AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Then once you'd seen the tender scars / Jude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 17/06/2017
déclarations envoyées : 92
pseudo : Lovee, Jessica
faceclaim : Jessica Chastain, Sawyer
multinick : Non

MessageSujet: Then once you'd seen the tender scars / Jude   Lun 19 Juin - 11:18


≈ ≈ ≈
{ See I can holding back I got so much to say
And one of this part is I'm gonna do in my way . }
crédit/ tumblrmarina kaye.

Ava avait plusieurs rendez-vous clients aujourd’hui, mais on ne pouvait pas dire que cela l’enchantait. Elle était préoccupée par certains détails du mariage. Elle craignait que tout ne se passe pas comme prévu. En effet, elle avait attendu longtemps le moment de se marier, de fonder une famille à tel point que maintenant que cela allait arriver elle était nerveuse. Elle craignait que quelqu’un ou quelque chose ne fiche tout en l’air. Ava ne s’excluait pas de l’équation puisqu’elle avait déjà fait capoter ses précédentes fiançailles. Elle ressentait une boule au ventre ces derniers temps et les remarques de sa sœur n’arrangeait rien. Lui demander si elle était sûre de sa décision n’était pas la meilleure idée qu’elle avait. Ava devait donc se recentrer sur elle-même, sur son travail afin de ne pas commencer à faire n’importe quoi. La journée se passa donc sans souci jusqu’à ce que son dernier rendez-vous ne soit annulé. Ava savait que cela risquait de se reporter à une date ultérieure qui ne lui conviendrait sans doute pas. Malheureusement elle n’avait pas vraiment le choix. Elle remonta donc dans sa voiture afin de rentrer à la maison et profiter de finir tôt pour une fois. Soudain, la jeune femme quitta la route des yeux durant quelques secondes et renversa quelqu’un. Par chance, elle ne roulait pas vite, mais c’était assez pour lui causer du tort. Elle sortit en trombe de sa voiture afin de s’assurer que l’homme n’était pas blessé. La dernière chose qu’elle aurait voulu c’est faire du mal à quelqu’un. « Oh mon dieu, je suis vraiment désolée. Je ne vous avais pas vu.. » Lui dit Ava tout en se sentant atrocement coupable. Elle espérait vraiment qu’il n’avait rien. En le voyant se relever elle perdit ses moyens en apercevant cette posture, cette gestuelle qu’elle connaissait tant. « Je.. » Lâcha la jeune femme lorsqu’elle se rendit compte que la personne devant elle, était sans doute l’amour de sa vie. Vous savez cette personne qui vous marquera à jamais, celle à qui vous pensez même quand vous ne le devez pas. Jude c’est cette personne pour elle. D’ailleurs, elle ne trouvait plus ses mots, elle cherchait quoi dire, quoi faire dans cette sitation. « Jude ? » Demanda Ava comme pour être sûre qu’elle n’était pas en train de rêver. Face à son visage, elle se rendit compte qu’effectivement il était bien devant elle. D’un coup, on pouvait sentir que la jeune femme se sentait nettement moins coupable. Elle prenait du recule face à la situation afin de ne pas perdre son calme. Elle préférait ranger ses sentiments de côté afin de pouvoir s’en aller le plus rapidement possible. Elle ne se sentait pas prête à l’affronter.

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 02/06/2017
déclarations envoyées : 108
pseudo : mae.
faceclaim : james mcavoy; saturnienne.
multinick : not yet.

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Jude   Lun 19 Juin - 18:58


≈ ≈ ≈
{ We push and pull like a magnet do,
although my heart is falling too. }
crédit/ tumblred sheeran.

Il ne se souvenait même plus à quoi il pensait avant que la voiture ne le percute. Allongé sur le sol, il n'osait même pas bouger. Un grognement traversait ses lèvres alors qu'il entendait une portière s'ouvrir au loin. Sûrement le conducteur qui venait vérifier s'il n'était pas mort. Ca lui revenait maintenant. Il pensait à son frère. Les mains plongées dans ses poches les yeux perdus dans vide, il pensait à son frère avec qu'il s'était disputé, encore. Il n'avait donc pas regarder avant de traverser et la voiture avait tapé son flanc droit. Le choc lui avait coupé le souffle, il n'avait pas la force de se lever et de crier sur ce chauffard. Un rire nerveux traversait ses lèvres alors que l'ombre du conducteur tombait sur lui. Ce genre de choses n'arrivaient qu'à lui. C'était peut-être le karma qui venait lui rappeler d'arrêter de râler sur son frère, parce qu'après tout, Jude n'avait pas fait grand-chose pour que son cadet évite la prison. C'était autant sa faute que celle de Cassy. « Ne vous en faites pas, je suis encore en vie, ça va. » soufflait-il alors qu'il sentait du mouvement autour d'eux. Puis le conducteur qui s'avérait en fait être une conductrice s'excusait. Il ouvrait enfin les yeux pour être sûr de ne pas avoir rêver. Il reconnaitrait cette voix entre mille. Une grimace déformait son visage, mais il tentait malgré tout de se relever en ignorant la douleur. Elle semblait l'avoir reconnu aussi puisque les mots ne parvenaient plus à sortir de sa bouche. « Ava ? J'y crois pas. Quelqu'un me renverse et il faut que ça soit toi. » Il ne pouvait s'empêcher de rire. Les choses s'étaient toujours passées comme ça entre eux, ils se retrouvaient toujours au moment où ils l'attendaient le moins. Il prenait le temps de la regarder sans s'en cacher. Elle n'avait pas changé. « Maintenant, je me demande si ce n'était pas volontaire. » ricanait-il en se tenant les côtes. Elle avait sûrement une liste de raisons qui la pousserait à vouloir l'écraser. Elle avait détesté à tant de reprises, il avait brisé son cœur maintes et maintes fois, il le savait. Il ne serait pas étonné de la voir tourner les talons et s'enfuir parce qu'il s'en doutait, elle devait le détester. Elle l'avait fait souffrir aussi, mais il ne pouvait se résoudre à la détester. S'il le faisait, c'était parce qu'elle ne quittait pas ses pensées, parce que les autres paraissaient fades à côté d'elle, parce qu'elle l'avait habitué à un amour qu'il ne pouvait trouver nulle part ailleurs. Pour ça, il la détestait, oui. Son sourire disparaissait doucement, lorsqu'il laissait son regard glisser sur les traits de son visage. Elle n'avait plus l'air si désolée. Il se grattait la nuque nerveusement avant de toussoter. « Triste de m'avoir loupé ? » demandait-il l'air plus sérieux. C'était tout ou rien entre eux. Des rires jusqu'à en avoir mal au ventre ou des crises de larmes à ne plus pouvoir respirer, des disputes qui font saigner le cœur ou des nuits passées à s'aimer passionnément comme au premier jour. Il n'y avait pas de juste milieu avec eux.

_________________
still loving you

≈ oh i'm a mess right now, inside out, searching for a sweet surrender.



Dernière édition par Jude Dyers le Mar 20 Juin - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 17/06/2017
déclarations envoyées : 92
pseudo : Lovee, Jessica
faceclaim : Jessica Chastain, Sawyer
multinick : Non

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Jude   Lun 19 Juin - 19:51

Ava remarqua qu’il semblait aussi surprise qu’elle de la croiser. Il ne devait pas avoir envie de la croiser et réciproquement. Lorsque Jude ne pu s’empêcher de rire face à la coïncidence, elle eut un léger rire. Il avait raison c’était vraiment incroyable. Il fallait qu’elle le renverse lui. Elle se demandait si l’univers n’était pas en train de se moquer d’elle. On aurait voulu lui faire passer un message qu’on aurait pas fait mieux. Elle se demandait vraiment si elle n’avait pas fait des choses atroces dans une vie antérieure pour qu’on l’a punisse ainsi. Ou alors c’était parce qu’elle avait secrètement aidé son frère à se sortir des ennuis du moins de certains ennuis et qu’on voulait lui donner un coup de pouce, mais il était hors de question qu’elle voit ses retrouvailles comme quelque chose de positif. Jude avait toujours été important dans sa vie, mais pas toujours de la bonne façon. Aujourd’hui, encore elle se méfiait. Dans tous les cas, ceci n’était pas une nouvelle réjouissante parce qu’elle avait pris soin de l’éviter durant tout ce temps. Elle avait même espéré ne pas le revoir, mais malheureusement il était en ville. Au lieu de s’en aller, Jude faisait de l’esprit. Il la taquinait en lui demandant si ce n’était finalement pas volontaire. Il semblait douter du fait qu’elle n’ait pas envie de lui faire du mal. Il semblait très mal la connaitre. Il continua son petit jeu en lui demandant si elle était triste de l’avoir loupé. Il tendait réellement le bâton pour se faire battre. Mais elle ne devait pas être étonnée, il aimait la chercher, la pousser dans ses retranchements. « Si c’était volontaire tu ne t’en sortirais pas avec une égratignure, mais c’est vrai que je suis triste de ne pas avoir fait plus de dégât. » Lui fit remarquer Ava avec un sourire hypocrite. Elle ne le pensait pas parce qu’elle n’avait jamais été foncièrement méchante. Peu importe combien de fois il avait brisé son cœur, son estime d’elle-même, elle continuait à ressentir quelque chose à son égard. Elle ne voulait pas le blesser physiquement, mais il est vrai que l’idée qu’il finisse seul et malheureux pour l’avoir rendu malheureuse ne lui déplaisait pas. Dans tous les cas, Ava savait qu’elle ne devait pas rester dans le coin. Elle n’allait pas lui donner l’occasion de faire la conversation et de s’immiscer à nouveau dans sa vie. Certains trouveraient ça présomptueux de sa part de penser qu’il irait forcément vers elle, mais c’est grâce à une longue expérience. Pour autant, Ava ne songe pas à ce qu’elle puisse lui manquer, à ce qu’il ait des regrets. Elle songe davantage à ce qu’il veuille la torturer. « Sur ces belles paroles, je dois aller tout sauf ici. Tu m’excuseras.. » Lâcha la jeune femme avant de tourner les talons pour s’en aller. Elle ne se faisait pas confiance en sa compagnie. Elle devait prendre sa voiture et s’éloigner pour de bon en priant le ciel de ne pas le recroiser avant le mariage.

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 02/06/2017
déclarations envoyées : 108
pseudo : mae.
faceclaim : james mcavoy; saturnienne.
multinick : not yet.

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Jude   Mer 21 Juin - 18:21

Il riait. Il n'en doutait pas, si ça avait été volontaire, elle ne l'aurait certainement pas loupé. Quand Ava voulait quelque chose, elle l'obtenait. Il avait su percer cette armure de douceur derrière laquelle elle se cachait et avait trouvé une femme forte et déterminée. C'était sûrement une chance qu'elle ne l'ai pas reconnu avant de le rentrer dedans. Ils ne s'étaient pas vus depuis près d'un an, mais c'était comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Les répliques fusaient, comme lors de leurs disputes dans le passé, c'était comme si rien n'avaient changé entre eux. Pourtant, tout avait changé. Il baissait les yeux et riait doucement lorsqu'elle ajoutait être assez triste de ne pas avoir fait plus de dégâts. Elle en avait fait dans le passé déjà. Elle l'avait brisé à maintes reprises en lui faisant comprendre qu'il ne serait jamais à la hauteur, qu'il ne pourrait jamais lui donner ce qu'elle désirait réellement. Elle l'avait fait espéré en vain. A chaque fois, ils se retrouvaient pour mieux se quitter, rien ne durait entre eux. Comme s'ils n'arrivaient pas à s'aimer correctement, comme si cela rimait forcément avec souffrance. Il serait un homme bien différent s'il ne l'avait jamais rencontrée. Il ne disait rien. Il aurait pu lui dire qu'elle lui avait fait du mal, et cette souffrance était pire qu'une blessure physique car incurable. Mais aucun mot ne traversait ses lèvres à ce moment là. Elle s'empressait de dire qu'elle était attendue ailleurs. Jude se surprenait à sursauter en la voyant tourner les talons. Les sourcils froncés, il s'empressait de lancer. « Tu ne devrais pas m'emmener à l'hôpital plutôt ? Tu m'as peut-être casser le bras... » Il haussait les épaules innocemment se préparant à affronter la tempête. « Et y a aucun papier à remplir dans ce cas là ? Je pourrais porter plainte tu sais pour.. non-assistance à personne en danger. » Il savait qu'il allait l'agacer, mais il ne pouvait s'en empêcher, c'était plus fort que lui. Il se devait de la retenir, elle ne pouvait pas partir de la sorte en le laissant comme un idiot derrière. Depuis tout ce temps, il avait réfléchit et s'était rendu compte qu'il avait tout gâché à chaque fois, et ce pendant près de dix ans. Il voulait se rattraper, réparer les choses entre eux. Elle devait lui laisser une chance. « Pour te faire pardonner de m'avoir presque tué, tu pourrais me payer un verre, non ? » Il y avait peu de chance que ça marche, mais il se devait d'essayer.

_________________
still loving you

≈ oh i'm a mess right now, inside out, searching for a sweet surrender.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 17/06/2017
déclarations envoyées : 92
pseudo : Lovee, Jessica
faceclaim : Jessica Chastain, Sawyer
multinick : Non

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Jude   Sam 24 Juin - 14:44

Ava pouvait se vanter de faire rire Jude, il riait à gorge déployé et elle ne savait pas si elle devait bien le prendre. Il risquait de ne pas vouloir la laisser partir. Elle aurait peut-être donc dû partir en courant pour éviter cette conversation. En effet, cette conversation leur rappelait le passé et combien c’était agréable de se disputer ainsi. Ava avait l’impression d’être sado maso à apprécier ce moment et elle s’en voulait encore plus. Ava devait s’en aller et c’est ce qu’elle allait faire jusqu’à ce qu’il ne l’a rattrape. Jude essayait de la pousser dans ses retranchements comme toujours. On aurait dit que cela l’amusait de l’énerver. Comment osait-il essayer de la faire chanter pour l’emmener à l’hôpital ? Bien évidemment qu’elle ne l’emmènerait pas. Elle n’avait pas envie de devoir passer du temps avec lui. Elle se fichait bien de ce qu’il disait. Elle savait qu’il n’était pas sérieux, mais qu’il avait toujours ce besoin de faire son intéressant. « Et je pourrais porter plainte pour harcèlement, tu le sais ça ? » Lui demanda à son tour Ava avec un sourire en coin. Il allait se rendre compte qu’elle n’avait pas perdu sa langue bien pendue. Elle n’allait quand même pas se laisser faire. Il allait comprendre qu’il n’avait pas le contrôle sur la situation et sur elle. Elle n’avait pas le choix sinon elle était fichue. Ava resta bouche bée lorsque Jude lui proposa pour qu’elle se fasse pardonner qu’elle lui offre un verre. Le pire dans tout ça c’est qu’elle sentait qu’il était très sérieux à propos de cette proposition. Il n’avait sûrement pas envie que leur interaction s’arrête ici. Elle le trouvait particulièrement culotée, mais elle ne devait pas être surprise à force. C’était le moment pour elle de refuser, d’être ferme. Ce qu’elle refuserait d’avoué c’est qu’elle était curieuse de savoir où il en est dans sa vie désormais. Elle aurait presque eu envie de dire oui, mais qu’elle ne pouvait pas s’y autoriser. Elle devait se faire violence. Elle devait donc l’achever rapidement. « Je pourrais te payer un verre pour me faire pardonner de t’avoir raté c’est vrai, mais mon fiancé n’apprécierait pas. » Lui rétorqua la jeune femme. Elle savait qu’elle allait le blesser avec cette nouvelle, mais elle tenait à être honnête et à faire passer un message. De plus, elle espérait que la savoir en couple et sensiblement heureuse allait le faire fuir lui qui détestait les responsabilités. Elle n’imaginait pas que ça pourrait l’encourager à vouloir la récupérer.

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 02/06/2017
déclarations envoyées : 108
pseudo : mae.
faceclaim : james mcavoy; saturnienne.
multinick : not yet.

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Jude   Mer 28 Juin - 23:40

Il parvenait pas à capter comment ils en étaient arrivés là tous les deux. Aussi loin qu'il s'en souvienne, il n'a jamais aimé une femme comme il avait aimé Ava. Comme il aimait Ava. C'était bien ça le problème. Elle était restée sous sa peau, tout et rien lui faisait penser à elle. Une odeur, un film débile à la télé, une connerie qu'il pouvait sortir. Il entendait à chaque fois la rouquine lui faire une remarque. Elle était ce manque, ce trou béant dans son existence. Il lui manquait quelque chose pour ne pas être le déchet qu'il était habituellement. Elle. Il avait mit du temps à le réaliser, à s'en convaincre, à mettre sa putain de fierté plus loin et accepter la réalité. Même si ça le mettait en rage, il devait avouer qu'ava l'avait guidé plus d'une fois à travers le néant obscur qu'est son existence misérable. Il détournait le regard lorsqu'elle parlait de harcèlement. L'envie de rire lui était passée tout à coup. Puis le sourire en coin de la jeune femme lui arrachait un rictus. Il la reconnaissait bien là. La Ava qui a du répondant, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, qui se fait entendre et cela malgré la douce carapace qu'elle arbore. Elle l'avait toujours intriguée. Si douce d'apparence, mais si forte lorsque l'on creuse un peu. Puis il se rappelait pourquoi ça n'avait jamais marché entre eux. Il voulait toujours avoir le dernier mot, elle refusait de lui laisser le contrôle de la situation, ça dérapait, ça criait, ça se crachait des mots qu'on ne pensait même pas une seconde, juste pour être celui qui blesse plus, celui qui paraît le plus détaché. Combien de fois il avait regretté ce qu'il lui avait dit sous le coup de la colère. Mais rien ne s'effaçait, il avait finit par le comprendre. Elle l'avait enivré, il avait toujours refusé de l'accepter, alors il lui faisait mal pour se persuarder qu'elle avait plus besoin de lui, qu'elle l'aimait plus. C'était sûrement faux, mais il s'entêtait, et ça avait tout gâché. Ils étaient bien trop fiers pour avouer quoi que ce soit. « Tu as toujours aimé que je te harcèle, ne mens pas. » lâchait-il avant d'essayer de remuer son bras en grimaçant. Elle lui avait peut-être bel et bien cassé après tout.

Il ne voulait pas qu'elle s'enfuit. Elle ne devait pas lui filer entre les doigts alors qu'il était décidé à tout reprendre, à réessayer -même si ses paroles ne l'aidaient pas vraiment dans ce sens. Un pas en avant se retenant de lui attraper le poignet ou la main pour l'empêcher de s'envoler. Il s'arrêtait net lorsqu'elle prononçait le mot « fiancé ». Pendant une seconde, il avait cru rêver. Il ne répondait pas tout de suite se contentant de la fixer bêtement. La situation l'aurait sûrement fait rire si elle n'avait pas l'air si sérieuse. Il se tournait et passait une main lasse sur sa barbe mal rasée tentant de ne pas s'emporter. « Ton fiancé ? » répétait-il en lui faisant face. Si on lui avait dit ce matin qu'il se ferait renversé par la femme qui hante ses rêves et qu'en plus de ça, au lieu de l'emmener à l'hôpital, elle lui jeterait à la figure qu'elle était désormais fiancée, il aurait sûrement levé son majeur en riant. Il s'était rapproché, il n'était plus qu'à quelques centimètres d'elle à présent. Son sang bouillonnait, il n'en croyait pas un mot. Elle allait épouser un autre que lui. L'idée lui donnait la nausée. Une main passée dans ses cheveux trahissait son état. La nervosité lui donnait le tournis, la jalousie lui faisait perdre ses moyens. L'imaginer avec un autre était une image insoutenable qu'il refusait de revoir. Trop de fois, la rouquine était apparue aux bras d'un autre. Mais lui qui était fraîchement divorcé ne pouvait pas lui en vouloir au fond. Lui aussi avait tenté de l'oublier avec une autre. Lamentable échec. Il n'y avait jamais cru, mais bon, il aimait se bercer d'illusions, Jude. Ava ne devait même pas savoir qu'il avait posé un genou à terre pour une autre, qu'il avait finalement cédé à ces conneries de mariage alors qu'il avait toujours refué de franchir le pas avec elle. Il avait toujours crié haut et fort que ce n'était que des conneries, imposées par la société, il ne voyait pas l'intérêt de se marier. Sans Ava, il était tombé bien bas. Il en était arrivé à croire qu'un mariage le sauverait, qu'il se sentirait moins seul, qu'il ne finirait pas comme son père. Il avait tout faux. Même avec une autre, il était seul, parce qu'elle n'était pas Ava. Son regard se reposait sur la jeune femme. Mais il se demandait maintenant si elle n'avait pas finalement réussi à tourner la page. Et si elle l'avait oublié, que leur histoire était ancienne. Son regard plongé dans celui de la rouquine, il y décelait une lueur. Plusieurs fois, elle avait été en couple lorsque leurs chemins s'étaient recroisés et ça ne l'avait stoppé. Bague, cérémonie ou pas, il s'en foutait, il allait la récupérer. « Et si on allait quand même boire ce verre ? » Il marquait une pause. Le message devait passer. Un fiancé ne lui permettrait pas de s'enfuir, ça ne le ferait pas disparaître, surtout pas maintenant qu'il l'avait retrouvée après tout ce temps. « Un autre homme, ça ne m'a jamais arrêté, tu le sais. Et on sait aussi tous les deux que les fiançailles ne te réussissent pas. » Il se giflait mentalement -mais pas trop fort quand même, elle le méritait un peu. Cela faisait moins d'une demie heure qu'ils s'étaient retrouvés et il lui balançait déjà des atrocités pareilles. Elle avait voulu le blesser en lui annonçant qu'elle était fiancée, il voulait juste faire de même en déterrant le passé. C'était bien avec lui qu'elle s'était enfuie de ses fiançailles. Il penchait la tête sur le côté la fixant de son air hautain et fier. Secouant la tête de gauche à droite, il riait ironiquement.

_________________
still loving you

≈ oh i'm a mess right now, inside out, searching for a sweet surrender.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 17/06/2017
déclarations envoyées : 92
pseudo : Lovee, Jessica
faceclaim : Jessica Chastain, Sawyer
multinick : Non

MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Jude   Dim 2 Juil - 19:29

Ava sentait bien que Jude essayait de revenir dans ses bonnes grâces, il essayait presque de la séduire à sa façon. Il voulait sûrement la tester et voir s’il y avait encore une quelconque chance. Ava n’avait pas envie de tourner autour du pot et de lui laisser l’opportunité de l’apprivoiser avec ses belles phrases si bien construites. Elle connaissait l’influence qu’il avait sur elle, mais tout était différent maintenant. Il ne pouvait pas revenir dans sa vie comme si de rien était parce qu’il avait brisé son cœur en mille morceaux, il était parti sans se retourner et elle avait mis des années à s’en remettre. Elle avait réussi et c’était trop tard désormais. La jeune femme avait bien du mal à cerner son comportement. Lorsqu’elle posait une question il se mettait sur la défensive puis se radoucissait doucement. Elle ne savait pas sur quel pied danser et c’était déconcertant. Puis Ava pouvait sentir la claque émotionnelle qu’elle venait d’adresser à Jude en lui parlant de son fiancé. Apparemment, il ne devait pas se douter qu’elle avait réellement tourner la page et qu’elle imaginait réellement épouser un autre homme. Elle ne savait pas à quoi il s’attendait d’autre. Il ne pouvait décemment pas pensé qu’elle allait l’attendre toute sa vie après la façon dont les choses se sont terminées entre eux. Ils savent tous les deux que Jude n’était pas prêt à lui offrir ce qu’elle désirait, ce qu’elle méritait. Il aurait été égoïste de penser qu’elle aurait dû attendre après lui en mettant ses rêves de côté, mais avec lui rien ne devait l’étonner. Elle ne prenait aucun plaisir à le faire souffrir. Elle savait qu’elle aurait du mal à supporter l’idée qu’il refasse aussi sa vie. Cependant, elle refusait de jouer un double jeu. Elle n’avait pas envie qu’il pense qu’elle l’avait remplacé par le premier venu. Elle essayait aussi e le mettre à distance parce qu’elle ne savait pas comment elle réagirait s’il venait à se rapprocher un peu trop d’elle.  Au contraire, elle se sentait comme coupable d’avoir refait sa vie et c’était un sentiment déconcertant. Elle n’avait pas à s’en vouloir, elle avait refait sa vie parce qu’il était parti. Il avait le don de retourner la situation. Ava n’était pas étonnée qu’il ne soit pas gêné à l’idée d’aller boire quand même un verre avec lui. Il n’avait jamais respecté les limites qu’elle lui donnait. Mais Matthew n’était pas n’importe quel homme et elle le respectait beaucoup trop pour se conduire de façon irrespectueuse. Soudain, Ava dû se retenir de le gifler lorsqu’il lui confia qu’elle n’était pas douée pour les fiançailles. Il savait combien elle s’était sentie coupable d’avoir brisé le cœur de son ancien fiancé en l’abandonnant de la sorte. Il jouait avec cela comme si elle n’était pas une bonne personne. « Je devrais te gifler pour ça, mais je ne le ferais pas parce que j’ai une once de retenue contrairement à toi. » Lâcha Ava d’un ton hautain et remplis de dédain. Elle voulait mettre de la distance entre eux pour l’éloigner d’elle. Elle préférait encore qu’il la déteste, qu’il l’a prenne pour ce qu’elle n’était pas plutôt que de se laisser avoir. « Pourquoi est-ce que j’irais quelque part avec toi ? » Lui demanda la jeune femme. Elle se demandait bien ce qu’il attendait d’elle. Ava n’imaginait une seconde qu’il pouvait avoir envie de la reconquérir, de revenir auprès d’elle. Elle ne se laisserait jamais aller à penser une telle chose après tout elle avait eu sa dose de faux espoirs. Elle avait l’impression qu’il était ici pour la torturer. « Il me rend heureuse, il m’aime et il ne partira pas à la moindre difficulté. Mieux, il est prêt à s’engager réellement à et à partager mes envies et mes rêves. » Rajouta Ava. Elle avait enfin trouvé quelqu’un de bien, elle refaisait sa vie et maintenant tout semblait si complexe. En parlant de son fiancé elle se demandait bien comment elle allait justifier tout ceci.


_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Then once you'd seen the tender scars / Jude   

Revenir en haut Aller en bas
 
Then once you'd seen the tender scars / Jude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Clinton Hill-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: