AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Halloween Festival
Trois intrigues et un tas d'activités.
Afin d'en savoir plus sur le festival, rendez-vous .
Voter & Aider
On a besoin de vous, continuez à voter régulièrement .
Et n'oubliez surtout pas de remonter les pubs bazzart & prd.
Oubliez pas, ça rapporte des points et surtout ça aide le forum!

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Dancing King and Queen ( Basil & Oli )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/10/2017
déclarations envoyées : 19
pseudo (prénom) : Léa
faceclaim : Lily-Rose Depp
multinick : non

MessageSujet: Dancing King and Queen ( Basil & Oli )    Jeu 26 Oct - 15:25

Samedi matin. Le bruit de la ville qui s’agite sous la fenêtre, le vrombissement des voitures. Tu ouvres les yeux péniblement au bruit du réveil, il est trop tôt pour se lever. Beaucoup trop tôt. Mais voilà longtemps que tu as renoncé aux grasses matinées. Pas le temps pour ça dans ta réussite. Tu ne prend même pas le temps de pénétrer au chaud sous la couette, tu t’en extirpe aussi vite que possible pour ne pas te rendormir. Ce ne serait vraiment pas le moment. Il est huit heures. Tu pousse ton chat sur le côté, Roger miaule de mécontentement. Lui aime paresser dans les couvertures le matin. ton téléphone vibre sur la table de nuit et tu regardes en diagonale le message. “Ma chérie, le studio est libre ce matin si tu veux toujours travailler.” Ta mère loue une salle dans le Brooklyn studio dance pour y donner ses cours ces derniers mois. Le samedi matin cette dernière est souvent libre et elle te la prête avec plaisir. De toute manière, quand cela concerne ton travail sur la danse ta mère fait tout pour te donner les moyens de réussir. Tu sais qu’elle se saigne pour toi. Sa passion ne lui permet pas de subvenir à tes études, malgré la bourse que tu as reçu. Alors elle a prit un emploie de serveuse dans un restaurant du centre commercial pour combler le vide. Elle refuse que tu travail, juste la danse. C’est tout ce qu’elle veut pour toi. La danse.
Tu tourne le robinet de la douche et tu laisse couler l’eau brûlante sur le long de ton dos. Depuis des semaines tu t’obstine a essayer d’apprendre une chorégraphie pour le cour de danse classique et tu trouve que ce n’est pas encore parfait. Même si d’après tes profs c’est suffisant. Pas pour toi. tu ne peux t’empêcher de voir les défauts dans le miroir de la salle dès que tu fais un mouvement. Alors tu as décidé de t’accorder ce samedi matin pour travailler, travailler et encore travailler. “Il n’y a que comme ça que l’on réussit” dit sans cesse ta mère. Elle est la mieux placé pour le dire, elle a travaillé dur pour réussir en tant que danseuse plus jeune. Et elle a dut renoncer à tout ça pour toi. Alors tu fais de ton mieux pour combler ses attentes.

Tu coupes l’eau et enfile ta tenue de sport. Pas de petit déjeuner, tu ne sais pas danser le ventre plein. Tu te sens lourde alors tu n’ingurgite rien, prend ton sac et claque la porte. La salle est vide, ta mère doit déjà être partie au travail ou alors elle profite d’un minimum de repos. Tu l’admires depuis toujours pour son courage.
Deux heures, deux heures que tu te laisses glisser sur le parquet au rythme de la musique. Deux heures que tu t’acharnes entre entrechats et pointes. Tes pieds te font mal, tes muscles dans toute leurs intégralité leur font mals. Tu te laisses tomber sur le sol. Tes poumons ont du mal à suivre le rythme. La douleur te percute la poitrine. Tu fermes les yeux en essayant de retrouver une respiration correcte. “Calme toi Olivia. Respire normalement.” Tu fermes les yeux en respirant le plus calmement possible. Te limiter, c’est ce que t’as dis le médecin .Tu t’es contenté d'acquiescer. Tu n’as pas envie de ça. Tu rêves de danse depuis que tu as enfilé ton premier tutu. Alors ce n’est pas un soucis respiratoire qui va t'empêcher de réaliser tes ambitions. Ton portable sonne dans ton sac. Tu l’attrapes à bout de bras, trop affalé sur le sol pour bouger. “Basil est passé à la maison, je l’ai envoyé au studio.”

Basil. Ton meilleur ami. Pour lui aussi tu fais celle qui est forte, celle qui danse quitte à y laisser un poumon. Vous vous connaissez depuis dix ans. Vous êtes inséparables, un duo. Une même personne quand vous dansez tous les deux. T’espère qu’il te ramène un petit dej parce que franchement tu crèves la dalle. Tu te relèves, t’as pas envie que Baz te retrouves affalée sur le sol en train de cracher tes tripes. Tu t’éponges avec une serviette quand t’entend la porte de la salle s’ouvrir. Tu n’as pas besoin de te retourner pour savoir que c’est lui. Tu as appris à reconnaître les pas du jeune homme sur le parquet. Tu connais le son de chacun de ses pas. Tu n’as même plus besoin de le regarder quand vous dansez, tu sais quel mouvement il faut au bruit grinçant du sol. "Salut Baz"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/10/2017
déclarations envoyées : 61
pseudo (prénom) : Zoey
faceclaim : Troye Sivan @cosmic light (avatar) @persephone (sign)
multinick : nope.

MessageSujet: Re: Dancing King and Queen ( Basil & Oli )    Jeu 26 Oct - 16:53

Tu n'as jamais aimé dormir, le matin. Sûrement à cause de ton hyperactivité. Parce resté sans bouger, dans ton lit, c'est impossible, tu as besoin de faire quelque chose, de bouger, tout simplement. Alors tu te réveilles tout les matins entre six heure et demi et sept heure, sans réveil. Ton horloge interne est parfaitement réglé, et quand un petit écart se produit, Woody est là pour te ramener à l'ordre. En te levant, tu te prépares un smoothie survitaminé et tu pars courir, avec le chien, sur la plage. Tu reviens déposer la bête dans ton appartement 45 minutes plus tard, et tu attrapes ton sac de sport pour rejoindre la salle de sport la plus proche. Là encore, tu t’entraîne pendant 45 bonnes minutes, voir une heure, et tu rentres prendre une douche. Tu détestes les vestiaires communs, t'as toujours peur d'attraper une saloperie. Il est 9 heure, environ, quand tu sors de chez toi, propre comme un sous-neuf, caméra au bout du bras. Tu as fait l'intro du vlog en te levant, ce matin, alors tu te contentes de filmer les rues de New York. Tu fais généralement tout à pied, puisque Brooklyn n'est pas très grand. Il n'y a qu'en allant à Julliard que tu prends le métro, et encore, la plupart du temps, tu commande un uber. Mais aujourd'hui, pas de cours, tu vas juste voir ce que fait ta meilleure amie de sa journée. Elle est sûrement encore au lit, parce qu'elle, c'est une vraie feignasse, le matin, surtout quand il fait un peu froid, et que la chaleur de ses couvertures l'appelle. Quand t'arrives chez elle, tu entres, comme à ton habitude mais la porte est verrouillée, ce qui signifie qu'elle n'est pas là. Alors tu fais un crochet par chez sa mère, à deux rues d'ici, que tu connais depuis tellement longtemps que tu pourrais l'appeler maman, toi aussi. Elle t'informe que sa fille est au studio, et ça ne t'étonne même pas. Elle travaille énormément, en ce moment, Oli, parce que y'a cette chorée, qui la tracasse, elle veut tout, toujours bien faire. Elle aimerait que chacun de ses pas soit parfait, et t'as l'impression que parfois, elle veut trop bien faire, qu'elle devrait juste se relâcher et écouter la musique. Mais elle est comme ça Oli, et tu ne vas pas la changer. Alors tu remercies sa mère, et tu te diriges vers le studio. Tu allumes la caméra, et parle, tout en marchant. « Là, je viens de passer chez Oli et elle est entrain de s’entraîner, je vais aller la rejoindre, mais j'vais d'abord passer prendre quelque chose à starbuck, parce qu'elle doit mourir de faim. » et puis une fois dans ce café si populaire, tu filmes deux ou trois plans sympas avant de passer commande, prenant de quoi la requinquer, mais également une douceur, pour toi, parce que t'es faible, Basil. Une fois sortit du café, tu prends la route du studio, et t'y arrives moins de dix minutes plus tard, en frissonnant. T'as pas vu l'automne arriver, et il fait déjà très froid, à New York. Tu entres, te diriges vers la bonne salle et ouvre la porte. Le parquet grince sous tes pieds, t'adores ce bruit. T'adores cette endroit, même s'il ne vaut pas le studio de danse où vous vous êtes rencontrés. Elle te salut, sans même te regarder, c'est comme ça qu'on reconnaît une véritable amitié, vous vous connaissez par cœur, y'a même plus besoin de mot, entre vous. « Salut Livy » tu lui dis en t'approchant d'elle pour l'embrasser sur la joue, avant de te laisser tomber gracieusement sur les planches du studios. « P'tit dej, ça te tente ? » tu lui demandes en ressortant, une énième fois, ta caméra de vlog. « ça te dérange pas si je te filmes ? » même si elle a plutôt toujours aimé participer à tes vidéos, tu lui demandes toujours sa permission, avant, sait-on jamais.

_________________

☆☆☆ You may say I'm a dreamer But I'm not the only one..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
"Our lovelies"

date d'arrivée : 24/10/2017
déclarations envoyées : 19
pseudo (prénom) : Léa
faceclaim : Lily-Rose Depp
multinick : non

MessageSujet: Re: Dancing King and Queen ( Basil & Oli )    Ven 27 Oct - 18:55

Baz c’est ton compère, c’est ton double. Ton meilleur ami et t’es content qu’il soit là. pas parce que quand tu te retournes il a à la main une boisson de chez starbuck et sans doute dans le sac en papier kraft un cinnamon roll. Tu es faible face aux roulés à la cannelle, tu l’avoue. Mais ton ventre cri famine à l’appelle d’un café et d’une pâtisserie ce matin. T’aime Basil pour ses attentions qu’il a pour toi comme un frère, comme ton jumeau. T’aurai aimé avoir un frère, ou bien une soeur. Non pas une soeur, t’es sûre que ça t’aurai gonflé une soeur qui te vole tes fringues. Un frère. Mais t’as trouvé Baz et comme frère tu ne pouvais pas rêver mieux. Le frère avec tous les plus et pas les moins. Tu coupes la musique à l’aide de la télécommande et t’assieds. Non plutôt tu te laisse tomber de fatigue en face de lui sur le parquet en continuant de t’étirer, ce serait bête de souffrir de courbature pour une viennoiserie. Mais t’acceptes volonté le repas apporté par le brun. t’avais besoin de ça, tu sens le creux dans ton estomac provoqué par l'entraînement. En fait, t’as presque envie de te retourner te coucher mais t’es bien décidée à bosser jusqu’à midi.

Evidemment, Baz à sa caméra à la main. Tu ne sais pas trop pourquoi, mais il y a quelques temps il s’est lancé dans une carrière de youtubeur. Il décidé de faire des vlogs et du coup il filme tout, même ce qu’il mange. ça te fais rire, plus qu’autre chose. Tu sais qu’il est hyperactif et voilà pourquoi il a sans cesse besoin d’être occupé. “Oui évidemment, j’adore quand tu me filme transpirante comme un boeuf.” tu laisses ton rire s’élever dans la pièce et il résonne doucement dans les quatre coins de la pièce. Basil t'as demandé plusieurs fois d'apparaitre dans les vidéos, challenges et compagnie. De le filmer en train de se la jouer devant la caméra. Tu t’éponges le front et attrapes la boisson. Le café te brûle la langue mais t’aime tellement ce goût un peu amer sur ta langue. Baz et toi vous êtes tellement différent, mais tellement complémentaire. La vie est tellement étrange parfois. Même si ces derniers temps tu as l’impression que vous vous éloignez un peu. Depuis que vous avez rencontré votre nouveau prof de danse en fait. Mais tu tais le sujet. Se serai parler de tes découverte, parler de ton père et t’as pas envie de parler de ça maintenant avec Basil. Tu gardes encore ton projet pour toi. Tu serai trop fière de lui balancer que son danseur favoris soit aussi ton père.

Tu croques dans ton petit dej et tu l’avales en quelques secondes à peine. T’as les pieds qui te brûlent et la poitrine aussi mais ça non plus t’en a pas parlé à Basil. Mais t’as de plus en plus de mal à suivre le rythme ces derniers temps. Il faudra bien que tu finisses par lui en parler, surtout que tu vas devoir t’absenter la semaine prochaine. Et une histoire de grippe ne passera pas. Baz t’as vu venir à l'entraînement avec quarante de fièvre. Il t’as vu venir la fois où tu venais de te faire une entorse au poignet, tu as même essayé de t’entraîné avec les pieds en sangs. Il va falloir lui dire. “Baz, tu peux couper la caméra ?” Bon c’est trop tard pour reculer, c’est maintenant ou jamais Oli. Tu peux pas ne pas lui dire les choses. Basil est ton partenaire de danse depuis des années, il faut que tu lui partage tes crainte. ta peur de ne pas réussir tes ambitions, de ne pas parvenir à contenter ta mère. Tu viens t’entrainer seule pour essayer d’être à la hauteur.

Le sourire est partie de ton visage, ça doit faire bizarre. ça n’arrive pas bien souvent. C’est très rare quand tes traits se ferment. “ Baz… j’ai peur de pas réussir cette choré.” Bon c’est pas encore ça. ça il devait s’en douter. Tu t’acharnes comme une folle sur le rythme depuis des semaines, tu t’en fais saigner les pieds, tu t’en donne envie de vomir. Tu loupes les repas, tu sors plus, tu pars tard le soir, arrive tôt le matin. “Baz la semaine prochaine je serai pas à Julliard… faut que je m’absente.” T’as jamais loupé un entraînement, une seule minutes, une seule seconde de ta vie. Même quand tu étais blessée tu venais pour visualiser la chorégraphie, essayer de l’apprendre sans la faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dancing King and Queen ( Basil & Oli )    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dancing King and Queen ( Basil & Oli )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event : Valentine's Day - King & Queen.
» Arielle Queen, des années plus tard...
» ‹ You can be the king but watch the queen conquer. ›
» lion king spirit of war
» lee ◊ don't be a drag, just be a queen

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❊ quiet little lovers :: SOMEWHERE IN BROOKLYN :: Clinton Hill-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: