AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Valentine's Day
L'intrigue de la St Valentin est enfin là!
On vous invite donc à prendre connaissance de celle-ci par là.
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça aide énormément le forum à se faire connaître!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Stars can't shine without darkness - with Ian River

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 26/12/2017
déclarations envoyées : 19
pseudo (prénom) : Vitany
faceclaim : Bella Thorne
multinick : Pas pour le moment

MessageSujet: Stars can't shine without darkness - with Ian River    Mer 27 Déc - 23:06



Lexa Sparks
Ian River
Stars can't shine without darkness
13h. Je tournais en rond dans ma chambre, sans trop savoir que faire pour abréger la puissante sensation d'ennui qui m'envahissait un peu plus chaque minute passée sans rien faire. On était samedi et je n'avais rien de prévu, si c'était pas la loose par excellence ça... ! Je me laissais finalement tomber sur mon lit et lâchais un soupir agacé. Avec un mince espoir, je jetais ensuite un rapide coup d'œil à mon smartphone : rien. Un nouveau soupir franchissait mes lèvres. Pas un message, rien. Pas un seul truc intéressant. Personne n'était décidé à sortir aujourd'hui ou quoi ? Pas grave, je sortirai seule. Je me levais donc d'un bond, attrapais mon sac et dévalais à toute allure les escaliers pour arriver dans le salon où mes parents se trouvaient. « Je sors, à ce soir ! » balançais-je à la hâte en attrapant mon manteau et mon écharpe que je mettais rapidement. Je claquais la porte dans la foulée, bien trop pressée de m'éloigner de la maison.

Une fois assez loin de la maison, j'en profitais pour sortir mon paquet de cigarettes et mon briquet. Mes parents n'étaient pas encore au courant et je n'avais pas envie qu'ils le soient. Ils me considéraient encore comme leur petite fille parfaite, leur "princesse d'amour" et je n'avais pas envie de briser cette image qu'ils avaient de moi. Savoir que je fume leur briserait le cœur et je n'étais pas prête à affronter leur déception pour le moment. Alors, je me contentais de le leur cacher. Bon d'accord, le mensonge n'était pas mieux vous me direz, mais je vous ferais remarquer que toute vérité n'est pas bonne à dire. J'avais simplement choisi l'option qui me paraissait la moins pire, la moins égoïste. La moins douloureuse.

Je marchais d'un bon pas, en direction du centre-ville. Enfin, du centre-ville... Plutôt du cœur commercial du quartier dans lequel nous habitions. Clinton Hill était un quartier plutôt agréable, il fallait l'avouer. Je ne connaissais pas encore parfaitement le coin mais j'avais déjà repéré quelques endroits intéressants, comme le bar ou le café, par exemple. D'ailleurs, j'avais décidé de commencer doucement et de découvrir le café aujourd'hui. J'étais déjà devant : le Urban Vintage. Sans aucune hésitation, je poussais la porte et pénétrais à l'intérieur du café. L'ambiance était plutôt sympa, chaude et cosy. J'allais m'assoir à une table, commandant un cappuccino au passage. C'était vraiment un joli endroit... Parfait pour y faire des rencontres.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
En sac à main une sale gamine, du rouge carmin au bout des doigts, te brise les ailes d'un battement de cils.
Elle est si belle soudaine sans remord, amène ton coeur sanglant elle le mord, te donne son corps, t'en rends accro... te tire trois balles, poum poum poum dans le dos.
Et sur le trottoir y’a des cœurs qui saignent, des histoires d'amour au tournant fâché, où tous les discours ne sont que du temps gâché.
Des contrefaçons d’amour en suçons, te laisse des sons, amère du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/12/2017
déclarations envoyées : 49
faceclaim : Zac Efron
multinick : Aucun

MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness - with Ian River    Jeu 28 Déc - 18:03

C'était enfin le week-end. Ian avait éprouvé une assez longue semaine, très fastidieuse. Le monde de la finance était un monde difficile où seuls les requins survivaient. C'était presque un art de vivre pour réussir à ne pas se sentir submergé dans ce milieu où tout pouvait basculer d'une seconde à l'autre. Mais la pression, il savait gérer. Il avait été façonné pour cela et c'en était presque effrayant. Bref, il était samedi et c'était pour lui l'occasion de se détendre un peu. Il avait un petit dîner prévu ce soir avec un ami mais rien de bien spécial pour le reste de la journée. Il profitait alors de la matinée pour dormir et récupérer puis vers midi, il décidait de se préparer pour aller se promener en ville puis attendre de voir où le vent l'emporterait.. Il aimait les jours où il ne travaillait pas pour la simple et bonne raison qu'il pouvait se permettre de ne pas s'habiller en costume et de porter la cravate. Aujourd'hui, c'était jean blanc et petit pull gris.

Quelques minutes plus tard, il sortit donc de chez lui et s'installait confortablement dans son véhicule : direction centre-ville. Bien qu'il y passait assez souvent pour les affaires, il avait peu de temps pour flâner dans le coin. Une fois arrivé aux abords, il se gara dans une petite ruelle puis commençait à marcher en regardant les vitrines des multiples boutiques. C'était un quartier très vivant Après une petite demie heure de marche, il finit par atterrir devant un café. Il décida d'y faire une halte avant de poursuivre sa promenade. Il pénétrait alors à l'intérieur du lieu et aperçut une tête qu'il connaissait assez bien. En tout cas, suffisamment pour qu'il puisse se permettre de la déranger sans aucune gêne. Il s'agissait de Lexa. Elle était la fille des amis de son père. Ils se voyaient de temps à autre dans certaines occasions et s''étendaient à merveille la plupart du temps. C'était une fille charmante et même plus que ça.. Mais il s'était refusé de tenter quoique ce soit avec elle en raison de son âge tout d'abord mais aussi car ce serait très étrange pour les deux familles respectives. De plus, elle était décidément bien trop jeune pour qu'il puisse "jouer" avec. C'était donc hors de question. Au contraire, il cherchait plutôt à l'épauler lorsque celle-ci pouvait en avoir besoin et peut-être même de lui prodiguer quelques conseils sans pour autant la juger ou lui dire ce qu'elle devait faire. Il détestait faire la morale. Il donnait juste son point de vue et il en avait pour tout. Il n'y avait pas un seul sujet dont Ian River ne se sentait capable de parler.. si ce n'est peut-être des petits problèmes intimes féminins.

C'est alors tout naturellement qu'il se rendit à la table de Lexa. Il arriva juste derrière elle, la décoiffant quelque peu pour la faire sursauter. Il s'installa ensuite directement face à elle en commandant à son tour un cappuccino.
"Je n'imaginais pas que je tomberais sur toi. Comment va la future grande star de cinéma ?" Il lui souriait gentiment, espérant ne pas avoir interrompu des réflexions profondes qu'elle pouvait avoir avec elle-même. Cela lui faisait plaisir de la revoir, il avait peu de temps pour passer du temps avec les gens qu'il appréciait et cela faisait déjà quelques temps que tout deux n'avaient pu discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 26/12/2017
déclarations envoyées : 19
pseudo (prénom) : Vitany
faceclaim : Bella Thorne
multinick : Pas pour le moment

MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness - with Ian River    Ven 29 Déc - 0:22



Lexa Sparks
Ian River
Stars can't shine without darkness
J'observais sagement les environs. Il n'y avait pas beaucoup de monde dans le café, ce que je trouvais étrange. On était en début d'après-midi pourtant, c'était bien l'heure du café, non ? Remarque, peut-être que le rush était plutôt le matin, ce qui, tout compte fait, paraissait logique. Mon regard s'attardait finalement sur la décoration du café : les murs peint d'une couleur claire, étaient presque entièrement recouverts par diverses affiches. La serveuse arrivait finalement avec mon cappuccino, alors que je me perdais dans la contemplation de la carte. Je la remerciais avec un sourire, avant de porter la tasse à mes lèvres pour goûter ce fameux cappuccino dont l'odeur me promettait déjà monts et merveilles. Et il tenait sa promesse : son goût était aussi agréable que sa senteur. Il était légèrement sucré et le café n'était pas trop fort, ce qui était agréable. Je n'aimais pas particulièrement le café noir... Et même pas du tout, en fait. C'était bien pour cela que je choisissais toujours un cappuccino.

J'étais d'ailleurs entrain de tremper une nouvelle fois mes lèvres dans le précieux nectar lorsque je sentis une main m'ébouriffer les cheveux. Je lâchais un bref grognement, le nez toujours dans ma tasse, pas vraiment ravie sur le coup. Je finissais par reposer délicatement mon cappuccino sur la table. Et voilà que je découvrais, assis nonchalamment devant mon nez, ce très cher Ian. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres, alors que mon regard brun s'aventurait sans gêne sur le corps de Ian. L'hiver était vraiment une vilaine saison, les pulls étaient des traîtres. Reportant finalement mon attention sur Ian en sa globalité, je répondais : « Je ne l'imaginais pas non plus à vrai dire, Ian. » Je plongeais ensuite mes prunelles dans les siennes, et me penchais légèrement vers lui. « Je vais bien. Que me vaut cette visite pour le moins inattendue ? » demandais-je ensuite, réellement curieuse. Sans doute qu'il passait par-là et qu'il avait assez de temps à m'accorder en ce début d'après-midi. Je savais qu'il avait un métier prenant et qu'il était rare qu'il trouve du temps pour lui. Il me manquait, parfois. Même si des fois, il jouait un peu trop au grand frère, et qu'il en devenait un poil trop... Agaçant. Mais je lui pardonnais ces quelques faux pas. Parce qu'il avait cette bouille d'ange et que je ne savais pas le bouder plus de 5 minutes.

D'ailleurs... Peut-être bien que je devrais vous parler de lui. Ian, c'est le fils d'un ami de mon père. On s'est connu via des dîners principalement. On se voyait assez régulièrement pour créer un lien. J'avoue, au début, j'ai plutôt été tentée de le draguer. En même temps... Quelle fille ne craquerait pas devant un homme comme Ian ? La différence d'âge ne me fait pas peur, mais lui, il était sur la réserve. Avec le temps, j'ai finalement oublié l'idée de le séduire, mais il m'arrive encore de temps en temps de le dragouiller pour m'amuser, parce que je sais que ça le fait râler. Et moi, j'adooore le faire râler !
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
En sac à main une sale gamine, du rouge carmin au bout des doigts, te brise les ailes d'un battement de cils.
Elle est si belle soudaine sans remord, amène ton coeur sanglant elle le mord, te donne son corps, t'en rends accro... te tire trois balles, poum poum poum dans le dos.
Et sur le trottoir y’a des cœurs qui saignent, des histoires d'amour au tournant fâché, où tous les discours ne sont que du temps gâché.
Des contrefaçons d’amour en suçons, te laisse des sons, amère du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/12/2017
déclarations envoyées : 49
faceclaim : Zac Efron
multinick : Aucun

MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness - with Ian River    Ven 29 Déc - 18:40

Quel heureux événement d'être tombé sur Lexa ! C'était une fille avec qui il pouvait se lâcher assez aisément. En même temps, il la connaissait depuis tellement de temps qu'elle était presque devenue sa petite sœur, ou tout au moins une sorte de cousine qu'il voyait de temps à autre. S'il pouvait se le permettre, il passerait probablement un peu plus de temps en sa compagnie. Il n'avait pas envie de perdre ce lien, quel qu'il soit, qui les unissait. C'était important et même s'ils n'avaient plus autant l'occasion de bavarder, ils avaient en quelque sorte le devoir de savourer ces moments, aussi rares soient-ils. Elle semblait aller bien. En même temps, il n'a jamais su elle lui faisait suffisamment confiance pour qu'elle lui raconte tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle n'était pas toujours facile à comprendre et puis, elle avait sûrement de meilleures personnes à qui se confier. Ian n'était pas vraiment le plus disponible et le plus fiable en termes de conseils.

Il fixait Lexa droit dans les yeux lorsqu'elle se penchait face à lui. Que lui valait cette visite inattendue ?.. Hmm, voyons voir..
"Il y a deux jours tu étais dans mon rêve. Un rêve très oppressant d'ailleurs. Et ce matin, je me suis dit.. Lexa a besoin de moi. Et voilà, ton héros est là ! Raconte moi tout maintenant." Il se mit à rire tout en inclinant légèrement sa tête vers le côté gauche. Toujours le sourire aux lèvres, il poursuivit ses propos avec un peu plus de sérieux cette fois-ci. "En réalité, je me baladais simplement. J'avais besoin de marcher et tu étais là. Par contre, la partie sur le rêve, je t'assure que c'est vrai !" Il s'en souvenait même presque avec tous les détails. Effrayant.

Quelques secondes après, le serveur déposa le cappuccino de Ian sur la table. Il le remercia et porta de nouveau son attention sur la jeune demoiselle. Il passait sa main droite sur ses cheveux tout en replongeant son regard en direction de celui de Lexa. "Et toi, pourquoi es-tu ici, seule ? Tu ne devrais pas être en train de faire du shopping avec une copine un samedi après-midi ?" Son ton était légèrement narquois mais il n'y aucune méchanceté ou jugement dans ses propos. Et puis la question était légitime. Ou il se pourrait alors qu'elle attendait quelqu'un et qu'il était finalement en train de la déranger mais ça n'aurait pas été un problème. Il avait déjà, à plusieurs reprises, rencontré quelques unes de ses amies. De plus, il n'était pas encore si vieux.. Elle devrait pouvoir assumer si tel était le cas.

En réalité, il voulait juste avoir de ses nouvelles. Il ignorait s'il s'y prenait bien. C'était toujours assez difficile de discuter avec une personne qui est en train de se forger. Le caractère d'une personne s’avère être très changeant à l'âge de 16/17 ans et il était difficile de saisir le sens de chacune des paroles ou de chacun des gestes. Il en avait parfaitement conscience. Cela ne faisait pas si longtemps qu'il était encore dans ce cas.. D'ailleurs, il continuait de se chercher même si désormais, il n'avait plus tellement le pouvoir sur son destin. Il avait juste l'impression d'être bloqué dans un monde dans lequel il n'était pas capable de s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 26/12/2017
déclarations envoyées : 19
pseudo (prénom) : Vitany
faceclaim : Bella Thorne
multinick : Pas pour le moment

MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness - with Ian River    Ven 29 Déc - 21:42



Lexa Sparks
Ian River
Stars can't shine without darkness
Je ne le quittais pas du regard, buvant ses paroles comme s'il me racontait quelque chose de super important. C'était un peu ça le problème avec Ian : j'étais assez souvent hypnotisée par sa voix chaude et caressante. Parfois, il m'arrivait de me demander la raison pour laquelle je craquais aussi facilement sur les hommes comme lui. Peut-être ce côté protecteur et tendre que les mecs de mon âge n'ont pas forcément... ? Ou peut-être tout simplement que j'arrivais à mélanger mes sentiments. Je le voyais un peu comme le grand frère que la vie n'avait pas voulu me donner. Et pourtant, je n'arrivais pas pour autant à ne pas le désirer. Souvent, il me répondait que j'étais jeune et que je changerais. Que c'était parce que je me cherchais, patati patata. Enfin bref, les discours de vieux quoi. « Ah oui ? Dans ton rêve, carrément ? J'ose espérer qu'il était intéressant ! » lançais-je en laissant un petit rire doux m'échapper. C'était assez drôle de l'entendre avouer ce genre de détail. Oppressant... ? Pour quelle raison ? Quelques secondes, je laissais mon imagination prendre le relais, avant de secouer brusquement la tête pour stopper net mes pensées. Le rouge aurait presque pu me monter aux joues, si j'avais été légèrement moins extravertie de nature.

Je profitais de ce moment de calme pour prendre une nouvelle gorgée de mon cappuccino. Le contenu de ma tasse avait déjà bien diminué. Il restait déjà moins de la moitié. Je relevais les yeux et les plongeais dans ceux de Ian lorsqu'il me posait la fameuse question : pourquoi étais-je donc seule ici alors qu'on était samedi après-midi. Un court instant, je fronçais les sourcils. Alors ça, c'était une sacrée bonne question ! « Personne ne pouvait sortir et moi je ne voulais pas rester enfermée à la maison. Je me suis dis que c'était un temps idéal pour faire de nouvelles rencontres. Puis j'avais envie d'un cappuccino alors... Me voilà ici ! » En fait, je n'attendais personne, mais croiser la route de Ian avait suffit à me rendre heureuse. J'aimais les moments que je passais avec lui. Quant au fait de croiser des amies alors que j'étais en sa compagnie... Ca ne me gênait pas le moins du monde, au contraire. Il y avait bien pire compagnie que lui ! Puis je faisais baver de jalousie les autres filles du lycée.

« Mon héros... C'est pas totalement faux ça ! » rigolais-je, en me mettant à jouer avec une mèche de mes cheveux. Je glissais de nouveau mes iris bruns sur lui. « Tu m'avais manqué, Ian. » rajoutais-je en arrêtant de jouer avec ma mèche de cheveux.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
En sac à main une sale gamine, du rouge carmin au bout des doigts, te brise les ailes d'un battement de cils.
Elle est si belle soudaine sans remord, amène ton coeur sanglant elle le mord, te donne son corps, t'en rends accro... te tire trois balles, poum poum poum dans le dos.
Et sur le trottoir y’a des cœurs qui saignent, des histoires d'amour au tournant fâché, où tous les discours ne sont que du temps gâché.
Des contrefaçons d’amour en suçons, te laisse des sons, amère du sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/12/2017
déclarations envoyées : 49
faceclaim : Zac Efron
multinick : Aucun

MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness - with Ian River    Sam 30 Déc - 17:41

Il ne cachait pas sa joie et son enthousiasme de retrouver Lexa. Elle était d'une telle fraîcheur qu'il se sentait déjà revigoré après quelques minutes passées avec elle. Il ne comprenait pas spécialement la raison du pourquoi cela lui faisait du bien mais il imaginait que c'était peut-être ce que ressentait un grand frère quand il retrouvait sa petite sœur après un certain temps sans s'être vus. Il lui avait même avoué qu'il avait rêvé d'elle. Avant qu'elle ne s'imagine trop de choses étranges, il comptait lui en faire un résumé. "Intéressant ?! Cela dépend pour qui ma chère ! Alors.." Il prit un faux air sérieux, prit une gorgée de son cappuccino puis ouvrit la bouche. "Nous étions dans une boutique de vêtements alors tu me connais, là déjà pour moi,  c'est le début d'un cauchemar." Il riait déjà avant de poursuivre car c'était loin d'être la pire chose qui s'est passée. "Tu étais là et tu passais ton temps à essayer de nouvelles tenues que tu tenais absolument à me montrer. Et à chaque fois que l'une d'elles te plaisait, tu l'achetais. Et avec mon argent !" Il riait de plus belle tout en continuant de regarder droit dans les yeux la lycéenne. "Mais là où ça devenait vraiment bizarre, c'est lorsque j'essayais de sortir. Les agents de sécurité m'en empêchaient. Ils me ramenaient vers toi et je continuais de sortir des billets de ma poche pour te payer tes fringues. Tu ne t'arrêtais plus et je commençais à paniquer. J'ai fini par courir vers la vitre, j'ai bondi dessus et tout a explosé. Puis je me suis réveillé." Et c'est à ce moment là qu'il se rendit compte que c'était vraiment ridicule ! De plus, il s'était senti mal pendant ce rêve étrange. Toutefois, il n'en avait toujours pas compris la signification. "Ça ne peut être que de ta faute, tu as dû me rendre fou à une époque !", dit-il avec un léger sourire coin tout en continuant de boire sa boisson chaude.

Elle était donc venue seule et n'avait rien prévu. Au moins, il ne dérangeait pas et pouvait continuer de taper un peu l'incruste histoire de voir ce qu'elle avait à lui raconter comme péripéties depuis la dernière fois qu'ils avaient discuté. Elle se moqua ensuit quelque peu de lui tout en caressant délicatement ses mèches de cheveux. Il ignorait si c'est une chose dont elle était au courant mais il adorait quand elle faisait ça. Cela dit, il était hors de question qu'il lui fasse savoir un jour. Il détournait alors un peu le regard, feignant d'observer l'horizon. Il lui avait manqué et la réciproque était vraie.
"Tu m'as beaucoup manqué aussi Lexa. Je regrette de ne pas te voir plus souvent." Il baissait ensuite quelque peu la tête. À cet instant, il regardait les imperfections de la table sur laquelle étaient posées leurs deux tasses. Ces petits détails attiraient souvent l’œil de Ian. Il s'était toujours demandé s'il était le seul à porter autant d'attention à ceci. Enfin, il savait pertinemment que non. C'était juste qu'il n'y avait aucun intérêt à le faire savoir. Il se redressa ensuite pour faire de nouveau face à Lexa. "Parle moi de toi maintenant. Je veux tout savoir et surtout, si tu as un quelconque problème, tu sais que tu peux me parler. Je te promets d'éviter les discours ringards de vieux !" Maintenant qu'il savait qu'elle n'avait aucun plan particulier, il saisissait l'occasion d'avoir une conversation un peu plus profonde avec sa petite sœur de cœur. Il ignorait si elle lui en voulait de son absence et de son indisponibilité au quotidien mais il ferait tout pour se rattraper. Il avait conscience qu'il était important d'accorder du temps aux personnes qu'il appréciait même si cela était toujours beaucoup plus facile à dire qu'à faire, de toute évidence.. "Et je te paye ton cappuccino ! Avec tous les vêtements que je t'ai offerts en rêve, je ne suis plus à ça près." De nouveau, un léger rictus se dessina aux contours de ses lèvres. Il était définitivement ravi d'être tombé sur elle en ce samedi après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness - with Ian River    

Revenir en haut Aller en bas
 
Stars can't shine without darkness - with Ian River
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Stars can't shine without Darkness. » † Lorenzo
» Maliah || Stars can't shine without darkness
» (jon) stars can't shine without darkness
» Exy ✴ Stars Can't Shine Without Darkness [100%]
» Stars can't shine without darkness [PV Hideki & Tintallë]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Clinton Hill-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: