait ses appréhensions, même s'il ne les partageait pas, vu qu’il donnait toujours tout pour la ferme sans savoir si c'était quelque chose qu'il aimait vraiment. ”On peut pas dire que je sois le genre de gars qui rêvent de ça mais bon, Alena est super, la ferme a besoin d'un successeur alors…” Il attendait une issue de secours, comme toujours quand l’étau semblait se resserrer autour de lui et Eden le voyait mieux que personne. Pourtant, il espérait encore que son frère serait assez fort pour survivre à ces peurs du moment et pour qu'enfin, lui puisse vivre à son propre rythme. Plus de situations causées par Ravi à rattraper absolument, plus de responsabilités à assurer, plus rien d'autre que le rêve de toute une vie à assumer. Il n’y croyait pas plus que cela en vue de sa réponse alors qu’Il ramassait son seau vide désormais. ”On a tous besoin d'une seule chose, que tu prennes la décision qui te rendra heureux, c'est tout.” Eden souriait, sentant à son tour que tout allait s’écrouler, son idylle avec Malia, la santé mentale de son père, la stabilité de Ravi… La vie n'était qu’honneur et sacrifices dans le langage d’Edgy et c'était ce qui le perdrait toujours, à moins qu'il ne finisse par prendre un autre chemin, celui du véritable bonheur aussi égoïste que cela puisse être.

Pseudo/Prénom Ali. Pays France. Votre avis sur le forum Tout beau, tout chaud, bien accueillant à première vue   . Où l'avez vous trouvé? Bazzart, je crois. Tu es? (x) un inventé - () un scénario - () un prélien.

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• damn the hunger •
(c) Miss Pie



Dernière édition par Eden Kavinsky le Mar 31 Juil - 0:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 2822
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ tearsflight
multinick : cameron & kendall

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 21:02

aaaaaaaaaaaah génial

bienvenue à toi, n'hésite pas

_________________
falling leaves
The falling leaves drift by the window
The autumn leaves of red and gold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The small loving hurricane

date d'arrivée : 18/06/2018
déclarations envoyées : 1752
pseudo (prénom) : Cinderella
faceclaim : Zoey Deutch - @Cinderella
multinick : La belle Alix, la future maman, Kailani la malade, Aiden le veuf amoureux et Evelyn, la plus belle des Reagan

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 21:06

Bienvenue parmi nous

Ce choix de vava j'approuve

_________________
I found a love for me
I never knew you were the someone waiting for me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://creatonofcinderella.tumblr.com/
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2018
déclarations envoyées : 243
faceclaim : Max Minghella
multinick : Aucun

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 21:18

Merci à vous les filles,, je n'hésiterai pas

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• damn the hunger •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 18/07/2018
déclarations envoyées : 283
pseudo (prénom) : Marecia - Manon
faceclaim : Chris Wood ♥ | @tumblr
multinick : La belle Lyanna

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 21:28

Bienvenue parmi nous

Bon courage pour la fin de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 09/05/2018
déclarations envoyées : 323
pseudo (prénom) : Cat
faceclaim : Justin Hartley ©simon
multinick : /

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 21:32

Bienvenue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
sometimes quiet is violent

date d'arrivée : 15/06/2018
déclarations envoyées : 717
pseudo (prénom) : ß l α c κ f ι s h
faceclaim : Tom Ellis ♥ (Avatar ©Slytherns, Signa ©Anesidora)
multinick : Nope

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 21:33

Bienvenue ♥️ J'ai adoré te lire Bon courage pour la fin de ta fiche !

_________________
▬ just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2018
déclarations envoyées : 243
faceclaim : Max Minghella
multinick : Aucun

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 22:16

Merci tout le monde, vous avez tous de bien jolies têtes

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• damn the hunger •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/06/2018
déclarations envoyées : 192
pseudo (prénom) : mary_sweetie
faceclaim : lucy hale.
multinick : aucun.

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 22:27

Trop bon choix d'avatars, sérieux ! Il est trop classe dans la servante écarlate !!!
Bienvenue sur le forum !
Bonne chance pour ta fiche et surtout amuses-toi bien parmi nous !

_________________
C’est quoi la passion ? C’est une attirance irrésistible.
Comme celle d’une aiguille magnétique qui a trouvé son pôle. Donner est une passion, presque un vice. La personne à qui nous donnons nous devient nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 22:28

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 22:32

Bienvenue sur le fo'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 07/12/2017
déclarations envoyées : 1261
pseudo (prénom) : Nezusix - Manon
faceclaim : Taylor Hill (@morphine)
multinick : Athéna - Simon

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 23:26

bienvenue joli garçon ! C’est du service rapide dis-donc
Bon courage pour la suite

_________________
fragile flower
WITH SWEET PETALS
whose heart and body are broken.
but the head continues to believe in enlightened destiny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 30/07/2018
déclarations envoyées : 243
faceclaim : Max Minghella
multinick : Aucun

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Lun 30 Juil - 23:37

Merci tout le monde, ravi de voir que la bouille de Max puisse plaire (et Rose, j'avais un peu triché en commençant l'écriture avant ), vous êtes des anges en tout cas

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• damn the hunger •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Mar 31 Juil - 0:08

Bienvenue à toi & bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 07/12/2017
déclarations envoyées : 1261
pseudo (prénom) : Nezusix - Manon
faceclaim : Taylor Hill (@morphine)
multinick : Athéna - Simon

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Mar 31 Juil - 0:39

bienvenue parmi nous, love !


Félicitations mon beau, te voilà à présent validé ! Tu as bien le droit de t’avancer, ce n’est pas un crime tout est très bien, bienvenue chez-toi

Je t'ajoute aux différents bottins, ton seul devoir à présent sera de bien t'amuser sur qll ! Tu peux également créer ta fiche de liens pour te faire des amis, un compte instagram pour leur partager ta vie & même participer à la loterie du rp si tu veux faire des connaissances en profitant de sujets cocasses proposés par le Staff ! Pour finir, tu peux faire une demande de parrainage et participer aux défis des newbies pour que ton intégration au forum soit plus facile !.



_________________
fragile flower
WITH SWEET PETALS
whose heart and body are broken.
but the head continues to believe in enlightened destiny

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 21/06/2018
déclarations envoyées : 1469
pseudo (prénom) : pollo (alexandra)
faceclaim : Kellan Lutz (cinderella)
multinick : Ashton Roberts

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Mar 31 Juil - 13:14

Mon ami, enfin te voilà ! (bon, enfin me voilà plutôt, j'suis en retard...)
Bienvenue parmi nous, officiellement. Ravi de te voir ici !
Amuse-toi bien

_________________
   
Moi la mer, elle m'a pris.
Personnage en ralentissement, j'ai la chance de pouvoir vivre une expérience hors du commun pour la demoiselle que je suis. J'intègre l'armée belge à partir du 15 octobre. La formation se déroulant dans une Caserne, je serai absente du lundi au vendredi ▬ [ASTRA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 26/07/2018
déclarations envoyées : 742
pseudo (prénom) : fleur de vie. ou blueprimrose parce-que ça sent bon le printemps et la douceur, un peu comme moi.
faceclaim : bella hadid (avatar : made by beylin - gifs profil : fleur de vie. - signa : sial - gifs signa : silly symphony, the goddess of spring by disney)
multinick : il n'y a rien à voir par ici, ma schizophrénie n'est pas encore trop sévère pour l'instant

MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   Mar 31 Juil - 17:40

Bienvenue par ici.  
Je suis en retard mais vaut mieux tard que jamais.   Ton petit monsieur me rappelle le clip 'shot at the night' de the killers à chaque fois que je le vois alors, pas besoin de rappeler que c'est un excellent choix.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden   

Revenir en haut Aller en bas
 
We're just strangers with the same damn hunger ¤ Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.
» (libre) i don't give a damn, i don't give a shit ₪ 24 janv, 23h15
» 02. Lima Horror Story
» 400000 PROSTITUÉES?DAMN!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Spread The Love :: All Good-
Sauter vers: