AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Christmas
Deux intrigues et le génial flood de Noël.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 22/11/2017
déclarations envoyées : 119
pseudo (prénom) : lélia
faceclaim : jake hot gyllenhaal /lolitaes
multinick : nop

MessageSujet: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Dim 3 Déc - 21:29



le mois de décembre qui débute. les fêtes qui approchent et les cadeaux que tu dois vite trouver. tu as pris du temps ce week-end pour trouver ce qu'il faut pour tes proches, ta fille, ta femme, ta soeur et tes parents. tu essayes aussi. comme chaque année, de faire plaisir à tes employer. tu fais des jeux, des cadeaux à gagner par jours. des loteries. enfin voilà t'essayes de leur faire plaisir. tu as beau être un homme autoritaire et puissant au fond tu as un coeur qui fonctionne toujours très bien. la période des fêtes tu adores ça, l'idée d'être tous ensemble dans le bonheur et l'amour sauf que cette année c'est beaucoup plus délicat. la relation avec ta femme se dégrade au fil du temps et de ton côté tu n'arrange pas la situation. tu continues ton cirque à sortir, rentrer tard ou pas du tout. trouver des femmes sublimes pour passer une belle nuit. en ce dimanche tu ne voulais pas de n'importe qu'elle femme, juste d'une que tu retrouves régulièrement. une belle brune aux forme divine qui te rend heureux une nuit entière. tu n'as pas hésité à lui envoyer un message pour lui donner rendez-vous au Rio Grande Hotel, celui qui vous sers de lieu pour vos retrouvailles amoureuse. vous changez à chaque fois de chambre, tu t'occupes toujours de tout. parfois vous allez chez elle mais jamais chez toi, impossible. le premier sur place, tu prend le temps de mettre une ambiance dans la chambre, des bougies, du champagnes, de la musique c'est toujours comme ça entre vous. pas de sentiments rien qu'un instant de plaisir partagé. lisbeth à l'air d'apprécier ta compagnie et bien souvent elle en redemande. tu adores la brune, réellement. même si parfois tu as l'air d'être un connard charmeur tu sais apprécier les belles femmes, celle qui devrais trouver l'amour au lieu qu'un coureur comme toi. cependant y a un problème, elle ne connait rien de ton mariage, elle te crois célibataire, furieux contre l'amour. lis est loin de t'imaginer marié et père une petite fille. tu ne désir pas qu'elle l'apprenne ça mettrais fin à votre relation qui te convient très bien. les coupes de champagne à peine remplis que tu entends quelqu'un frapper à la porte, avant d'ouvrir tu prend le temps de fermer les rideaux épais à l'abris des regards, tu ne prends aucun risque. direction la porte de la chambre pour l'ouvrir et découvrir cette magnifique femme face à toi. un sourire qui étire tes lèvres, tu lui tend la main en l'invitant à rentrer. - tu es toujours sublime lisbeth.  dis-tu en embrassant tendrement le coin de les lèvres pulpeuses et légèrement parsemé de rouge à lèvre. la porte qui se ferme, vous laissant seul pour une nuit de plaisir.

@Lisbeth Carpenter

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 1267
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ shiya
multinick : cameron & june

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Lun 4 Déc - 18:53

rio grande hotel - the room 104
abel&lisbeth


Pendant longtemps, Lisbeth avait été seule, elle avait cherché cette solitude comme on cherche la compagnie d’autres personnes. Souvent, les gens se referment quand ils perdent un être cher. Liz n’avait pas cherché à se refermer, mais petit à petit, elle s’était rendue compte que sa vie sociale était loin d’être aussi excitante qu’elle avait pu l’être lors de ses études. Une partie bénie de sa vie qu’elle avait partagée avec l’homme qu’elle aimait. Dorénavant, elle était plus que l’ombre d’une femme indépendante et forte. Elle avait sa boutique, qu’elle adorait, elle cherchait activement à retrouver un logement après l’incendie du sien, même s’il semblait que c’était plus compliqué pour une femme célibataire que pour une parfaite petite famille de trouver un foyer parfait.
Alors depuis quelques temps, pour brouiller les pistes, pour retrouver les plaisirs charnels, pour se sentir femme à nouveau et puis surtout pour se sentir vivante à nouveau, la jeune femme avait rencontré un homme, qui lui plaisait, beaucoup. Pour le moment, Abel et elle ne s’attendaient à rien de plus qu’une simple relation qui ne les menait qu’à de vagues plaisirs du corps. Elle aimait cette relation, elle aimait sentir la peau de son amant contre la sienne, mais elle ne voulait rien de plus, alors ça leur convenait très bien tous les deux.

Elle ne connaissait pas grand-chose de l’histoire de son amant, et à vrai dire elle n’était pas certaine d’avoir envie d’en savoir davantage. Elle ne lui avait pas parlé de sa famille, de son mari décédé, de tout l’amour qu’elle portait à son fils. Il savait qu’elle en avait un, il savait que sa maison s’était envolée dans un incendie récemment, mais c’était tout.
La jolie brune fit son apparition au Rio Grande Hotel, l’endroit qui abritait leur relation cachée, un endroit qu’elle prenait beaucoup de plaisir à rejoindre. Elle se renseigna pour le numéro de la chambre, puis monta à l’étage et à la chambre sélectionnés par Abel. Elle donna quelques petits coups dans la porte puis attendit de voir apparaitre le visage de son amant. Et il lui arracha un sourire quand il ouvrit la porte, lui signifiant qu’elle était belle comme toujours.

Et toi toujours aussi élégant.

Un baiser délicat se déposa sur la joue piquante du jeune homme et la belle rentra dans la chambre d’un air discret. Elle ne voulait pas rencontrer de personnes qu’elle connaissait, ce qui serait difficilement le cas par ici. Entrée dans la chambre, elle ouvrit son manteau long et révéla la surprise qu’elle avait préparée pour son amant, lui donnant encore plus envie d’être séduisante et même davantage.

Je t’ai réservé une petite surprise ce soir. J’espère qu’elle te plaira.

Lisbeth révéla un déshabillé noir en dentelle d’une rare sensualité, pour elle en tous cas. Enfin elle retrouvait son côté sexy, et ça lui plaisait. C’est son frère qui serait fier d’elle…



_________________
take me back to the start
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 22/11/2017
déclarations envoyées : 119
pseudo (prénom) : lélia
faceclaim : jake hot gyllenhaal /lolitaes
multinick : nop

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Lun 4 Déc - 23:02



la plupart de ton entourage connais ton caractère, ton comportement infidèle. c'est pas une fierté, au contraire. tu détestes être le connard de service mais tu as commençais, la première fois quelques mois après la naissance de ta petite fille. c'était difficile avec ta femme, les disputes, le bébé. tu n'avais aucune idée de comment t'y prendre. alors tu as craqué. t'es partie trouver du réconfort ailleurs et depuis tu es celui qui ne respecte plus rien, ni son mariage, son couple, ni sa femme. tu te dégoûte réellement de faire souffrir ta famille de cette façon. c'est loin d'être le mariage que tu voulais. maintenant tu t'arrêtes plus, le mal est fait. tu devrais juste partir, laisser ta femme seule, avoir une garde partagé. ça serait plus simple pour tout le monde. pourtant tu es borné et surement con sur les bords. tu t'accroches. tu la touche plus ta femme, tu touches d'autres femmes, les courbes qui t'attirent le plus restent ceux de lisbeth. depuis votre premier rendez-vous tu a eu envie de la revoir. de retrouver cette sublime créature dans tes bras. reprendre possession de son corps et de son âme durant une nuit charnel. c'est le plaisir sans sentiments, même si tu la respecte et l'aime bien. sa douceur et sa délicatesse. son histoire tu ne l'a connais pas entièrement, tu connais juste son présent, l'accident de son appartement et son fils. son fils qui a le même âge que ta fille. de son côté, elle ne connait rien de toi, t'essayes de rester vague mais peut être qu'un jour tu laissera ta langue ce délier un peu. la belle brune ne tarde pas à trouvé la chambre loué pour la nuit. tu ouvres la porte pour découvrir ta maîtresse, toujours aussi magnifique. tu gardes tes pulsions pour plus tard mais rien que de sentir son odeur et ses lèvres contre ta joues te fait déjà de l'effet. tu fermes la porte derrière elle alors qu'elle s'engouffre dans la chambre lentement, ton regard qui parcours son corps caché sous un grand trench beige. lentement, elle fait durer le plaisir et laisse découvrir l'intérieur de son manteau, un ensemble en dentelle noir très sexy et séduisant. ses formes mises particulièrement en valeur. la bouche entrouverte alors que tu détails son corps de bas en haut. chaque parcelle de sa peau. une surprise, tu lâche un petit rire amusé en levant le regard sur son visage. - bon dieu. je pourrais te dévorer. là, maintenant. dis-tu en passant une main dans tes cheveux puis ta nuque, tu te retient de ne pas lui foncer dessus. c'est trop tôt, toi qui essaye d'être romantique la belle brune te pousse au vice encore plus et ça te plait beaucoup. ton regard toujours sur l'ensemble de liz, tu n'arrives vraiment pas à détourner les yeux. rapidement tu secoues le visage et te dirige vers la table où sont les coupes de champagne. tu t'apprêtes à les prendre mais tu te stop quelques seconde. ton cerveau bouillonne. un grognement dans ta barbe, - au diable le champagne. tu fais demi-tour rapidement vers ta proie, cette belle brebis. tu fonces sur elle, l'attrapant d'un bras autour de sa taille ta main puissante qui se pose dans le creux de ses reins, tu la plaque contre ton corps. ton autre main qui se glisse contre sa joue, rapidement tes lèvres trouvent les siennes dans un baiser fougueux. la douceur de sa bouche et la chaleur de la tienne, le feu qui rencontre la glace. c'est doux, c'est fort. 

@Lisbeth Carpenter

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 1267
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ shiya
multinick : cameron & june

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Mar 5 Déc - 19:50

rio grande hotel - the room 104
abel&lisbeth


Lisbeth ne s’accrochait pas, elle ne savait pas comment c’était possible, elle qui avait toujours cru à l’amour, le vrai, mais elle savait qu’elle parvenait à ne pas s’attacher. Cependant, il n’y avait qu’Abel, dans son lit et dans sa tête, il n’y avait que lui pour le moment. Elle ne pouvait pas faire comme ces femmes qui jouaient de leurs charmes pour charmer tout un tas d’hommes. Elle savait que celui-ci lui plaisait, physiquement, et elle savait aussi qu’elle lui plaisait beaucoup, tous les deux prenaient du bon temps, ils s’amusaient, et c’était au final tout ce qui comptait pour l’instant.
Cependant, il y avait quelque chose en lui qui la rendait curieuse, parfois elle avait envie de lui poser des questions, elle avait envie d’en savoir plus sur l’homme qui partageait sa couche, mais à quoi bon au final ? Tout ce qu’elle savait, tout ce qu’elle avait besoin de savoir, c’est que ce déshabillé en dentelle noire sous son trench beige lui faisait un effet dingue. Ca, c’était le principal, pas vrai ?

Il semblait avoir envie de se rincer la bouche avec quelques bulles, et elle ne pouvait que le comprendre. Lisbeth avait laissé tomber la ceinture de son trench, le laissant ouvert sur ce magnifique déshabillé qu’elle avait acheté spécialement pour l’occasion. Elle avait enfin envie de se sentir désirable, sensuelle, sexy, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le regard qu’Abel posait sur elle, et cette voix qu’il prenait quand il lui disait qu’il pouvait la dévorer… Elle sentait les poils de ses bras se hérisser, elle sentait un frisson lui parcourir l’échine, elle sentait toutes ces petites choses qui lui donnaient envie de faire l’amour maintenant. Mais l’attente était encore mieux. Abel s’approchait des flûtes de champagne, mais il ne lui fallut pas longtemps pour faire demi-tour et la rejoindre pour s’emparer sensuellement de ses lèvres.

Je ne te le fais pas dire.

Le champagne pouvait largement attendre, alors que le plaisir charnel se faisait pressant, presque trop. Lisbeth n’attendait que ça. Elle se débarrassa rapidement de ce trench qu’elle fit glisser au sol et suivit le rythme des pas d’Abel, juchée sur ses talons hauts. Liz enroula ses bras autour de la nuque de son amant, frissonnant à chaque caresse, à chaque passage de ses doigts sur son corps, elle ne pouvait plus attendre. Doucement, elle se tourna pour l’attirer vers le grand lit qui trônait au milieu de la pièce. Tous les deux ne pouvaient cacher leur ardeur. Elle la première… Et déjà la voilà qui sentait son déshabillé se soulever doucement.



_________________
take me back to the start
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 22/11/2017
déclarations envoyées : 119
pseudo (prénom) : lélia
faceclaim : jake hot gyllenhaal /lolitaes
multinick : nop

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Mar 5 Déc - 23:23



Depuis un certain temps tu voyais liz, cette jeune femme séduisante que tu avais rencontrée dans un bar, un club. Un simple verre, des paroles échangés et vous avez décidez de vous rejoindre. Une rencontre banale mais qui vous a conduit jusqu’ici. Voilà quelques mois que tu laisse liz entrer dans ta vie enfin en apparence. Tu ne souhaites pas qu’elle en apprenne plus sur ta vie personnelle même si tu sais que ça lui ferait plaisir de te connaitre. D’un autre côté ça ferais évoluer votre relation, tu le sais. Inconsciemment tu t’attaches à elle. Depuis quelques semaines tu ne vois aucune autre femmes, disons que le boulot te prend beaucoup de temps, tu sors toujours le soir, dans des bars mais tu n’as pas cette envie de trouver une femme pour passer la nuit. Avec liz c’est différent, c’est un jeu agréable auquel tu adores jouer et elle aussi. Elle s’amuse toujours, la preuve ce soir. Cette surprise qui la rend irrésistible. Toi qui es toujours sous contrôle de tes pulsions, tu sais te calmer et rester distant. Pourtant ce soir liz fait sortir la bête et cette bête à faim. Très faim de son corps. D’une nuit de plaisir. alors oui, le champagne attendra. Peu importe ce que tu as préparé, tu veux juste liz. Tu veux profiter de cette surprise, de son corps séduisant et rien que pour toi. Tel un lion tu fonces sur ta proie, elle tremble d’impatience. Incapable d’être distant, tu trouves rapidement la douceur de sa bouche dans un baisé sensuel, ta main qui la plaque contre ton corps et qui trouve la délicatesse de sa peau. le satin de cette ensemble sous tes doigts. Tu as hâte de lui enlever pour découvrir les parcelles de son corps que tu connais déjà trop bien. Plus pressante que toi, liz laisse tomber son trench sur le sol, du haut de ses talons elle t’entraîne avec elle vers le lit. C’est rapide mais insoutenable. Le besoin tyrannique d’être l’un contre l’autre. A peine près du lit, tu la renverse lentement sur le lit.  son corps étendu sur la soie du drap. tu la laisse seule quelques seconde, encore debout devant elle, tu déboutonne ta chemise, l’ouvrant entièrement. Puis finalement tu surplomb son corps du tien. tes mains qui s’aventurent sous le tissus de son déshabillée. Ta bouche qui retrouve la sienne, la chaleur de sa peau sous tes doigts, un ensemble de détails qui fait bouillir ton corps. Liz, cette jeune femme qui te rend fou. Tes baisers qui se détournent de sa bouche pour rencontrer la tendresse de son cou. – tu me rends fou liz. Murmures-tu près de son oreille. tes mains remontant le fin tissus qui couvres ses formes. 
@Lisbeth Carpenter

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 1267
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ shiya
multinick : cameron & june

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Mer 6 Déc - 15:54

rio grande hotel - the room 104
abel&lisbeth


Elle ne voulait pas se précipiter, elle aimait la lenteur des événements, elle aimait prendre son temps pour sentir chaque geste, chaque caresse, et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de l’attirer vers le lit, elle ne pouvait s’empêcher de faire en sorte que tout aille plus vite, plus fort, tel un tourbillon qui allait les attirer irrémédiablement dans ce lit, dans ces draps de satin, des draps dans lesquels elle rêvait de se retrouver, des bras forts dans lesquels elle rêvait de se perdre depuis des heures déjà. Et à mesure qu’elle sentait la dentelle noire de son déshabillé remonter le long de sa cuisse, la seule chose à laquelle elle pouvait penser, c’était son corps nu contre celui fort et viril d’Abel.
La seule chose dont Lisbeth avait envie, c’était de sentir ses mains se balader sur son corps, mais la patience, la lenteur, toutes ces vertus qu’elle possédait habituellement, elle savait que dans ce cas précis, elles allaient lui être d’une grande utilité. Car elle voulait qu’il prenne son temps, elle voulait sentir le moindre mouvement. Elle voulait ressentir le moindre frisson et pour le moment, c’était amplement le cas.

Alors qu’elle se retrouvait à présent allongée sur le lit, elle sentait la main de son amant se glisser sur ses cuisses, dévoilant de plus en plus son anatomie plus qu’avantageuse. Jamais elle n’aurait eu le courage de dire qu’elle était une belle femme mais il allait de soi, et elle ne pouvait le nier, qu’elle était plutôt bien faite. La jeune femme sourit, émit un léger râle de satisfaction quand elle sentit la main d’Abel à l’intérieur de ses cuisses, puis elle commença à caresser son torse. Sa chemise ouverte révélait un torse parfait, musclé juste comme il fallait, bref, tout ce qu’elle aimait chez un homme.

Et toi aussi tu me rends dingue. Ca m’avait manqué, une semaine c’est bien trop long.

Mais son travail, celui d’Abel, son fils, il y avait des contraintes à ce genre de relations sans attaches mais ça ne lui déplaisait pas du tout.

Mais les retrouvailles n’en sont que plus agréables.

Ils étaient encore en train de parler alors qu’il y avait des choses bien plus intéressantes à faire pour le moment, comme par exemple observer cette bretelle qui glissait à présent le long du bras de la belle, comme si elle avait envie d’en révéler encore un petit peu plus. La chaleur montait, c’était une bonne idée finalement…


_________________
take me back to the start
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 22/11/2017
déclarations envoyées : 119
pseudo (prénom) : lélia
faceclaim : jake hot gyllenhaal /lolitaes
multinick : nop

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Lun 11 Déc - 22:39



De nature toujours très démonstratif, tu adores complimenter liz et pour raison elle est sublime. Elle a besoin de l’entendre, de le savoir même si c’est une évidence pour toi. Pour elle ça reste très agréable à entendre. Ce soir tu n’as pas besoin de lui dire, elle le comprend dans tes gestes. Tu es impatient alors que tu avais préparé du champagne, des bougies, tu voulais que ce soit parfait comme toujours mais cette fois c’est différent. Elle a sorti le grand jeu la demoiselle et tu adores ça. tu aimes les surprises surtout de ce genre. Son grand sourire taquin, ses cheveux noirs qui contrastent avec sa peau blanche, tu ne résiste pas longtemps au spectacle que la jeune femme t’offre sous son trench. Rapidement tu la retrouve contre ton corps, tes mains baladeuses qui caressent sa peau douce. Le tissu de son déshabillé ne reste pas longtemps pourtant tu résistes encore à lui enlever. Rapidement elle se retrouve allongée sur le lit, ton corps qui surplomb le sien, frêle. Tu trouves la chaleur de ses lèvres puis descend dans son cou, embrassant chaque parcelle de sa peau, ton murmure contre son oreille. oui elle te rend fou, plusieurs fois par mois et même si parfois tu voudrais la voir plus souvent tu te retient de la contacter. C’est un jeu encore trop dangereux pour toi. Le risque d’être pris la main dans le sac. Ça devient compliqué parce que tu adores ça, tu adore voir liz et la retrouver dans une chambre d’hôtel. Elle t’offre un échappatoire, un moyen de décompresser et tu y prends goût.  Ses paroles te font sourire, elle aussi trouve qu’une semaine c’est long. Peut être que tu devrais t’inquiéter de l’entendre dire ça mais pour l’instant ça te chauffe plus qu’autre chose. Tes mains qui glissent le long de ses cuisses puis remonte le tissu en dentelle, tu remonte jusque ses côtes puis dans son dos, le soutien gorge ne résiste pas longtemps à tes doigts experts, tu le dégrafe rapidement et fais glisser les bretelles le long de ses bras, le retirant entièrement pour découvrir la poitrine parfaite de ta maîtresse. La forme et la douceur de sa peau, à moitié redressé au-dessus d’elle, ton regard qui la dévore. Tu pose ton doigt sur ses lèvres quelques seconde. Un sourire qui élargis tes lèvres, tu te penche et déposes des centaines de baiser dans son cou, descendant lentement vers sa poitrine. Un endroit que tu affectionnes beaucoup. Le souffle rapide de liz te prouve son plaisir. ta bouche et ta langue qui trouve ses seins pulpeux que tu connais déjà très bien. la température à monter d’un cran dans la chambre. 
@Lisbeth Carpenter


_________________
† parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer...parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses. mon trésor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 1267
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ shiya
multinick : cameron & june

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Jeu 14 Déc - 21:12

rio grande hotel - the room 104
abel&lisbeth


Ce moment qu’ils passaient à deux, ce moment charnel, ce moment qui n’appartenait qu’à eux et qui ne durerait que quelques longs instants, il était magique, tout simplement comme si leurs deux corps se connaissaient par cœur, comme s’ils se connaissaient depuis toujours alors que cela ne faisait que quelques semaines que Liz partageait la couche de son amant. Elle savait que rien n’était possible entre eux, rien de définitif et pourtant, chaque caresse lui racontait une histoire. Chaque caresse lui montrait à quel point elle, la pauvre jeune femme veuve à seulement vingt-cinq ans, pouvait être désirable. Aujourd’hui elle retrouvait ce gout au bonheur, ce gout au plaisir. Lisbeth était une femme désirable, et chaque mouvement d’Abel sur elle, chaque fois qu’il faisait glisser ses lèvres dans son cou, chaque fois que ses doigts caressaient sa peau nue, chaque fois qu’il lui faisait ressentir ce frisson dans le bas du ventre, la belle ne pouvait que se sentir encore plus désirable.

Elle se retrouvait à présent nue, au-dessus de lui, ses seins fermes et doux torturés par la délicatesse de sa langue, qui les parcourait en dessinant de petits cercles. Ce fut le tour de Lisbeth de poser sa main sur la partie sensible de ‘anatomie de son amant. La belle caressait cette partie qui ne cessait de gonfler, elle avait envie de le libérer de la pression de son caleçon mais non, pour le moment elle avait encore envie de jouer un peu, de déposer des baisers sur cette partie de son corps viril, de sentir l’excitation monter en lui comme elle pouvait monter en elle.
Liz était une jeune femme intelligente, elle savait qu’il ne faudrait plus qu’elle aille trop loin avant que la tentation ne soit trop grande, avant qu’il ne se laisse aller complètement. Elle voulait encore le chauffer un peu avant de rentrer dans le vif du sujet. Ces moments lui rappelaient les premiers temps avec Ian, et même chaque instant qu’ils pouvaient passer tous les deux, ils avaient toujours eu une relation très fusionnelle, passaient parfois de longues soirées à faire l’amour, trouvant continuellement de nouveaux endroits, de nouvelles positions, de quoi pimenter cette vie de couple qui les accaparait depuis des années.
Pourtant, ils parvenaient toujours à changer un petit détail. Avec Abel, ce n’était pas pareil, parce qu’elle savait qu’il n’y avait pas d’attaches, pas de liens, pas de mariage, juste beaucoup de plaisir et ça, il était capable de lui en donner des tonnes.

Le moment dura longtemps, longtemps et en même temps, ça sembla si court à Lisbeth. La belle n’avait qu’une envie : que ça ne s’arrête jamais. Et au bout de longues, très longues dizaines de minutes, la belle était en train de balader son doigt sur le torse de son amant, alors qu’elle avait la tête posée dessus. Un tendre moment après cet instant sensuel qu’ils avaient connu.

Toujours aussi performant à ce que je vois… Tu ne m’avais pas parlé de champagne quand je suis arrivée ?

Elle aimait jouer, ce petit jeu qui s’était installé entre eux. Elle n’avait pas envie de quitter ses bras tout de suite, mais la coupe de champagne la tentait bien…



_________________
take me back to the start
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 22/11/2017
déclarations envoyées : 119
pseudo (prénom) : lélia
faceclaim : jake hot gyllenhaal /lolitaes
multinick : nop

MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    Dim 14 Jan - 13:37




L’instant charnel, la perfection. Chaque fois que tu prends une chambre pour retrouver Liz tu te demande bien pourquoi tu ne rentre pas pour faire l’amour à ta femme, celle qui t’a choisi. Certainement parce que tu es un vrai connard ainsi qu’un mari infidèle qui n’arrive pas à ce contenter d’une seule femme. Tu es le loup qui cherche sa proie, le chasseur qui capture dans son piège. Tu adores les courbes, les silhouettes sublimes de chacune des femmes qui partagent tes bras. Lorsque Liz te retrouve dans cette chambre d’hôtel tous tes doutes s’envolent et tu te laisse aller dans la tentation et le bonheur d’un moment en compagnie d’une autre femme que la tienne. C’est lâche, égoïste, tu le sais. Tu le supportes, tes épaules et ton cœur sont lourds. Ton reflet te dégoûte et c’est surement pour cette raison que tu continues, que tu t’enfonces dans la noirceur de tes vices. Tu plonges consciemment dans ce cercle infernal. Parce que tu sais que tu n’as plus aucun moyen de t’échapper, de sortir la tête pour pouvoir reprendre une grande inspiration, un bol d’air frais. Tu parais fort, sûr de toi mais réellement t’es qu’un cafard qu’il faudrait écraser.

Les mains délicates de ta maîtresse, ses caresses et ses baisers. C’est fou comme tout te paraît si lointain, les problèmes. Tout s’éloigne et juste Liz reste dans cette bulle que vous vous êtes formaient. Sa peau sous tes lèvres, son corps qui se cambre et qui profite de tes gestes. Tes mains qui se baladent le long de ses cuisses, ses hanches, son dos. Tu la colle contre toi, fermement. Sentant le plaisir dégager de ses lèvres, les soupirs et gémissement discret. Depuis voilà des semaines tu partages des instants sensuels avec l’ange dans tes bras et tu n’arrives pas à décrocher comme un drogué, un mec paumé qui veut juste profiter au maximum. Rien ne t’arrête, ta bouche qui possède la sienne puis qui descend contre sa gorge dénudé, ce déshabillé qui t’excite que trop bien. Ton érection serrer dans ton boxer, les doigts de Liz qui effleurent et torture ton membre qui ne demande qu’à être libéré. C’est intense mais le temps ne presse pas, vous avez toute la nuit pour faire des folies.

C’est ainsi que les premières heures tardives de la soirée ce sont déroulé. Dans la sueur, les gémissements et les grognements de plaisir. Vos corps emmêlés et épuisés. Toujours un moment agréable en compagnie de la belle brune, la sensualité de Liz qui te transporte toujours plus loin, plus fort dans ton plaisir. Allongé sur le dos, un bras plié sous ta tête et l’autre autour des épaules de l’ange à tes côtés. Souvent après l’amour avec Liz tu regrettes, pas l’acte en soin mais tes mensonges, les paroles que tu ne dis pas. Disons que tu es incapable de lui dire que tout ça n’est qu’une blague, que tu es marié et père d’une enfant qui ne voit plus son père. Tu connais Liz, assez pour savoir que cette nouvelle ne lui ferait pas plaisir, que tout serait fini à l’instant qu’elle apprendra pour ta situation. L’apaisement après un instant physique, les caresses de Liz contre ton torse apaisent les battements de ton cœur. Tu inspires profondément, tes doigts glissant le long de son dos puis remontent contre son bras jusque son épaule. Le calme après la tempête. Les paroles de la jeune femme te sort de tes pensés profondes, tu baisses ton regard sur elle, contre toi. Nu comme des vers, tu n’as aucune envie de te rhabiller maintenant, votre nuit n’est pas terminé. Tu ris doucement lorsqu’elle parle de tes capacités, tu lèves les yeux un instant. – Disons que ma partenaire m’aide bien à augmenter mes capacités. Ah oui, le champagne. Dis-tu en embrassant le front de Liz avant de te décaler lentement pour te lever du lit et t’approcher de la table où ce trouve les coupes et la bouteille, tu prends de nouvelle coupe pour les remplir. Toujours nu, dans le simple appareil, tu n'en prend pas compte.

@Lisbeth Carpenter


_________________
† parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer...parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses. mon trésor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)    

Revenir en haut Aller en bas
 
rio grande hotel - the room 104 (lisbeth)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Le début turbulent d'une grande amitier (PV Pelage Roux)
» Manger et boire restent un luxe pour la grande majorite!

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Clinton Hill-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: