AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Christmas
Deux intrigues et le génial flood de Noël.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!

Partagez | 
 

 S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 29/10/2017
déclarations envoyées : 58
pseudo (prénom) : scarlet letter (léo)
faceclaim : Natalie Dormer
multinick : rien à signaler

MessageSujet: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 1:51


Jamie Elliott
ft. Natalie Dormer | crédit @littlebirdthehound
Identification complète Jamie Ada Elliott-Bloomberg Âge 32 ans. Date et lieu de naissance 29 décembre 1984, New York. Job ou études Avocate (spécialiste droit des affaires et des entreprises). Statut civil Célibataire. Statut financier $$$. Orientation sexuelle Hétérosexuelle. Bien sûr qu'elle est hétéro. C'est quoi cette question parfaitement stupide et ridicule ? Votre plus gros défaut un manque flagrant d'honnêteté Son carriérisme. C'est ce qu'elle dit souvent. Votre plus grande qualité Ses capacités d'analyse, qui en font une excellente avocate. L'intensité de ses sentiments pour ses proches. Groupe desperates gonna get depair Avatar choisi Natalie Dormer.


JAP — Jamie est ce que l’on appelle une Jewish American Princess. Un terme péjoratif, plein de stéréotypes, mais exact dans le cas de Jamie. Fille « de », petite-fille « de », arrière-petite-fille « de », sa famille a émigré aux Etats-Unis au début du 20 ème siècle pour construire un empire, comme tant d’autres familles new-yorkaises. Son nom n’est pas seulement « Elliott » mais « Elliott Bloomberg » (vous savez, comme le maire de New York). JAP est synonyme d’excellence. D’opulence. De famille richissime. Père, grand-père, arrière grand-père docteurs, avocats, sénateurs, mères au foyer et membres d’associations, jusqu’à ce qu’il devienne socialement acceptable de travailler. JAP c’est une pression monstre, des traditions, une vie planifiée d’avance.

Daddy — L’homme de sa vie, grand, beau, fort. Neurochirurgien new-yorkais, vote Démocrate, Libéral et progressiste (mais soutien Israël). Daddy qui aime sa petite princesse plus que tout au monde. Daddy qui n’aime pas Mère. Pas vraiment. Quand on aime quelqu’un, on ne fait pas chambre à part, pas vrai ? Daddy  qui est mort quand Jamie avait 16 ans, un 11 septembre.

Mother — Mère. Pas maman, pas « mommy ». Mère. Dure, froide, l’inverse de Daddy. Une mère envahissante, impliquée à 200 % dans la vie de sa fille. C’est elle qui a tracé le chemin de Jamie, dès son plus jeune âge, qui l’a modelé pour l’emmener où elle le souhaitait. Sa Mère qu’elle n’a jamais vu sourire, sauf le soir où elle a appris que la fille de Madame Levine n’avait pas reçu de lettre de pré-admission à Harvard et Yale, comme Jamie.
Parfois, Jamie se demande si sa mère l’a jamais aimé.

Si vous posiez la question à Madame Elliott Bloomberg, si vous lui disiez que sa fille pense qu’elle la déteste, elle vous dirait qu’elle l’aime. Qu’elle l’a toujours aimé. Qu’elle se réveille tous les matins malade d’inquiétude, se demandant où Jamie est, comment elle va. Elle vous dirait qu’elle est consumée par son amour pour sa fille.
Si vous lui demandiez pourquoi elle agit de la sorte, sachant pertinemment que Jamie n’est pas heureuse, elle vous dirait qu’ « heureux », c’est un terme pour les gens stupides. Qu’elle ne veut pas que sa fille soit heureuse, mais qu’elle survive. Parce que leur peuple n’est pas concerné par le bonheur mais la survie. Parce que cela signifie que Jamie sera capable de se défendre, de survivre. Elle l’aime. Bien sûr qu’elle l’aime. Elle est sa mère après tout.


Undergrad — Harvard. Pré-admission. La fierté de Mère - non pas parce que Jamie avait été acceptée à Harvard, mais parce que Aubrey Levine ne l’avait pas été, et que ça c’était une victoire assurée, le signe que sa fille était meilleure -. Il faut dire que tout avait été fait pour cela. Sa mère avait décidé que Jamie serait avocate, comme son arrière grand-père, parce que Jamie n’avait jamais été timide, et n’avait aucun mal à parler aux amis de ses parents. Dès qu’elle en avait eu l’âge, Jamie avait été inscrite à des camps d’été « simulacre de procès ». Elle avait été inscrite à des ONG qui partaient un mois chaque été aider les populations les plus démunies. Elle n’avait eu que des moyennes de 5.0 depuis la fin de l’école élémentaire. Alors, forcément, son dossier s’était fait tout seul.
De plus, ce n’était pas Harvard qui allait refuser une Bloomberg.

Legally Blonde — Après Harvard pour l’undergrad’, il était plus que normal qu’elle fasse son école de droit à Yale. Une fois de plus, la lettre de pré-admission avait fait sourire sa Mère, qui s’était fendue d’une main sur l’épaule et d’un « Bien, Jamie ». Le paroxysme de la fierté. Jamie s’y est fait des contacts, comme à Harvard. Des amis, aussi. Quelques uns. Mais ce sont des années passées en un éclair, un clin d’oeil. Etudier, dormir, passer ses étés en stage, sortir, boire, boire, boire, étudier de nouveau. Rester au top, constamment. Ne jamais avoir moins de 95 % à un examen.
Elle est sortie de Yale pâle, amaigrie, mais avec des offres d’emplois qui s’empilaient sur le comptoir de la cuisine de sa mère. Alors, Jamie souriait, parce qu’elle était heureuse. Non ? C’est pas ça, le bonheur ? Les lettres qui s’empilent, la consécration de tous ses efforts ?

Cabinet Battle — Jamie est entrée dans son cabinet l’été de ses 26 ans. L’été de ses 31, sa boss l’a fait venir dans la salle de conférence, dont les stores n’avaient pas été fermés, et Jamie s’était assise face aux associés du cabinet, faisant semblant de ne pas savoir pourquoi elle était là - son amie du service para-légal lui avait dit ce qu’elle avait lu dans le mémo du jour -. Elle avait sourit, joué la surprise, embrassé sa boss, quand elle avait appris qu’elle était nommée partenaire junior. Elle avait serré des mains, déposé une succulente sur son nouveau bureau, et elle était sortie pour « déjeuner ».

Elle s’était enfermée dans les toilettes du Starbucks à quelques rues du cabinet et avait sortit d’une main tremblante un tube orange de sa poche dont elle avait avalé deux cachets, sans eau.

Narnia — « Alors Jamie, est-ce que tu as rencontré quelqu’un à la fac ? » « Eh bien alors Jamie, quand est-ce que tu me présentes quelqu’un ? » « La mère d’Aubrey m’a appelé l’autre jour pour me dire que sa fille s’était fiancée. Deux carats. Tu imagines ? » « Quand est-ce que me présentes quelqu’un, Jamie. Quand est-ce que tu ramènes quelqu’un à la maison. »

« J’ai entendu dire que le fils des Bunch est… tu sais… un homosexuel. » Jamie avait 10 ans quand elle a surpris cette conversation entre ses parents. Ils étaient dans la cuisine, et Jamie était supposée être au lit. Sa mère parlait à voix basse, comme si elle avait peur que quelqu’un l’entende. Daddy avait un verre de whisky à la main. « Ils ne veulent pas que ça se sache. Ils vont l’envoyer en Europe pour faire ses études. » Daddy avait prit une longue gorgée de son whisky, plus longue que celles qu’il prenait habituellement. Sa main libre agrippait le comptoir avec tellement de force que ses phalanges en étaient blanches. « Je n’ose même pas imaginer ce qu’ils peuvent ressentir… J’irais leur apporter un Khoresht Fesenjaan demain. »

« Elle est jolie, tu ne trouves pas ? » Jamie avait 12 ans quand la phrase lui avait échappé des lèvres. Son amie, Rebecca, avait tourné la tête pour regarder la grande brune qui passait à côté d’elle, entre les tables du glacier. « Oh oui… J’espère que je serais aussi jolie quand je serais grande.  Et t’as vu ses seins ? J’espère que mes seins vont pousser ! » avait répondu Rebecca, avant de se replonger dans le menu du glacier.
Jamie n’avait pas osé dire que ce n’était pas ce qu’elle avait voulu dire. Elle s’était contenté d’observer le mouvement des hanches de la grande brune, la manière que ses cheveux avaient eu de tomber dans son dos. Ils avaient l’air doux, et soyeux. Elle s’était surprise à laisser ses yeux glisser jusqu’aux fesses de la brune, enfermées dans un jean qui n’était pas si moulant que ça. Quand elle s’était retournée, Jamie avait vu un ventre plat, et ses yeux avaient été attirés d’eux même vers la poitrine dont Rebecca avait parlé. Juste pour comparer elle s’était dit.
Elle avait vite détourné les yeux, joues brûlantes.

« Quand est-ce que tu nous présentes quelqu’un Jamie ? »

Vices — Jamie ne fume pas, mais elle se bourre de médicaments prescrits par sa psy, pour l’aider quand elle est à deux doigts d’avoir une crise de panique. Elle a tendance à trop boire également. Si vous lui posez la question, elle agitera la main, et vous dira que ce n’est pas comme si elle était alcoolique - et, étonnement, c’est vrai - mais l’alcool aide. Quand elle a un rencard, ou qu’elle ouvre Tinder à la recherche d’un plan cul, pour se prouver… quoi, exactement, elle ne le sait pas si, elle le sait, elle le sait très bien, mais elle ne l’avoue pas, jamais. Un doigt de whisky, ça fait passer le moment plus vite. Liquid courage qui endort les sens.

Hobbies — Quand elle ne travaille pas et qu’elle ne boit pas, elle se défoule dans une salle de sport. Elle enfile un leggings, des chaussures de sport, deux brassières, et elle se défoule sur un sac de sable, avec un instructeur, aux poids, ou bien sur un tapis de course. Parfois, elle va courir dehors, si la salle est pleine - ce qui arrive rarement, vu les heures auxquelles elle s’entraîne -. Elle va à l’opéra, parfois. Elle donne de l’argent tous les mois à l’ACLU. Elle est bénévole dans une association de conseil légal pro-bono plusieurs fois par mois. Elle dîne chez sa mère tous les vendredis soirs.

Bookshelves — La bibliothèque de son bureau est pleine de livres de droits, de codes, de jurisprudence, de dictionnaires et autres ouvrages dont elle a besoin quand elle travaille - depuis chez elle, depuis le cabinet -. Elle y garde aussi d’anciennes affaires sur lesquelles elle a travaillé.
La bibliothèque de son salon, elle est là pour la « frime ». Elle contient les livres que sa mère lui recommande, qu’elle ne lit pour la plupart jamais. Les belles éditions offertes par ses amis, sa famille. Il y a aussi la Torah, bien entendu.
La bibliothèque de sa chambre est plus personnelle. Plus petite aussi. Ses plaisirs coupables. Des romans policiers, d’espionnage, de détective privés. Des livres d’art. Quelques romans d’amour.

Public Image — Jamie est une jeune femme calme, composée, souriante, à qui tout à réussit dans la vie. Elle se concentre sur sa carrière, c’est pour ça qu’elle est célibataire et préfère papillonner pour le moment. Il se peut que vous tombiez sur son profil Tinder, sur lequel elle se donne la peine de se connecter une fois de temps en temps. Elle est une redoutable avocate, le genre de personne que vous ne voulez pas de l’autre côté de la table. Elle est excellente en plaidoyerie, et on préfère généralement trouver un arrangement avant d’aller jusqu’au procès.
Elle donne des conseils juridique gracieusement plusieurs fois par mois dans une association.

Ugly Truth — Jamie est prône aux crises de panique, médicamentée par son psy. Elle est persuadée que sa mère la déteste. Elle n’est pas heureuse, elle n’arrive pas à l’être. Elle sait qu’elle a tout pour être heureuse, mais elle n’y arrive pas. Elle ne comprend pas. Elle se dit qu’il y a un truc qui cloche chez elle. Elle sait qu’il y a un truc qui cloche chez elle. Elle le sent, quand son regard tombe sur une jolie femme au bar, et qu’elle observe la manière qu’elle a de se mouvoir dans sa robe. Elle le sent au fond d’elle, quand elle est prise d’une envie de marquer une nuque délicate. Elle se fait violence. Elle se dégoûte, aussi, parfois.
Alors elle reprend un verre.

Quand elle pense à une fille, elle se dit que c’est normal. C’est parfaitement hétéro, elle veut juste être à ses côtés pour toujours.
Quand elle pense à embrasser une fille, elle se dit que c’est normal. C’est parfaitement hétéro. Les filles s’embrassent out le temps.
Quand elle pense à embrasser le ventre d’une fille, elle se dit que c’est… normal. Probablement. Les filles font ça, non ? Non ? Elle le fait avec les hommes, même si elle n’en a pas envie, mais c’est normal. N’est-ce pas ?
Quand elle pense à passer la nuit aux côtés d’une fille, le visage enfouie dans ses cheveux, à chercher ses lèvres du bout des siennes, elle se dit que c’est normal. Un truc d’hétéro.



Si tu devais parler de l'amour, quelle définition en donnerais-tu? Je ne sais pas. Une réaction chimique ? Des connections nerveuses ? Des signaux électriques dans le cerveau ? L'envie d'être avec quelqu'un, juste pour le plaisir d'être à côté ? Se tenir la main en public.. Passer le dimanche en leggins ensemble.. Un bobard qu'on raconte dans les films, je n'sais pas. une envie viscérale, qui la ronge de l'intérieur, peut-être

Penses-tu que les sites de rencontres peuvent aider à trouver le véritable amour? Les sites de rencontres ne servent-ils pas plutôt d'annuaire de plans culs ? Je suis bien incapable d'imaginer trouver le "grand amour" sur une application ou un site internet. Si ça fonctionnait réellement, les sites n'existeraient plus, puisque tout le monde aurait déjà trouvé "sa moitié". On n'aurait pas besoin d'y retourner et de chercher encore. Personne ne se serait lancé dans un business où les clients ne reviennent pas, le but d'une entreprise c'est de fidéliser ses clients et de les rendre dépendants de leur produit.
Enfin, je ne sais pas. J'imagine que pour certaines catégories sociales de la population, c'est une possibilité.

Pseudo/Prénom scarlet letter. Pays France. Votre avis sur le forum Il est tout beau tout doux ! Où l'avez vous trouvé ? A little birdy told me about it! Tu es ? (x) un inventé - () un scénario - () un prélien.

_________________
fugitive beauté
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan, La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. ©️ anaëlle.


Dernière édition par Jamie Elliott le Dim 29 Oct - 20:57, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 27/10/2017
déclarations envoyées : 62
faceclaim : Kristen Stewart
multinick : No.

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 4:46

La belle Natalie
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche

_________________
Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire, Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 25/06/2017
déclarations envoyées : 1267
pseudo (prénom) : missmady / mady
faceclaim : olivia wilde ♦ shiya
multinick : cameron & june

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 7:36

cette beauté, et cette profession
on va pouvoir se trouver un lien d'office

bienvenue à toi et n'hésite pas au besoin

_________________
take me back to the start
Petit texte ici. ▬ Texte coloré + italic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 29/10/2017
déclarations envoyées : 58
pseudo (prénom) : scarlet letter (léo)
faceclaim : Natalie Dormer
multinick : rien à signaler

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 11:47

Merci beaucoup jolies damoiselles
Et ce sera avec grand plaisir Lisbeth !

_________________
fugitive beauté
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan, La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. ©️ anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 13/09/2017
déclarations envoyées : 495
pseudo (prénom) : hunt.thing (andréa)
faceclaim : matthew daddario (.nephilim)
multinick : none.

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 12:27

le prénom, l'avatar et le début de fiche ....
bienvenue sur le forum

_________________

HE WAS SO AFRAID TO BE HUMAN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 29/10/2017
déclarations envoyées : 58
pseudo (prénom) : scarlet letter (léo)
faceclaim : Natalie Dormer
multinick : rien à signaler

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 12:38

Merci m'sieur !

_________________
fugitive beauté
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan, La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. ©️ anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 13:45

Bienvenue ici, super choix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 13:46

ce trop bon choix.
bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 29/10/2017
déclarations envoyées : 58
pseudo (prénom) : scarlet letter (léo)
faceclaim : Natalie Dormer
multinick : rien à signaler

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 13:49

Merci vous deux

_________________
fugitive beauté
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan, La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. ©️ anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 25/10/2017
déclarations envoyées : 36
faceclaim : Arden Cho
multinick : Eirlys MacKay

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 17:47

AAaAAAH comment tu m'as même pas dit que c'était toi ! (BON OKAY J'AURAI PU DEVINER - si je m'étais concentrée plus de 5 secondes)

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 29/10/2017
déclarations envoyées : 58
pseudo (prénom) : scarlet letter (léo)
faceclaim : Natalie Dormer
multinick : rien à signaler

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 18:04

Aaaaabsolument ! Je suis absolument outrée que t'ai pas reconnu ma plume légendaire !

Gracias!

_________________
fugitive beauté
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan, La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. ©️ anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 28/08/2017
déclarations envoyées : 160
pseudo (prénom) : georgie
faceclaim : Katie McGrath @Lazare
multinick : Carlito | Eden

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 18:13

Welcome here

_________________
Don't we deserve better than that?
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"The Pretty Little Royalty"

date d'arrivée : 05/01/2017
déclarations envoyées : 1083
pseudo (prénom) : witm, elena.
faceclaim : lily collins, abisror.
multinick : andrew lewis.

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 20:41

j'aime énormément ton personne, ce que tu en fais, l'ironie que tu mets dans ton écriture, enfin ta façon d'écrire tout simplement, c'est avec grand plaisir que je te valide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 29/10/2017
déclarations envoyées : 58
pseudo (prénom) : scarlet letter (léo)
faceclaim : Natalie Dormer
multinick : rien à signaler

MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   Dim 29 Oct - 20:58

Thank youuuuuu (vous deux) et merci pour les compliments et la validation

_________________
fugitive beauté
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan, La douceur qui fascine et le plaisir qui tue. ©️ anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'étourdir est un remède facile quand l'âme a la nausée | Jamie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chercher le bâtiment administratif c'est pas facile quand on est nouveau [PV Esteban]
» On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Quoi de plus facile quand on choisit un chemin glissant que de prétendre qu’on y était destiné ?
» T'écrire est souvent plus facile que te parler ♪ ♦ Lisabeth & Lilieth
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» cake super facile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE WITH THE DEVIL :: Spread The Love :: All Good-
Sauter vers: