AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Valentine's Day
L'intrigue de la St Valentin est enfin là!
On vous invite donc à prendre connaissance de celle-ci par là.
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 about last time (atom)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 497
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: about last time (atom)   Lun 29 Jan - 17:12


douce quiétude qui ne durera pas. doux silence qui se fait pourtant au fil du temps plus pesant. ça ne va pas durer, ça va vite cesser. et à peine ton doigts appuie sur le dernier étage de ce building d'acier. building trop bien garder par ces gars de la sécurité aux passes multiples, t'aurais bien aimé ne pas passer cette sécurité, badge obsolète... ça t'aurais épargné ce léger doute sur les choses à venir. sur les évènements balancé dans tous les sens il y a quelques temps, fracassé au sol et plus abordé. tu les a reçu les demandes de sa part, peut-être pas lui en personne, ou peut-être que si... les demandes pour que tu viennes bosser, que tu reviennes suivre son ombre malgré ce qui s'est passé. mais t'étais occupé, entre un autre client et tes nuits dans les clubs, t'as passé ton tour. encore et encore jusqu'à finalement n'avoir plus que lui. lui et son job, lui et ses envies dictatoriales. une semaine que ça dure... tu as repoussé les choses dans ta tête, t'es pas du genre à t'en distraire Byron. t'es pas du genre à t'en faire. alors t'as laissé les choses se faire, après t'être sermonné en rentrant chez toi. après avoir songé quelques instant à son regard qui déjà se refermait tandis que son téléphone de boulot sonnait. qu'on l'informait d'un incident, de quelqu'un à voir, de tu ne sais quoi... t'as pas cherché à savoir parce qu'Atom il s'est refermé, un bref instant et que lorsqu'il s'est éloigné de ton corps, t'as pas attendu bien longtemps pour claquer la porte. sa froideur revenue d'entre les morts, t'as préféré te tirer. les complications t'es pas fais pour bien les gérer, pas dans ce domaine.
soupire.
le temps qui s'étire trop vite.
et en même pas quelques instants tu arrives déjà aux derniers étages de son bureau, de son immeuble privé au étages multiples... tu connais le chemin, tu le connais que trop bien. alors il te faut pas longtemps pour saluer d'un signe de tête son assistante personnelle au bureau toujours ouvert, il te faut pas de temps pour voir cette porte close et derrière ce boss au contrôle impossible à transpercer. soupire intérieur, tu hésites avant de décider à rentrer. tu n'as plus vraiment d'excuse pour ne pas le faire, tu as déjà été récupérer ton badge, comme à chaque fois que tu viens. tu as pris connaissance des vagues mouvements de la journée et de toute manière il faudra pas longtemps avant que d'autres viennent s'intriguer du temps que tu mets à aller le prévenir. ton visage se ferme, t'es juste l'absence d'émotion Byron, refermant comme toujours toute sensation. tu frappes finalement avant de pousser la porte de ce bureau immense et luxueux, dénotant toujours autant avec cet univers. toi toujours habillé de noir, jeans et chemise, jean et tee-shirt, parmi ces gens aux marques de luxes, ces filles si féminines qui courent partout... et pourtant son bureau à lui semble toujours d'un calme des plus serein. Bonjour. vous aviez besoin de moi ? tu restes distant, pas froid, jamais froid Byron, pas face à lui. pas comme ça.

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 08/10/2017
déclarations envoyées : 65
pseudo (prénom) : emilie
faceclaim : nicolas simoes, lilousilver
multinick : juste atom

MessageSujet: Re: about last time (atom)   Dim 11 Fév - 23:28

La soirée ne s'était pas finie comme elle aurait due, même si coucher avec Byron n'en faisait à l'origine pas partie. Un appel téléphonique avait tout gaché, un problème de livraison à gérer immédiatement, foutu décalage horaire...Atom était redevenu le patron d'entreprise, celui qui devait prendre les dures décisions qui s'imposaient et les assumer. Il s'était éloigné de Byron, comme s'il l'avait oublié en quelques secondes alors qu'il avait son corps pressé contre le sien, prêt à faire l'amour, prêt à le laisser faire ce que bon lui semblait de lui. Cette sensation avait été grisante, folle, et si agréable...mais maintenant qu'il redescendait sur terre, il se demandait si c'était là une bonne idée. Byron était parti sans attendre, conscient que le moment de grâce était fini. Atom était revenu, il avait reprit le contrôle pour ce soir là. Les jours étaient passés sans nouvelles du brun. Atom avait tout fait pour n'avoir ne serait ce qu'un message, l'appeler, appeler son agence, lui proposer une mission...mais rien, toujours rien. Le brun commençait à se demander s'il n'avait pas rêvé tout simplement, s'il n'avait pas fantasmé sur ce qu'il s'était passé. Jusqu'à ce qu'enfin, Byron n'entre dans son bureau, son territoire. Atom savait qu'il avait accepté de revenir, enfin, de reprendre la place qui était sienne à ses côtés. Le designer avait été d'une humeur éxécrable pendant son absence, mais même en sachant qu'il allait être là, les choses ne s'étaient pas améliorées, bien au contraire. Ca s'empirait, Atom sentait la perte de contrôle arriver et il voulait à tout prix l'éviter, de peur de ce qui pourrait arriver. Atom leva la tête de son bureau bien ordonné, posant son regard sur la belle créature qui venait de franchir les portes de son antre. Il avait envie d'attaquer, de savoir où il avait été, mais ce serait trop...trop lui justement, à quémander toujours. "Oui, j'ai plusieurs déplacements aujourd'hui, j'ai besoin de toi à mes côtés." répondit il avant de finalement se lever et contourner son bureau. Il avait laissé pousser sa barbe depuis la dernière fois où il avait vu Byron. Il fit plusieurs pas vers lui, s'arrêtant à quelques mètres seulement. "Etait tu malade ?" demanda t'il sans pouvoir s'en empêcher, c'était plus fort que lui, ce besoin de savoir, ce contrôle dont il avait tant besoin. "Ou ton absence était due à autre chose ?" demanda t'il, glissant ses mains dans ses poches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
about last time (atom)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Clinton Hill-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: