AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Valentine's Day
L'intrigue de la St Valentin est enfin là!
On vous invite donc à prendre connaissance de celle-ci par là.
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!

Partagez | 
 

 dancing with the stars (june)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 17/12/2017
déclarations envoyées : 150
faceclaim : carey mulligan/shiya
multinick : liz/cameron/austin

MessageSujet: dancing with the stars (june)   Jeu 1 Fév - 19:55


June Strauss
ft. carey mulligan | crédit @tumblr.
Identification complète june strauss Âge trente-deux ans Date et lieu de naissance née le 7 octobre 1985 à Seattle Job ou études ancienne infirmière pour Médecins sans Frontières, elle travaille aujourd'hui à l'hôpital Statut civil séparée, en couple, tout ça est très compliqué Statut financier $$$. Orientation sexuelle hétérosexuelle Votre plus gros défaut ma sensibilité qui provoque un énorme manque de confiance en moi Votre plus grande qualité elle a le cœur sur la main, un peu trop si on en croit certaines de ses décisions Groupe desperates gonna get despair Avatar choisi Carey Mulligan


1. June est née et a passé toute son enfance, son adolescence et sa vie d'adulte à Seattle. Elle est l'ainée d'une fratrie de trois enfants, dont elle est la seule fille. Son plus vieux frère, Logan, est son héros. Militaire de carrière, plus agé qu'elle de dix ans, elle l'a toujours vu comme un super-héros. Quand il s'est engagé en Irak, bien sûr elle s'est inquiétée, mais elle gardait toujours dans un coin de sa tête qu'il faisait ça pour son pays. 2. Les parents de June sont riches, issus tous les deux d'une famille très bourgeoise. Ils ont toujours montrer à tout le monde qu'ils étaient largement au-dessus d'eux. Les enfants sont tous les trois allés dans des écoles privées, ils ont eu des précepteurs à domicile et pratiquaient des activités de haut vol telles que le tir, la danse, l'équitation ou le tennis. Les parents ont beaucoup d'argent, ils travaillent tous les deux à la tête d'une des plus grandes maisons de stylisme du monde. La maman de June espérait qu'elle soit inspirée par la mode, mais elle était plutôt du genre garçon manqué. 3. Dès sa plus tendre enfance, la jeune fille est attirée parla chaine National Geographic, elle est abonnée aux magazines, rêve d'ailleurs. Ses livres préférés sont ceux dans lesquels elle peut se plonger pour rêver à d'autres contrées, des pays très éloignés, des cultures opposées à celle qu'elle reçoit depuis sa naissance. Les amis de la belle sont asiatiques, africains, européens, mais il ne faut surtout pas que ses parents le sachent. 4. Pour son onzième anniversaire, la belle reçoit un billet d'avion pour accompagner son frère en Inde. Un voyage qui n'est pas approuvé par ses parents mais elle s'en fiche, c'est la première fois qu'elle sort de son Seattle natal et elle en savoure chaque seconde. Elle tombe amoureuse du pays, de la langue, des gens, alors qu'elle n'a que onze ans. Elle sait immédiatement qu'elle fera tout pour voyager autant que possible quand elle sera grande. 5. Après son premier voyage, elle ne fait que de rêver encore et encore, d'aider ces gens si pauvres avec qui elle a passé des moments uniques dans les rues indiennes. Cependant, sa mère ne rêve que d'une chose pour elle: qu'elle prenne sa suite en tant que couturière pour l'entreprise familiale. Grâce à cette ambition, June est capable de coudre de très beaux vêtements, mais c'est très loin de son univers à elle. Son second frère, Liam, est formé par leur père pour prendre sa suite, puisque le plus vieux de la famille s'est tourné vers l'armée. 6. Grâce à ses ambitions de voyages, June est très douée en langues à l'école et elle en connaît aujourd'hui cinq. Elle est évidemment capable de parler anglais mais également français, espagnol, swahili et hindi. Elle a appris le swahili quand elle était en Afrique et l'Hindi après son voyage en Inde. Elle l'a appris seule devant ses cahiers, et elle a adoré apprendre cette langue, qu'elle pratique lors de chacun de ses voyages là-bas. 7. Une fois diplômée de ses études secondaires, la mère de June ambitionne pour elle de s'inscrire dans une grande école de stylisme, dans laquelle elle aurait déjà une place assurée. Mais la jeune femme déçoit une première fois ses parents en leur annonçant qu'elle a décidé de faire une école d'infirmière. Elle veut passer sa vie à aider les gens dans le besoin, à l'étranger ou ici. Bien sûr, ça ne leur plait pas mais la belle tient bon et elle s'inscrit, envers et contre tout. La jeune femme est très motivée et elle est souvent la première de sa classe. 8. Avant de commencer ses études à l'université, la jeune femme décide de prendre une année sabbatique pour se rendre en Afrique, au Kenya plus précisément. Elle y apprend la langue, travaille avec des associations pour apporter de l'eau et de la nourriture dans des villages reculés, qui ne voient pas souvent l'aide venir à eux. Elle apprend beaucoup de cette expérience et n'est que d'autant plus motivée à devenir infirmière. 9. Pendant ses études, chaque été et dès qu'elle en a l'occasion, elle se porte volontaire dans des asbl, des associations ou même des organismes qui partent à l'étranger pour aider à soigner les plus démunis. June se rend compte qu'elle a trouvé sa voie et mieux que ça, elle en redemande. Elle ne voit plus très souvent sa famille, ses parents espèrent encore qu'elle reviendra à la raison car il faut l'avouer, dans les diners mondains auxquels elle se doit encore de participer, le terme d'infirmière ne fait pas rêver. 10. Après une année sabbatique, quatre années d'études et un an de stage en Afrique, June est enfin diplômée. Ses parents espèrent que sa lubie lui est passée, mais ils n'ont toujours pas compris qu'elle voulait vraiment sortir du cadre de l'entreprise familiale. Seuls ses deux frères et une poignée d'amis sont là pour célébrer ce qui reste pour elle le plus beau jour de sa vie: celui où elle a reçu ce diplôme qu'elle désirait tant. 11. Deux mois après avoir reçu son diplôme, elle se fait enrôler pour partir avec l'armée de terre américaine, et aider dans les camps les soldats blessés, mutilés, ceux qui n'ont pas été épargnés. Elle devient infirmière de guerre grâce à son frère, voyage entre l'Irak et l'Afghanistan, voit toutes sortes d'horreurs mais en ressort à chaque fois plus grandie. Elle reste trois ans et demis au service de l'armée, avant de rentrer à la fin de son contrat. Ses parents sont heureux de la retrouver saine et sauve, mais ça ne sera que pour une durée très courte. 12. Quatre mois après son retour d'Irak, le terrain lui manque déjà. Entre-temps, elle apprend que son père est malade et Liam prend peu à peu la tête de l'entreprise. Voyant que sa mère lui en demande toujours plus, June sait que la seule solution pour faire ce qu'elle aime est de repartir. Elle s'engage auprès de Médecins sans Frontières et part une première fois, pendant une période d'un an et demi. Elle fête ses trente ans là-bas, se sent mieux que jamais. Elle voyage en Somalie, en Afrique du Sud, en Ethiopie, et rencontre celui dont elle tombe éperdument amoureuse. Tous les deux aident l'organisme, lui en tant que médecin fraichement diplômé. Ils sont passionnés, n'attendent rien du mariage et des enfants, n'attendent rien de leurs familles non plus. Ils sont heureux ainsi. Après un an et demi passé sur le terrain, June rentre à l'annonce de la mort de son père. 13. Après l'enterrement de son père, June repart en Afrique, où elle retrouve Jackson, qui travaille toujours là-bas. Elle y reste une année complète avant qu'un nouvel événement ne vienne bouleverser sa vie. Alors qu'ils sont en train de manger, une explosion retentit non loin du campement des médecins. Tout le monde accourt sur place, et c'est un carnage. Des tonnes de corps, morts, allongés sur le sol, des cris, des pleurs... June a rarement vu une telle catastrophe. Et elle croise son regard... Aasir, assis par terre, perdu, regardant autour de lui sans savoir ce qu'il doit faire. Une coupure au front sans gravité. Il vient de perdre ses deux parents dans l'explosion, et June décide de le prendre sous son aile. 14. Après de longues nuits de réflexion, June décide de rentrer à Seattle et d'adopter Aasir. Elle qui ne voulait pas d'enfants, elle se trouve naturellement un lien avec ce petit garçon de six ans, qui vient de tout perdre. Jackson ne comprend pas son choix et reste au Kenya. Ils se séparent les yeux plein de larmes, conscients qu'ils s'aiment mais que leurs rêves et leurs ambitions ne sont plus les mêmes. Une fois arrivée à Seattle, l'accueil est électrique. Sa mère n'accepte pas qu'un enfant noir rejoigne la famille. 15. Rejetée par l'homme qu'elle aime et par sa mère, June décide de s'éloigner de Seattle pour s'installer à New-York, recommencer une nouvelle vie avec Aasir. Mais le petit garçon se retrouve vite perdu au milieu d'une ville aussi grande. Elle sait qu'elle ne peut pas compter sur Liam, trop occupé à être le PDG de la société familiale, et Logan revient occasionnellement d'Irak, où il est toujours posté. Elle doit se débrouiller seule, avec cet enfant que jamais elle n'aurait espéré avoir. Aasir lui provoque souvent des sueurs froides, s'enfuyant de l'appartement dès qu'il entend un bruit qui lui rappelle trop le pays. 16. Elle a entamé les démarches officielles d'adoption mais sait que ça va lui demander du temps, et de l'énergie. Elle a prit un travail d'infirmière à l'hôpital et depuis deux semaines maintenant, Aasir, sept ans, va à l'école. L'intégration se fait lentement, car il ne maitrise pas encore l'anglais. A la maison, June essaie de lui parler anglais mais le swahili est parfois la seule façon de se faire comprendre. 17. June est donc passionnée de voyages, de nouvelles cultures mais aussi de stylisme. Elle n'est pas habituée aux nouvelles technologies mais utilisait beaucoup Internet, quand c'était possible, pour garder le contact avec la maison. Elle a un ordinateur et un téléphone portable potable. Elle n'est pas très bonne cuisinière mais fait des efforts depuis l'arrivée d'Aasir. Elle se déplace principalement en métro, à pied ou parfois à vélo. Elle a une voiture mais déteste rouler dans New-York. Elle est ici depuis cinq mois mais a encore du mal avec l'agitation de la ville. 18. C'est une jeune femme passionnée, drôle, attachante, trop généreuse, sensible, elle prend toujours tout pour elle et ne croit que peu en ses capacités. C'est une amoureuse de la vie. Sa fête préférée est Noël, même si elle n'a jamais aimé la façon dont sa famille célébrait cette fête. Depuis l'arrivée du petit garçon dans sa vie, elle a essayé d'établir des routines (aller à l'école ensemble en marchant, manger dans un petit restaurant du coin tous les jeudis soirs, découvrir un nouvel endroit chaque semaine, apprendre trois nouveaux mots anglais chaque jour...)

Si tu devais parler de l'amour, quelle définition en donnerais-tu? l'amour c'est la vie, sans amour le monde serait tellement plus triste. En travaillant en Afrique, on se rend vite compte que si ces gens n'avaient pas l'amour, que ça soit de leur femme, de leur mari, de leurs enfants, de leurs familles ou de leurs amis, ou même de sombres inconnus, alors ils n'auraient plus aucune raison de vivre. L'amour fait tourner le monde, qu'on le veuille ou non. Certains ont de la chance, d'autres non, mais je crois que le destin et la vie finissent toujours par mettre sur notre chemin la personne qui viendra changer notre vie pour toujours.

Penses-tu que les sites de rencontres peuvent aider à trouver le véritable amour? Pendant des années, je me suis coupée du monde, d'Internet et de tout ça, alors les sites de rencontre je n'y connais pas grand-chose. J'ai même entendu dire qu'on pouvait trouver l'amour grâce aux smartphones maintenant. C'est intriguant et terrifiant à la fois. Où est passé tout le plaisir de rencontrer quelqu'un, de chercher à lui plaire, de rougir quand il nous regarde pour la première fois? J'ai du mal à y croire, mais mon frère a rencontré sa copine comme ça, alors pourquoi pas finalement?



_________________
"i think my heart is better"
And I'm holding on for dear life, won't look down won't open my eyes. Keep my glass full until morning light, cause I'm just holding on for tonight. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 17/12/2017
déclarations envoyées : 150
faceclaim : carey mulligan/shiya
multinick : liz/cameron/austin

MessageSujet: Re: dancing with the stars (june)   Jeu 1 Fév - 19:56

+1

_________________
"i think my heart is better"
And I'm holding on for dear life, won't look down won't open my eyes. Keep my glass full until morning light, cause I'm just holding on for tonight. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 17/12/2017
déclarations envoyées : 150
faceclaim : carey mulligan/shiya
multinick : liz/cameron/austin

MessageSujet: Re: dancing with the stars (june)   Jeu 1 Fév - 19:56

A vous!

_________________
"i think my heart is better"
And I'm holding on for dear life, won't look down won't open my eyes. Keep my glass full until morning light, cause I'm just holding on for tonight. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: dancing with the stars (june)   

Revenir en haut Aller en bas
 
dancing with the stars (june)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE ON HEART :: Get To Know Me :: Some New Friends-
Sauter vers: