AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!
VDM
pour s'amuser
Raconter des anecdotes, se moquer gentiment, lire les histoires des autres, c'est par là.
the Scary Haunted House
parce qu'on aime tous se faire peur
une maison hantée, des groupes tirés au hasard, de la peur et des frissons, tout ça dans la maison hantée.

Partagez | 
 

 Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 357
pseudo (prénom) : Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   Dim 27 Mai - 16:50


Lily Stanford
ft. Kristen Stewart | crédit @tumblr.
Identification complète Lily Jade Stanford. Âge 30 ans. Date et lieu de naissance 02 avril 1988, Austin, Texas. Job ou études Danseuse/Professeur de danse. Statut civil Célibataire. Statut financier $$. Orientation sexuelle Hétéro. Votre plus gros défaut Têtue. Votre plus grande qualité Loyale. Groupe haters gonna hate. Avatar choisi Kristen Stewart.


✘ Elle n'a pas le look d'une ballerine au premier abord
✘ Elle a plusieurs piercings aux oreilles et 7 tatouages :
• Deux cygnes symétriques sur le côté de son annulaire gauche, représentant son amitié avec sa meilleure amie, Swann.
• Une ballerine d’où s’élèvent oiseaux et notes de musique dans le dos.
« What Matters Most Is How Well You Walk Through the Fire », citation de Charles Bukoswski le long de son avant-bras gauche, côté intérieur.
• Des pointes sur la cheville gauche
• Le mot « Excelsior » à l’intérieur du poignet droit pour ce que ce mot représente et pour le clin d’œil à new york où elle a vécu quelques-unes des meilleures années de sa vie.
• La constellation du bélier sur son flanc droit, sur les côtes
• La symbolique des Moires sur son flanc gauche, sur les côtes. (Mais en version plus minimaliste)

Côté caractère, Lily se décrit ainsi :
Entière : « Je respire la joie de vivre de manière générale mais plutôt à fleur de peau je suis sensibles aux évènements. J’ai une personnalité explosive, il n’y a pas de demi-mesure avec moi. Ou alors c’est plutôt rare. J’oscille toujours entre deux extrêmes ce qui peut aussi me donner un côté lunatique. Mais voilà, avec moi c’est tout ou rien. Je vous aime ou vous déteste, c’est noir ou blanc. Je tente néanmoins en vieillissant (mais en ne prenant aucune ride bien sûr tsss) de me montrer un peu plus mesurée mais chassez le naturel et il revient au galop. »
Objective : « Je regarde toujours les choses en face. Même quand ce n’est pas beau, même quand ça pue et que je préfèrerai détourner le regard. Et je ne me gêne pas pour forcer mes proches à faire de même quand il le faut. Ce n’est pas toujours très délicat mais si je vous bouscule, je sais aussi me montrer présente. Je n’vais pas me contenter de vous balancer la réalité à la gueule en vous disant : maintenant démerdes toi tout(e) seul(e) (Pardon pour mon vocabulaire mais faut dire ce qui est !) »
Franche : « J’ai pour habitude de dire ce que je pense. Je n’y mets pas toujours les formes, ça sort un peu trop vite avant que je n’aie le temps de tourner ma langue sept fois dans ma bouche. L’avantage c’est que vous savez souvent ce que je pense et que vous n’avez pas à vous poser dix mille questions avant de savoir ce qui me passe par la tête. C’est un peu brutal mais on s’y fait. Ou pas. »
Impulsive : « Je suis capable de démarrer au quart de tour. Je m’enflamme très vite. Je réagis parfois en laissant le cœur parler plutôt que la raison. Mais l’avantage c’est que je sais reconnaître quand j’ai été trop loin et que j’arrive en général à me rattraper (faut bien me laisser quelques bons côtés : je sais m’excuser !) J’arrive paradoxalement à garder la tête froide même dans la pire des situations. La nana qui panique pas alors que c’est la fin du monde et que les zombies arrivent ? C’est moi ! »
Têtue : « Quand j’ai une idée je ne l’ai pas ailleurs. J’suis têtue quoi ! mais je suis aussi déterminée. Quand j’ai décidé de relever un défi ou quand j’ai un projet en tête je fais tout pour y arriver. »
✘ J'ai un instinct animal très développé : « Vous ne jugez jamais au premier abord ? Félicitation, c’est mignon tout plein et c’est tout à votre honneur mais ça n’est absolument pas ma façon de faire. C’est comme ça, d’instinct je suis capable de savoir si ça va passer ou non avec quelqu’un. Je n’ai pas toujours d’explications à donner, c’est un ressenti et je ne me trompe que très rarement. Genre, très très très très très rarement. Y’en a qui ne m’écoutent jamais (coucou Swann, bestie !) et pourtant ils devraient… »
Loyale : « La famille & les amis c’est sacré. Ça passe et ça passera toujours avant tout. Même avant moi. J’ai beau avoir un sale caractère et de nombreux défauts on ne peut pas me reprocher de ne jamais être là quand on a besoin de moi. Et même quand on a pas besoin ou qu’on ne m’appelle pas. J’ai tendance à couver mes proches et à les défendre un peu trop même quand je ne devrais pas m’en mêler mais tant pis. »
Manipulatrice: « Y’en a qui vous diront que je suis manipulatrice. J’appelle ça jouer les p’tits lutins pour faire en sorte que certaines choses arrivent… Bon d’accord, la fin justifie les moyens et je n’ai pas toujours de scrupule à tenter quelques petites (grosses) manipulations mais j’essaye autant que possible de ne pas jouer avec les sentiments des gens. Si ça arrive, ce n’est jamais fait exprès. Si ça arrive, ouai, je me plie en quatre pour me faire pardonner même si je sais qu’à ce petit jeu je risque un jour d’y laisser des plumes. »

Si tu devais parler de l'amour, quelle définition en donnerais-tu? L'a... quoi ? Pour moi, ça n'existe que dans les films. Enfin non, je l'ai vécu une fois mais j'avais raison de le fuir avant ça car comme prévu, ça n'a pas tenu. L'amour c'est beau dans la littérature et à l'écran et je pense que ça peut exister dans la vie de certaines personnes mais ce n'est pas pour moi. Enfin si vous voulez me démontrer que je me trompe, allez-y, je vais pas chercher à vous empêcher de perdre votre temps.

Penses-tu que les sites de rencontres peuvent aider à trouver le véritable amour? Je voudrais bien vous faire le coup de la demoiselle fleur bleue mais je vais pas y arriver. Je crois surtout que ça aide juste à croiser la route de plus de gens que si vous restiez à vous morfondre dans votre canapé. Y'a bien des exceptions pour confirmer la règle, je dis pas, mais avouez que y'a quand même plus de chasseurs et de proies sur ces sites que de Noah et Allie version "N'oublie jamais".


Je suis née à Austin au Texas. Je n’ai pas de frères et sœur et tant mieux pour eux… J’aurais sans doute été une sœur chiante. Loyale, fidèle, mais méga chiante. Je considère ma meilleure amie Swann, comme ma sœur alors elle pourrait sans doute vous le confirmer. Nous nous sommes connues à la maternelle et nous ne nous sommes jamais quittées depuis. D’Austin à New-York. De New-York à Austin puis à nouveau d’Austin à New-York. Nous avons commencé la danse à 5 ans et même si je me débrouillais bien, Swann était un cran au-dessus de nous toutes, petites apprenties ballerines. Je lui enviais parfois ses facilités mais je ne l’ai jamais jalousée. J’étais même fière d’être son amie. Sa meilleure amie. Pourquoi je parle de Swann ? Parce qu’elle représente une énorme partie de ma vie et que notre amitié fait aussi de moi ce que je suis aujourd’hui.

Se retrouver à New-York aussi jeunes nous a forgé un certain caractère. Bon d’accord, en fait, j’avais déjà un sale caractère à l’époque alors c’est vous dire si ça ne s’est pas arrangé avec les années. C’est à cette même époque, celle du lycée, que Swann et moi avons pris des voies légèrement différentes. Elle allait passer danseuse professionnelle et je ne me faisais pas de souci pour la suite, elle serait danseuse étoile en quelques années seulement. C’était juste une évidence.
De mon côté, j’avais opté pour l’enseignement en plus de la danse. Ce n’était pas un plan B mais un vrai choix. Il y avait un peu moins de pression et puis ça me plaisait de pouvoir partager mon savoir. De m’enthousiasmer devant des progrès ou d’encourager dans les difficultés. Je n’ai pas besoin de toute la lumière des projecteurs. Évitez juste de dire à mes supérieurs que je fais danser mes p’tites poupées sur du rock… Y’a des mentalités qui évoluent moins vite que d’autres. N’empêche que des pointes, des entrechats et des pirouettes sur du Linkin Park, je vous assure que ça déboîte !
Je n’ai toutefois pas abandonné complètement la scène. En plus d'enseigner au sein du studio de danse créé par Swann, je suis membre de la compagnie de danse attenante et prend part régulièrement à des spectacles. Mon partenaire, Nate, est mon double au masculin. Mais ne vous faites pas d’idées, il n’y a rien de plus que de l’amitié entre nous.

Bref, revenons en arrière, où est-ce que j'en étais? Ah oui! Retour à l’époque du lycée. Les années ont passé, Swann a gravit les échelons, elle s’est faite remarquée et a décroché le titre de danseuse étoile. Et puis est venue l’année ou le New York City Ballet a programmé « Le Lac Des Cygnes » pour son ouverture de saison. Malgré la compétition féroce, Swann a décroché le rôle. Mais à quel prix ? J’ai vu ma meilleure amie se tuer à la tâche, répétant en ignorant la douleur. Comme si le rôle ne la quittait plus, elle était devenue impossible à suivre. Cygne blanc et cygne noir.
Dès que je n’avais pas de cours à donner, je me précipitais pour veiller sur elle. L’avantage de travailler à l’Opéra à l'époque, était d’avoir à parcourir quelques couloirs seulement pour retrouver ma meilleure amie. Bon bah on peut dire que j’ai foiré dans mon envie de la protéger.

J’étais là quand j’ai vu son fiancé se comporter comme un goujat. Là, quand il a été violent la première fois et que Swann a tenté de camoufler les coups sous du fond de teint. J’étais là mais je n’ai jamais réussi à la protéger, ni à la convaincre de le quitter et encore aujourd’hui, ça me tue. Je n’avais jamais apprécié son fiancé et j’aurais aimé trouver un moyen d’ouvrir les yeux de la ballerine avant qu’il ne soit trop tard. J’aurais aimé l’arracher à ses répétitions pour qu’elle ne finisse pas par avoir peur de son propre reflet. Je voyais Swann sombrer psychologiquement pendant sa marche vers les sommets. Sa passion et son amour de la danse et de son fiancé allaient la détruire.
J’étais donc là aussi quand tout s’est écroulé ce soir de septembre 2013. Swann avait été parfaite, on lui avait attribué le titre de Prima Ballerina à la fin du ballet. La consécration. Tout le monde était en joie. Sauf Swann. Au premier rang, j’avais vu dans le regard de la ballerine la douleur.  

Si je vous parle autant de Swann, c’est parce que mon histoire est intimement liée à la sienne. Après cette soirée d’ouverture de la saison, jamais réticente à l’idée de faire la fête, j’avais profité de la soirée. Swann m’avait assuré que ça allait et m'avait offert sa meilleure performance d'actrice de la soirée pour réussir à me convaincre qu’elle avait envie elle aussi de savourer son succès. Et moi, je n’ai rien vu. Mais si j’avais su ! Au cours de la soirée, je n’arrivais plus à retrouver Swann au milieu de la foule mais je ne m’étais pas inquiétée outre mesure. Elle allait bien, non? La danseuse étoile faisait sans doute le tour des invités prestigieux au bras du chorégraphe. Ce n’est qu’en sortant du conservatoire, particulièrement joyeuse, que je découvrais les messages de Swann. « Merde ! » J’avais arrêté un taxi et grimpé dedans à toute vitesse. J’espérais qu’elle s’était souvenue de l’endroit où je cachais la clé de secours pour ne pas avoir à m’attendre devant la porte. Je m’en voulais de ne pas avoir vu les messages plus tôt. En arrivant chez moi pourtant, la porte était verrouillée et l’appartement vide. J’avais essayé d’appeler Swann plusieurs fois mais elle n’a jamais répondu. J’ai eu un mauvais pressentiment et je suis repartie en direction de l’appartement de la ballerine.

Je n’en parle jamais. Je ne l’ai jamais dit à Swann, mais la vision d’elle allongée sur le sol, incapable de bouger, me hante encore. Parfois j’en fais encore des cauchemars. Je suis restée avec elle jusqu’à ce que les secours arrivent mais je savais déjà que c'était grave. Peut-être même irréparable. S’en sont suivi des mois d’opérations et d’hôpital. Des médecins tous plus compétents les uns que les autres, déterminés à redonner ses jambes à Swann qui n’était plus qu’une coquille vide.
Quand elle est sortie, elle a eu envie de rentrer à la maison, notre maison, le Texas. J’ai respecté sa décision et trouvé un loft qui lui conviendrait pour une vie en fauteuil et un centre de rééducation performant. Et puis la question de la suivre ou non ne s’est jamais posée. Ça avait été une évidence. Tout le monde me disait que j’allais regretter de renoncer à une carrière de professeur dans une aussi grande compagnie mais je ne pouvais pas laisser Swann rentrer chez nous toute seule.
Oh je vous vois venir avec votre psychologie de comptoir. Vous vous dites que je me sentais coupable et que j’ai sacrifié ma carrière pour me racheter mais non. Effectivement, je me suis sentie coupable et même encore maintenant mais c’est juste que je suis comme ça. Je ne laisse jamais tomber ceux qui comptent pour moi.

Bref ! A notre retour à Austin, j’ai trouvé un poste de professeur de danse au conservatoire. Et peu importe ce qu’en pensent les gens, je me suis éclatée autant qu'à NY. Je m’occupais de mes p’tites lutines – surnom que je donne à mes ballerine mini-pouce – et m’épanouissais comme jamais. J’ai la réputation d’être un peu trop décalée aussi bien dans mon look que le choix de mes musiques mais comme mes p’tites poupées avaient le niveau et progressaient, et que je suis une danseuse relativement douée, assez pour qu'on lui passe un certain nombre de choses, on ne me disait trop rien. Entre nous, j’aime bien déranger ces esprits un peu trop coincés parfois.

Pour en revenir à ma meilleure amie, j’ai soutenu Swann même quand elle n’en avait pas envie. Je suis comme ça avec elle. Je la couve, je la surprotège, je la bouscule parfois quand il le faut puis je m’excuse (parfois la minute qui suit mon coup de gueule) mais je n’ai jamais réussi à l’aider à surmonter son blocage. Celui qui la laissait coincée dans son fauteuil.
Ça, c’est son actuel compagnon, Fred, qui y est parvenu. Je ne l’aimais pas beaucoup au départ. Faut dire qu’il l'a fait boire le jour de leur rencontre et que j’ai dû ramener une Swann ivre chez elle. Reconnaissez que pour une première rencontre, on aurait pu faire mieux. Sans parler de cet humour douteux sur les jambes inertes de Swann. Je sais que c’est ma culpabilité qui m’empêchait de rire avec eux mais c’était comme ça.
J’ai beau être têtue, j’ai quand même dû reconnaître qu’il lui avait fait du bien. Il l’avait d’abord fait rire. Puis son importance a redonné espoir à Swann et elle a commencé à sentir ses jambes. C’est son attachement réel pour Fred qui la débloquée. J’en suis sûre.
Leur histoire a été chaotique mais après de multiples hauts et bas, la dépression de Swann et sa tentative de suicide, sa renaissance encore une fois, ils ont fini par trouver un équilibre quand nous sommes retournés vivre à New York. Aujourd’hui, Swann est maman d’une petite fille, Juliet et la petite famille se porte à merveille. Je suis une marraine complètement gaga et tout en leur laissant de l'espace, je tâche d’être toujours présente.

Pour être honnête, même si l’histoire de ma meilleure amie se termine bien, j’ai eu du mal au début. Voir Swann remarcher me faisait énormément plaisir mais c’était compliqué de la voir à nouveau indépendante. J’avais tellement pris l’habitude d’être là pour elle que j’ai longtemps eu du mal à la laisser se débrouiller toute seule. Il a fallu qu’elle m’envoie balader plusieurs fois et c’était mérité. J’encaissais et je m’adaptais.
J’ai consacré mon temps à la danse et à ma meilleure amie pendant toutes ses années. Avant le drame, j’avais connu quelques histoires. Aucune n’a duré vraiment longtemps. Aucune n’a réellement été marquante. Jamais je n'avais été amoureuse. Je n’ai pas un caractère facile, je suis plutôt entière et ça me rend parfois usante, faut l’avouer, même si j’ai des bons côtés. Si si si ! Je vous assure ! Et avec le drame qui a touché Swann, ça a été encore pire. Je n’ai pas eu le temps pour une relation stable et de toute façon je n’en voulais pas. J’avais huit ans quand mon père a quitté ma mère et qu’elle est devenue une épave. Ça ne donne pas vraiment envie de tomber amoureuse. Encore plus quand la première fois où ça aurait pu arriver, j'ai perdu ma mère au même moment. Elle est morte de chagrin, préférant se suicider que de continuer à vivre dans la souffrance. Je n'en parle jamais. Peu de gens le savent. Swann, son compagnon, mon ex et Nate.

Il y a plus d'un an, Swann a fini par décider de créer sa propre compagnie et un studio attenant à New York. Quand elle m’a proposé de m’occuper de la partie école, j’ai dit oui sans hésiter. On a travaillé sur le projet comme des malades mais ça en a valu la peine. Aujourd’hui la compagnie tourne à merveille, l’école est bondée et Swann dirige tout ça d’une main de maître. Petit à petit, je lui ai rendu les rennes qu’elle m’avait confié pendant sa grossesse.

J'ai beau jouer les indépendantes, les filles qui ne tombent pas amoureuse, j'ai pourtant fini par m'attacher. Rien qu'une fois. Une vraie, première histoire d’amour. Dorian était un politicien qui a longtemps voulu me garder dans l’ombre pour ne pas me forcer à déguiser qui j’étais vraiment juste pour la convenance. Pour ne pas me forcer moi, la provocante et indépendante danseuse à jouer le rôle de la femme parfaite au bras de l’homme politique en campagne. Il avait besoin de soigner son image mais ne voulait pas m'imposer les sacrifices qu'il faisait déjà pour sa carrière. Mais je voulais être à ses côté, et je l’ai convaincu de m’exposer. Il en fallait plus que ça pour m’atteindre.
On s’aimait vraiment. Un premier amour, ça ne s’oublie pas paraît-il. Dorian restera Dorian. A présent, c’est à travers les journaux et la télévision que je l’aperçois. Y’a pas vraiment d’évènements pour expliquer notre séparation. Il avait raison, j’étais bien trop sauvage et libre pour jouer un rôle à temps complet sans que ça ne m'abîme un peu. Son métier lui prenait tout son temps et il n’en restait plus beaucoup pour nous. Un soir, assis l’un en face de l’autre pendant un dîner, on a compris qu’il valait mieux s’arrêter là, pendant que la fin pouvait être encore belle bien que triste. Premier amour, premier cœur brisé. J’ai à nouveau juré que je ne tomberai plus amoureuse. Plus jamais.

6 mois après, l’amour est toujours absent de ma vie et tant mieux. Je profite, je sors, je drague, je pars au petit matin de chez ma conquête d'une nuit sans un mot et je reprends le cours de ma vie. La danse et les amis, c’est beaucoup plus important de toute façon.

Pseudo/Prénom Dompteusedelutins/Mag'. Pays France. Votre avis sur le forum J'aime beaucoup le contexte et le design. Où l'avez vous trouvé? Pub sur un groupe FB. Tu es? (x) un inventé - () un scénario - () un prélien.


Dernière édition par Lily Stanford le Dim 29 Juil - 0:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 2822
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ tearsflight
multinick : cameron & kendall

MessageSujet: Re: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   Dim 27 Mai - 16:52

bienvenue par ici ma belle

n'hésite pas au besoin

_________________
falling leaves
The falling leaves drift by the window
The autumn leaves of red and gold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 357
pseudo (prénom) : Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   Dim 27 Mai - 17:12

Merciiiii !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 06/05/2018
déclarations envoyées : 275
pseudo (prénom) : Nezusix - Manon
faceclaim : Marshall Perrin (@sheepirl)
multinick : Aleksandër - Rose

MessageSujet: Re: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   Dim 27 Mai - 17:46

Bienvenue, le service est fort rapide Bonne validation

_________________


throw his heart to lions
the love of risk is to believe that love exists
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm howling like a wolf

date d'arrivée : 27/05/2018
déclarations envoyées : 357
pseudo (prénom) : Mag'
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : Aaron Adler & Anabella Blake & Neela Sheppard & Nina Coleman

MessageSujet: Re: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   Dim 27 Mai - 17:47

Merciiii!

C'est un personnage que j'avais déjà depuis longtemps. ça me manquait de ne pas la jouer alors à part quelques petites modifications, tout était prêt =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 2822
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ tearsflight
multinick : cameron & kendall

MessageSujet: Re: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   Dim 27 Mai - 17:48

wow cette histoire

bienvenue parmi nous, love !


Félicitations ma jolie, te voilà à présent validée !
j'ai absolument adoré l'histoire de la meilleure amie, leur relation, les sacrifices de Lily bref, j'ai trouvé ça passionnant et ça va être intéressant de la voir évoluer à Brooklyn

Je t'ajoute aux différents bottins, ton seul devoir à présent sera de bien t'amuser sur qll ! Tu peux également créer ta fiche de liens pour te faire des amis, un compte instagram pour leur partager ta vie & même participer à la loterie du rp si tu veux faire des connaissances en profitant de sujets cocasses proposés par le Staff ! Pour finir, tu peux faire une demande de parrainage pour que ton intégration au forum soit plus facile.



_________________
falling leaves
The falling leaves drift by the window
The autumn leaves of red and gold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
the pretty little liar

date d'arrivée : 05/04/2018
déclarations envoyées : 323
pseudo (prénom) : erhys
faceclaim : ashley benson ©acid rain
multinick : .

MessageSujet: Re: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   Dim 27 Mai - 20:01

Je te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum mon petit lutin
et je te dis à très vite, je connais le chemin  

_________________

☽☽ Il y a deux minutes, quand je t’ai arraché un sourire, j’ai eu très envie de t’embrasser, mais je vais attendre en espérant avoir mes chances un jour, on ne sait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lily Stanford - I'm a strong, badass chick with class and confidence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (lily) stay strong, stay gold.
» Manga | Personnages pris
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» The Badass' Gallery
» Alvéole De Lily-Miel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers ::  :: Spread The Love :: All Good-
Sauter vers: