AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
Coney Island Festival
Un moyen de rencontrer du monde.
Pas d'obligation, mais si vous souhaitez participer à un chouette événement dans le quartier de Coney Island, c'est par là.
HELP WANTED
recherchons animateur
Nous cherchons un animateur pour le forum. Vous trouverez la recherche par là.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 strangers are friends you haven't met yet (ft. Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 15/06/2018
déclarations envoyées : 186
pseudo (prénom) : ß l α c κ f ι s h
faceclaim : Tom Ellis ♥ (Avatar ©Les Roses Noires)
multinick : Nop ~

MessageSujet: strangers are friends you haven't met yet (ft. Ethan)   Ven 22 Juin - 22:28


strangers are friends you haven't met yet

"À bientôt, maman." Bien sûr, il ne reçoit pas de réponse de sa part, alors Emrys se contente de serrer brièvement la main de sa mère une dernière fois avant de quitter la chambre. Avec ce sourire doux-amer accroché aux lèvres et la sensation d'avoir essuyé un nouvel échec, il pousse délicatement la porte, comme si la femme allongée dans ce lit d'hôpital était juste endormie et pas plongée dans un état végétatif qui lui évoque fortement celui d'un zombie. Il aimerait se dire qu'elle est comme l'une de ces princesses Disney qui se réveillent un beau jour de printemps, comme un miracle. Il serait pas contre un miracle, Emrys. Il aurait aimé la voir bouger, voir ses yeux ouverts sur autre chose qu'un voile terne, entendre le son de sa voix, sentir son étreinte. Rien que des choses simples, mais qu'il n'aura jamais vécues. Les médecins ont été très clairs là-dessus.

Il enfile sa veste sombre avant de s'avancer dans les couloirs -peu importe le nombre de fois qu'il viendra, il ne s'habituera jamais à leur atroce couleur blanche. Ses pas l'amènent à passer devant le département des urgences, et c'est là qu'il le voit. En fait, ce n'est pas la première fois qu'il croise la personne assise juste là, et c'est justement ça qui attire son attention. Il en faut peu pour piquer la curiosité d'Emrys, et ce jeune homme remplit toutes les conditions, qui sont au final peu nombreuses : il est beau gosse -oui, c'est un point important à noter- et il semble être un habitué de l'hôpital lui aussi, bien que ça ne soit pas pour les mêmes raisons. Il est vêtu d'une combinaison, quelque chose qui ressemble à ce que portent les sportifs dans les courses de rallye, et toute son attention est portée sur l'écran de son portable. Emrys remarque avec une pointe d'amusement qu'il est fissuré sur toute la longueur. En voyant l'état de son propriétaire et sa combinaison couverte de poussière, il fait rapidement le lien entre les différents éléments. Il a l'air de quelqu'un qui vit de sensations fortes. Un cascadeur, peut-être ? Pourquoi ne pas aller lui demander directement, après tout ? Il n'a rien d'autre à faire dans les heures qui viennent, de toute façon.

Les yeux fixés sur ses vêtements à la recherche d'un détail qui pourrait lui apprendre d'où vient l'objet de sa curiosité, il s'approche jusqu'à croiser son regard. "Ah, pardon." Il lui sourit déjà, un peu enjôleur malgré lui. "Je vous vois souvent ici, je me demandais…" Il le désigne. "Vous faites du rallye, ou un truc du genre ?" Comme à chaque fois qu'il amorce ce genre d'approche, il ne sait pas vraiment à quoi s'attendre. On pourrait lui rétorquer qu'il est trop curieux et qu'il ferait mieux de se mêler de ses affaires, mais Emrys, il a de l'intérêt pour tout et tout le monde. Et puis, il n'y a rien de mal à vouloir faire connaissance, même dans les couloirs d'un hôpital, pas vrai ?
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________
i am worst at what i do best
©️ okinnel


Dernière édition par Emrys Myers le Ven 29 Juin - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 105
pseudo (prénom) : Lucifer
faceclaim : Chris Wood (ava by MITTWOCH)
multinick : none

MessageSujet: Re: strangers are friends you haven't met yet (ft. Ethan)   Lun 25 Juin - 11:35

Il n’est pas rare, il est même fréquent, qu’Ethan finisse aux urgences du coin, où tout le petit personnel connaît parfaitement bien sa belle gueule. Maintenant, lorsqu’il arrive, sur ses pieds où sur un brancard, il fait un check aux médecins, un clin d’œil aux infirmières, aligne quelques paroles de charmes ou échange des banalités. Tous savent que son métier est loin d’être des plus stables ou encore des plus calmes. Que de ce fait, il lui arrive souvent de finir blessé. Pas d’erreur d’inattention ou de maladresse, simplement des risques très élevés, qu’il prend les yeux fermés. Alors oui, il n’est pas rare de le voir avec de grosses brulures, un poignet foulé ou une entorse à la cheville, voir simplement, la chair à vif, la peau ouverte, une blessure sanguinolente. Toujours des écorchures plus glamour les unes que les autres. Un corps affichant allègrement de nombreuses cicatrices.

Aujourd’hui, c’est une longue écorchure tout le long du bras gauche, descendant jusqu’à son poignet et sa main, qui fait qu’il est ici. Un violent traumatisme lorsqu’il a été, comme prévu, éjecté du véhicule accidenté, pour la cascade d’un film d’action. Le problème, c’est que le choc a été beaucoup plus violent que prévu et que sa combinaison, anti feu, le véhicule était en flamme, n’a pas résisté. Le studio est responsable et paye ainsi pour tous ses soins, bien qu’il soit doté d’une assurance en béton. Il n’en veut même pas réellement à celui qui a merdé les réglages du véhicule et toute la logistique de sa cascade, tellement il est habitué à finir ici, entre ces murs blancs à l’odeur d’antiseptique. Un choc à la tête, comme il en a vu d’autres, s’ajoute à la totalité de son accident, ce qu’il fait qu’il est là, assit sur le bord de son brancard, un bandage de fortune sur le bras, en attendant d’être pris en charge. L’attente est souvent longue, mais Ethan a pris l’habitude et son téléphone, la plupart du temps greffé à sa main, est son meilleur allié. Au départ, il s’est fait réprimander pour l’utiliser ici, mais désormais, au vu de ses habitudes en ces lieux, plus personne ne lui dit rien. Il pianote frénétiquement sur l’écran tactile à moitié cassé de son cellulaire, ne prenant même plus garde au monde qui l’entoure, aux passages ou aux regards curieux sur sa combinaison. Combinaison qu’il a d’ailleurs ouverte jusqu’à la taille, restant simplement en débardeur terni de sueur et de traces noires de combustion.

Il ne remarque pas de suite l’homme qui s’approche de lui, jusqu’à ce qu’entre dans son champ de vision, fixé vers le sol et l’écran de son téléphone, des chaussures de ville, apparemment de bonne facture. Du moins, c’est ce qu’il lui semble, puisqu’en soit, Ethan, n’y connaît rien en matière de mode, la plupart du temps, il est habillé de manière simple et efficace. Relevant le regard vers celui s’étant approché, qui l’aborde, en plus de ça, il esquisse un sourire lorsque l’homme explique le voir souvent ici. « Oué j’suis un habitué, j’ai la carte de fidélité » Plaisante t-il, alors que son interlocuteur se montre curieux. Un regard vers sa combinaison ouverte. « Du pilotage, en fait, je suis cascadeur et ça, c’est la combinaison pour les cascades spéciales voiture enflammées » Dit-il, un sourire se dessinant sur son visage, alors qu’il plaisante allègrement de la chose, bien qu’il soit pourtant dans le hall d’accueil des urgences. Il détaille subrepticement l’homme lui faisant face, bien à l’opposé de sa simplicité à lui. Élégant, avec un charme prononcé et certainement des manières de gentleman, tout ce qu’Ethan n’est pas. L’homme semble transpirer la réussite. Il se dit d'ailleurs que c'est vers un homme de ce style qu'il pourrait être attiré. « J’crois qu’on s’est déjà croisé oué, vous bossez ici ou un truc du genre ? Vous avez bien l’allure du directeur » Plaisante t-il, à moitié, de nouveau. Sociable, la conversation facile et rien de tel pour passer un peu le temps. Il pose d’ailleurs son portable à côté de lui, sur le brancard, pour se concentrer sur cet échange.

_________________
This'll be the last time I pretend
This'll be the last time I give in
Look me in the eye when you tell your lie
This time it's a all or nothing thing
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 15/06/2018
déclarations envoyées : 186
pseudo (prénom) : ß l α c κ f ι s h
faceclaim : Tom Ellis ♥ (Avatar ©Les Roses Noires)
multinick : Nop ~

MessageSujet: Re: strangers are friends you haven't met yet (ft. Ethan)   Ven 29 Juin - 16:11

Le jeune homme lui répond sur le ton de la blague, et ça ne l'étonne pas vraiment. Il a l'attitude d'un mec confiant, un peu fonceur peut-être mais pas fermé à de nouvelles rencontres, ni à l'approche un peu spéciale d'Emrys, et ça va dans son sens. Et son analyse se révèle à peu près exacte quand son interlocuteur le corrige sur son job : cascadeur. Emrys hausse un sourcil intéressé, un peu admirateur, et il se dit qu'il ne faut certainement pas être du genre à hésiter avec ce genre de métier. D'ailleurs, il comprend maintenant beaucoup mieux pourquoi il l'a si souvent croisé ici. Il ne sait pas comment les gens réagissent à ce genre de carrière d'habitude, mais lui, ça l'impressionne. Il visualise ces scènes d'actions où des véhicules et des motos lancées à pleine vitesse se font soudainement éjecter dans les airs, soit de façon tout à fait contrôlée, soit pour terminer en tonneaux et autres accidents qui éliminent les adversaires du protagoniste principal du film. C'est quelque chose qu'on voit souvent, surtout dans les blockbusters à gros budget qui ont pour but d'en mettre plein la vue au spectateur, mais Emrys s'est toujours demandé comment ça se passait sur le tournage, s'il s'agissait d'effets spéciaux rajoutés en post-production, ou si quelqu'un s'était vraiment risqué à chevaucher une moto pour bondir depuis un tremplin au milieu d'un jet de flammes.

En tout cas, le jeune homme face à lui n'a pas l'air sonné par sa chute -c'est du moins ce que Emrys suppose- ni très inquiété par le gros pansement enroulé sur toute la longueur de son bras. En fait, Emrys n'ose même pas s'imaginer la violence de l'impact pour lui avoir causé une blessure pareille, et c'est justement ça qui le rend admiratif. Réussir à se contrôler lui, mais aussi son véhicule et l'environnement qui l'entoure -il a parlé de voitures enflammées, après tout- pour une scène qui durera peut-être moins d'une minute à l'écran… Une prise de risque qui demande d'avoir du mental et beaucoup de sang-froid, peut-être un grain de folie aussi. Emrys ne sait pas s'il en serait capable, mais il se dit qu'on ne devient sûrement pas cascadeur d'un claquement de doigts.

"Cool !" Réplique-t-il avec un grand sourire. Son côté de grand enfant émerveillé ressort, faisant efficacement s'effondrer l'image de l'homme élégant, en parfait contrôle de lui-même, sa vie et son avenir, qu'on se fait souvent de lui au premier abord. La prochaine remarque de son interlocuteur le fait d'ailleurs franchement rire. "Pas loin ~ Je suis vice-président d'une grande entreprise du coin, même si j'en ai peut-être pas l'air. En fait je suis vraiment impressionné par ce que vous faites, je sais pas si j'aurais le cran." Quoique, il fait déjà face au stress d'une importante prise de décision pour un grand groupe tel que le sien, c'est largement suffisant, assez d'apport en adrénaline jusqu'à la prochaine fois. Les gens se disent souvent que son métier est facile, ils s'imaginent un mec assit dans son fauteuil les pieds sur la table et des paquets de billets dans les poches, alors que la réalité est tout autre, comme beaucoup de choses. "Ça vous dérange pas si je reste un peu avec vous ?" Fait-il en s'asseyant à ses côtés. "Au fait, moi c'est Emrys. Enchanté !"

_________________
i am worst at what i do best
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: strangers are friends you haven't met yet (ft. Ethan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
strangers are friends you haven't met yet (ft. Ethan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Downtown Brooklyn-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: